Suivez-nous sur Facebook
15/07/2015 | Chroniques

Filmomania XX – Gail Kim dans “Ninja’s Creed” – Spécial Madame no2

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Filmomania XIX - John Cena, Daniel Bryan, les Bellas, CM Punk, The Undertaker et Vince McMahon dans "Les Pierrafeu et la WWE: Catch Préhistorique"
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Filmomania XXI - Kevin Nash dans "Thor tout-puissant"

Ninjas Creed featured

Déjà l’heure de Filmomania 20! Mis à part l’avantage de réviser vos chiffres romains, j’espère que vous y prenez autant plaisir que moi. D’ailleurs, avez-vous regardé, puis, aimé quelques-uns de ces films? Si oui, jasez-moi de ça dans les commentaires sur le Facebook de Lutte Québec. Cette semaine, comme pour la 10e chronique, il est temps de prouver que je ne suis pas un misogyne en y allant d’un film mettant en vedette une grande dame de la lutte! C’est donc le 2e spécial Madame . Pour l’occasion, on voit un film mettant en vedette l’une de mes favorites, Gail Kim!

Mettons que c'est la dernière chose que je vois avant de mourir, je signe où?

Mettons que c’est la dernière chose que je vois avant de mourir, je signe où?

J’adore Gail Kim depuis le premier jour où je l’ai vue à la télévision de la WWE. Malheureusement, je pense qu’elle n’a as eu le succès qu’elle aurait dû avoir. Timing? Jalousie? Laisser-aller des scripteurs? Pas assez de compétition? Je ne sais pas vraiment ce qui fait qu’aujourd’hui, Gail n’est pas vu comme une des meilleures lutteuses féminines de l’histoire de la compagnie. Elle sait se battre, est charismatique, en forme, flexible, belle à mort et solide dans un ring! J’ai eu un mince espoir qu’elle obtienne cette chance lors de son retour en 2009, mais malheureusement elle jouait les seconds couteaux tout au long de cette run devant la compétition beaucoup moins talentueuse.

Ma pochette DVD de Ninja's Creed. "Déconseillé aux jeunes enfants", pas parce que c'est violent, mais parce que si tu ne comprends rien adulte, imagine enfant!

Ma pochette DVD de Ninja’s Creed. “Déconseillé aux jeunes enfants”, pas parce que c’est violent, mais parce que si tu ne comprends rien adulte, imagine enfant!

Son temps à la WWE coïncide avec sa première apparition au cinéma, avec un film sorti en 2009 appelé Ninja’s Creed, de son vrai titre Royal Kill. J’imagine que le titre a changé au moment de sa distribution DVD, comme pour le film de Trish, malgré que Ninja’s Creed ne contienne AUCUN ninja. Ça semble prometteur quand on lit le résumé derrière la pochette ou que l’on voit comment Gail semble en être la vedette incontestée… mais qu’en est-il réellement?

Pendant ce temps, in AMERICA!

Pendant ce temps, in AMERICA!

vlcsnap-2015-07-14-20h25m51s561 vlcsnap-2015-07-14-20h26m15s897

Il est passé là le budget du tournage!

Il est passé là le budget du tournage!

La protagoniste du film est jouée par la magnifique Lalaine. Genre de médaille d'argent de Disney d'une Hilary Duff.

La protagoniste du film est jouée par la magnifique Lalaine. Genre de médaille d’argent de Disney d’une Hilary Duff non disponible.

Un des plus beaux plans du film. Pourquoi? DEUX Gail Kim!

Un des plus beaux plans du film. Pourquoi? DEUX Gail Kim!

Essayez de me suivre ici, parce que si au début ça semble incroyablement simple à comprendre, comme si le scénario était une pile d’ingrédients de base sur un comptoir, dites-vous qu’au deuxième tiers du film, c’est l’équivalent de mettre tout ça dans un blender, pas de couvert, appuyer sur « purée » et essayer d’attraper ce qui va sortir avec une paille… Gail interprète une assassin royale chargée d’éliminer la dernière héritière au trône d’un royaume de l’Himalaya au nom fictif. Jusque là, rien de plus simple. Cedit royaume envoie à son tour un protecteur de la garde royale pour protéger la demoiselle, qui vit maintenant au États-Unis avec un gardien, père adoptif qui connaît très bien son statut réel. Lui, il est joué par Éric Roberts. J’en salivais déjà à l’idée de voir Gail Kim vs Éric Roberts! Si vous ne le connaissez pas, vous l’avez quand même vu dans des dizaines et des dizaines de films, jouant tantôt le héros ou le méchant dans nombre de séries B. Un dur à cuire en plus! En revanche, son protecteur envoyé a le charisme d’une gaufre encore congelée. À sa défense, c’est un vrai artiste martial, mais pas nécessairement un bon acteur. Devinez donc ma déception quand après 10 minutes, suivant la scène où l’on apprend que Roberts est un ninja prêt à défendre sa fille adoptive… qu’il crève hors champ d’un coup de tisonnier qu’il n’a jamais vu venir assis sur le divan. J’ai alors compris immédiatement quelque chose sur le film. J’ai affaire à du série Z, sans aucune trace de budget, avec un producteur qui a réussi à obtenir du simili-vedettes pour pas cher, qui donneraient au plus une journée de tournage à rabais, sans costume, gros dialogue ou effort à livrer.

Hey les filles... vous en voulez un beau poster de gars mystérieux que vous allez pouvoir changer...?

Hey les filles… vous en voulez un beau poster de gars mystérieux Twilightesque que vous allez pouvoir changer…?

HERE's ROBBY!

HERE’S ROBBY!

vlcsnap-2015-07-15-01h31m28s976

Pourquoi personne ne mange son repas dans les films? Ça a l'air bon en plus.

Pourquoi personne ne mange son repas dans les films? Ça a l’air bon en plus.

Eric Roberts va jouer dans ton film pour des pinottes, mais c'est à peu près le maximum que tu vas avoir de lui pour des pinottes...

Le légendaire et badass Eric Roberts (à gauche) va jouer dans ton film pour des pinottes, mais c’est à peu près le maximum que tu vas avoir de lui pour des pinottes… (notez le Coke diète)

Ne fait pas grand chose de compliqué, comme ramasser après la visite (notez le Coke diète)...

Ne fait pas grand chose de compliqué, comme ramasser après la visite (notez le Coke diète)…

À ce prix là, il ne fait pas le ménage entre les scènes... (regardez le Coke diète)

À ce prix là, il ne fait pas le ménage entre les scènes… (notez le Coke diète)

Il ne change pas pour aller à l'épicerie...

Il ne se change pas pour aller à l’épicerie…

...si vous faites des flashbacks en arrière de 10 ans, il garde le même linge et la même coupe de cheveux...

…si vous faites des flashbacks en arrière de 15 ans, il garde le même linge et la même coupe de cheveux…

...et pisse où il veut quand il veut.

…et pisse où il veut quand il veut.

vlcsnap-2015-07-15-01h31m07s318

 

Une fois papa adoptif Roberts éliminé du chemin alors qu’il n’était même pas en position de protéger sa fille de la mort anyways (Gail était dans la maison cachée tout ce temps avec la fille qui dort dans sa chambre….), notre héros la gaufre va sortir la demoiselle de sa piaule et se sauve avec dans une école. Encore là, secret de série Z, on tourne de soir dans un lieu fermé les soirs et les fins de semaine. Puis, il y aura affrontement, le premier, entre la gaufre et la superbe Gail Kim, qui siphonne carrément 100% de notre attention de spectateur lorsqu’elle est à l’écran. On profite de chaque seconde. Elle lui pète la gueule, bien entendu, mais la gaufre pourra s’en sortir quand la police rapplique sur les lieux. Après avoir démembré les 4 policiers, l’un d’eux étant joué par Jimmy Wang Yang (YES!!!), Gail est prise au piège alors que la gaufre fait sauter l’école. Par « sauter l’école », j’entends montrer des images d’archives d’un édifice qui est démoli par des professionnels dans un autre contexte.

Jimmy Wang Yang à droite!

Jimmy Wang Yang à droite!

Vas-y Gail, tue-les!

Vas-y Gail, tue-les!

Corde à linge!!

Corde à linge!!

Jimmy qui peut apprécier le paysage

Jimmy qui peut apprécier le paysage

vlcsnap-2015-07-15-01h46m14s133

"Je suis prêt à mourir maintenant!"

“Je suis prêt à mourir maintenant!”

...

...tant qu'à faire des effets de marde de même, fais-les pas!

…tant qu’à faire des effets de marde de même, fais-les pas!

Aussi bien voler des images d'un édifice qui se fait démolir.

Aussi bien voler des images d’un édifice qui se fait démolir.

vlcsnap-2015-07-15-01h58m54s911 vlcsnap-2015-07-15-01h59m05s485

...et les mettre à l'envers...

…et les mettre à l’envers…

Retour à la casa, on découvre que papa est mort (on ne nous le montre pas, Éric ayant probablement déjà fini sa journée de tournage). On repart et cette fois, on se sauve dans ce qui semble être une genre de semi-chappelle-dojo-entrepot-piste-de-danse locale ou un campus de théâtre universitaire. Je ne le sais pas. Gail se pointe et les deux se battront à nouveau. En passant, les combats sont POURRIS. Le réalisateur a décidé de tout mettre en accéléré pour faire croire que Gail et Gaufre sont des surhumains. Mais à la place, on dirait juste une Déesse et un idiot en accéléré. Elle le bat (YES! YES! YES!) et là… après ce 55 minutes potables, sans plus, le film se met en full mode what the fuck?!?

Peux-tu au moins faire semblant que le headlock fait mal maudite gaufre?

Peux-tu au moins faire semblant que le headlock fait mal maudite gaufre?

Moi je lui ferais un powerbomb!

Moi je lui ferais un powerbomb!

...sur la table!

…sur la table!

OH SHIT!

OH SHIT!

vlcsnap-2015-07-15-01h50m49s922

Grave erreur dude...

Grave erreur dude

FUCK YEAH!!! Un TORNADO-DDT!!!

FUCK YEAH!!! Un TORNADO-DDT!!!

Vas-y caliss Gail, TUE-LE!!!!!

Vas-y caliss Gail, TUE-LE!!!!! Qu’on en finisse avec lui.Et toi la gaufre, peux-tu faire semblant que ça te gosse un peu de mourir?

Même pas sûr que les acteurs savaient ce qu’ils jouaient dès maintenant alors que le plot twist semble nous annoncer que notre gaufre incompétente des Himalaya, serait en fait Gail Kim. Ça serait lui l’assassin, il serait la même personne que Gail Kim. Et pas comme Ray Finkel est Louise Einhorn dans Ace Ventura, mais plutôt que tout ce qu’on a vu, comme spectateur, depuis le début, c’est en fait que Gail Kim n’existe pas (caliss!), et que tout se passe dans sa tête à lui. Est-ce le cas? Est-ce pas le cas? J’en ai aucune idée. On passe 30 minutes à nous montrer des pseudos-flashbacks et la face de poisson mort du héros qui ne comprend pas plus et même Pat fuckin’ Morita (M. Miyagi de Karate Kid!) qui parle en paraboles dans des flashbacks qui semblent venir d’un autre film. Encore un acteur qui a tourné le temps d’une journée plein de prises inutiles avec un seul morceau de vêtement, qu’il a fallu rattacher dans un scénario qui devait se modifier au jour le jour. Au final, le réalisateur est sûrement le seul à savoir ce qui se passe, comme un bon film d’étudiant universitaire qui a lu trop de textes nihilistes, qui sait manœuvrer une épée dans la vraie vie et qui décide de faire un film.

Gail Kim n'existe pas, c'est dans sa tête à lui. C'est le méchant. Ou whatever...

Gail Kim n’existe pas, c’est dans sa tête à lui. C’est le méchant. Ou whatever

vlcsnap-2015-07-15-02h17m44s108 vlcsnap-2015-07-15-02h17m58s704 vlcsnap-2015-07-15-02h18m02s040 vlcsnap-2015-07-15-02h19m03s053 vlcsnap-2015-07-15-02h19m05s690

"Ça c'est ma face de gars qui comprend rien."

“Ça c’est ma face de gars qui comprend rien.”

"Bla bla bla c'est moi Pat Morita. Tout est logique parce que bla bla bla bla. Professeur sensei vieux sage bla bla bla"

“Bla bla bla c’est moi Pat Morita. Tout est logique parce que bla bla bla bla. Professeur sensei vieux sage bla bla bla”

J'espère quand même que je ne rêve pas cette partie là...?

J’espère quand même que je ne rêve pas cette partie là…? (Oui, c’est le plan du début, mais à l’envers. Effet miroir, donc concept du double. Le film se retourne sur lui-même dans la dualité. C’est super intellectuel! Un cours de cinéma de l’inconscient, du moi et du surmoi Freudien.)

vlcsnap-2015-07-15-02h19m54s530

…je disais quoi déjà?

Là on se dit « Heille attends minute le gros, Pat Morita est décédé en 2005. Ton film est sorti en 2009. De kossé? » Effectivement, encore une fois, comme un bon film série Z avec néant de budget tourné la fin de semaine, il aura fallu prêt de 5 ans entre les premières prises tournées et le deal de distribution. Son réalisateur, Babar Ahmed, a dû y mettre une quantité phénoménale de temps, des milliers d’heures, avant de voir son bébé (plus une excroissance) prendre forme. Pas de honte, quand on sait que Peter Jackson (oui, LE) a mis 4 ans à tourner et monter son premier film, Bad Taste. C’est là que la comparaison entre les deux arrête, malheureusement, pour Babar Ahmed. Aussi, le nombre de Ahmed dans le générique me laisse croire qu’il a laissé beaucoup de ses amis et membres de la famille prendre part au projet. Encore symptomatique du série Z.

Rarement personnage n'aura été aussi inutile. Voici Lalaine pendant que le reste du film se passe. Pas de joke, son personnage reste de même pendant 40 minutes à... attendre... apeurée... genre... ou presque.

Rarement personnage n’aura été aussi inutile. Voici Lalaine pendant que le reste du film se passe. Pas de joke, son personnage reste de même pendant 40 minutes à… attendre… apeurée… genre… ou presque.

Y se passe quoi de spécial 6 heures plus tard? Euh... rien de spécial.

Y se passe quoi de spécial 6 heures plus tard? Euh… rien de spécial.

...rien.

…rien. Elle est encore là.

Même Gail semble s'être enracinée...

Même Gail semble s’être enracinée…

"Moi j'ai un nouveau chapeau."

“Moi j’ai un nouveau chapeau.”

Il existe un univers quasi-infranchissable entre le monde scellé du cinéma professionnel et le cinéma amateur. Peu se rendent au niveau supérieur. Beaucoup essayent. Ahmed a réussi à faire un film en investissant des années de sa vie et probablement tout ce qu’il avait. C’est louable, il mérite l’admiration. Son film, malheureusement pour lui, ne passe pas bien. Une seule raison de s’y intéresser au départ : Gail Kim. Une seule raison de le regarder jusqu’à la fin : Gail Kim. C’est 100% du film qui repose sur ses épaules. Elle s’en sort admirablement bien et j’espère la voir dans d’autres films, parce que la caméra l’adore! Imaginez un film qui sera tourné de jour…

C'est pas comme ça qu'on écrit Washington.

C’est pas comme ça qu’on écrit Washington.

On prend le temps de remercier Jeff Jarrett et Dixie Carter. Pas sur qu'il ont retourné ses appels après ce film.

On prend le temps de remercier Jeff Jarrett et Dixie Carter. Pas sur qu’il ont retourné ses appels après ce film.

Gail <3

Gail, tu me dois 90 minutes. Pas toi, mais tout le reste du monde.

Ok pas toi non plus Eric.

Ok pas toi non plus Eric.

Si ça vous tente quand même de le voir malgré tout, parce que comme moi, Gail Kim est une assez bonne excuse de 90 minutes (elle l’est), je vous suggère de fouiller votre Vidéotron local, j’ai vu une copie usagée en vente pour 3$ cette semaine. Sinon, Amazon, comme toujours, pour 12$ cette fois, neuf. Je vous avertis cependant, les mots “catastrophe”, “misérable”, “horrible” et “irregardable” se trouve dans beaucoup de critiques du film, mais certainement pas à cause de notre lutteuse favorite.

"Ma face de gars qui a une émotion"

“Ma face de gars qui a une émotion”

La salle lors de la Première du film.

La salle lors de la Première du film.

"Merci, public aimé. Vous voyez dans ma face combien je suis content?"

“Merci, public aimé. Vous voyez dans ma face combien je suis content?”

 

La semaine prochaine, parlant de catastrophe, un film… ouff… catastrophique, avec un nouveau lutteur pas encore vu en 20 chroniques.

"Est-ce que je peux partir là?"

“Est-ce que je peux partir là?”

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Filmomania XIX - John Cena, Daniel Bryan, les Bellas, CM Punk, The Undertaker et Vince McMahon dans "Les Pierrafeu et la WWE: Catch Préhistorique"
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Filmomania XXI - Kevin Nash dans "Thor tout-puissant"