Suivez-nous sur Facebook
04/07/2024 | Chroniques

La TNA à Montréal: du pur bonheur pour Mike Bailey

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Carl Leduc et PCO, deux ambassadeurs de choix pour la TNA au Québec
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Carol Fournier, un "super illustrateur"!

SpeedballMikeBailey_TNANoSurrender2024_PromoPics-3-128

À la fois athlétique et charismatique dans le ring, le lutteur québécois “Speedball” Mike Bailey a su briller dans le ring à travers le monde. Mais c’est avec bonheur qu’il accueille la visite de la TNA à l’Auditorium de Verdun, devant ses fans, les 20 et 21 juillet.

De son vrai nom Émile Charles Baillargeon-Laberge, “Speedball” a pris d’assaut les États-Unis – dont la TNA – depuis qu’il a de nouveau le droit d’y travailler. Entre 2016 et 2021, Mike Bailey était interdit de séjour à cause de problèmes liés à son visa de travail.

Deux de ses matchs à la TNA, contre Josh Alexander et Will Ospreay, ont été particulièrement acclamés par les fans et par les chroniqueurs de lutte.

“J’ai pu en attendant faire ma marque à travers le monde et ça s’est très bien déroulé. Mais c’est bien sûr avec plaisir que j’ai joint la TNA en 2022. C’est pour moi une expérience merveilleuse et j’ai pu affronter des lutteurs de fort calibre dès le début”, mentionne-t-il.

Mike Bailey n’est pas surpris de l’engouement qui accompagne la tenue de l’événement Slammiversary et d’enregistrements télé à Montréal.

“Il y a une belle promotion pour la visite de la TNA à l’Auditorium de Verdun. Et les fans répondent avec enthousiasme, autant sur les médias sociaux que pour la vente de billets. Montréal est plus que jamais une ville de lutte!”, dit-il.

“Speedball” aura un adversaire de choix à Slammiversary. Il affrontera alors le champion de la Division X, Mustafa Ali.

“Depuis son départ de la WWE, Ali connaît beaucoup de succès sur la scène indy et bien sûr à la TNA. Mais je suis prêt à livrer toute une performance et à remporter le titre de la Division X pour une seconde fois”, lance-t-il.

Mike Bailey affirme être en pleine grande forme, autant mentalement que physiquement.

“Même si je ne suis pas le plus costaud dans le ring, je suis capable de suivre le rythme et de bien me démarquer. Je fais attention à moi et je travaille intelligemment dans le ring, en évitant le plus possible les occasions de subir une blessure, confie-t-il.

La popularité et la renommée de Bailey sur la scène américaine sont en hausse. Il aura certainement à faire des choix déchirants au cours des prochains mois.

“Mon contrat actuel se terminera à la fin de l’année. Je verrai bien ce que l’avenir me réserve, mais je suis très heureux à la TNA. Bien des efforts sont faits afin que la compagnie continue de progresser, autant pour le recrutement des lutteurs qu’au niveau de la production. La TNA est actuellement sur une belle lancée. Et de mon côté, peu importe mon adversaire, je donne toujours mon maximum afin que les fans soient comblés”, conclut-il.

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

test
LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Carl Leduc et PCO, deux ambassadeurs de choix pour la TNA au Québec
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Carol Fournier, un "super illustrateur"!