Suivez-nous sur Facebook
03/10/2015 | Chroniques

Le coin du livre : Gorilla Monsoon!

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Le coin du livre : les frères Baillargeon, une famille d’hommes forts et de lutteurs québécois!
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Le coin du livre: une bande dessinée qui se passe dans le monde de la lutte!

Gorilla Monsoon cover

Vous êtes tannés de voir Randy Orton contre John Cena ou contre Sheamus pour la centième fois? Dites-vous que la rivalité entre Gorilla Monsoon et Bruno Sammartino a duré six ans, de 1963 à 1969, et ils se sont affrontés plus d’une centaine de fois aussi. C’est une des rivalités les plus longues de tous les temps. Gorilla n’a jamais été capable de ravir la ceinture de champion poids lourd de la WWWF de Sammartino. Il a réussi à le vaincre par un compte de 10 à l’extérieur de l’arène, mais tout le monde sait que quand on gagne de cette manière, la ceinture ne peut pas changer de main. La rivalité a pris fin en 1969 parce que Monsoon s’est fait attaqué par deux lutteurs du côté des méchants dont le Sheik, un lutteur encore plus haï que lui. En voyant ça, Sammartino est venu aider Monsoon et ils sont devenus des amis par la suite.

monsoon1

À six pieds 5 pouces et 400 livres, il est un des premiers géants de l’histoire de la lutte. Il était très agile pour sa grosseur. Il était un des lutteurs les plus détestés des années 60. Pourtant, il a commencé sa carrière du côté des bons dans la ville de Rochester dans l’état de New York sous le nom de Gino Marella. Dès le début de sa carrière, il a été une attraction. C’est après avoir passé à travers tous les lutteurs de la ville qu’il s’est rendu au Japon où il a fait la connaissance de Killer Kowalski, qui a été très impressionné par ses habiletés dans l’arène. Kowalski l’a donc présenté à Bobby Davis, un gérant de lutteurs « heel » qui a lui aussi été impressionné par la vitesse de Marella. Davis a décidé de parler de Marella à Vince McMahon Sr. qui était le propriétaire de la WWWF. Il l’a immédiatement signé. McMahon pensait que le nom de Gino Marella n’était pas très vendeur. Il a donc changé son nom pour Gorilla Monsoon. Il a aussi changé l’histoire de son personnage. Il était maintenant né dans une région du nord-est de la Chine qui s’appelait Manchuria. Il venait d’une famille pauvre. À la fin de son adolescence, il a joint une caravane d’amuseurs qui passait près de son village. Il est devenu l’homme fort du carnaval ambulant et il luttait avec des ours qu’il battait très facilement. Quelques années plus tard, Buddy Rogers, en tournée en Asie, l’a vu lutter avec un ours et il a été étonné par sa force. Il l’a convaincu de venir avec lui à New York pour lutter avec la WWWF.

L’incident le plus célèbre auquel a pris part Gorilla Monsoon est arrivé en 1976. Pendant un combat contre le Baron Mikel Scicluna, le champion de boxe Mohamed Ali est monté dans l’arène. Il a enlevé son gilet et a commencé à danser à l’entour de Gorilla en lançant des coups de poing dans les airs et en le défiant. Monsoon a agrippé Ali, l’a mis sur ses épaules et s’est mis à tourner pour ensuite le laisser tomber sur le matelas. Monsoon a montré à Ali qu’un lutteur pouvait battre un boxeur. Tout ceci faisait partie de la promotion entourant le fameux combat que Ali a livré avec Antonio Inoki quelque temps après.

Vers la fin des années 70, Gorilla Monsoon ne luttait plus beaucoup. Il travaillait dans l’arrière scène en aidant avec le booking, la promotion des galas et en étant agent sur la route. Quand Vince McMahon a acheté la compagnie de son père en 1982, il a décidé que Gorilla serait maintenant un annonceur, ce qu’il a fait durant toutes les années 80 en compagnie de Bobby Heenan et de Jesse Ventura. Il a aussi joué le personnage du président de la WWF de 1995 à 1997. Il est mort le 6 octobre 1999. Il souffrait de diabète et une crise cardiaque deux mois avant a aggravé la situation. La dernière fois qu’il a été aperçu sur les écrans de la WWF, il était juge à Wrestlemania XV pour le combat de boxe entre Butterbean contre Bart Gunn.

Monsoon2

Le livre sur Gorilla Monsoon fait partie d’une série qui s’appelle Wrestling Greats, un genre de lutte pour les nuls avec un tome sur Bobo Brazil, Buddy Rogers, Ric Flair et quelques autres. Les livres de cette série comportent une centaines de pages chacun et se lisent normalement en moins d’une heure. Ils se vendent environ 40$ chacun donc ça fait cher de l’heure pour un livre. Si vous pouvez les trouver usagés, par contre, ils sont chacun très intéressants et ils peuvent vous en faire découvrir sur l’histoire de la lutte des années 60 et 70.

Gorilla Monsoon

Gorilla Monsoon, Wrestling Greats par Ross Davies, publié par Rosen Pub Group le 31 janvier 2001, 112 pages.

André The Giant contre Gorilla Monsoon dans un combat de boxe.

Gorilla Monsoon était dans le coin d’André The Giant quand il a affronté le boxeur Chuck Wepner.

Gorilla Monsoon contre Captain Lou Albano.

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Le coin du livre : les frères Baillargeon, une famille d’hommes forts et de lutteurs québécois!
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Le coin du livre: une bande dessinée qui se passe dans le monde de la lutte!