Suivez-nous sur Facebook
18/07/2015 | Chroniques

Le coin du livre : un nouveau roman québécois qui se passe dans le monde de la lutte

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Le coin du livre : l’autobiographie d’Animal des Road Warriors
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Le coin du livre : Daniel Bryan nous raconte sa carrière du circuit indépendant jusqu’au main event de WrestleMania!

Lhomme_ours

La lutte inspire ces temps-ci au Québec. On a qu’à penser à l’émission télé La théorie du K. O. dont le tournage de la 2e saison est en cour présentement ou au film Bleu Tonnerre de Jean-Marc E. Roy et Philippe David Gagné qui s’est rendu à la Quinzaine des réalisateurs de Cannes 2015, on est dans une période faste. C’est à se demander pourquoi il n’y a pas d’émission de lutte québécoise en ondes présentement à TVA Sports ou RDS, mais ça, c’est une question pour une autre fois… Ce n’est donc pas surprenant qu’un roman québécois dont l’histoire se déroule dans le monde de la lutte vient de paraitre chez Le Quartanier Éditeur.

L’homme qui a vu l’ours est le deuxième roman de Patrick Roy. Il met en vedette Guillaume Fitzpatrick, un journaliste sportif qui décroche un contrat pour écrire la biographie d’une grande star de la lutte du nom de Tommy Madsen. Ce dernier a été un très grand champion, mais il est sur le déclin depuis quelque temps, luttant sporadiquement et étant sur le point de se faire introniser au Temple de la Renommée. Les choses ne vont pas très bien pour lui depuis qu’il a perdu la tête au Centre Bell et qu’il a paralysé un jeune lutteur qui ne voulait pas suivre le scénario du combat. Tommy Madsen est une légende de la lutte qui est un croisement entre Mick Foley, l’Undertaker et Dino Bravo (vous allez comprendre pourquoi en lisant le livre). Fitzpatrick l’interroge sur son passé pour essayer d’écrire son livre, mais Madsen est évasif dans ses réponses, soit à cause des nombreuses commotions qu’il a reçues ou peut-être ne veut-il pas trop se dévoiler. Fitzpatrick est assisté d’Hugo Turcotte dans l’écriture, un collègue journaliste sportif et un fin connaisseur de lutte. Turcotte mène son enquête de son côté et il déterre le passé qu’il n’aurait pas dû remuer. Il découvre que d’anciennes connaissances et des membres de la famille de Madsen sont impliqués dans un genre de pègre agricole et dans différentes autres combines. Turcotte et Fitzpatrick viennent qu’à en savoir trop et les ennuis commencent.

L’homme qui a vu l’ours est un roman qui saura plaire autant aux amateurs de films noirs des frères Coen qu’aux fans de lutte. On voit que l’auteur Patrick Roy s’y connait très bien en la matière ou qu’il a très bien fait ses recherches, ne serait-ce que quand il parle de Davey Boy Smith ou de Dynamite Kid. L’intrigue évolue lentement pour mettre bien en place les personnages. Une belle petite lecture d’été que j’ai bien appréciée pendant mes vacances.

L’homme qui a vu l’ours par Patrick Roy publié chez le Le Quartanier en juin 2015, 464 pages.

Poly09_Ours_800-1-600x962

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Le coin du livre : l’autobiographie d’Animal des Road Warriors
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Le coin du livre : Daniel Bryan nous raconte sa carrière du circuit indépendant jusqu’au main event de WrestleMania!