Suivez-nous sur Facebook
10/08/2017 | Chroniques

Stone & Stevens revoient: IWS Scarred for Life 2017

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Aperçu Stone & Stevens: IWS Scarred for Life 2017
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Stone & Stevens revoient: NSPW Bruiserweight

Grosse ambiance au Club Unity alors qu’il y avait plus de 400 personnes et l’évènement a affiché comme étant complet. En temps normal, Un F’n Sanctioned est le plus gros gala de l’année à la IWS, mais cette fois-ci avec la venue des Young Bucks, Scarred for Life remportera les honneurs du plus gros gala de 2017 à la IWS et sera un des candidats pour le spectacle de l’année au Québec. Pour ceux qui ne nous connaissent pas, nous allons garder le même format de critique qu’à l’habitude, soit un défilement de la soirée avec des notes sur 5 étoiles à titre subjectif sur notre appréciation de chaque combat.

Pour commencer le gala, Brian The Guppie se fait couper par la musique de Black Dynamite qui est accompagné de Mike Patterson. Ils annoncent qu’ils n’ont pas de temps à perdre et que le combat de championnat doit se donner tout de suite. Patterson aide grandement à emporter du charisme à Black Dynamite qui ne serait sûrement pas autant populaire si ce n’était pas de l’aide de l’humoriste. Après ce soir, Mike Patterson pourra se vanter de probablement être le seul homme au monde à avoir débuter un chant de « You Drink Breast Milk » dans un gala de lutte. Le début du gala fût très drôle et divertissant grâce à Mike Patterson.

world-title

Single Match
Scott Parker (c) vs. Black Dynamite
IWS World Heavyweight Championship

On trouve cela tout de même spécial que le gros titre de la IWS soit défendu en ouverture de gala. Étant donné que la demi-finale et la grande finale suscitaient énormément d’intérêt, il était donc logique que ce combat ouvre la soirée. À un certain point dans le combat, Scott Parker a fait passer Dynamite dans une chaise qui était coincée dans le coin du turnbuckle. Manny est venu interrompre le combat mais Patterson a réussi à pousser Manny sur Parker, ce qui a créé une confusion chez Parker qui a cru qu’il venait lui nuire. Scott a demandé à Manny de quitter les côtés du ring et celui-ci est reparti en coulisses. Dynamite a profité de la distraction pour esquiver un coup de Parker pour ensuite lui faire une Powerbomb dans une table qui avait déjà été installé auparavant dans le combat. On s’attendait peut-être à un 450 Splash sur la table de la part de Dynamite au lieu d’une simple Powerbomb mais ce fût tout de même bien fait. Le compte de 3 s’en ai suivi et Black Dynamite a été couronné nouveau champion poids lourd de la IWS. Nous sommes plus ou moins satisfait de la décision de donner un autre règne de titre à Black Dynamite qui réussit rarement à sortir de gros combats et qui gagne beaucoup de charisme grâce à Patterson. Nous trouvons aussi que la ceinture principale fait plus ou moins partie du Main Event alors que des combats comme Bailey contre Belmar sont de plus grandes envergures sans même être pour le titre.

Rating : ***

d3a_5010

Photo par Marc Bizouard pour la IWS, www.IWSwrestling.com

 

d3a_5042

Photo par Marc Bizouard pour la IWS, www.IWSwrestling.com

 

d3a_5051

Photo par Marc Bizouard pour la IWS, www.IWSwrestling.com

 

Puisque Scott Parker a donné un coup volontaire à l’arbitre, Beef Wellington, le directeur des opérations de la IWS, est venu dans le ring annoncer que Parker serait suspendu à partir de maintenant et il lui a aussi retiré son championnat Canadien de la IWS.

 6-man-tag

6 Man Tag Team Match
Buster Barao, Gordie O’Toole & Shayne Hawke vs. Frank Milano, Matt Angel & Steven Mainz

Le combat était très fluide et les gars avaient un très bon timing. Nous avons eu droit à une belle séquence avec plusieurs sauts. Matt Angel a fait son habituel Arabian Press, Mainz y a été avec un bon Crossbody du troisième jusqu’à l’extérieur et Shayne Hawke a quant à lui fait un Tope Con Giro bien impressionnant. À un certain point les six lutteurs se sont pris en Souplesse dans une sorte de duel entre les deux équipes qui fût remporté par Angel, Mainz et Milano. Milano a exécuté un beau Moonsault de la troisième corde pour enchaîner avec le tombé sur Buster Barao pendant que Gordie essayait de remonter dans le ring pour aider son coéquipier. Très bon combat qui était bien monté et qui a su donné un beau moment à chaque lutteur.

Rating : ***1/2

3-way-women

Triple Threat Match
Kath Von Goth vs. Stefany Sinclair vs. Veda Scott
IWS Women’s Championship

Nous étions très heureux d’assister au premier combat de la division féminine et du même coup du couronnement de la première championne féminine de la IWS. Un combat de type triple menace était tout de même un choix risqué mais nous étions confiant que le combat se déroulerait bien vu le talent des lutteuse présentes. Le début du combat fût un peu lent, Von Goth a vendu très longtemps à l’extérieur dès la première minute du combat pour laisser place à un 1 contre 1 entre Scott et Sinclair. Le rythme s’est bien établi aux environs du milieu du combat et les trois lutteuses nous ont offert de belles prises et ont fait preuve d’une belle chimie. On se rappelle d’un beau Canonball Senton de Von Goth et aussi d’un Doomsday Device de Goth et Veda sur Sinclair. Le combat s’est terminé avec un Seated Butterfly Lock de Sinclair qui a fait abandonner Von Goth. L’ensemble du combat s’est avéré tout de même en dessous de nos attentes. Cependant, la division féminine ne peut aller qu’en s’améliorant et nous avons hâte de voir son développement alors que Stefany Sinclair sera à la tête de la division.

Rating : ** ¾

d3a_5381

Photo par Marc Bizouard pour la IWS, www.IWSwrestling.com

 

d3a_5394

Photo par Marc Bizouard pour la IWS, www.IWSwrestling.com

 

4-way

Fatal Four Way Match
Big Magic vs. Bob Anger vs. Brute Van Slyke vs. eXess
Aspirant #1 pour le IWS World Heavyweight Championship

Pendant son entrée, eXess a vidé une bière sur la tête d’un spectateur, bon moment de Heel mais le gars dans la foule n’avait pas du tout l’air à s’en attendre. Nous ne comprenions pas trop l’intérêt de voir Bob Anger dans un match d’aspirant numéro 1 pour le titre principal, lui qui ne nous a pas habitué à de grosses performances par contre il a joué un bon rôle dans le combat. Le match était divertissant et féroce comme nous l’avions imaginé. Nous avons eu droit à une belle soumission de eXess sur Anger avec l’aide des câbles. Big Magic a aussi porté un beau Dropkick sur eXess et Van Slyke y a été d’une bonne Souplesse sur Big Magic. Brute Van Slyke a remporté le combat par tombé sur eXess suite à un beau Powerslam. On trouve ça bien d’avoir Brute comme aspirant numéro 1 car ça fait changement avec lui qui en est à ses débuts à la IWS mais qui a su mettre la foule de son côté assez rapidement.

Rating :  *** ¼

 

Suite au combat, Velvet Jones s’est pointé aux abords du ring pour confronter Van Slyke. Logiquement au prochain évènement, il y aura un affrontement entre Jones et Van Slyke avec l’aspirant numéro 1 en jeu ce qui devrait donner un bon combat. Il sera aussi intéressant de voir si Brute conservera sa chance au titre ce qui pourrait donner un match Face contre Face avec Brute contre Dynamite.

bailey-vs-belmar

Single Match
Buxx Belmar vs. Mike Bailey

Énorme combat qui devait avoir lieu à Un F’n Sanctioned en mai dernier. Nous étions très heureux de savoir que le combat allait finalement prendre place. Nos attentes étaient élevées et ont largement été comblé. Nous savions que deux lutteurs aussi bien établis que Bailey et Belmar pouvaient nous offrir un potentiel combat de l’année et ce fût le cas. Si ce n’était pas de la grande finale, cet affrontement aurait pu facilement être la tête d’affiche de tout autre gala au Québec.

Les deux lutteurs ont su incorporer de l’humour au combat sans enlever l’aspect d’intensité qui devait être présente pour conclure cette rivalité. Le personnage de Buxx Belmar est encore meilleur dans un environnement 18 ans et plus alors qu’il n’a aucune limite. Bailey a très bien joué le jeu et a réagi de très belle façon aux agissement étranges de Belmar. Prenez note que Belmar a sucé l’orteil de Mike Bailey pendant une bonne minute ce qui a bien fait réagir la foule.

Du côté lutte, le match était rempli d’action du début à la fin avec plusieurs belles séquences. Les deux hommes ont une chimie hors pair et ça s’est démontré tout au long du combat. On se souvient d’un violent Meteora de la part de Bailey sur Buxx qui était en dehors du ring. Speedball y a aussi été d’un superbe Asai Moonsault sur Belmar qui était à l’extérieur. Manœuvre très similaire à ce que Gran Metalik avait fait à 205 Live il y a de ça quelques semaines et chose qui requiert énormément de timing de la part des deux lutteurs afin d’être bien exécuté. Le combat s’est terminé avec une superbe séquence où Buxx Belmar a porté son Rape sur Mike Bailey pour l’emporter par tombé. Une victoire propre sur Bailey est tout de même impressionnant surtout à la IWS où il est un ancien champion poids lourd.

Rating : **** ¼

d3a_5564

Photo par Marc Bizouard pour la IWS, www.IWSwrestling.com

 

d3a_5644

Photo par Marc Bizouard pour la IWS, www.IWSwrestling.com

 

d3a_5678

Photo par Marc Bizouard pour la IWS, www.IWSwrestling.com

 

Suite au combat, Manny est venu s’en prendre à Buxx et les deux s’affronteront donc dans un Deathmatch au prochain gala de la IWS ce qui devrait être très divertissant.

tdt-vs-young-bucks

Tag Team Match
Tabarnak de Team (Mathieu St-Jacques & Thomas Dubois) (c) vs The Young Bucks (Matt Jackson & Nick Jackson)
IWS Tag Team Championship

L’ambiance de ce combat était de loin la plus survolté que nous avons pu voir cette année dans un gala de lutte indépendante. Similaire aux grandes finales de Golden Opportunity et Bruiserweight de la NSPW, les fans étaient présents et très bruyants du début à la fin. Les partisans avaient raison d’avoir cette énergie tout au long alors que ceux-ci assistaient à la plus grosse tête d’affiche d’un gala indépendant au Québec depuis quelques années alors que la meilleure équipe au Québec, le Tabarnak de Team affrontait la meilleure équipe au monde, les Young Bucks. Les invités ont reçu une ovation du tonnerre mais TDT n’a pas laissé sa place alors que les fans au Club Unity leur ont aussi donné un accueil des plus chaleureux.

Cet affrontement était tout ce à quoi on s’attendait entre ces deux équipes divertissantes. TDT a joué un peu plus les Heels en ralentissant le rythme et en empêchant les Young Bucks de sortir certaines de leurs manœuvres fétiches.  Le combat a débuté de façon plus lente puis a enchaîné avec un plus haut rythme. Les deux équipes ont fait des Suicide Dives en dehors du ring. On a eu droit au Meltzer Driver et à plusieurs Superkicks. TDT a sorti son arsenal classique avec la botte dans le coin et le genou de St-Jacques alors que Dubois tenait l’adversaire. La séquence où Dubois fait son Moonsault a été renversé par des Superkicks simultanés des Bucks ce qui était très bien exécuté. La fin était très mouvementée alors que St-Jacques a porté un Piledriver à l’arbitre qui était par-dessus Matt Jackson. Thomas y a été de son fameux Moonsault et Nick Jackson a tenté un Swanton Bomb mais a finalement heurté son coéquipier. TDT s’est débarrassé de Nick Jackson et Mathieu a porté un Piledriver sur Matt Jackson puis Dubois lui a fait un Powerbomb pour la victoire.

Suite à la victoire de TDT, Benjamin Tull et Matt Falco sont venus s’en prendre aux champions par équipe. Au grand plaisir de la foule qui demandait plus d’action, les Young Bucks et le Tabarnak de Team ont fait équipe pour donner une raclée à Tull et Falco puis les Young Bucks ont parler à la foule afin de terminer la soirée sur une bonne note.

Rating : **** ½

d3a_5703

Photo par Marc Bizouard pour la IWS, www.IWSwrestling.com

 

d3a_5750

Photo par Marc Bizouard pour la IWS, www.IWSwrestling.com

 

d3a_5834

Photo par Marc Bizouard pour la IWS, www.IWSwrestling.com

 

d3a_5860

Photo par Marc Bizouard pour la IWS, www.IWSwrestling.com

 

d3a_5956

Photo par Marc Bizouard pour la IWS, www.IWSwrestling.com

 

Voici le combat principal entre TDT et les Young Bucks :

En résumé, Scarred for Life était un évènement de lutte indépendante à ne pas manquer. La carte présentait une belle diversité et les deux derniers combats valaient le prix du billet à eux seul. La IWS ne présentera pas de gala en septembre mais reviendra en force le 7 octobre au Club Unity alors que PCP Manny affrontera Buxx Belmar dans un IWS Deathmatch qui risque d’être assez violent. Sur ce, à la prochaine chers lecteurs!

d3a_4885

Photo par Marc Bizouard pour la IWS, www.IWSwrestling.com

 

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Aperçu Stone & Stevens: IWS Scarred for Life 2017
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Stone & Stevens revoient: NSPW Bruiserweight