Suivez-nous sur Facebook
25/07/2018 | Chroniques

Stone & Stevens revoient: IWS Hardcore Heat 2018

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Stone & Stevens revoient: NSPW Golden Opportunity X
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Stone & Stevens revoient: NSPW Bruiserweight

banner-hheat

Le samedi 14 juillet dernier, la IWS présentait son gala Hardcore Heat au Club Unity de Montréal. Plusieurs fans étaient présents pour voir le combat revanche tant attendu du weekend de Wrestlemania entre PCO et WALTER. Le gala était animé par Jean-François Kelly qui a su énergiser la foule de belle façon comme il en a l’habitude. Pour cette critique, nous allons suivre notre format habituel avec nos notes pour chaque combat mais à la toute fin, nos collègues Mélanie Noël et Pierre-Luc Benoit, qui étaient tous les deux présents lors du spectacle, donneront leurs impressions sur la soirée qu’ils ont passé au Club Unity.

3-way-2
Triple Threat Match
Big Magic vs Evil Uno vs Scott Parker

Ce sont trois gars assez over avec la foule donc c’était un bon choix de match pour débuter le gala. Uno est très ingénieux avec ses prises sur ses deux adversaires. Tout au long du match on a pu voir des petites séquences de collaboration entre Magic et Parker puis au final, ils ont exécuté une manœuvre à deux avec une double tentative de compte qui finit en double victoire pour Magic et Parker. C’était un opener de qualité, les trois lutteurs avaient une belle chimie et la foule était très réceptive.
Rating : *** ¼

women2
2 Out Of 3 Falls Match

Stacy Thibault (c) vs. Vanessa Kraven
IWS Women’s Championship

Le plus récent affrontement entre les deux lutteuses remonte au mois d’avril dernier alors que Stacy Thibault avait conservé son championnat sans vraiment tricher donc on trouvait un peu intriguant de faire un combat revanche entre les deux mais on était interpelé par la stipulation 2 de 3 du combat. Le début était lent mais le tempo a ensuite monté d’un cran. On se souvient d’un beau saut suicide de la part de la championne sur Kraven qui était à l’extérieur. Un peu après, Thibault a réussi à surprendre Kraven avec un roll-up pour obtenir le premier point du match. Suite à cela, Kraven a attaqué Thibault et est repartie avec la ceinture de championnat en coulisses. En raison de la fin soudaine, le combat était assez court et nous avons été déçu de ne pas avoir un vrai 2 de 3. L’histoire reste intrigante et la situation de la ceinture féminine sera à suivre dans les prochains mois.
Rating : ** ¼

canadian2
Fatal Four Way Match

Markus Burke (c) vs. Frank Milano vs. Kevin Blanchard vs. Sheldon Jean
IWS Canadian Championship

Markus Burke avait dethroné Matt Angel dans un combat non-sanctionné dans les maritimes en mai dernier et en était à sa première défense du championnat (et première apparition à la IWS). En raison de cette défense non-autorisée, Matt Angel était suspendu du gala de ce soir. Ce combat à multiples lutteurs était très bon avec plusieurs belles séquences. Le match avait un bon rythme tout au long et chaque lutteur a eu la chance de démontrer ses talents. Au final, le favori de la foule, Frank Milano, a eu raison de Markus Burke suite à son impressionnante prise de finition, le F-18 pour remporter son premier championnat à la IWS sous une énorme ovation des fans présents.
Rating : *** ¾

Suite au combat, Matt Angel s’est présenté sur le ring et a fait une promo de style tweener efficace. Il a dit avoir battu Milano à plusieurs reprises et qu’il allait mettre son emploi à la IWS en jeu afin d’avoir un match pour le titre canadien de la IWS à l’instant même.

Single Match
Frank Milano (c) vs. Matt Angel
IWS Canadian Championship

C’était un combat de qualité et fidèle aux affrontements antérieurs entre les deux lutteurs. On a eu droit à plusieurs fausses fins de match dont Milano qui ne s’est pas laissé abattre par le fameux Spanish Fly de Matt Angel. Finalement, Frank Milano a finalement réussi à river les épaules de Matt Angel au sol suite à son F-18. Ce fût une très belle façon de clore la rivalité amicale entre les deux lutteurs alors que Matt Angel sera exclusif à la NSPW lors de la prochaine année et ça donne une bonne crédibilité à Frank Milano qui poursuivra à la IWS en tant que champion canadien.
Rating : *** ½

Juste avant la pause, Green Phantom faisait son retour à la IWS alors que celui-ci était blessé depuis déjà plusieurs mois. Black Dynamite et Iseah Bronson l’ont pris par surprise et l’ont envoyé du haut du ring sur une table à l’extérieur. Par la suite, les deux lutteurs ont démasqué Green Phantom.

tag-team2
Tag Team Match

Les Brasseurs (Benjamin Tull & Matt Falco) vs. Le Tabarnak de Team (Mathieu St-Jacques & Thomas Dubois)
IWS Tag Team Championship

Les fans de la IWS attendaient le combat revanche entre ces deux équipes avec impatience. En effet, TDT n’a pas eu de chance au titre depuis qu’ils ont perdu les ceintures en octobre dernier. Par contre, les deux équipes se sont croisés à plusieurs reprises entre temps et la rivalité n’a fait que grandir. C’était un très bon match qui a su livrer la marchandise du début à la fin avec de belles prises ainsi que deux grosses manœuvres dans des tables. TDT a remporté le championnat par équipe au plaisir de la foule suite à des soumissions simultanées de la part de Dubois et St-Jacques sur leurs adversaires.
Rating : ****

world2
Single Match

Buxx Belmar (c) vs. Brute Van Slyke
IWS World Championship

Brute Van Slyke avait remporté un combat d’aspirant numéro 1 le mois précèdent et se méritait donc une chance d’affronter Buxx Belmar pour la ceinture principale de la IWS. Belmar a joué le rôle de l’underdog tout au long du match alors que Brute utilisait sa force pour dominer. À un certain point, Van Slyke a fait un Buckle Bomb à Belmar dans le coin du ring et celui-ci a atterrit de façon très brusque sur le poteau à l’extérieur. Belmar semblait correct et a poursuivi le combat mais, pendant un instant, la foule est restée silencieuse. Le gérant de Brute a été efficace tout au long du match en interagissant de bonne façon. Finalement, Buxx a réussi à mettre ses mains dessus ce qui a suscité une belle réaction du public. Ceci a aussi mené à une distraction de Brute qui s’est fait surprendre par une prise du petit paquet pour le compte de trois. Buxx conserve donc sa ceinture et continuera son règne de champion mondial de la IWS.
Rating : *** ¼

Suite au match, Big Magic et Scott Parker s’en sont pris aux deux compétiteurs et ont soulevé à chacun leur tour le championnat. Les deux ex-coéquipiers semblent donc former une alliance afin de se rapprocher du titre principal de la IWS et ce sera intéressant de voir le développement de cette histoire dans les prochains mois.

Juste avant la grande finale, le boss de la IWS, Manny a annoncé le retour de Mike Bailey à la IWS lors du prochain évènement au Club Unity le 15 septembre prochain ainsi que le retour de British Strong Style (Pete Dunne, Trent Seven & Tyler Bate) au mois d’octobre. Par la suite, il a fait jouer un vidéo sur l’écran géant annonçant le retour de la IWS au MTELUS (Metropolis) le 23 mars 2019 dans le cadre du gala Un F’n Sanctioned pour le 20ième anniversaire de la fédération.

main-event-2
Street Fight

PCO vs. WALTER

Comme PCO avait mentionné lors de son passage au podcast de Stone & Stevens Wrestling, son personnage est en cours d’évolution et on a pu remarquer le tout dès son entrée au ring sur une nouvelle chanson thème alors qu’il arborait un nouveau costume.

WALTER a dominé la première moitié du combat jusqu’à ce que Destro, le fameux gérant de PCO, vienne en aide à celui-ci afin de le booster à l’aide d’une batterie d’auto. Par la suite, PCO encaissait tous les coups de WALTER et a performer son retour dans le match. Le combat était de nature hardcore avec des chaises et des tables ce qui a ajouté une touche différente à leur premier affrontement. Le héros local a finalement remporté le match suite à un impressionnant Moonsault du haut de la troisième corde sur WALTER qui était couché sur le ring avec une pile de chaise par-dessus lui.
Rating : ****

En général ce fût un très bon gala de lutte avec des bons combats du début à la fin et il sera certainement en nomination pour le spectacle de l’année en 2018. Pour ceux qui n’étaient pas présent en personne ou qui auraient manqué la diffusion qui a eu lieu aujourd’hui à RDS2, la prochaine télédiffusion sera le mardi 31 juillet à 17h30 sur les ondes de RDS2. De plus, la IWS sera en spectacle le 28 et 29 juillet dans le cadre du festival Heavy Montreal puis la fédération fera son retour au Club Unity le samedi 15 septembre prochain.

Si vous avez des questions, des suggestions ou des commentaires, n’hésitez pas à communiquer avec nous au stonestevenswrestling@gmail.com.

Merci de continuer à nous lire et à la prochaine, chers lecteurs!

Voici maintenant les impressions de nos deux collègues qui étaient présents au Club Unity :

Impressions de Mélanie Noël

Quelle soirée, quel gala IWS Hardcore Heat 2018! Énormément de choses ont attiré mon attention dans chacun des matchs. Tout d’abord, dans le combat triple menace Evil Uno contre Scott ‘’Jagged’’ Parker contre Big Magic : c’était super de voir Parker et Big Magic travailler ensemble, même si cela fut bref. C’est toujours beau le talent et la bromance. Toujours!

Pour ce qui est de Stacy Thibault contre Vanessa Kraven, c’était assez rusée de la part de la Montagne de voler la ceinture à la championne en titre malgré la disqualification qui a suivi. Souhaitons une finale incroyable pour ce deux de trois. Personnellement, j’ai hâte et je veux en voir davantage.

Ensuite l’affrontement pour le championnat canadien IWS, Kevin Blanchard contre le champion Markus Burke contre Frank Milano contre Sheldon Jean a été l’un des points fort de la soirée! Une superbe victoire et bien méritée pour Milano, mais qui fut assombri par les aurevoirs à la IWS de Matt Angel… Heureusement, le TDT est venu rehausser mon moral avec leur grand retour dans un match contre Les Brasseurs, Benjamin Tull et Matt Falco. Tull qui semble d’ailleurs voir eut quelques escarmouches avec certains membres du public arborant les couleurs du K7 Club. Encore une fois, les Brasseurs étaient solides et le TDT encore davantage vu leur victoire, une performance parfaite pour faire chasser le cafard de qui que ce soit.

Vient enfin la confrontation entre Buxx Belmar et Brute Van Slyke pour le titre de champion IWS. Étant une grande fan du roi de la crasse (il n’y a jamais trop de poisson!), j’ai été sur le bout de mon siège durant tout le match à le voir se faire malmener par Brute, mais surtout soulager de le voir conserver sa ceinture! Et quelle surprise de voir Scott Parker et Big Magic renouveler de nouveau leur partenariat pour venir passer un message sur leurs intentions vis-à-vis du titre.

Finalement que dire de l’événement principal, PCO contre WALTER. Un duel, deux titans, une foule en haleine! PCO est dans une forme spectaculaire et on comprend facilement pourquoi il tant sollicité avec le match qu’il nous a donné! Sa franche victoire sur WALTER était la meilleure façon de conclure ce gala.

Impressions Pierre-Luc Benoit

Tout un événement! Chaque combat était enlevant et le gala nous a fait passer par une bonne gamme d’émotions. Nous avions amené un ami pour qui c’était la première fois à la IWS et il n’a pas été déçu! Ce gala était d’un tel calibre que je ne saurais dire quel combat fut mon préféré.

Le combat triple menace entre Evil Uno, Scott ‘’Jagged’’ Parker et l’ancien champion IWS, Big Magic, était des plus divertissants. Je ne suis pas surpris que la renommée de ces trois lutteurs ait pu, grâce à leur talent, traverser les frontières du Québec, Evil Uno à Ring of Honor, et Parker et Big Magic à NXT.

Le championnat féminin, le deuxième affrontement entre la championne Stacy Thibault et Vanessa Kraven, nous a laissé avec l’anticipation du prochain chapitre de leur rivalité. Qu’advient-il à présent de la ceinture de Stacy, dérobée par Kraven?

Le championnat canadien IWS, disputé sous la forme d’un Fatal 4-Way, a vu Frank Milano mettre enfin la main sur cette ceinture tant convoitée. Une victoire bien méritée pour le high-flyer qui a affronté nuls autres que Rob Van Dam et Matt Angel il y a quelques mois. Milano n’a pu s’asseoir sur ses lauriers après sa victoire puisque l’ancien champion, le Saguenéen Matt Angel, l’attendait dans le détour! C’est avec tristesse que mes amis et moi avons été témoins du départ de Matt Angel de la IWS suite à sa défaite contre Milano. Nous n’aurons d’autre choix que de nous rendre dans la Capitale-Nationale pour l’acclamer!

Fidèles à eux-mêmes, Tabarnak De Team ont offert une prestation solide qui leur a permis de remporter les titres par équipes IWS. Leurs adversaires, Les Brasseurs, composés de Benjamin Tull et Matt Falco, ont eu maille à partir avec la foule, certains fans acclamant le commentateur Ben K7 dans sa rivalité contre Tull sur RDS2. On pouvait entendre « K7! Woot! Woot! » résonner au début du match, en référence à un certain Club… Après des mois d’affrontement par procuration et d’escarmouches, cette rivalité a pris une tournure directe des plus enlevantes.

Buxx Belmar a défendu brillamment son titre contre Brute van Slyke, un New-Yorkais de probablement deux fois sa grosseur! Buxx n’a pas lâché le morceau et a réussi à conserver sa ceinture sous les acclamations de la foule. Bravo au Roi de la crasse!

Enfin, le combat principal opposait deux lutteurs d’envergure internationale dans un combat revanche de leur affrontement au Joey Janela’s Spring Break 2 durant la fin de semaine de Wrestlemania XXXIV. J’éprouvais beaucoup d’anticipation face à ce combat, ayant visionné leur première rencontre brutale et les vidéos promo de PCO sur Internet. C’était la toute première fois que je le voyais lutter et Dieu sait que je n’ai pas été déçu! WALTER a bien joué le rôle du « méchant » face au Québécois. Surtout, j’ai été fort surpris lorsqu’on a commencé à sortir tout l’attirail d’un combat hardcore; le gala ne s’appelait pas comme ça pour rien! On disait de PCO qu’à 50 ans, il était dans la plus grande forme, et bien, c’est vrai! Wow, tout simplement, pour la performance des deux colosses.

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Stone & Stevens revoient: NSPW Golden Opportunity X
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Stone & Stevens revoient: NSPW Bruiserweight