Suivez-nous sur Facebook
10/04/2019 | Manchettes

Résultats SD LIVE 2019-04-09 : l’après-WM XXXV

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
« En bref » AEW
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
« En bref » AEW - 2019-04-11

SD LIVE 2019-04-09

Bonsoir tout le monde et bienvenue à votre compte rendu hebdomadaire de SmackDown LIVE! Après les événements de WrestleMania XXXV et de Raw After Mania 2019, la division bleue en subit encore les contrecoups. Rappelons que la nouvelle championne féminine de Raw ET SmackDown, Becky Lynch, s’est confrontée à la recrue de NXT Lacey Evans et que les champions du monde ”The Beastslayer” Seth Rollins et Kofi Kingston ont dû unir leurs forces contre The Bar. De plus, The IIconics ont ravi les titres par équipes féminins WWE à The Boss ‘N’ Hug Connection dimanche soir; une belle prise pour l’équipe bleue.

D’ailleurs pour les résultats de Raw exclusivement par mon collègue Alain Bérubé, c’est ici.

Ce soir, The New Day entend bien célébrer la victoire de Kofi comme il se doit et The Usos n’auront eu qu’une journée de répit avant de devoir à nouveau défendre leurs championnats par équipes de SmackDown contre un autre tandem fraternel : The Hardy Boyz!

En direct du Barclays Center de Brooklyn, nos commentateurs sont Corey Graves, Byron Saxton et Tom Philips.

**

L’émission commence en grand avec une célébration de la victoire de Kofi Kingston à WrestleMania XXXV. Big E dit que son ami a éclaté son pied entre les joues véganes de ”The New” Daniel Bryan pour devenir le nouveau champion WWE! Ils se sont pointés hier à Raw, où Big E a fait le grand écart, pour écrire l’Histoire; et Big E de récidiver avec ledit grand écart! Big E évoque que son ami est passé bien près de devenir double champion, tout comme Becky Lynch. Big E dit qu’il n’y a rien de mieux que d’être « à la maison » à l’émission bleue. Au cours des années, The New Day a été connu pour ses pitreries, mais ce soir aura lieu une très importante célébration. Xavier Woods affirme qu’ils sont là pour célébrer la carrière d’un homme qu’ils sont choyés d’avoir comme ami, comme frère : Kofi Kingston. Woods enchaîne en disant que lorsqu’il a joint la WWE, lorsqu’il a rencontré Kofi Kingston en personne, il a rencontré son héros. Big E renchérit en disant que dimanche dernier, Kofi Kingston a écrit une page d’Histoire. Au nom de The New Day et de l’univers de la WWE, Woods félicite son ami Kofi.

Le champion prend la parole et dit que détenir le championnat WWE a semblé impossible, que ce n’était pas sensé arriver, mais que ça s’est produit. Il invite sa famille assise dans la première rangée, à se lever pour les remercier. Sa famille l’inspire à être une meilleure personne chaque jour… Et, tristement, La Barre vient ruiner ce moment comme bien d’autres.

Le duo dit que Kofi devrait les remercier de lui avoir sauvé la peau hier lors du combat principal de Raw. Selon eux, n’eût été de La Barre, Kofi n’aurait plus son championnat autour de la taille. Alors que l’univers de la WWE intime « gentiment » (pas du tout) à La Barre de se la fermer, Sheamus poursuit en disant que Kofi a presque perdu son titre hier soir, en vingt-quatre heures, et non seulement parce que Kofi est « un joueur de quatrième trio », mais parce que The New Day n’était pas à ses côtés. Cesaro propose alors un combat par équipes de six entre The New Day, et La Barre et leur nouvel ami de Raw… Drew McIntyre!

**

Premier combat de la soirée : Ali, et Ricochet et Aleister Black contre Andrade, et Rusev et Shinsuke Nakamura, accompagnés de Lana et Zelina Vega dans un combat par équipes de six;

Le vétéran Charles Robinson est l’arbitre pour ce combat, tandis que The One and Only Ricochet et The King of Strong Style commencent l’affrontement. Après un enchaînement de coups de pied et de prises techniques de part et d’autre, Ricochet tente le premier tomber, mais Nakamura relève l’épaule. The One and Only poursuit son attaque avec des ciseaux de tête et un saut chassé, mais cela ne parvient pas à lui accorder la victoire. Le Japonais réplique avec une savate avant de passer le flambeau à son coéquipier Rusev. Après un piétinement dans le coin et une souplesse sur Ricochet de la part de Rusev, on passe rapidement le relai à Nakamura, puis Andrade. El Idolo envoie The One and Only au tapis avec un Shining Wizard, mais ce n’est pas suffisant pour obtenir la victoire. El Idolo envoie alors Ricochet dans le coin et, après un atemi, passe le flambeau à The Bulgarian Brute et Nakamura. Ce dernier enfonce ses genoux dans les côtes de Ricochet avant de l’emprisonner dans un prise de tête. Nouveau changement entre Nakamura et Rusev, et Ricochet contre-attaque avec un brise-nuque sur The Super Athlète. Cela lui permet d’enfin changer avec Ali, qui étale Rusev avec un saut chassé avant de passer son tour à Aleister Black. Au tour de Rusev d’être piétiné à tour de rôle dans le coin par Ali, Black et, finalement, Ricochet. On exécute un combiné de coups de pied de la part de Black et Ricochet sur Rusev, tandis qu’El Idolo et The King of Strong Style se réfugient à l’extérieur. Aleister Black fait mine de sauter par-dessus le troisième câble, mais y va plutôt d’un salto arrière pour terminer assis au centre de l’arène et être aussitôt rejoint par Ali et Ricochet.

De retour de la pause publicitaire, Ali est prisonnier de la prise de l’ours de Rusev. Ali parvient à s’en extirper, mais retourne au tapis avec une solide corde à linge de Rusev. Rusev s’en prend ensuite à Black et Ricochet au grand déplaisir de l’univers de la WWE avant d’écraser Ali de tout son poids dans le coin. Rusev tente de récidiver, mais Ali le repousse d’un coup de coude au visage et enchaîne avec son DDT Satellite. Alors que l’univers de la WWE encourage Ali à changer avec Aleister Black, Rusev atteint la main d’El Idolo. On envoie Andrade au tapis à plusieurs reprises avant de lui décocher un coup de genou à la tempe suivi d’un saut de lune! Un! Deux! Et Nakamura et Rusev brisent le tomber. Ces derniers reçoivent la monnaie de leur pièce alors que Ricochet les projette hors de l’arène avec un saut chassé Missile. Ricochet s’élance à la suite de Rusev avec une Baseball Slide, mais Rusev n’est plus au rendez-vous et tente de riposter avec une corde à linge, esquivée par Ricochet. The One and Only se sert alors de la barricade pour se propulser en un saut de lune sur Rusev qui l’écrase au plancher. Le Japonais vient venger son coéquipier en décochant un coup de genou à l’arrière de la tête de Ricochet avant de tenter de remonter dans l’arène se confronter à Aleister Black. En effet, Nakamura ne réussit qu’à se hisser sur le tablier avant de retourner au sol, gracieuseté d’une savate de The Dutch Destroyer. Andrade est toujours le lutteur légal dans l’arène et tente sans succès un petit paquet sur Black suivi de son typique et brutal coup de coude du revers au visage du Néerlandais. Affalé dans le coin, Black passe le relai à Ali. El Idolo veut écraser The Heart of SmackDown, mais Ali esquive et le pousse tête première dans le coin avant de lui écraser la tête au tapis avec des ciseaux de tête renversés! Wow! Ali monte rapidement sur le troisième câble : 450! Un! Deux! Et trois! Ali reprend le chemin des victoires en ayant le dessus pour son équipe.

Ali pose ensuite fièrement pour la victoire, reprenant par le fait même son souffle… Et encaisse le RKO de nulle part! The Viper a encore frappé!

Ricochet s’occupe de tirer son coéquipier Ali hors de l’arène et se fait haranguer par Rusev. Le Bulgare se retourne… Coup d’assommoir de la part de Kevin Owens!

Vainqueurs : Ali, et Ricochet et Aleister Black au compte de trois.

**

Kayla Braxton reçoit ensuite les champions par équipes de SmackDown, The Usos, en entrevue. Kayla commence en rappelant leur défense de leurs titres à WrestleMania XXXV et que ce soir, ils affronteront l’une des équipes les plus décorées : les vétérans The Hardy Boyz. The Usos veulent d’abord féliciter Kofi Kingston pour sa victoire contre Daniel Bryan. The Usos doivent l’emporter ce soir, car ils n’ont encore jamais affronté The Hardy Boyz. Ce soir, il ne s’agit pas simplement de conserver leurs titres, mais de prouver qui sont les meilleurs frères et la meilleure équipe de l’histoire de la WWE. Matt et Jeff, bienvenue au pénitencier des Usos!

**

The Fabulous Truth est dans l’arène et on rappelle les victoires de Becky Lynch et Kofi Kingston, membres de la division bleue. Carmella, qui a remporté dimanche la deuxième bataille royale féminine annuelle de WrestleMania, se rappelle sa dernière année, où elle a encaissé sa valise Money in the Banks pour devenir championne féminine de SmackDown. Depuis, elle n’est plus championne, mais a trouvé un ami : R-Truth.

Soudain, le thème musical du champion des États-Unis, Samoa Joe, retentit et The Destroyer vient ruiner les festivités , attaquant ‘Truth avec la Coquina Clutch. Joe s’empare alors du microphone et se vante d’avoir détruit Rey Mysterio en moins d’une minute. Que cela serve d’avertissement à quiconque dans la WWE… Même Braun Strowman? Le Monstre parmi les hommes vient se mesurer au champion des États-Unis et l’écrase de tout son poids dans le coin. Joe réplique avec la Coquina Clutch sur Strowman et ce dernier faiblit! Braun Strowman parvient à se libérer en écrasant Joe contre le coin, mais lorsqu’il tente son Running Powerslam, Joe l’évite et prend promptement la poudre d’escampette.

**

Deuxième combat de la soirée : les championnes par équipes féminines WWE, The IIconics, contre Brooklyn Belles pour le championnat par équipes féminin WWE;

Rappelant de façon criarde leur victoire à WrestleMania XXXV, The IIconics se targuent de défendre leurs titres en tout temps. Et cela commence ce soir à Brooklyn contre la meilleure équipe qu’elles ont pu dénicher : Karissa et Kristen, The Brooklyn Belles!

Pendant que The IIconics déciment les athlètes locales, l’ancienne d.g. de SmackDown LIVE, Paige, observe le tout aux vestiaires. Sans surprise, les Australiennes obtiennent la victoire, conservant leurs titres avec un coup de genou à la tempe.

Alors que Kayla Braxton demande à Paige ce qu’elle fait là, cette dernière rappelle que la semaine prochaine se tiendra l’International Superstar Shake-up à Montréal. Et Paige sera là avec une nouvelle et impressionnante équipe!

Vainqueurs : The IIconics, avec le tomber, demeurent championnes par équipes féminines WWE.

**

Après avoir rappelé le International Superstar Shake-up (lundi et mardi prochains à Montréal!), Shane veut parler de WrestleMania XXXV : Seth Rollins est devenu champion universel; Kofi Kingston champion WWE; et Becky Lynch championne féminine de Raw et SmackDown. Malgré tous ces combats enlevants, le plus attendu était sans contredit, selon Shane, son combat Falls Count Anywhere victorieux contre The Miz. Shane se moque de George Mizanin, qui a tenté en vain de défendre son fils en infligeant un œil au beurre noir à Shane. Et l’univers de la WWE de scander « Tu le mérites! » En battant The Miz, Shane a, toujours selon lui, prouvé qu’il est le meilleur lutteur au monde. Shane invite alors l’annonceur dans l’arène pour lui servir de souffre-douleur comme d’habitude.

**

Troisième combat de la soirée : les champions par équipes de SmackDown The Usos contre The Hardy Boyz pour le championnat par équipes de SmackDown;

The Hardy Boyz c. The Usos

Matt Hardy commence et change rapidement avec Jeff. Au tour des champions de passer le relai et de s’en prendre à Jeff Hardy dans le coin. S’ensuivent de nombreux changements culminant avec une Samoan Drop de Jimmy sur Matt Hardy et Jey tente le tomber, sans succès. Jey envoie Matt à l’extérieur et Jimmy en profite pour s’en prendre à son rival alors que l’arbitre a le dos tourné. Jey malmène Matt à l’extérieur avant de passer le flambeau à son jumeau Jimmy.

De retour de la pause publicitaire, Jeff inflige un saut chassé à Jey Uso avant d’encaisser un enziguri de ce dernier. Nouveau changement du côté de The Usos; Jimmy tente de la haute voltige, mais Jeff esquive et enchaîne avec le Whisper in the Wind! Un! Deux! Deux seulement. On passe le relai du côté des Hardy Boyz et Jeff y va d’une Poetry in Motion avant de se retirer. Matt continue le travail avec le Side Effect. Un! Deux! Et Jimmy relève l’épaule. Alors qu’on change chez les Hardy, Jimmy décoche un coup de pied de mule à Matt! Jeff tente un petit paquet, renversé par Jeff, mais Jimmy contre-attaque avec un second coup de pied de mule à The Charismatic Enigma! Entre temps, Jimmy passe le flambeau à Jey sur le troisième câble : écrasement sur Jeff Hardy! Un! Deux! Jeff résiste et les Usos échangent tandis que l’univers de la WWE scande que c’est fabuleux. Chaque frère Uso se hisse sur le troisième câble opposé pour un double écrasement, mais Matt vient déconcentrer Jey. Double écrasement! Personne au rendez-vous! Jeff donne le relai à Matt. On tente le Twist of Fate, repoussé par Jimmy. Ce dernier tente un coup de pied de mule, renversé par Matt en Twist of Fate! Pendant ce temps, Jeff monte sur le troisième câble : bombe Swanton! Un! Deux! Et trooooiiissss! De nouveaux champions par équipes pour la branche bleue! Les Hardy deviennent champions par équipes pour la huitième fois!

Kayla Braxton se prépare à mener une entrevue auprès des nouveaux champions, mais ils sont interrompus par Lars Sullivan de NXT. Le colosse est là pour s’en prendre aux Hardy. Les champions font preuve d’une grande vaillance, mais le monstre de NXT les réduit en charpie.

Vainqueurs : The Hardy Boyz, au compte de trois, deviennent les nouveaux champions par équipes de SmackDown.

**

C’est maintenant au tour de la nouvelle championne féminine de Raw et SmackDown de faire sentir sa présence dans sa division d’origine. Quelle semaine pour Becky; dimanche, elle a fait exactement ce qu’elle a dit qu’elle ferait en devenant double championne féminine. Voilà une bonne raison de célébrer et c’est ce qu’elle prévoyait faire hier à Raw, avant d’être interrompue par Lacey Evans. Cette dernière a finalement décidé de jeter les gants contre The Man. Cela lui a rappelé qu’elle a désormais deux cibles dans le dos et qu’un tsunami d’aspirantes l’attend; Becky les attend également. Elle veut rendre son règne incontournable dans l’histoire de la lutte professionnelle, même si pour cela elle ne doit dormir que d’un œil. Becky a traversé les Enfers pour parvenir à ses championnats et les défendra telle une diablesse.

Mais la recrue de NXT, Lacey Evans, n’en a pas terminé avec The Man. Pour une deuxième journée consécutive, The Sassy Southern Belle attaque la championne.

**

Combat principal de la soirée : The New Day contre Drew McIntyre et La Barre dans un combat par équipes de six;

Le combat est sur le point de commencer, Xavier Woods et Sheamus sont prêts, mais soudain, retentit le thème musical de notre Québécois Sami Zayn! Sami a un message pour les lutteurs et l’univers de la WWE, mais… Ils n’en valent pas la peine. Et Sami de quitter.

Sheamus utilise sa force brute sur Woods, mais ce dernier réplique avec un Discus Forearm, un coup de pied de mule et un écrasement dans le coin, faisant plutôt usage de sa vitesse, avant de passer le relai à Big E. L’homme fort de The New Day plaque solidement l’Irlandais dans le coin et passe le flambeau au champion WWE, qui y va d’un Double Stomp. Un! Deux! Et Sheamus relève l’épaule. Kofi change ensuite avec Woods et, monté sur les câbles, ce dernier inflige une Double Axe Handle à The Celtic Warrior. Alors que l’arbitre a le dos tourné, Cesaro triche avec une Guillotine à Woods puis, Sheamus l’envoie choir à l’extérieur de l’arène avec une corde à linge. The Scottish Psychopath en profite alors pour s’en prendre à Xavier Woods avec un Alabama Slam renversé directement sur la table des commentateurs!

De retour de la pause publicitaire, Woods, alors aux prises avec Cesaro, parvient à passer le flambeau à Big E. Big E agrippe ensuite Cesaro pour un duo de souplesses corps à corps Overhead suivi d’une souplesse corps à corps. Big E nargue Cesaro avant de l’écraser au tapis. Cesaro se réfugie sur le tablier de l’arène et Big E tente sa Lance à travers les câbles, mais The Swiss Cyborg le cueille au menton d’un coup de genou. Le Suisse monte sur le troisième câble pour un Crossbody, renversé par Big E pour le tomber. The New Day ne parvient toutefois qu’au compte de deux. Big E veut en finir grâce à la Big Ending, mais Cesaro s’évade de son empoigne et poursuit avec une Big Boot avant de passer le flambeau à Sheamus. The Celtic Warrior étale Big E avec un Pump Knee suivi du Double White Noise par La Barre. Un! Deux! Et Woods vient sauver la mise! Woods surpasse Cesaro hors de l’arène, mais encaisse un brise-reins de Sheamus. Ce dernier se prépare au Brogue Kick sur Big E, mais le membre de The New Day frappe le premier avec une corde à linge! Kofi encourage son ami et coéquipier, et reçoit le relai. Alors que Sheamus tente de se relever, le champion WWE y va d’un écrasement de la troisième corde sur le dos de l’Irlandais! Cesaro tente d’intervenir, mais Kofi le chasse d’une Big Boot en bas du tablier de l’arène et enchaîne en plongeant sur Cesaro par-dessus le troisième câble! Sheamus veut ensuite tirer Kofi par les cheveux dans l’arène, mais encaisse une savate. Kofi veut en finir grâce au Trouble in Paradise, mais se fait attraper sur les épaules de Sheamus. Kofi Kingston se libère : Trouble in Paradise! Un! Deux! Et trrrrroooois! Le champion WWE donne la victoire à son équipe!

Pour célébrer sa victoire comme il se doit, Kofi Kingston invite son épouse et ses deux fils à le rejoindre dans l’arène, et on fête dans l’allégresse!

Vainqueurs : The New Day avec le tomber.

**

Plus tard dans la soirée, The Hardy Boyz défient, via Twitter, les champions par équipes de Raw The Major Brothers (Zack Ryder et Curt Hawkins) à un combat où tous les titres seront en jeu à Montréal!

**

En conclusion, il est possible que ce bulletin ait quelque peu de retard  la semaine prochaine, car votre humble serviteur sera au International Superstar Shake-up à Montréal! Quelles seront justement les Superstars à joindre ou quitter l’équipe bleue? Ne manquez ni Raw ni SD LIVE à 20 h lundi et mardi, et venez nous lire pour le découvrir!

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
« En bref » AEW
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
« En bref » AEW - 2019-04-11