Suivez-nous sur Facebook
18/11/2017 | Chroniques

Stone & Stevens revoient : IWS First Blood 2017

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Aperçu Stone & Stevens: NSPW Standing 8 2017
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Stone & Stevens revoient: NSPW Standing 8 2017

Samedi le 4 novembre dernier, la IWS présentait son gala First Blood avec comme invité spécial Johnny Mundo. Le Club Unity était un peu moins rempli qu’à l’habitude pour l’occasion, ce qui nous as un peu surpris, surtout avec la venue de Johnny Mundo qui affrontait un adversaire de marque en Franky TM. La fédération en était aussi à son deuxième enregistrement télé alors que 2 combats du spectacle seront diffusés ce dimanche à 10h pour l’émission mensuelle de lutte à RDS2. Ceux qui ne veulent pas de spoilers pour l’émission ne devraient pas lire les 2 derniers combats de cette critique.

triple-threat
Triple Threat Match
Buxx Belmar vs. Pee Wee vs. Velvet Jones

Ce match avait été annoncé au départ comme étant un combat en simple opposant Pee Wee à Velvet Jones mais Buxx Belmar fût rajouté par la suite à notre plus grand bonheur. C’est un personnage vraiment complet et intéressant, un vrai bijou à voir à l’oeuvre. C’était le premier combat de Pee Wee à la IWS et c’était une excellente présence de sa part, lui qui est en pleine forme ces temps-ci. Velvet Jones est aussi charismatique qu’à l’habitude et commence le combat en envoyant des insultes à ses deux adversaires ce qui est toujours très drôle. Nous avons eu droit à un Smilling Cutter en début de combat qui, malheureusement pour Pee Wee, ne lui accorda pas la victoire. Buxx a vu son fameux saut de poisson évité de près par Pee Wee mais il pu le refaire et le réussir par la suite. Velvet nous a fait le coup du gant à la Jackson et aussi son Stunner sur Pee Wee. Nous avons eu droit à de rares manœuvres alors que Pee Wee a exécuté un Dudebuster et Belmar a fait un Canadian Destroyer. Le combat s’est conclu par un coup du pénis de Buxx sur Brad pour la victoire. Nous tenons à préciser que Buxx a perdu quelques morceaux dans le ring ce soir-là mais en est tout de même sorti vainqueur.
Rating : *** ¼

womens-tag-team
Womens Tag Team Match

Cici Galavis & Kath Von Goth vs. Stacy Thibault & Stefany Sinclair

Stacy Thibault tente de voler la vedette à la championne Stefany Sinclair alors que les deux font leur entrée en même temps. Thibault se fait dominer tout le long du combat par ses deux adversaires et celle-ci vend bien les coups qu’elle reçoit. Au final, Sinclair la laisse à elle-même et s’en va ce qui permet à Von Goth d’obtenir la victoire pour son équipe suite à un beau Powerslam. Ce combat était loin d’être une clinique de lutte mais a réussit à ajouter du piquant à la rivalité entourant le championnat féminin.

En tout honnêteté, depuis le début de la division féminine de la IWS, nous nous attendions à plus. Peut-être que nos attentes sont élevées en raison de la révolution féminine qui a lieu présentement à la WWE et qui nous habitue à un niveau de lutte élevé chez les femmes. Le potentiel est énorme au Québec pour que la lutte féminine prenne plus d’ampleur et nous croyons qu’en les faisant lutter plus et en leur donnant plus d’opportunités, le niveau va s’améliorer. Nous avons hâte de voir quelle direction la IWS prendra avec sa division féminine prochainement. On trouve que la division est une excellente initiative et on souhaite avoir le droit à une amélioration constante au niveau de celle-ci dans les prochains mois.
Rating : * ½

kns-vs-cus
Tag Team Match

Clean Up Society (Joe Kovick & Michel Plante) vs. Kickin’ N’ Stompin’ (Ivan Sullivan & Stephen Sullivan)

Un combat “Classique NSPW” qui a été emmené à la foule Montréalaise. Pour nous, cet affrontement n’avait rien de nouveau ou d’extravagant mais a su soulever et divertir la foule aux bons moments. Kickin’ N’ Stompin’ ont attaqué Clean Up Society durant leur entrée pour s’attirer les hués de la foule qui semblait bien derrière les gentils. Les quatre lutteurs ont fait un bon travail dans le ring et ont su laisser une belle impression aux partisans de la IWS. Les Sullivans ont remporté le combat suite à leur prise de finition sur Joe Kovick.
Rating : ** ¾

angel-vs-blanchard
Single Match
Matt Angel (c) vs. Kevin Blanchard
IWS Canadian Championship

C’est un combat que nous attendions avec impatience étant donné le talent des deux lutteurs. On a pu sentir qu’il y avait de la hargne dans l’air dès qu’Angel est entré sur le ring en confrontant Blanchard en tête à tête. Nous savions à ce point-ci que les deux lutteurs ne prendraient pas le temps de s’étudier et allaient tout de suite passer aux choses sérieuses. Les coups étaient raides et les deux lutteurs s’échangeaient d’incroyables coups de pied. La foule était vraiment dedans dès le début et semblait divisée entre les deux lutteurs. Matt Angel a vendu un mal à la dent, ce qui parait toujours assez crédible. À un certain point, Angel s’apprêtait à faire une manœuvre en Springboard mais a été attrapé en soumission d’étranglement par Blanchard. Angel a renversé le tout par une tentative de compte de trois ce qui a donné droit à un très bel échange. On a eu droit à un deuxième Dudebuster dans le gala, cette fois-ci provenant de Blanchard. Matt Angel a sorti un très beau Springboard Tornado Cutter qui selon nous pourrait se retrouver à l’avenir dans ses mouvements signatures. Finalement, Angel remporte ce combat avec un Bouncing Spanish Fly. Le seul point négatif de ce combat est que nous en aurions pris 5 minutes de plus.
Rating : *** ¾

mundo-vs-mobster
Single Match

Franky TM vs. Johnny Mundo

Ce combat avait été annoncé comme la grande finale sur les réseaux sociaux mais a été devancé, possiblement afin de lui allouer tout le temps nécessaire. Pendant les entrées, on a remarqué que Franky TM avait plus l’air d’une vedette internationale que Johnny Mundo. Cela en dit long sur la qualité du physique, du look et du personnage de Franky TM. Mundo avait l’air en pleine forme et a su être généreux avec les fans de la IWS, lui qui se battait dans la grande finale de Bound For Glory le lendemain. Le combat commence avec du chain wrestling. Le match ne tarde pas de se mêler à la foule alors que Mundo y va d’un saut Corkscrew à l’extérieur sur Franky. S’en suit d’un échange de coups de chaises entre les deux lutteurs dans la foule pendant que l’arbitre fait le décompte mais s’arrête à 8 car les deux hommes n’avaient pas l’air prêt à monter. On a trouvé que rendu là, l’arbitre aurait été mieux de ne pas faire de décompte du tout. Franky bloque le Starship Pain de Johnny et bat le compte de trois suite à un Moonlight Drive. Ensuite, le Credibility Statement de Franky TM ne vient pas à bout de Johnny Mundo. Vers la fin, Franky prend sa corde et tenter d’étrangler Mundo. L’arbitre lui demande d’arrêter mais Franky le frappe et un autre arbitre vient dans le ring pour répéter le même manège. Finalement, un troisième arbitre entre dans le ring et décide de mettre fin au combat. On n’est jamais des grands fans des fins de ce genre mais si un combat revanche a lieu, la fin aura eu raison d’être.
Rating : *** ¼

6-man-tag-team
6 Man Tag Team Match

Big Magic & Les Brasseurs (Benjamin Tull & Matt Falco) vs. Black Dynamite & TDT (Mathieu St-Jacques & Thomas Dubois)

Les trois méchants s’installent en arrière de la Big Magic Security pendant l’entrée de leurs adversaires ce qui était très drôle à voir. Black Dynamite a un très bon look mais il manque un peu de piquant lorsqu’il n’est pas en compagnie de Mike Patterson. On tient à noter que Mathieu St-Jacques et Thomas Dubois sont autant populaires sinon plus que Johnny Mundo ce soir au Club Unity. C’était un bon combat par équipe mais rien de spécial. Chaque lutteur a eu son moment dans le match et ont fait leurs manœuvres habituelles. Les gentils ont empilé les méchants dans le coin et leur ont donné un mauvais quart d’heure comme TDT en a l’habitude de faire avec l’enchaînement de Clothesline. Il y a aussi eu une triple souplesse de la part de TDT et Black Dynamite sur leurs adversaires ce qui a suscité une belle réaction de la foule. Vers la fin, Big Magic s’est fait envoyer dans une table par TDT ce qui lui a donné une assez bonne coupure au bas du dos. La Big Magic Security a tiré l’arbitre en dehors du ring lors de la tentative de tombé et Big Magic a réussi à surprendre Black Dynamite avec un tombé pour la victoire. Les Brasseurs et Big Magic se sont attaqué à Dynamite après le match et Belmar lui est venu en aide. Franky TM a interrompu le tout en crachant au visage de Belmar et en portant son Credibility Statement. Par la suite, Franky TM soulève la ceinture de Black Dynamite et comme on s’en doutait, il y aura un combat entre Black Dynamite, Big Magic, Buxx Belmar et Franky TM pour le championnat poids lourds de la IWS au prochain gala.
Rating : ***

En conclusion, First Blood était un bon évènement mais n’est pas venu nous chercher autant que les deux autres galas de la IWS auxquels nous avons assisté cette année, soit Un F’n Sanctioned et Scarred For Life. La IWS s’est vraiment remis sur la carte en 2017 et ils semblent vouloir finir l’année en beauté avec leur prochain spectacle Seasons Beatings qui aura lieu le 2 décembre prochain au Club Unity de Montréal. Pour l’occasion, Mike Bailey affrontera l’ancien combattant de la UFC Stephan Bonnar et il y aura aussi un combat par élimination à quatre pour le championnat poids lourd de la IWS.

Si vous avez des questions, des suggestions ou des commentaires, n’hésitez pas à communiquer avec nous au stonestevenswrestling@gmail.com.

Merci de continuer à nous lire et à la prochaine chers lecteurs!

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Aperçu Stone & Stevens: NSPW Standing 8 2017
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Stone & Stevens revoient: NSPW Standing 8 2017