Suivez-nous sur Facebook
26/02/2018 | Chroniques

Stone & Stevens revoient: IWS Freedom to Fight 2018

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Stone & Stevens revoient: NSPW Kick Off 2018
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Stone & Stevens revoient: Femmes Fatales 20

angel-vs-dunne

Le samedi 20 janvier dernier, la IWS présentait devant une salle comble son gala Freedom to Fight avec en tête d’affiche l’actuel champion UK de la WWE, Pete Dunne qui affrontait l’actuel champion Canadien de la IWS, Matt Angel dans un combat très prometteur. L’évènement a été diffusé sur RDS2 dimanche le 25 février et pour ceux qui n’auraient pas eu la chance de le voir voici les rediffusions :

-Mercredi 28 février à 19h
-Vendredi 16 mars à 21h30
-Samedi 17 mars à 8h

À noter que l’expérience de télédiffusion de la IWS est un succès puisque la compagnie a obtenu une extension de contrat à long terme et restera sur les écrans de RDS2 pour les mois à venir.

big-magic
Le gala a débuté avec la célébration de Big Magic qui a remporté le championnat mondial de la fédération le mois précédent. Malheureusement pour lui et son équipe de sécurité, Sexxxy Eddy, un vétéran de la IWS est venu briser la fête puis le tout s’est transformé en match de championnat pour la première défense de titre de Big Magic.

sexxxy-eddy
Single Match
Big Magic (c) w/ Big Magic Security vs. Sexxxy Eddy
IWS World Championship

C’était un combat classique Big Magic avec beaucoup d’interférence de la part de ses hommes de main. À un certain point Sexxxy Eddy a réussi à porter son Split Legged Moonsault sur les deux membres de la Big Magic Security mais au final Big Magic a eu le dessus sur son adversaire. Ce fût un court match qui a bien fait lever la foule pour débuter le spectacle.
Rating : ** ½

Après le combat, Buxx Belmar vient dans le ring et annonce que lui et Big Magic s’affronteront pour le titre au prochain gala, UnF’nSanctioned. Suite à cela, Max Lemire, l’homme fort de la lutte au Québec, s’est présenté dans le ring et a fait un carnage en s’en prenant à Belmar et Eddy. Alors que tout le monde croyait qu’il allait attaquer le champion, il a enlevé son manteau pour dévoiler un t-shirt jaune de la Big Magic Security à la grande surprise de la foule. On aime bien l’inclusion de Max Lemire dans l’entourage de Big Magic. Ça ajoute une variante à l’histoire entre Magic et Belmar et rend le tout moins prévisible.

blanchard-vs-dynamite
Single Match

Black Dynamite vs. Kevin Blanchard

Match avec des coups assez solides des deux côtés. Blanchard a été un peu plus technique avec des belles manœuvres au sol et une bonne performance en général. Il y a eu une tentative de soumission au vol qui a été un peu manqué mais sinon c’était un bon combat remporté par Black Dynamite suite à un coup de chaise. Black Dynamite semble donc sortir un côté plus Heel ce qui ne lui fera pas de tort car il a de la difficulté à susciter des réactions de Face.
Rating : ***

4-way
Fatal Four Way Match

Frank Milano vs. Jim Harrison vs. Mark Mercer vs. Travis Toxic

On tient à noter que Milano est un des lutteurs les plus populaires de la IWS et que celui-ci provoque toujours de belles réactions de la part de la foule. On a eu droit à plusieurs beaux échanges dans ce match et les lutteurs impliqués se complétaient bien. Malheureusement, le combat était un peu trop court et la dernière séquence était un peu manquée. Milano a finalement remporté le combat au grand plaisir de la foule suite à un jolie Moonsault du troisième câble sur Mercer qui était debout.
Rating : ***

womens
Single Match

Stacy Thibault (c) vs. Stefany Sinclair
IWS Women’s Championship

Les deux lutteuses s’échangent plusieurs coups d’avant-bras pour débuter le combat. Sinclair domine une grande partie du match et joue bien la méchante. Certains coups pendant l’affrontement étaient assez durs et on se souvient d’un violent coup de pied dans le coin de la part de Thibault qui a fait saigner la bouche de Sinclair. Au final, Stacy Thibault a eu le dessus sur l’ex championne Sinclair suite à une prise de soumission. Selon nous, ce fût le meilleur combat féminin que la IWS a présenté depuis l’instauration de la division mais il y a encore place à l’amélioration. Les deux lutteuses auront un combat revanche au prochain gala mais cette fois-ci dans un match de tables qui s’avère très intéressant.
Rating : ** ¾

tag-team
Tag Team Match

Les Brasseurs (Benjamin Tull & Matt Falco) (c) vs. Kickin’ N’ Stompin’ (Ivan Sullivan & Stephen Sullivan)
IWS Tag Team Championship

Les Brasseurs ont fait leur entrée sous la chanson thème de TDT tout en étant vêtu d’habits similaires à ceux que Dubois et St-Jacques arborent habituellement. On a trouvé que c’était une bonne idée et une excellente façon d’attirer les hués de la foule. Par contre, on tenait à noter que la même chose a été fait l’an passé lors d’un gala de Battlewar lorsque les Flying Francis avaient imité TDT alors que les deux équipes étaient en rivalité.

On a droit à un bon combat par équipe avec quatre lutteurs d’expérience qui s’échangent de belles manœuvres par équipe. Vers la fin, KNS font passer Matt Falco au travers d’une table puis par la suite, Les Brasseurs reprennent les devants et rendent l’appareil à Ivan Sullivan alors qu’ils le projettent dans une table à son tour. Les Brasseurs conservent finalement leurs ceintures en exécutant la prise de finition de TDT.
Rating : *** ½

parker-et-wellington
Juste avant la grande finale, nous avons droit à un segment impliquant Beef Wellington et Scott Parker. Wellington a réintégré Parker dans le roster de la IWS pour ensuite annoncer un IWS Deathmatch entre lui et Parker au prochain gala. Scott a terminé le tout en renonçant à son poste de commissaire et en attaquant Scott alors que la sécurité a eu de la difficulté à contenir les deux lutteurs.

angel-vs-dunne
Single Match

Matt Angel (c) vs Pete Dunne
IWS Canadian Championship

On désire mentionner d’abord et avant tout que la mise en jeu du titre Canadien de la IWS n’était pas pertinente selon nous puisqu’il est pratiquement impossible que celui-ci soit remporté par Pete Dunne. Cela laisse donc savoir d’avance que le combat finira par une victoire de Matt Angel, une disqualification ou un No Contest. L’attraction du combat était Dunne contre Angel et non la ceinture et ne pas la mettre en jeu aurait ajouté un élément d’incertitude de plus au match. Dès son entrée on pouvait sentir que la foule était derrière Matt Angel. On se rappelle que Marko Estrada n’avait pas réussi à obtenir un aussi gros support de la foule lors de son affrontement contre Pete à Québec. Dunne a d’abord commencé fidèle à ses habitudes en travaillant les articulations, doigts, et membres de Matt Angel. Celui qui avait le nez cassé depuis une semaine portait un ruban noir au visage mais n’a jamais fait ressentir la blessure dans sa performance tout au long du combat. Matt a exécuté trois Suicide Dives de suite, chose qu’il fait de plus en plus souvent ces temps-ci et que nous ne trouvons pas désagréable du tout. Pour ce qui est de la partie du combat qui s’est déroulée en dehors du ring suite aux sauts, nous n’avons malheureusement pas pu voir l’action. Il faut dire que le Club Unity n’est pas très grand et à sa pleine capacité, il est facile de perde les lutteurs de vue dans la foule.

On a vu Pete Dunne exécuter de bons coups de coudes, le Bitter End et même un Pedigree avec un petit taunt à la Triple H. Dunne a été très généreux et a encore démontré pourquoi il est un des meilleurs lutteurs indépendants au monde présentement. Angel a quant à lui suivi Dunne tout au long du combat et a exécuté de très belles manœuvres dont un Standing Spanish Fly, un Flip Piledriver et son Bouncing Spanish Fly dans le coin. Suite à un Tombstone Piledriver de Dunne, Matt Falco et Benjamin Tull (Les Brasseurs) sont intervenus pour attaquer le champion UK de la WWE. Matt et Pete se sont alors unis afin d’attaquer et repousser Les Brasseurs. Pete a alors annoncé que lui et ses partenaires du British Strong Style (Trent Seven et Tyler Bate) viendraient faire un tour à Montréal prochainement pour s’occuper de Falco et Tull. Ce sera intéressant de voir quel affrontement la IWS offrira à ses fans lors de la venue de ces invités.

Ce fût un excellent combat qui se retrouvera certainement dans les candidats au combat de l’année. Par contre, nous déplorons un peu le fait que presque chaque fois qu’un invité vient lutter au Québec, le combat se termine par disqualification ou par No Contest afin de protéger les lutteurs impliqués. Très peu d’invités participent à des matchs dont l’issue est décidée de façon propre. Si le championnat Canadien de la IWS n’était pas en jeu, Matt Angel aurait bien pu perdre contre Dunne tout en ayant l’air très crédible malgré la défaite et cela n’aurait en aucun cas heurté sa réputation auprès des fans. On pense que c’est important de donner aux fans des combats avec des fins définitives surtout lorsque vient le temps de combats avec des invités spéciaux où la possibilité d’un affrontement revanche peut s’avérer incertaine.
Rating : **** ¼

En résumé, c’était un gala très constant qui a su plaire aux fans présents avec une grande finale de qualité. Simplement dommage que cette même finale n’a pas pu être diffusée sur les ondes de RDS2. La IWS sera de retour au Club Unity samedi prochain le 3 mars alors que nul autre que Rob Van Dam sera l’invité spécial du gala dans un combat triple menace entre lui, Frank Milano et Matt Angel pour le championnat Canadien de la IWS. C’est donc un rendez-vous à ne pas manquer!

rvd-poster

Si vous avez des questions, des suggestions ou des commentaires, n’hésitez pas à communiquer avec nous au stonestevenswrestling@gmail.com.

Merci de continuer à nous lire et à la prochaine, chers lecteurs!

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Stone & Stevens revoient: NSPW Kick Off 2018
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Stone & Stevens revoient: Femmes Fatales 20