Suivez-nous sur Facebook
20/12/2017 | Manchettes

Résultats SmackDown Live – 19 décembre 2017

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Résultats SmackDown Live - 12 décembre 2017
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Résultats SmackDown Live - 26 décembre 2017

smackdown-live

Premier combat de la soirée, combat non télévisé : Breezango et Zack Ryder contre Mojo Rawley et les Colóns.

Vainqueurs : Breezango et Zack Ryder vainquirent Mojo Rawley et les Colóns.

* * *

Le DG de SmackDown Live, Daniel Bryan, fit l’ouverture de la soirée, annonçant le combat principal de la soirée : un combat par équipes opposant le champion de la WWE, AJ Styles, Randy Orton et Shinsuke Nakamura à l’équipe de nos Québécois, KO et Sami, et du Modern Day Maharajah Jinder Mahal.

À cet instant, la musique de Shane O-Mac retentit et le commissaire vint confronter Daniel quant à son compte rapide en faveur de Kevin Owens et Sami dimanche dernier à Clash of Champions 2017.

Les deux gestionnaires eurent un débat plutôt corsé, Daniel disant même à Shane devoir protéger ce dernier contre lui-même… Leur prise de bec, quoique polie, prit tant d’ampleur que Shane quitta et laissa Bryan gérer la soirée.

 

 

usos-vs-gable-benjamin

Premier combat de la soirée : les champions par équipes de SmackDown, les Usos, contre Chad Gable et Shelton Benjamin.

La rivalité entre ces deux talentueuses équipes s’intensifia dimanche soir et se poursuivit mardi. On put constater, de plus en plus, que les Usos jouissent des faveurs du WWE Universe.

Nous eûmes droit, comme on pouvait s’y attendre, à un solide affrontement en tandem alliant la lutte technique de Gable-Benjamin au style bien particulier des champions de SmackDown.

À la fin du combat, Chad Gable souleva, après l’avoir projeté face la première dans le coin et comme cela devint sa marque de commerce, Jimmy Uso en une roulade suivie d’une souplesse allemande. Étant toujours le lutteur « légal » dans le combat, Jey Uso subit le même sort que son frère, à la différence que Shelton Benjamin l’empoigna en un Powerbomb qu’il infligea au moment même où Chad Gable y combinait une corde à linge du troisième câble. C’en fut trop pour Jey Uso qui ne put se relever à temps, ce qui donna la victoire à leurs adversaires.

Vainqueurs : Chad Gable et Shelton Benjamin au compte de trois.

* * *

 

La championne féminine de SmackDown, Charlotte Flair, se présenta dans l’arène afin de réagir à l’annonce par la commissaire Stephanie McMahon du tout premier Royal Rumble féminin de l’Histoire! Charlotte remercia le WWE Universe pour son appui indéfectible envers la division féminine ces dernières années.

Puis, Naomi se pointa le bout du nez, annonçant, dans un esprit de saine compétition, sa participation au Royal Rumble féminin. Souhaitant se faire valoir, le Riott Squad fit sentir sa présence. Ce à quoi The Glow répondit en les défiant, aux côtés de The Queen, à un combat par équipes.

Deuxième combat de la soirée : la championne féminine de SmackDown, Charlotte Flair, et Naomi contre Ruby Riott et Sarah Logan accompagnées de Liv Morgan.

Le Riott Squad souhaitait poursuivre son sillage de raclées initié quelques semaines auparavant.

D’abord, Ruby Riott et Sarah Logan malmenèrent à tour de rôle la jambe gauche de la championne. Cette dernière réussit finalement à changer avec Naomi. Aux prises avec Sarah Logan, The Glow la surprit avec une combinaison Scorpion Kick-Springboard Enziguri. Ruby Riott tenta de s’interposer, mais Charlotte la projeta hors de l’arène avec une Big Boot.

Logan tenta alors de projeter Naomi dans les câbles, là où se tenait Liv Morgan sur le tablier de l’arène. Toutefois, Naomi esquiva et, lorsque Sarah Logan fonça sur elle, s’écarta en provoquant une collision entre les deux membres du Riott Squad. Capitalisant sur l’effet de surprise, Naomi projeta Logan au tapis avec le Rear View pour le compte de trois.

Vainqueurs : Charlotte Flair et Naomi au compte de trois.

* * *

 

Pendant que The New Day distribuait des crêpes au personnel de SmackDown Live, Rusev, déguisé en Rusev Claus, et Aiden English, déguisé en Frosty the Snowman, vinrent à leur rencontre, se moquant d’eux et les défiant à un affrontement. Ce que The New Day eut tôt fait d’accepter.

 

Puis, ce fut au tour du nouveau champion des États-Unis, Dolph Ziggler, de venir effectuer une promo dans l’arène. Le Showoff réitéra ses accomplissements passés : cinq fois champion intercontinental entre 2010 et 2016; Mr. Money in the Bank 2012 en juillet; champion poids lourd du monde en avril 2013; pour, au bout du compte, laisser tomber que le WWE Universe ne le méritait pas et quitter les lieux, abandonnant son titre de championnat des États-Unis gisant dans l’arène.

 

Avant leur combat principal de fin de soirée, Kevin Owens et Sami Zayn vinrent remercier Daniel Bryan pour leur victoire à Clash of Champions 2017; ils lui apportèrent une bouteille de vin mousseux. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la réaction de Daniel Bryan ne fut pas à la hauteur des attentes de nos Superstars québécoises.

* * *

 

Troisième combat de la soirée : Kofi Kingston et Xavier Woods, accompagnés de Big E, contre Rusev Claus et Frosty the Snowman.

Pour ce combat sous le thème de Noël, Kofi Kingston, Xavier Woods et Big E étaient respectivement déguisés en bonhomme de pain d’épices, en renne et en lutin du Père Noël.

Kofi débuta en s’amusant aux dépens de Rusev et Aiden English, courant autour de l’arène, Rusev sur les talons. Les ex-champions par équipes en profitèrent même pour lancer dans la foule les cadeaux de Rusev Claus.

La Brute bulgare reprit cependant le dessus sur Kofi et le projeta dans le coin. Il tenta ensuite de l’écraser dans le coin, mais Kofi renversa l’attaque de Rusev en un DDT qui lui permit de changer avec Xavier Woods tandis que Rusev changeait avec Aiden English. Après avoir subi un saut chassé sur le deuxième câble, English reprit l’avantage et affala Woods avec un Spinebuster bien exécuté! English tenta le compte de trois, mais Kofi l’en empêcha. Ce dernier fut ensuite projeté hors de l’arène par le Super Athlete.

Le tandem Rusev-English s’empara des crêpes de New Day qu’ils posèrent sur la table des commentateurs et garnirent abondamment de crème fouettée et d’une cerise au marasquin. Ils entreprirent alors que plonger le visage de Woods dans les crêpes. Ce dernier fut sauvé in extremis par un plongeon de Kofi sur Rusev à partir du troisième câble. Renvoyant Aiden English dans l’arène, Woods assura la victoire à son équipe avec une descente du coude du troisième câble.

Vainqueurs : The New Day au compte de trois.

* * *

 

six-man-tag-team

Quatrième combat de la soirée : le champion de la WWE, AJ Styles, Randy Orton et Shinsuke Nakamura contre Kevin Owens, Sami Zayn et Jinder Mahal accompagnés des Frères Singh.

L’affrontement débuta dans l’anarchie, les trios ennemis se battant aux abords de l’arène. De retour dans l’arène, l’ex-champion de la WWE, Jinder Mahal, et Sami Zayn s’en prirent chacun leur tour à Nakamura. Ce dernier réussit à renverser la vapeur et effectuer le changement avec le champion de la WWE, AJ Styles. Ce dernier infligea un vif Hurricanrana à Zayn et envoya ce dernier en territoire hostile dans le coin où se trouvaient Orton et Nakamura. AJ en profita pour effectuer le changement avec Randy Orton, qui ne perdit pas de temps pour s’en prendre à Sami et provoquer le changement avec son adversaire dans la Punjabi Prison, Jinder Mahal.

Ce dernier changea avec Kevin Owens tandis que Randy invitait AJ à le remplacer. KO put reprendre le dessus lorsque Jinder abaissa le câble et provoqua la chute de Styles à l’extérieur de l’arène. Après avoir étranglé AJ avec le câble le plus bas, Owens changea avec son meilleur ami. Le champion de la WWE passa les prochains instants à se faire malmener par le trio. Il put cependant effectuer le changement avec Nakamura qui frappa Zayn d’une combinaison Yes! Kicksenziguri. Le King of Strong Style tenta une clef de bras, mais Sami tint bon et KO infligea un Senton au Japonais.

À cet instant, le chaos reprit le dessus : DDT de Mahal sur Randy, Pelee Kick sur Mahal et Phenomenal Forearm sur Owens de la part d’AJ Styles. Cependant, Sami Zayn était toujours le lutteur légal du combat. Lorsque Nakamura voulut en finir, les Frères Singh firent sentir leur présence dans le combat, finissant par être expulsés des abords de l’arène, mais non pas sans avoir, peut-être, coûté la victoire au trio AJ-Randy-Nakamura. La Vipère se ressaisit et infligea le RKO à Jinder et un Old School Double DDT aux Singh qui tentaient de s’immiscer à nouveau dans le combat. Kevin Owens fit les frais d’un deuxième Phenomenal Forearm tandis que Sami fut victime du Kinshasa pour le compte de Un… Deux… Et trois!

AJ, Randy et Shinsuke avaient défendu l’honneur de Shane O-Mac!

Vainqueurs : AJ Styles, Randy Orton et Shinsuke Nakamura au compte de trois.

 

Sur ce, Joyeuses Fêtes, fans de lutte québécois, ainsi qu’à tous vos proches!

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Résultats SmackDown Live - 12 décembre 2017
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Résultats SmackDown Live - 26 décembre 2017