Suivez-nous sur Facebook
31/05/2019 | Chroniques

“Derrière le masque”: Amélie Bibeau continue de lutter contre l’intimidation

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Des changements majeurs en vue pour le WWE Network
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
La lutte et Leucan font équipe à Saint-Hyacinthe

amelie-bibeau

L’an dernier, l’auteure sherbrookoise Amélie Bibeau lançait le premier tome de « Derrière le masque », inspiré du monde de la lutte et ayant pour mission de dénoncer l’intimidation chez les jeunes. La deuxième partie, qui a comme sous-titre « Le saut de l’ange », va encore plus loin et réserve de nombreux rebondissements pour les lecteurs.

Dans le tome 1 (« Haute voltige »), Amélie – la conjointe du lutteur Sébastien « Johnny La Magouille » Morin – racontait l’histoire d’Olivier Dumais, un garçon âgé de 16 ans peu populaire à l’école, mais qui devient une star dans son personnage de Sauterelle, un lutteur masqué.

Après avoir connu l’amour en dévoilant sa véritable identité, Olivier doit affronter d’autres problèmes dans le second tome de « Derrière le masque ».

« Alors qu’il vivait enfin de beaux moments de bonheur, Olivier est confronté au transfert de son frère autiste dans une famille d’accueil. Et il est victime d’une terrible vengeance de son ancien intimidateur, ce qui aura des conséquences beaucoup plus graves que prévu », mentionne Amélie Bibeau, en prenant bien soin de ne pas trop en dévoiler sur l’intrigue.

Les matchs de lutte – et plusieurs termes connus – sont toujours décrits avec de nombreux détails, ce qui ajoute à la richesse du récit.

« Sébastien me donne un bon coup de main. Et les personnages sont vraiment bien définis. Les lecteurs apprécient vraiment ces passages dans le livre », assure Amélie.

Que ce soit dans les salons du livre, les lancements littéraires ou les galas de lutte, l’auteure sherbrookoise a pu faire connaître davantage « Derrière le masque ». Elle est très heureuse des réactions entourant son oeuvre.

« Tant mieux si je réussis à susciter la réflexion sur l’intimidation, tout en démystifiant le monde de la lutte. J’espère éventuellement rejoindre davantage de jeunes, notamment avec des conférences. Je suis ouverte aux bonnes idées », mentionne-t-elle.

Amélie travaille actuellement sur le troisième tome de « Derrière le masque », qui aura comme titre « La prise de l’ours ». Olivier, malgré sa hausse de popularité, retrouvera d’autres épreuves sur son chemin.

« Avec d’aussi belles réactions de la part des lecteurs, c’est très stimulant. Et je continuerai à dénoncer l’intimidation car il y a trop de silence de la part de bien des victimes. On doit prioriser le respect, dans une approche positive », conclut-elle.

Pour en savoir plus: https://www.ameliebibeau.com/derrierelemasque-452309.html.

Et pour lire l’entrevue de l’an dernier, cliquez ici.

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Des changements majeurs en vue pour le WWE Network
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
La lutte et Leucan font équipe à Saint-Hyacinthe