Suivez-nous sur Facebook
09/04/2018 | Manchettes

Résultats de Wrestlemania 34: Une soirée haute en couleurs !

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Johnny Wrestling à SmackDown Live ?
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
The Fashion Files: l'enquête connaîtra-t-elle son dénouement prochainement?

undertaker

La pression était forte sur WrestleMania 34 après l’impressionnante performance d’NXT TakeOver samedi soir. Selon l’avis de plusieurs, la carte de cette année représentait l’une des plus imposantes des dernières années. Un marathon de sept heures attendait les plus passionnés. Le plus gros gala de l’année dans le monde de la lutte aura-il répondu aux attentes ?

D’entrée de jeu, je vous invite à lire le résumé du pré-show de mon collègue, Alain Bérubé. Trois combats étaient présentés : les deux batailles royales (hommes et femmes) et le combat de championnat entre Cedric Alexander et Mustafa Ali pour le titre vacant des Cruiserweights.

La renaissance de Rollins

La soirée a commencé en trombe sur le coup de 19h avec un premier combat de championnat. The Miz défendait le titre intercontinental face à deux rivaux, Seth Rollins et Finn Balor. Une bonne idée de la WWE d’amorcer WrestleMania avec ses trois hommes, connaissant leurs habiletés dans le ring et mettre la foule dans le bain pour le restant de la soirée.

À la grande surprise, Miz a renvoyé aux douches Bo Dallas et Curtis Axel, se présentant ainsi seul devant Rollins et Balor. Et à ma grande déception, j’aurais vraiment aimé voir Balor en Demon sur la plus grande scène de toutes. Il n’en reste pas moins que les trois hommes ont offert un combat colossal en lever de rideau. Seth Rollins a mis la main sur la ceinture intercontinental, le seul titre qui lui manquait, devenant ainsi à son tour, Grand Slam Champion. Fait intéressant, tous les membre du SHIELD sont maintenant tous Grand Slam Champion.

The Architect avait émis le désir de remonter dans la hiérarchie de Monday Night Raw et il peut dire mission accomplie. Selon plusieurs informations sorties précédemment, The Miz pourrait s’absenter pour quelques moments, en raison de la naissance récente de sa fille. Qui sera le premier à se pointer le bout du nez devant Rollins pour la ceinture blanche de la WWE ? Balor reste-t-il dans le décor ? Ou encore, peut-être le fameux retour de Dean Ambrose en tant que heel

Charlotte était prête !

À mon grand étonnement, le deuxième combat de la soirée était celui pour la titre féminin de SmackDown Live entre Charlotte Flair (C) et Asuka. Un affrontement qui avait le potentiel de voler la vedette, connaissant l’enjeu de ce match ;  la séquence victorieuse d’Asuka. D’autant plus qu’elles représentent les pièces maîtresses de la révolution féminine.

Depuis sa venue à la WWE, la japonaise n’a jamais connu la défaite, tant à NXT ou sur Monday Night Raw. 256 victoires contre zéro défaite, le tout échelonné sur une période de deux ans et demi. Tous se demandaient qui allait infliger LE premiers revers à Asuka après tant de dominance.

Fidèle à son paternel Ric Flair, Charlotte, vêtue de doré de A à Z, entra sous les feux de la rampe, prête pour ce combat historique. Flair et Asuka ont livré la marchandise, offrant à mon sens, l’un des meilleurs combats de toute la soirée. Particulièrement la championne, qui a élevé son jeu d’un cran, en sortant un Spanish Fly de la troisième corde! Première fois que je voyais cette manœuvre être réalisée du côté féminin! Charlotte Flair a prouvé, devant près de 80 000 personnes, pourquoi elle était la championne, en passant une soumission à Asuka, la forçant à abandonner. The streak is over. La première défaire d’Asuka à la WWE. Ironiquement, quatre ans plus tard, la séquence d’Asuka prend fin exactement au même endroit que celle d’UnderTaker… Comment Asuka va réagir après sa première défaite ?

L’année chanceuse se poursuit

Malgré la défaite d’Asuka, si tôt dans la soirée, le show doit continuer. La WWE a décidé de poursuivre le gala avec la présentation du Fatal 4-way pour le titre des États-Unis, opposant le champion Randy Orton à Bobby Roode, Jinder Mahal et Rusev. Une décision qui peut s’avérer douteuse, après l’important choc subi il y a quelques minutes à peine…

Inutile de dire que Rusev Day a reçu une ovation monstre venant de la foule présente au Superdome. Sans oublier le nouveau look d’Aiden English, qui a eu le temps de se raser les cheveux entre la bataille royale et le gala principal. Chapeau Aiden!

Comme à ce que je m’attendais, le combat, malgré la stipulation de danse à quatre, aura été le festival du RKO ; un pour English, un pour Ruru et un pour Mahal.

Se remettant péniblement de son RKO, Mahal a profité de l’intervention de Sunil Singh pour porter sa prise de finition sur Rusev et remporter le titre des États-Unis. J’ai l’impression qu’on joue à la patate chaude avec la ceinture appartenant à SmackDown Live. On ne prend pas le temps de développer une certaine estime envers le titre, à l’inverse de ce que John Cena avait fait il y a quelques années. Je me pose la question : comment le titre peut aider Mahal… Est-ce qu’on tente encore d’explorer le potentiel de l’Inde du côté de la WWE ?

Une bonne première impression !

Un moment que plusieurs attendaient avec impatience ; les débuts officiels de Ronda Rousey avec la WWE. Quoi de mieux que d’amorcer sa carrière professionnelle à WrestleMania! La nouvelle coqueluche de la compagnie avait eu la chance de choisir son adversaire, en l’occurrence, la commissaire de Monday Night Raw, Stephanie McMahon. Triple H et Kurt Angle s’étaient rajoutés pour un avoir un combat mixte par équipe.

Tous les yeux étaient rivés sur Ronda à savoir comment elle allait réagir dans un ring de lutte. Auparavant, elle avait dominé dans l’octogone, devant la femme la plus dangereuse sur le globe. Avec stupéfaction, elle semblait parfaitement à l’aise dans son nouvel environnement de travail, encaissant et vendant les coups avec brio. C’est sans surprise que Stephanie a tenté par tous les moyens d’éviter la confrontation avec Ronda, même si elle était inévitable. La commissaire de Raw n’a pu échapper aux griffes de l’ancienne combattante UFC, devant s’avouer perdante après une clé de bras dévastatrice.

À partir de maintenant, quel sera le rôle de Ronda les lundis soir ? Sera-t-elle présente soir après soir ? Deviendra-t-elle la nouvelle femme à battre à la WWE, particulièrement après la défaite d’Asuka plus tôt ?

Le chaos total !

Le prochain combat en est un autre qui avait le potentiel de voler la vedette ; le Triple Threat entre The Usos (C), The New Day et The Bludgeon Brothers pour les titres par équipe de SmackDown Live. The Usos et The New Day avaient offert des prestations à coupler le souffle au cours l’été, plus précisément, à SummerSlam 2017 et à Hell in a Cell.

D’abord, toutes mes félicitations aux petites personnes déguisées en crêpes lors de l’entrée de Kofi, Xavier et Big E. The New Day ont littéralement le sens du spectacle. La prise du ver de terre était simplement renversante!

pancakes

Revenons aux choses sérieuses, j’ai rapidement perdu le compte dans ce combat… Qui était légal et qui ne l’était pas. Une chose dont je suis certain cependant, Harper et Rowan ont massacré tout sur leur passage, s’emparant ainsi des titres par équipe. Une nouvelle ère s’installe à SmackDown Live, une ère sous le signe de la terreur. Il est temps pour Jimmy et Jey de faire leurs bagages pour Monday Night Raw afin de revamper la division par équipe du show rouge.

Le réveil du Deadman

Pendant des semaines, une question restait sur toutes les lèvres : Est-ce que The UnderTaker allait être de la partie à WrestleMania 34 ? Pendant des semaines, John Cena a tenté par tous les moyens de provoquer une étincelle, que se soit à Raw ou SmackDown. Et à chaque fois, il a connu la défaite…

L’espoir était de retour pour Cena après le retour de Kane à Monday Night Raw il y a quelques semaines. S’agissait-il d’un signe du destin venant du Deadman lui-même, sachant que lui et Kane sont des frères ? Au bout du compte, la veille de WrestleMania, toujours aucune réponse venant du Phenom…

Respectant ce qu’il avait dit, Cena s’est installé parmi les partisans pour assister à WrestleMania, voyant The UnderTaker rejeter ses demandes du revers de la main. Bien assis dans sa chaise, bière à la main, il a reçu la visite d’un officiel à la fin du combat entre Charlotte et Asuka. Rapidement, Cena a quitté pour se diriger en coulisses. The UnderTaker était-il présent en Nouvelle-Orléans?

Cena fait finalement son entrée sur le ring, attend quelques instants, et les lumières finissent par s’éteindre! Un premier signe du retour de The UnderTaker. Cena, comme tous les amateurs, auront été surpris de voir… Elias. Un AA rapide de Cena a retourné le Drifter vite sur ses bottes.

Visiblement déçu de la tournure des événements, Cena retourna bredouille vers les coulisses, avant de voir les lumières s’éteindre à nouveau. Cette fois-ci, c’était la bonne! De la fumée partout, des boules de feu et du tonnerre frappèrent le Superdome pour finalement voir le Deadman sur la rampe d’entrée. La peur était bien présente sur le visage de Cena.

Un combat de quelques minutes dans lequel Cena a très bien agi. Malgré ses 53 ans, The UnderTaker semblait être en grande forme, montant notamment sur la troisième corde. The Phenom l’emporta avec un Tombstone, rattrapant sa défaite de l’an passé. Quelle sera maintenant la suite des choses pour les deux protagonistes ?

Miracle on Bourbon Street II

La route vers WrestleMania a pris un tournant inattendu dans les dernières semaines. Le general manager de SmackDown Live, Daniel Bryan, avait confirmé son retour à la compétition dans le ring. L’ancien champion de la WWE a été sur la touche pendant trois ans en raison de blessures au cou.

Dès l’annonce de cette nouvelle, l’excitation et la frénésie grimpèrent d’un cran. Est-ce que Daniel Bryan allait effectuer son retour sur la plus grande scène de toutes ? Il confirma lui-même la demande des amateurs, en s’intégrant dans l’histoire entre Kevin Owens, Sami Zayn et Shane McMahon dans un match par équipe à WrestleMania. L’enjeu était grand ; si Owens et Zayn l’emportent, ils peuvent réintégrer SmackDown Live.

Évidemment, la tête et le cou de Bryan sont des cibles faciles pour ses adversaires. Après trois ans hors du ring, on ne sait jamais comment le corps va réagir. Les deux québécois, Owens et Zayn, ont compris le message rapidement, attaquant Bryan par derrière avant même le début du combat, laissant McMahon seul dans le ring. Mentionnons que Shane revient tout juste d’une opération…

Suffit de regarder dans le passé pour comprendre que le Superdome a un cachet spécial pour Daniel Bryan. Il y a quatre ans, il avait non seulement battu Triple H pour accéder au combat principal, mais il avait aussi vaincu Randy Orton et Batista pour devenir champion de la WWE. Le miracle semble encore s’être produit.

Revenant de l’attaque subie en début de combat, Bryan rassembla ses forces pour venir porter mains fortes à son partenaire, Shane McMahon. Malgré une absence de trois ans, il n’a démontré aucun signe de rouille, enchaînant les prises l’une après l’autre. À l’image de WrestleMania 30, il porta le coup fatal en appliquant le Yes Lock sur Sami Zayn, assurant la victoire pour son équipe et également, les départs de Zayn et Owens.

Est-ce que nos deux québécois prendront la route de Monday Night Raw dès ce soir ? Est-ce que Daniel Bryan remontera dans le ring prochainement ?

Cours Bliss, cours !

L’histoire entourant Alexa Bliss et Nia Jax s’est bien construite dans les dernières semaines. Bliss, la championne de Monday Night Raw, a utilisé sa ” meilleure amie “, Nia Jax, pour se garder au sommet de la division féminine.

Dans un revirement de situation très surprenant, Mickie James a tassé Jax du portrait, baladant aux côtés de la championne. Après quelques séances d’insultes à son endroit, il n’en fallait pas plus pour semer la colère chez The Irrisitible Force. Cependant, Nia Jax n’a jamais eu la chance de mettre la main sur Bliss. Comment régler ses différends de la bonne façon ; un affrontement à WrestleMania pour le titre féminin de Raw.

Avant même le début du combat, Jax a LITTÉRALEMENT détruit Mickie James, s’assurant d’avoir un combat un contre un avec Bliss. Je comprends parfaitement la stratégie d’Alexa, en tant que bonne méchante, de courir partout à l’entour du ring, mais après quatre semaines à faire la même chose, ça devient redondant… À mon sens, un combat dans une cage aurait été fort intéressant.

Malgré tout, Nia Jax a pu prendre l’emprise sur la championne, la bousculant de tous bords et côtés. Et que dire de son Samoan Drop de la deuxième corde pour la victoire, devenant la nouvelle propriétaire de la ceinture de championne de Monday Night Raw. Depuis sa venue dans les grandes ligues, Jax a travaillé extrêmement fort et ses efforts sont maintenant récompensés. À partir de maintenant, comment elle agira à titre de championne ?

Le côté sombre de Nakamura

Le dream match ; The Phenomenal One croise le fer avec The King Of Strong Style à WrestleMania! Ayant remporté le Royal Rumble, Shinsuke Nakamura pouvait décider du champion qu’il voulait affronter au Superdome. Son choix final s’arrêta sur A.J Styles.

Les deux hommes s’étaient déjà affrontés dans le passé, notamment au Tokyo Dome, mais jamais sous l’enseigne de la WWE. À l’exception près de Money in the Banks dans le combat par échelle. Les attentes étaient élevées pour ce combat.

Nakamura est devenu un maître des mind games, entrant constamment et semant un doute dans la tête de champion. Styles ne s’est pas laissé imposer, déjouant son aspirant à son propre jeu lors de la dernière représentation de SmackDown Live avant WrestleMania.

Lors de WrestleMania, tout est plus gros, dont les entrées des lutteurs. Shinsuke Nakamura est reconnu pour avoir l’une des meilleures présentations, toutes branches confondues. Imaginez quand vous ajoutez la guitariste d’Alice Cooper, Nita Strauss dans le décor. J’en avais la chair de poule et des frissons partout!

Dès les premiers instants, on sentait toute la fébrilité entourant ce combat de rêve. Leur clash au Tokyo Dome avait été exceptionnel et on s’attendait à la même chose pour WrestleMania. Nakamura et Styles n’ont certainement pas déçu et la porte reste ouverte à un combat revanche, surtout après les incidents survenus à la fin du match.

Styles a été en mesure de contrer le Kinshasa de Nakamura avec un Styles Clash et ainsi, préserver sa ceinture. Faisant preuve d’une grande classe, Styles a aidé son adversaire à se relever. Nakamura a répliqué à sa façon, se mettant à genoux pour remettre le titre de la WWE à Styles. Au moment des accolades, coup de théâtre, le japonais frappe directement le champion dans les parties intimes!!! Shinsuke Nakamura, heel !? Cette histoire est loin d’être terminée entre Styles et Nakamura !

Du gros niaisage…

Suivre WrestleMania pendant sept heures, c’est un défi en tant que tel. Tout doit être bien coordonné pour que le rendu soit plaisant. Je cherche à comprendre pourquoi le combat pour les titres par équipe de Monday Night Raw a été placé tout juste avant le combat principal…

Sheamus et Cesaro devaient défendre leurs ceintures face à Braun Strowman et un partenaire de son choix, qui était toujours mystérieux avant hier soir. Les rumeurs ont été nombreuses à savoir qui allait accompagner Strowman dans le ring. Les noms de Big Show, Big Cass, Samoa Joe et même celui de Rey Mysterio ont été les plus populaires.

Strowman, jouant la carte du mystère, n’a jamais voulu dévoiler son partenaire avant de faire son entrée dans le ring. Comme de fait, The Monster Among Men n’avait pas de partenaire avant le combat… Il s’est tourné vers la foule du Superdome pour trouver son coéquipier, choisissant un enfant de 10 ans, Nicholas. Certes, ce dernier sera maintenant la grande vedette de son école.

Le point entourant Strowman était de le présenter comme une brute absolue et que rien ne pouvait l’arrêter. Il lui aura fallu pas plus que cinq minutes pour se défaire de Sheamus et Cesaro… Le combat aura été moins long que de choisir son partenaire dans la foule… Comment pouvons-nous prendre ses événements au sérieux ? Un enfant de 10 ans est champion par équipe avec Braun Strowman. La WWE réussira toujours à me surprendre…

Encore et encore…

Il était maintenant, et heureusement, temps pour le combat principal de la carte ; Roman Reigns contre Brock Lesnar (C) pour le titre Universel de la WWE. Les deux hommes, avait dans mon cas, la mission de me garder réveiller et de me faire oublier le fiasco du combat par équipe tout juste avant.

Malheureusement, Lesnar et Roman obtiennent chacun un échec… On savait, qu’à la base, qu’il n’y aurait pas beaucoup d’éléments techniques dans ce combat. Des souplesses par ici, des Superman Punch par là et c’est à peu près tout… Sans oublier les F5 et les Spear qui pleuvaient de partout… Inutile de dire le combat principal est un grand échec… Même la foule présente était découragée, scandant : This is awful. À la surprise générale, Lesnar a défendu, avec succès, le tire Universel de la WWE.

C’est vraiment le meilleur que la WWE puisse faire pour couronner le plus grand événement de lutte au monde ? Montrer la dominance de Lesnar et la résilience de Reigns. On le sait tous, qu’un jour, Roman Reigns sera l’image même de la WWE. La compagnie attend simplement le bon moment. Je vous parie un petit 2$ que cela va se produire ce soir, à l’occasion de Monday Night Raw. Un combat revanche pour le titre en Reigns et Lesnar.

Selon les dernières rumeurs, Brock Lesnar devrait quitter la WWE prochainement pour retourner dans l’octogone. Et il est grand temps que The Beast quitte le navire. Je ne dois pas être le seul qui est vraiment tanné de voir le champion se pointer comme bon lui semble, combattant qu’à quelques reprises durant toute l’année… Est-ce vraiment l’image d’un BON champion? De toute manière, on connaît la réelle raison pourquoi Lesnar a été aussi longtemps champion ; $$$…

Je prends exemple sur quelques combats plus tôt dans la soirée, et qui à mon sens, auraient mérité d’être le combat principal. The Miz – Seth Rollins – Finn Balor auraient pu mérité cet honneur. Tout comme le duel entre Charlotte et Asuka, dans ce qui aurait été, le premier main-event féminin dans l’histoire de la WWE à WrestleMania. Ou même encore, Styles vs Nakamura. Imaginez terminer WrestleMania sur le heel turn de Nakamura…

J’espère sincèrement que la WWE va corriger le tir pour les éditions futures, en fonction de l’engouement du combat, afin de créer un buzz encore plus grand. Entre-temps, les éditions de Raw et SmackDown Live après WrestleMania sont toujours intéressantes. Les foules sont hostiles, des retours inattendus et les débuts de nouvelles superstars.

Que nous réserve Raw ce soir ?

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Johnny Wrestling à SmackDown Live ?
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
The Fashion Files: l'enquête connaîtra-t-elle son dénouement prochainement?