Suivez-nous sur Facebook

Pierre-Luc Benoit


D’aussi loin que je me rappelle, la lutte a fait partie de ma vie dès l’âge de cinq ans, quand on m’a offert un ring-jouet et les « bonshommes » qui venaient avec : Hulk Hogan, Randy Savage, King Kong Bundy et Andre the Giant.

Puis, après une période de latence, l’intérêt a repris de plus belle à onze ans. En 1996-1997, c’était la belle époque, à la WWE (WWF dans le temps), de Shawn Michaels, Undertaker, Mankind, Bret Hart, Diesel (le vrai, là, pas Kane), et les débuts de Stone Cold Steve Austin et DX. À la WCW, j’ai découvert la NWO, Eddie Guerrero, Rey Mysterio, Goldberg et DDP, notamment. Il n’y a pas à dire, j’étais immergé dans la Monday Night War.

Je fus un fan invétéré jusqu’en 2006 (pour moi aussi, aimer la lutte quand on commence la vingtaine, ce n’était pas cool).

Pendant neuf ans, le merveilleux monde de la lutte n’a pas été sur mon radar. J’ai été converti à nouveau en septembre 2015, lorsque collègues et amis m’ont parlé d’un Québécois qui avait battu John Cena dès son arrivée à Raw… Un Québécois a battu John Cena ?!?! Il fallait que je voie ça ; j’ai mis le doigt dans l’engrenage à nouveau. Depuis, j’ai fait le rattrapage nécessaire : la passion était retrouvée !

Depuis, les rendez-vous hebdomadaire et mensuel de la WWE font partie des incontournables de ma vie, et je porte fièrement les tout nouveaux t-shirts de la WWE. On m’a même récemment initié aux galas des fédérations québécoises telles la NCW et la FCL.

Avec le retour de mon intérêt pour la lutte est venu celui pour le club-école de la WWE : la NXT. Il y a, au sein de cette division, un petit côté « sous-sol d’église » qui me plaît beaucoup. Il se dégage cette impression que certains lutteurs se donnent davantage, qu’ils ne se retiennent pas pour donner le maximum d’eux-mêmes afin de se mériter l’insigne honneur d’être éventuellement repêchés lors du Draft. Au final, voir émerger de la scène indépendante les futures Superstars de demain, c’est trippant !

C’est donc avec grand plaisir que je me joins à l’équipe de Lutte Québec afin de vous entretenir de cette passion qui nous rassemble.

Les articles de Pierre-Luc

smackdown-live

« Dark match » pré-SD/opportunité pour Gable et Benjamin/United Kingdom Championship

Ça chauffe dans les rangs de l’équipe féminine de SmackDown Live. Lors d’un combat non-télévisé présenté avant la diffusion de SmackDown, Charlotte Flair, et les ex-championnes féminines de SmackDown Naomi et Becky Lynch ont vaincu l’équipe composée de la championne féminine actuelle de SmackDown, Natalya, ainsi que Tamina et Ms. Money in the Bank Carmella. * ...
Continuer à lire >