Suivez-nous sur Facebook
25/03/2015 | Chroniques

WrestleMania: une grosse affaire de gros sous !

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Jesse Ventura: Coloré partout
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Amour-haine

WMXXVIIIlive

Amateurs de sport-spectacle, il ne reste plus que 5 jours avant la tenue de la soirée que nous attendons durant toute l’année ; c’est notre Superbowl, ce sont nos Olympiques, soit WrestleMania !

* Boumbadaboum, feux d’artifices, musique motivante dans le tapis, Michael Cole qui crie *

Maintenant que vous êtes dans l’état d’esprit de cette grande fête de la passion qui nous unit, je vais vous jaser aujourd’hui de son apport économique qu’elle apporte dans les villes qui accueillent l’événement, ainsi que tout ce qui se rattache autour. Et point en commun avec les événements nommés ci-haut, soit le Superbowl et les Jeux olympiques ; nous voyons actuellement que la WWE leur emprunte la tendance des villes candidates !

Mais avant, un peu d’histoire…

Donc avant tout ça, avant que l’événement soit si gros que des villes se battent entre elles pour accueillir l’événement, la WWE a longtemps promu son événement phare comme un gala de lutte « comme un autre ».

Quand on regarde le sommaire des lieux qui ont accueilli WrestleMania dans ses dix premières années, on peut voir une attribution aléatoire de l’endroit. Aréna — Stade — Aréna — Aréna — Stade — Stade, etc. Ça dépendait de l’emplacement, ou d’une relation d’affaires particulière, par exemple avec Donald Trump et Vince McMahon, d’où la tenue de WrestleMania IV et V à la Trump Plaza d’Atlantic City.

Les dix années suivantes, soit de 1995 à 2004, ont vu WrestleMania davantage dans des stades. Quiconque connait son histoire de la WWE sait qu’à la fin des années 90, les finances de la compagnie de Vince McMahon n’étaient pas au beau fixe ; étant victime d’une perte de son auditoire, et également chauffés par la concurrence de la WCW. Était-ce le bon temps pour s’offrir un stade afin d’accueillir un immense spectacle alors qu’on peine à aller chercher une audience respectable dans ses autres spectacles et à la télévision ? Peut-être pas.

Et d’ailleurs, lorsque la guerre contre la WCW s’est terminée et que la WWE a engrangé des profits records à cause de son « Attitude Era », ils sont retournés dans des stades pour présenter WrestleMania en 2001, 2002 et 2003.

Après une série de trois événements dans des arénas, WrestleMania revient pour notre plus grand bonheur dans les stades (avouez que ça fait nettement plus beau visuellement !) en 2007 pour WrestleMania 23, pour ne plus jamais les quitter ensuite.

Compétition serrée… pour le gros lot

Exactement comme pour le Superbowl et les Jeux olympiques, ce sont les villes qui, dorénavant, essaient d’inciter la WWE à venir produire leur plus gros spectacle de l’année chez elles.

La tendance amorcée il y a une dizaine d’années autour de l’événement de WrestleMania fait que les villes elles-mêmes se font compétition entre elles afin d’accueillir la WWE sur une semaine, parce qu’on ne parle pas ici que de l’événement proprement dit du dimanche soir ; le Fan Axxess, la cérémonie du Temple de la Renommée de la WWE, les initiatives de charités, sans oublier l’édition de RAW du lendemain…

L’année dernière, des envoyés d’Indianapolis, Columbus, Toronto et Philadelphie rencontraient des gens de la WWE afin de les convaincre de présenter WrestleMania chez eux. L’événement de 2016 étant coulé dans le béton à cette époque (Dallas), c’était pour parler des éditions subséquentes… comme 2017 et 2018 !

Ces envoyés sont autant des gens du public que du privé. Par exemple ; l’équipe de l’organisation de l’édition de WrestleMania de l’an prochain à Dallas réunit des gens des Cowboys de Dallas de la NFL ainsi que les élus municipaux.

Ce partenariat main dans la main public-privé n’est pas étranger au fait que tout le monde y trouve son compte ; les retombées économiques sont immenses ; WrestleMania permet d’amasser plus de 50 millions de dollars en retombées financières pour la ville hôte et ses environs. Pour WrestleMania 29, (mais avec de nombreux événements à New York, situé juste en face), il y a eu des recettes estimées par la Enigma Research Corporation à 101,2 millions pour la région environnante du New Jersey et de New York.

C’est beaucoup ! Hey, c’est le quart d’un Colisée tout neuf à Québec !

____
Alors, disons qu’on jase…

Monsieur Coderre? Si vous voulez que le Stade Olympique soit utile en début avril, j’ai une bonne idée pour vous!

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Jesse Ventura: Coloré partout
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Amour-haine