Suivez-nous sur Facebook
01/02/2019 | Manchettes

Résultats FLQ Cold Wars 2019 : dernier « indy » pour PCO!

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Résultats SD LIVE 2019-01-29 : un défi de taille pour le champion de la planète
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Résultats SD LIVE 2019-02-05 : jalon chaotique vers WWE Elimination Chamber 2019

FLQ Cold Wars

Bonjour tout le monde et bienvenue au compte rendu du premier gala de la FLQ de l’année 2019 : FLQ Cold Wars 2019 mettant en vedette nul autre que le Frankenstein québécois,  le non-humain, PCO dans le combat principal! Il s’agit du dernier gala sur la scène indépendante pour PCO avant un moment, lui qui a récemment signé avec la fédération étasunienne Ring of Honor.

* *

Avant le début du gala à proprement parler, l’animateur Pat Laprade rend hommage, avec une minute de silence et le son de la cloche, à feu Michel « Justice » Dubois décédé à l’âge de soixante-et-onze ans.

* *

Premier combat de la soirée : Kevin Blanchard contre James Stone contre le champion classe-ouverte FLQ, Sebastian Suave, dans un combat triple menace de championnat classe ouverte FLQ.

Kevin Blanchard Vs. James Stone Vs. Sebastian Suave

Après que Pat Laprade ait présenté ”The Endorsement”, ce dernier souhaite être exempté du combat, car il a un billet de son médecin. Kevin Blanchard  semble être le favori de la foule. Alors que Blanchard et Stone se mesurent l’un à l’autre, Sebastian Suave fait fi des conseils du médecin et se mêle au combat. Le chat sort du sac! Il se rit de la foule qui le conspue abondamment. Désormais à trois dans l’arène, Blanchard et Stone se disputent l’appui populaire aux dépens du champion en titre. Après un petit paquet pour le tomber infructueux, Blanchard assène un solide coup de genou au visage de Suave avant de monter sur le troisième câble et s’élancer pour un Double Stomp! James Stone n’est pas en reste et en profite pour agripper Kevin Blanchard et l’écraser sur le champion avec un Death Valley Driver! Kevin Blanchard riposte avec un Canadian Destroyer sur James Stone! Voilà clairement l’un des moments forts de ce combat.

Malheureusement, le champion classe-ouverte profite de la mêlée pour s’appuyer les pieds sur les câbles et y aller d’un tomber sournois sur Kevin Blanchard pour conserver son championnat classe-ouverte FLQ. Un très bon combat qui donne le ton au gala; les deux aspirants ont donné du fil à retordre au champion et on salue leurs efforts. On se demande bien quel moyen pernicieux Sebastian Suave utilisera la prochaine fois pour tenter de garder la mainmise sur son titre.

Moment fort du combat : l’enchaînement de prises de la part des trois lutteurs (Double Stomp, Death Valley Driver et Canadian Destroyer).

Vainqueur : le champion classe-ouverte FLQ, Sebastian Suave, au compte de trois.

* *

Deuxième combat de la soirée : Ryan Rogan et Antonio Corsi contre The Fraternity (Trent Gibson et Channing Decker).

Ryan RoganThe Fraternity

Corsi débute le combat contre Channing Decker et lui rougit le torse à force d’atemis avant de passer le relai à Ryan Rogan. Du côté de The Fraternity, Decker passe le flambeau à Trent Gibson. Nouveau changement chez les Montréalais : Corsi montre à Trent Gibson comment donner de vrais atemis, car ceux de Gibson ont l’effet d’une piqûre de moustique sur Corsi.

Plus tard, The Fraternity envoie Ryan Rogan valser hors de l’arène, ce qui leur laisse le temps de s’en prendre à deux contre un sur Antonio Corsi. Lorsque Ryan Rogan reçoit à nouveau le relai, The Fraternity lui inflige une succession de Codebreaker et Helluva Kick, et les Torontois sont prêts pour le compte de trois. Grâce à l’intervention de Corsi, qui traîne Trent Gibson hors de l’arène et distrait Channing Decker, Ryan Rogan réussit un petit paquet pour la victoire!

Moments forts du combat : la performance d’Antonio Corsi et son énergie intarissable. Selon nous, il a été la vedette du combat.

Vainqueurs : Ryan Rogan et Antonio Corsi avec le tomber.

* *

Troisième combat de la soirée : le champion La Lutte C Vrai (LLCV) Ryan Donavon contre Evil Uno.

Ryan DonavonEvil Uno

L’assistance est partagée entre les deux lutteurs. Comme à l’accoutumée, Evil Uno travaille la foule comme lui seul sait le faire : retenant Ryan Donavon, il invite un enfant à lui infliger un atemi. Uno ne rechigne cependant pas à utiliser une manœuvre douteuse contre son adversaire : par exemple, griffer le dos, tirer l’oreille et broyer le nez de Ryan Donavon. Plus tard dans le combat, Evil Uno monte sur la troisième corde et se projette dans les airs pour une Swanton Bomb, mais le champion La Lutte C Vrai s’écarte de sa trajectoire! Donavon tente ensuite un Sunset Flip pour le tomber, mais Evil Uno relève l’épaule. Se relevant d’un solide coup de genou de Donavon, Uno rétorque avec une Swanton Bomb, efficace cette fois, suivie d’un Brainbuster! Un! Deux! Deux seulement.

Après un enchaînement rapide de prises redoutables (Codebreaker et coupe-diamant de Ryan Donavon, et Swinging Flatliner (End of Days) d’Evil Uno), Ryan Donavon renverse un STO d’Evil Uno en tomber crucifix pour obtenir la victoire! Donavon laisse sa marque ce soir en triomphant d’un vétéran de l’arène. Quel combat, l’un des meilleurs de la soirée !

Après le combat, Evil Uno, amer de sa défaite, s’attaque au champion La Lutte C Vrai avec une souplesse à travers une chaise! L’assistance se retourne contre Uno en lui criant « Pas gentil! »

Moments forts du combat : l’interaction d’Evil Uno avec la foule et l’intensité de la finale.

Vainqueur : Ryan Donavon au compte de trois.

* *

Quatrième combat de la soirée : Stu Grayson contre Handsome Jean-Frais.

Stu Grayson Vs. Handsome JF

Après avoir été l’un des préférés du public lors du dernier gala, Handsome Jean-Frais retourne à ses mauvaises habitudes contre l’ancien champion FLQ, Stu Grayson. Il lance justement son manteau au visage de Stu Grayson pour le distraire avant de poursuivre avec un marteau-pilon. Handsome Jean-Frais use ensuite de la tactique de malmener Stu Grayson à l’extérieur de l’arène assez longtemps pour obtenir la victoire par compte à l’extérieur. Tactique discutable selon les amateurs présents. JF se rend jusqu’à la mezzanine où il laisse choir Stu Grayson pour le compte de di… NON! Stu Grayson s’envole de la mezzanine jusque dans l’arène! Wow!

Après avoir envoyé Stu Grayson hors de l’arène à nouveau, Handsome Jean-Frais finit par recevoir un 450 de son adversaire, mais parvient tout de même à relever l’épaule. Au final, l’ancien champion FLQ a le dessus sur le membre de MontrealElite avec un solide brise-reins!

Moment fort du combat : l’époustouflant plongeon de Stu Grayson à partir de la mezzanine.

Vainqueur : Stu Grayson avec le tomber.

* *

Cinquième combat de la soirée : Rene Dupree contre le champion FLQ Tyson Dux pour le championnat FLQ.

Rene Dupree Vs. Tyson Dux

Un superbe combat technique durant lequel l’assistance favorise clairement ”Outlaw” Rene Dupree. Un long moment, le champion s’acharne sur la jambe gauche de Dupree, ne lui laissant aucun répit. L’ancien participant à la Classique WWE Cruiserweight y va de la prise en quatre pour faire abandonner son rival, mais Dupree est résilient et parvient en renverser la pression de la prise! Au grand dam de Dupree, Dux parvient à agripper le premier câble. Dupree poursuit avec une Superplex et les deux lutteurs sont au tapis tandis que l’arbitre commence le compte de dix. Après un Powerslam, Rene Dupree tente un Pop-up Knee, mais le champion lui attrape la jambe et continue de l’affaiblir. Tyson Dux finit par se retrouver sur le tablier de l’arène alors que, sur les entrefaites, son coéquipier de The Pillars, le champion classe-ouverte FLQ Sebastian Suave, prend position près de l’arène. Alors que Rene y va d’une souplesse, Sebastian Suave lui agrippe les jambes, permettant à Dux d’atterrir sur l’aspirant. The Pillars usent à nouveau de tactiques déloyales qui donnent la victoire à Tyson Dux.

Moment fort du combat : la lutte technique au sol en début du combat.

Vainqueur : le champion FLQ, Tyson Dux, au compte de trois.

* *

Sixième combat de la soirée : Le Tabarnak De Team contre les champions par équipes FLQ, The Pillars (Tarik et Brent ”Money” Banks) pour le championnat par équipes FLQ.

Le Tabarnak De Team Vs. The Pillars

The Pillars, fidèles à leurs habitudes, s’attaquent au T.D.T. avant même le son de la cloche! Mathieu St-Jacques reçoit un coup de ceinture de la part de The Pillars! Le combat débute entre St-Jacques et Tarik alors que Thomas Dubois est sonné à l’extérieur de l’arène. The Pillars s’échangent ensuite le droit de s’en prendre à St-Jacques. Après avoir riposté avec un Double DDT, St-Jacques passe le relai à Thomas Dubois qui enchaîne les souplesses corps à corps Overhead et le coup de la pierre tombale sur The Pillars. Alors que ces derniers se réfugient à l’extérieur de l’arène, T.D.T. s’élance en un tandem de Suicide Dives! On se bat ensuite allègrement parmi la foule. Et celle-ci jubile, avec raison !

De retour dans l’arène, le combat augmente en intensité avec un combinaison Jawbreaker et écrasement de la troisième corde par The Pillars. Puis, c’est au tour du TDT d’y aller d’enchaînement en équipes Sliding Elbow et bombe de puissance Sit-Down. Alors que le TDT croit obtenir la victoire, Tarik tire l’arbitre hors de l’arène! Finalement, la lâcheté aura eu raison de The Pillars, qui accordent la victoire au T.D.T… Par compte à l’extérieur, ce qui leur permet de conserver leurs titres. Une fin qui laisse les amateurs sur leur faim, mais …

Ulcéré, le promoteur Carl Leduc décrète que le T.D.T. mérite mieux qu’une victoire par compte à l’extérieur. Les deux équipes s’affronteront pour une troisième et ultime fois pour le championnat par équipes FLQ dans le cadre d’un combat de Strap lors du prochain gala FLQ Unbreakable 2019 le 15 mars prochain.

Moment fort du combat : les deux équipes qui se battent parmi la foule.

Vainqueurs : Le Tabarnak De Team par compte à l’extérieur.

* *

Septième combat de la soirée : Puf contre Kevin Blackwood contre Daniel Garcia contre Kevin Bennett dans un combat quadruple menace.

PufKevin Blackwood 2Daniel GarciaKevin Bennett

The Buffalo Brothers donnent tout un spectacle à un rythme effréné. Daniel Garcia y de Double Knees contre un Kevin Blackwood affalé dans le coin. Puis, c’est au tour de Daniel Garcia d’encaisser alors que Puf le soulève sans effort sur ses épaules et le faire tournoyer tant et si bien que tous deux sont étourdis; Garcia s’écroule à l’extérieur. « The Remix » Kevin Bennett tente de profiter de l’étourdissement de Puf, mais ce dernier réplique avec une brutale corde à linge. N’étant pas en reste, Kevin Blackwood tente un Crossbody, mais encore une fois, la force supérieure de Puf le protège. Le combat s’enchaîne ensuite entre Daniel Garcia, Kevin Bennett et Kevin Blackwood. Blackwood et Puf se retrouvent tous deux dans l’arène et la foule est clairement du côté de Puf, même lorsque ce dernier échoue son Senton. Alors que ses trois adversaires sont au tapis, Kevin Bennett s’empare du microphone et se met à rapper au grand déplaisir des amateurs présents. Daniel Garcia met fin au concert alors que lui et Kevin Blackwood montent sur les câbles, suivis par Puf… Tower of Doom!

Ensuite, Puf écrase Bennett au tapis avec une bombe de puissance à un seul bras suivi d’un Crossbody. Blackwood poursuit le travail sur Bennett avec un Brainbuster. Puf s’empare ensuite de Blackwood et lui cloue la tête au tapis avec le coup de la pierre tombale. Cela laisse le temps à Kevin Bennett de reprendre ses esprits et de broyer les bonbons de Puf! Inacceptable! « The Remix » y va du tomber : un, deux et trois. Malgré ses bonbons endoloris, Puf et deux de ses adversaires, Kevin Blackwood et Daniel Garcia, se font l’accolade en signe de respect après le combat.

Tout un combat, aucun temps mort. Chapeau bas pour The Buffalo Brothers!

Moment fort du combat : la Tower of Doom, voire l’ensemble du combat.

Vainqueur : Kevin Bennett avec le tomber.

* *

Combat principal de la soirée : PCO, accompagné de D. Destro, contre Josh Briggs.

PCO Vs. Josh Briggs

PCO arrive dans l’arène sous les acclamations générales, couvert de rubans comme c’est la coutume à NJPW et ROH! Son adversaire, Josh Briggs ne jouit pas de la même cote d’amour du public et arrache les rubans. Tandis que la foule scande qu’il n’est pas humain, PCO reçoit les coups de poing de Josh Briggs, mais les encaisse tous. PCO commence en force avec un Michinoku Driver suivi d’un saut chassé qui envoie Josh Briggs à l’extérieur.

Plus tard, PCO tente son célèbre saut de lune, mais Josh Briggs pousse l’arbitre contre le câble et PCO dégringole au tapis. Ensuite, PCO effectue un surpassement sur Briggs, qui se retrouve à l’extérieur, et se lance à sa suite avec un Suicide Dive! Alors que les deux lutteurs se retrouvent sur le tablier de l’arène, Josh Briggs inflige un Canadian Destroyer d’une violence comme nous en avons rarement vue. Les deux lutteurs ont semblé fendre en deux. Tout comme les deux lutteurs, la foule en a eu le souffle coupé.

Alors que l’arbitre effectue le compte de dix, Briggs pousse PCO dans l’arène et tente le tomber, sans succès. PCO pousse alors Briggs contre l’arbitre et les rivaux échangent chacun une prise d’étranglement. PCO au tapis, cela nécessite l’apparition de nul autre que D. Destro! Grâce aux câbles de surtension, PCO revient littéralement à la vie et les coups de Josh Briggs sont désormais inefficaces! Bombe de puissance Pop-up de la part de PCO et la foule scande « Il n’est pas humain »! Nouvelle bombe de puissance du Frankenstein québécois qui monte ensuite sur le troisième câble : saut de lune de PCO! Un! Deux! Et trrrrrrrois! Une victoire incontestable de la part du nouveau membre de Villain Enterprises pour son dernier combat indépendant au Québec!

Moment fort du combat : le Canadian Destroyer sur le tablier de l’arène et l’apparition de D. Destro. Ce combat méritait sans aucun doute sa place comme combat principal!

CorbillardPCO rubans

Vainqueur : PCO au compte de trois.

* *

En conclusion, avec un gala de ce calibre, il n’y a aucune raison de manquer le prochain gala soit FLQ Unbreakable 2019 le 15 mars prochain au Bain Mathieu. À ce sujet, voici les deux premiers combats annoncés :

Le Tabarnak De Team contre les champions par équipes FLQ, The Pillars (Tarik et Brent ”Money” Banks), dans un combat de Strap.

Rene Dupree contre Mark Wheeler.

* *

Les photos utilisées sont tirées de la page Facebook de la FLQ.

PS : Pour participer à la collecte de fonds GoFundMe pour appuyer les Buffalo Brothers, c’est ici. Pour visionner le gala au coût de 4,99 $US (notez que tous les profits vont au fonds de convalescence des Buffalo Brothers), c’est ici.

PPS : Pour l’entrevue de Lutte.Quebec avec le non-humain PCO lors de son dernier gala indépendant, c’est ici!

PPPS : Grâce à leur série de victoires lors du tournoi ROH Tag Wars 2019, Villain Enterprises (PCO et Brody King) affronteront les champions par équipes ROH, The Briscoes, lors du gala ROH 17th Anniversary le 15 mars prochain. Cette victoire leur offre également la chance de participer au tournoi Crockett Cup de la NWA le 27 avril.

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Résultats SD LIVE 2019-01-29 : un défi de taille pour le champion de la planète
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Résultats SD LIVE 2019-02-05 : jalon chaotique vers WWE Elimination Chamber 2019