Suivez-nous sur Facebook
29/09/2019 | Manchettes

Stu Grayson couronné champion de la FLQ au gala Ready For War

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Stu Grayson et Evil Uno diront-ils adieu à la lutte québécoise?
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Hulk Hogan et Ric Flair à RAW lundi prochain

Stu 5

Vendredi soir dernier, au Bain Mathieu, à Montréal, avait lieu le gala Ready For War présenté par la FLQ Wrestling (Fédération de lutte québécoise). Il y avait de l’électricité dans l’air et une certaine fébrilité était palpable chez les spectateurs puisque le combat principal de la soirée opposait Stu Grayson au champion en titre Tyson Dux dans un match «falls count anywhere». Il était d’ailleurs permis de se demander s’il s’agissait de la dernière présence des membres du Dark Order (Stu Grayson et Evil Uno) sur la scène indépendante québécoise, compte tenu des rumeurs à l’effet que la AEW (All Elite Wrestling) tente de faire signer à bon nombre de ses lutteurs des ententes d’exclusivité.

Peu avant l’ouverture des portes, j’ai eu l’occasion de m’entretenir avec le champion Tyson Dux, et il n’a pas tenté de cacher son jeu. Sa stratégie était claire et nette: tenter de forcer Stu Grayson à demeurer dans le ring et à lutter de façon technique, plutôt que de lui permettre d’utiliser les confins du Bain Mathieu à son avantage en sautant du balcon et en réaménageant le mobilier. Tyson a insisté sur le fait que ce match «falls count anywhere» était la volonté de Stu, pas la sienne, et qu’on ne le verrait jamais faire preuve de la même témérité «irresponsable» que son adversaire.

Dès que la cloche a retenti, Grayson a quitté le ring et s’est dirigé dans la foule, invitant son adversaire à venir le rejoindre. Dux a évidemment refusé l’invitation, et Grayson a dû remonter dans l’arène pour débuter le match. Le combat qui a suivi fait désormais partie de l’histoire! Rien n’a été épargné! On a eu droit à de magnifiques séquences de lutte technique, entrecoupées de moments «casse-cou» qui ont fait la renommée de Grayson: saut du balcon dans le ring, plongeon du ring au plancher, sauts d’une échelle, bagarre parmi les spectateurs en délire. L’athlétisme indéniable des deux compétiteurs et leur chimie exceptionnelle a donné lieu à un combat que je qualifierais de mémorable; l’un des meilleurs auxquels j’ai eu la chance d’assister sur la scène indépendante depuis des années. Le sort de Tyson Dux a été scellé lorsqu’il s’est emparé d’un tournevis dissimulé sous le ring pour démonter le troisième câble de l’arène, mais qu’il a mis beaucoup trop de temps à s’exécuter. Ce rare temps mort dans le combat a permis à Grayson de récupérer suffisamment pour mettre son adversaire KO pour le compte de trois.

Stu 1

Stu Grayson est donc à nouveau champion en titre de la FLQ, ce qui porte à croire qu’il sera de retour au Bain Mathieu au moins une autre fois, le 15 novembre prochain. Toutefois, cette victoire ne change en rien mon impression que la fin approche pour les membres du Dark Order sur la scène indépendante. Je pourrais bien entendu me tromper, mais je crois que les promoteurs de lutte québécoise tentent simplement de profiter au maximum de sa présence pendant qu’il en est encore temps.

Stu 3

Notons que plus tôt dans la soirée, Evil Uno affrontait le terrifiant Beast King FTM afin de déterminer l’aspirant numéro un au titre de la FLQ. Les spectateurs ont eu droit à un match haut-en-couleurs, parfois brutal, et parsemé de nombreuses touches d’humour, notamment grâce à la participation des trois acolytes d’Evil Uno, les «Creepers». Le combat s’est cependant soldé par une disqualification lorsque le Beast King a violemment bousculé l’arbitre Giancarlo. L’annonceur a ensuite déclaré qu’aucun des deux compétiteurs ne serait nommé aspirant numéro un en raison de la disqualification.

Uno 3

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Stu Grayson et Evil Uno diront-ils adieu à la lutte québécoise?
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Hulk Hogan et Ric Flair à RAW lundi prochain