Suivez-nous sur Facebook
27/06/2015 | Chroniques

Le coin du livre : l’autobiographie de Bruce, le frère de Bret Hart

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Le coin du livre : JTG de Cryme Tyme raconte son aventure dans la WWE
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Le coin du livre : l’autobiographie d’Animal des Road Warriors

Bruce Hart1

Bruce Hart, le frère de Bret Hart et d’Owen. Si ce n’était pas le cas, on n’en aurait jamais entendu parlé et je n’aurais jamais eu l’idée de lire son livre. Comme dans tous les livres écrits par un membre de la famille Hart ou par quelqu’un qui a un lien avec eux, c’est rempli de règlements de compte et de bitcheries. Bruce Hart a été dans l’ombre de ses frères et de son père et il utilise ce livre pour dire que lui aussi a fait de grandes choses. Voyons voir. Dans la même page, il affirme qu’il est l’inspiration derrière le personnage de Stone Cold Steve Austin et il est derrière le look en rose et noir de Bret Hart. Rien de moins! Selon Bruce, quand il a été en équipe avec Brian Pillman dans la fédération Calgary Stampede sous le nom de Bad Company, son idée de leurs personnages était qu’ils seraient du côté des bons, mais avec une attitude et un look de méchants. Vu que Brian Pillman a par la suite fait équipe avec Steve Austin dans la WCW sous le nom des Hollywood Blondes, il aurait apporté l’attitude de méchants/bons inventée par Bruce Hart avec lui. Il l’aurait enseignée à Steve Austin qui est par la suite devenu le « Rattlesnake » Stone Cold Steve Austin. Bruce Hart est vraiment quelqu’un de très influent dans le monde de la lutte. En tout cas, c’est ce qui est écrit dans son livre.

Bad Company: Bruce Hart et Brian Pillman

On apprend aussi que la chronique hebdomadaire de Bret Hart pour le Calgary Sun n’était pas écrite par Bret, mais par Bruce. Bret l’appelait à chaque semaine pour lui donner les grandes lignes et c’est Bruce qui l’écrivait, comme il avait écrit tous les devoirs d’anglais de Bret au secondaire. C’est aussi Bruce qui aurait trouvé l’idée de la nouvelle prise de finition de Bret Hart quand il a commencé à lutter en solo, après avoir été en équipe dans la Hart Foundation. Bret ne voulait pas trop l’utiliser au début, mais il l’a essayée. Tout le monde l’a aimée et la WWE lui a donné le nom de « sharpshooter ». Par la suite, c’est devenu une des prises les plus connues de tous les temps. Bruce est vraiment un génie! Ce qui est drôle, c’est que Bruce prétend écrire la chronique de Bret à chaque semaine, mais il dit qu’un moment donné, il a lu celle-ci et a appris qu’en 1993, Bret Hart aurait dit à Vince McMahon que s’il était pour un jour lutter contre un de ses frères, ce serait contre Owen, non Bruce. Étrange. Comment quelqu’un peut écrire une chronique à chaque semaine et lire cette même chronique pour apprendre des choses qu’il ne savait pas?

Bruce Hart s’est fait aussi offrir beaucoup de jobs par la WWE, mais à cause de Bret Hart, ces occasions sont toujours tombées à l’eau. Que ce soit pour devenir booker, devenir membre de la nouvelle Hart Foundation dans les années 90 avec le British Bulldog, Owen Hart, Jim Neidhart et Brian Pillman ou devenir entraîneur de lutteurs, Bret ne l’aurait jamais appuyé auprès de Vince McMahon. Il serait même aller jusqu’à prendre le job d’entraîneur ayant été celui qui a montré à lutter à Mark Henry. Pourtant, quand on lit le livre de Bret Hart, Hitman : My Real Life In the Cartoon World of Wrestling, c’est une toute autre histoire qu’il nous raconte. À savoir maintenant qui dit la vérité, à vous de juger.

Bruce Hart

Straight From the Hart est rempli d’autres anecdotes du même genre pour nous convaincre que Bruce Hart a été un excellent booker, un excellent lutteur et aurait été un génie de la lutte professionnelle. Il est pourtant maintenant à la retraite du monde de la lutte et est enseignant dans une école. En gros, Bruce est « the best that never was ». Il serait le meilleur, mais tout le monde ou toutes les circonstances étaient contre lui et ça l’a empêché de réussir dans le domaine de la lutte comme ses deux frères et quelques autres membres de sa famille. Les seules personnes qui seront intéressées par ce livre sont ceux, comme moi, qui ont décidé de lire tout ce qui a été écrit par les membres ou l’entourage de la famille Hart. Les autres, ne perdez pas votre temps. La vie est trop courte.

 Straight From the Hart de Bruce Hart publié par ECW Press en mars 2011. 288 pages.

Screen Shot 2015-06-25 at 6.48.08 PM

Une entrevue de Bruce Hart avec Brian Pillman

Bruce Hart au Survivor Series de 1993

Bruce Hart vs. Dynamite Kid

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Le coin du livre : JTG de Cryme Tyme raconte son aventure dans la WWE
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Le coin du livre : l’autobiographie d’Animal des Road Warriors