Suivez-nous sur Facebook
06/01/2017 | Manchettes

Résultats (et critique) du PPV TNA One Night Only – 6 janvier 2017

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Le coin du livre : Il ne s’en fait plus des « tuffs » comme Billy Robinson
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Le coin du livre : Il ne s’en fait plus des « tuffs » comme Billy Robinson

Le PPV One Night Only nous parvenait en direct d’Orlando en Floride. Ces PPVs ont lieu presqu’à chaque mois depuis un certain temps, mais ne sont jamais mentionnés sur Impact. Par contre, au Impact du 5 janvier, deux combats ont été annoncés et vu que l’événement se tenait en direct, on pouvait peut-être s’attendre à des surprises (surtout que c’est un nouveau départ pour la TNA depuis que Anthem est devenu actionnaire majoritaire de la compagnie.)

Premier combat:

Bobby Lashley vs. Davey Richards

Bobby Lashley défait Davey Richards qui abandonne à cause d’un kimura.

 

4 Way pour la ceinture X-Division

Trevor Lee vs. Braxton Sutter vs. Andrew Everett vs. DJZ

Everett éliminé par DJZ

Sutter éliminé par Trevor Lee

DJZ élimine Trevor Lee avec le ZDT donc garde sa ceinture. Bonne performance des quatre lutteurs impliqués. Un combat X-Division dans les normes de ce que nous offre la TNA ces temps-ci.

 

Promo backstage avec Davey Richards et Eddie Edwards. il semble y avoir de la dissension entre les deux.

 

Robbie E lance un challenge à n’importe qui du DCC et Bram l’accepte.

Robbie E vs. Bram

Bram dispose facilement de Robbie E (malgré le fait qu’il y ait eu un low blow)  avec son Brighter Side of Suffering (DDT).

 

Combat No Holds Barred (mais pas pour la ceinture Impact Grand Championship)

Mosse vs. Mike Bennett

Moose est victorieux sur Mike Bennett après que ce dernier ait tenté un spear, que Mosse se soit tassé et que Bennett soit rentré dans Maria. Moose en a profité pour faire son Game Changer par la suite, pour la victoire. Bon combat malgré deux spots manqués. Un des combats où la foule a montré le plus d’enthousiasme.

 

Promo backstage d’Eli Drake. Toujours aussi excellent. La foule embarque, mais Drake leur dit de se taire. Il nous présente son partenaire mystère, Tyrus, avec qui il fera équipe contre les Hardys.

 

Marshe Rockett vs. Mahabali Shera

Le combat commence avec une promo très mauvaise de Marche Rockett (quelqu’un qu’on voit surtout à l’émission Xplosion de TNA) dont la foule n’a aucun intérêt. Il traite tout le monde de “Jive Turkey”… Peu importe ce que ça veut dire, il lance un défi accepté par Mahabali Shera et là, c’est moi qui n’a aucun intérêt. Ce combat servira de pause pipi. Mahabali Shera réussit finalement à obtenir la victoire et tout le monde s’en fout.

 

Gail Kim est présentée par Jeremy Borash. Elle vient clarifier la situation sur sa carrière. Elle est blessée, mais elle n’a pas encore pris sa retraite. Elle dit à Rosemary qu’elle sera de retour pour reprendre sa ceinture. Rosemary fait son entrée. Elle dit qu’il n’y a rien qui cloche avec le corps de Gail. C’est son âme qui ne va pas. Rosemary attaque Gail, mais les arbitres les séparent. Gail s’en va et Sienna fait son entrée.

 

Combat pour le championnat Knock-Out de la TNA

Rosemary vs. Sienna

La foule semblait être derrière Rosemary. Elle a gagné le combat en envoyant un liquide vert dans le visage de Sienna pour garder sa ceinture de Knock-Out.

 

Jesse Godderz vs. James Storm

C’est soit une autre pause pipi ou on essaye de faire du remplissage. C’est le genre de combat que la TNA devrait garder pour son émission Xplosion (qui passe le samedi soir sur le Fight Network, en passant). Il n’y a pas de rivalité entre ces deux lutteurs et jusqu’à preuve du contraire, il n’y en a pas non plus entre DCC et les BroMans à part que les deux équipes sont peut-être en quête de la ceinture par équipe. Anyway, James Storm était accompagné d’Eddie Kingston qui est intervenu dans le combat à plus d’une occasion. Même Bram est venu s’en mêler. James Storm gagne avec son Last Call (superkick.) Combat pas si pire, malgré l’absence d’enjeu. Jesse Godderz a tenu tête aux trois membres de DDC jusqu’à la fin. Peut-on s’attendre à un push dans l’avenir? Après le combat, les lumières se sont éteintes. Decay est apparu pour cracher du liquide dans le visage de DCC. Les lumières se sont refermées et à l’ouverture de celle-ci, les trois membres de DCC sont sur le tapis de l’arène.

 

Combat pour la ceinture en équipe de TNA

Broken Matt Hardy et Brother Nero vs. Eli Drake et Tyrus (The Fixer)

L’entrée des Hardys était accompagnée par une mélodie au piano de Reby Sky (avec King Maxel). Ensuite, une promo de Matt et Jeff qui disent qu’ils vont rendre leurs adversaires “obsolete”. La fin du combat était assez facile à prévoir. Les Hardys gardent leur ceinture. Tout le combat s’est déroulé dans l’arène donc aucun segment backstage ou à l’extérieur de l’aréna comme dans leur combat contre Decay.

 

Combat pour la ceinture poids lourd de la TNA

Eddie Edward vs. EC3

Jeremy Borash veut présenter les participants au combat, mais on entend la musique de Lashley qui vient s’asseoir sur la rampe pour regarder le combat. Le début du combat a été assez lent, mais l’action a augmenté petit à petit. Éventuellement, le signal vidéo s’est mis à “lagger.” J’ai eu une interruption de signal pendant au moins quelques minutes. Ce PPV était présenté en direct seulement sur fite.tv. C’était ma première expérience avec ce site en direct et je crois que je suis un peu déçu. J’ai commandé des PPVs de fédérations de lutte de moindre envergure que la TNA comme Evolve ou la CZW et je n’ai jamais eu de problème. Éventuellement, j’ai fait un refresh de mon écran et le signal a repris, un peu plus tard dans le combat donc j’en ai manqué une partie. Lashley est intervenu avec une chaise, mais Davey Richards l’a empêché. Ce dernier a pris sa chaise. En voulant frapper Lashley, il s’est tassé et il a atteint EC3 pour donner la victoire à Eddie Edwards qui garde sa ceinture.

Si on enlève la perte de signal à la fin du PPV, je donnerais un 2,5 sur 5 (3 sur 5 si on enlève deux combats. Je vous laisse deviner lesquels). Donc aucune surprise sur ce PPV, aucun changement de ceinture et aucun retour inattendu. C’était comme une bonne émission d’Impact mais avec une heure de trop (la durée était de 2h45, un peu plus qu’un RAW sans les pubs.) Je veux donner une chance à la TNA, même que j’ai adoré ce qu’ils ont fait avec Impact cet été et cet automne, mais là, je suis un peu déçu. Devrais-je l’être considérant que leur One Night Only sont souvent du même genre: des combats sans trop d’histoires, sans enjeu pour la continuité ou les “storylines” d’Impact? Avec la nouvelle direction que TNA veut prendre, on espère qu’à l’avenir, ils mettront plus d’efforts à développer des scénarios qui vont se terminer sur leur PPVs mensuels One Night Only. On ne peut qu’espérer parce que sinon, à quoi ça sert de payer 15$ US (20$ canadien) pour ça? À suivre…

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Le coin du livre : Il ne s’en fait plus des « tuffs » comme Billy Robinson
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Le coin du livre : Il ne s’en fait plus des « tuffs » comme Billy Robinson