Suivez-nous sur Facebook
20/11/2017 | Manchettes

Résultats de Survivor Series 2017

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Résultats de NXT TakeOver: WarGames
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Logo magique et Grande Guerre à l'horizon

survivor-series

On assistait dimanche soir au quatrième gros gala de l’année 2017 de la WWE : Survivor Series ! Comme le voulait la tradition, on rallumait la flamme de la rivalité Raw-SmackDown Live, cette fois au Toyota Center de Houston au Texas. Les commentateurs pour la soirée furent, pour Raw : l’ancien champion du monde Booker T, Corey Graves et Michael Cole ; pour SmackDown Live : Byron Saxton et Tom Philips. Corey Graves faisait office de commentateur pour les deux divisions.

 

Premier combat du pré-gala : Matt Hardy contre Elias dans le cadre du Kick-off.

La soirée débuta avec un combat de la division rouge. Matt Hardy prit le contrôle du combat dès le départ, tentant le compte de trois à deux reprises. Le vagabond, Elias, reprit du poil de la tête en frappant le visage de Matt sur la troisième corde en lui tirant sur le bras gauche. Le guitariste continua de s’en prendre méthodiquement au bras de Hardy, le frappant sur le tablier de l’arène puis, lui infligeant une douloureuse clé de bras. Quelques instants plus tard, Hardy contre-attaqua avec un Side Effect sur le tablier de l’arène. Malgré le handicap causé par sa douleur à l’épaule gauche, le vétéran réussit à infliger un Bulldog et un deuxième Side Effect au vagabond, mais sans parvenir à obtenir le compte de trois. Se hissant au sommet du coin, Matt plongea en une descente du coude sur Elias, mais n’obtint toujours que le compte de deux. Alors qu’Hardy voulut en finir en infligeant le Twist of Fate, Elias renversa la prise de celui-ci et envoya son épaule percuter le poteau de l’arène. Le vagabond en profita pour étendre Hardy au tapis grâce au Drift Away pour la victoire au compte de trois.

elias-victorieux

Vainqueur : Elias au compte de trois.

* * *

Deuxième combat du pré-gala : Kalisto contre le champion Enzo Amore, dans le cadre du Kick-off, pour le championnat Cruiserweight de la WWE.

Amore vs Kalisto

Le second affrontement du pré-gala mettait à nouveau en scène les lutteurs de la division rouge, plus particulièrement les Cruiserweights. Pour cette raison, les commentateurs attitrés furent l’ancien lutteur britannique Nigel McGuinness et Vic Joseph de 205 Live.

Après l’entrée de Kalisto, ce fut au tour du champion Cruiserweight de la WWE, Enzo Amore, de faire son apparition. Fidèle à lui-même, il prit le microphone pour se moquer de son adversaire, le traitant de SAWFT ! Au son de la cloche, ‘Zo se précipita sur le luchador, le rouant de coups de poing à la tête, mais ce dernier reprit vite le dessus, faisant pleuvoir un déluge de coups de pied sur le champion.

Il tenta un Salida del Sol qu’esquiva le Certified G en s’enfuyant à l’extérieur de l’arène. Kalisto le poursuivit jusque dans l’arène où il étala Amore grâce à un Code Red Sunset Bomb qui ne lui permit cependant pas d’atteindre le compte de trois. Après moult tentatives d’obtenir le fameux compte fatidique, Enzo plaça Kalisto en mauvaise posture dans un Tree of Woe qui fut toutefois insuffisant. Kalisto revint à l’assaut avec un superbe enchaînement de Moonsault, ciseaux de tête, Death Valley Bomb et Spike Hurricanrana.

kalisto-enzo-2

Par la suite, les deux poids légers se battirent sur le tablier  jusqu’à ce que le duel se transportât au cœur de l’arène et qu’Enzo réussit à envoyer Kalisto dans les vapes grâce au JawdonZo et conserver ainsi son titre de champion Cruiserweight de la WWE.

Vainqueur : Enzo Amore au compte de trois afin de conserver son titre Cruiserweight face à Kalisto.

* * *

Troisième combat du pré-gala : Kevin Owens et Sami Zayn contre Breezango dans le cadre du Kick-off.

Nos Québécois arrivèrent les premiers dans l’arène et eurent tôt fait de se plaindre d’être relégués au pré-gala, rappelant leur rivalité avec le commissaire Shane McMahon de SmackDown Live.

ko-sami-ss17

Le combat débuta à l’avantage de la Fashion Police, celle-ci usant d’abord d’une prise en tandem sur Sami Zayn. Après avoir subi quelques coups de Tyler Breeze, Sami se ressaisit et reprit le dessus, effectuant le changement avec KO. Ce dernier martela Breeze de coups de poing et changea à nouveau de place avec son coéquipier montréalais. Ce dernier eut le dessus un moment sur Prince Pretty, mais Breeze réussit finalement à esquiver l’attaque et tenta sans succès d’effectuer le changement avec Fandango. Alors que Sami retenait le Sultan des Selfies, Owens en profita pour infliger au dos du blondinet un Senton dévastateur.

Alors que KO allait récidiver avec le Senton, Tyler fit un rampart de ses genoux. Tous deux eurent alors l’opportunité d’effectuer le changement avec leur partenaire respectif. Sami et Fandango s’échangeaient coup pour coup lorsque Fandango appliqua un solide DDT au Québécois. Fandango tenta alors le compte de trois, mais Owens s’assura que celui-ci soit interrompu. Profitant de l’assistance de Tyler Breeze, Fandango se hissa au sommet du coin et s’élança avec la Last Dance… Que Sami évita grâce au secours de Kevin Owens !

ko-sami-ss172

Ce dernier incita Zayn à effectuer le changement et le lutteur de Marieville se précipita sur Fandango et le projeta dans les câbles…

POP-UP POWERBOMB !!! UN ! DEUX ! TROIS ! La victoire était acquise à nos deux Québécois.

Après le combat, alors que l’on questionnait les vainqueurs en coulisses, la commissaire de Raw, Stephanie McMahon, vint à leur rencontre. L’atmosphère semblait s’être réchauffée entre Stephanie et Sami depuis le passage des Québécois à SmackDown Live. Ceux-ci en vinrent même à considérer un retour au sein de la division du lundi soir…

Vainqueurs : Kevin Owens et Sami Zayn au compte de trois.

Avant le début officiel du gala, on réalisa une entrevue auprès du champion de la WWE, AJ Styles, concernant sa stratégie face au champion universel Brock Lesnar. AJ préféra ne pas dévoiler son plan de match et reçut la visite de l’ex-champion de la WWE, le Modern Day Maharajah Jinder Mahal, venu faire le fanfaron.

Le pré-gala se terminait alors que l’on vit le Shield et New Day cheminer en coulisses, prêts pour le combat d’ouverture de Survivor Series 2017 !

* * *

Quatrième combat de la soirée : le Shield contre New Day.

The Shield vs The New Day

New Day arrivèrent en premier dans l’arène et gratifièrent la foule d’une de leurs habituelles promos satiriques, prophétisant la dissolution éventuelle du Shield au fur et à mesure que Wrestlemania XXXIV allait approcher. Puis, ce fut au tour du Shield de faire sa traditionnelle arrivée au beau milieu du WWE Universe.

Dean Ambrose et Kofi Kingston ouvrirent les hostilités lorsque Dean gifla Kofi puis, effectua le changement avec son confrère Seth Rollins. Kofi, quant à lui, fut remplacé par Xavier Woods ; tous deux furent promptement remplacés par Roman Reigns et Big E. Les deux hommes forts de leurs équipes respectives se lancèrent dans une épreuve de puissance qui ne fit point de véritable gagnant. Big E échangea ensuite sa place avec Kofi Kingston tandis que Dean reprenait celle de Reigns. Toutefois, l’ensemble des lutteurs se trouva à se battre dans l’arène jusqu’à ce que le Shield fasse le ménage en projetant Big E et Kofi par-dessus les câbles, laissant Woods à la merci des Hounds of Justice. En un revirement de situation, le Lunatic Fringe se retrouva bientôt encerclé par New Day dans leur coin, chaque membre changeant à tour de rôle pour piétiner Ambrose. La bataille se déplaça à l’extérieur de l’arène, culminant lorsque Big E se propulsa entre les câbles pour aplatir Ambrose au sol.

De retour dans l’arène, Big E tenta le compte de trois sur le Lunatic Fringe, sans succès. Pendant un long moment, New Day s’en prit à Ambrose. Ce dernier réussit à riposter par un Missile Dropkick sur Big E, mais lorsque vint le temps d’un changement salutaire, Kofi Kingston avait écarté les autres membres du Shield de leur coin. Qu’à cela ne tienne, Dean parvint à échanger sa place avec le Kingslayer, Seth Rollins, qui eut tôt fait d’infliger le Slingblade à Kingston et le Buckle Bomb à Woods après avoir échangé avec le Big Dog. Après moult rebondissements et revirements, le tandem Rollins-Ambrose infligèrent à Kingston une combinaison qui avait fait ses preuves : King’s Landing suivi du Dirty Deeds. Un, deux.. Deux ! Kofi fut sauvé par la peau des fesses par Woods ! Tandis que le Shield se ressaisit et se prépara pour sa signature, le Triple Powerbomb, sur Woods, Big E tira littéralement Reigns à l’extérieur. Par la suite, Big E hissa Ambrose et Rollins sur ses épaules et ses coéquipiers se hissèrent au sommet du coin pour un spectaculaire double Midnight Hour !

midnight-hour

Après avoir infligé la Lance à Big E afin de briser le compte de trois de New Day, Reigns récidiva, cette fois-ci au détriment de Kingston. Le Shield hissa ensuite Kingston en position pour le Triple Powerbomb, Roman Reigns se tenant sur le deuxième câble. La puissance de l’impact neutralisa Kofi et Ambrose lui riva les épaules au tapis pour clore ce combat sur une note positive pour les Hounds of Justice !

Après le combat, Mike Rome interviewa le Shield en coulisses. Ceux-ci offrirent de sincères félicitations à New Day pour leur avoir donner du fil à retordre. Du côté de SmackDown Live, les champions par équipes, les Usos, vinrent à la rencontre de New Day et les rassurèrent quant à l’issue de leur combat contre The Bar qui allait redorer le blason de la division bleue.

 

Vainqueurs : le Shield l’emporta contre New Day, encaissant la première victoire officielle de Raw face à SmackDown Live 1–0.

* * *

Cinquième combat de la soirée : Équipe féminine de Raw contre l’Équipe féminine de SmackDown Live, combat traditionnel cinq contre cinq de Survivor Series féminin

Team Raw vs Team Smackdown

Avant le combat, en coulisses, Stephanie McMahon encouragea ses troupes féminines (la capitaine Alicia Fox, Asuka l’impératrice du lendemain, Nia Jax, Sasha Banks et Bayley) à répéter leur bonne performance de l’année 2016 et vaincre à nouveau SmackDown Live.

Les lutteuses de SmackDown Live firent leur entrée en premier : la capitaine Becky Lynch, Naomi, Tamina, accompagnée de Lana, l’ex-championne féminine Natalya et Miss Money in the Bank, Carmella.

Le combat débuta sur les chapeaux de roues alors que les deux capitaines s’affrontaient. Ce fut alors que Bayley provoqua le changement à l’insu de la capitaine bleue et, la roulant en un petit paquet, provoqua la première élimination du combat. Natalya ne perdit alors pas de temps pour remplacer sa capitaine, malmener Bayley et offrir ensuite sa place à Tamina. Tamina affronta Bayley, puis Asuka, Alicia Fox et, de nouveau, Bayley. Cette dernière se retrouva bien vite prisonnière du coin d’Équipe SmackDown Live jusqu’à ce que Tamina l’éliminât grâce à un Superfly Splash du troisième câble.

Nia Jax vint prendre la place de Bayley, se tenant nez à nez avec Tamina. Les deux lutteuses s’échangèrent coups et prises jusqu’à ce que Nia Jax, craignant que Lana ne se mêle de la partie, projeta cette dernière au sol à partir du tablier de l’arène. Tamina en profita pour sortir à son tour Nia de l’arène avec deux Superkicks. Afin de s’assurer que Nia Jax n’allait être en mesure de lui nuire, Tamina riva l’autre lutteuse au sol avec un Crossbody. Pendant ce temps, l’arbitre ne cessait de compter jusqu’à dix et, alors que Tamina put revenir dans l’arène à temps, Nia Jax fut éliminée par compte à l’extérieur. Tamina changea alors avec Naomi et la capitaine de Raw prit la place de Nia.

Suite à une roulade, Foxy fut promptement éliminée par Naomi qui se trouva elle-même victime d’un Bank Statement causant son élimination ! Sasha donna ensuite le relai à Asuka alors que Carmella prenait la place de Naomi. Après une série de coups de genou, de pied et de derrière (!) de la part de la Japonaise, Miss Money in the Bank tomba au compte de trois. Asuka donna le relai à Sasha et la Boss parvint à prendre au piège Natalya du Bank Statement, éventuellement brisé par Tamina. Nattie fit bon usage du répit accordé par Tamina et contre-attaqua avec le Sharpshooter popularisé par son oncle Bret « The Hitman » Hart. Alors que Sasha s’apprêtait à éviter l’élimination en changeant avec Asuka, Tamina poussa la Japonaise au sol et la native de Boston n’eut d’autre choix que d’abdiquer devant la prise de soumission de l’Albertaine.

L’Impératrice du lendemain se retrouvait à présent seule face à Natalya et Tamina, de redoutables adversaires. L’héritière de la famille Hart passa le flambeau à Tamina qui, après avoir malmenée Asuka, tenta à nouveau le Superfly Splash, sans succès cette fois-ci. La catcheuse nippone enferma Tamina dans un Armbar, ce qui ne pardonna pas à la fille de Jimmy Snuka. On assistait finalement à l’affrontement entre les deux finalistes, deux anciennes championnes, Asuka et Natalya. Le duel fut équilibré, mais l’ancienne championne féminine de la NXT profita d’une erreur de Natalya pour l’emprisonner dans le Asuka Lock et la forcer à abandonner le combat !

Vainqueur : Asuka remporta la victoire de nom de l’Équipe féminine de Raw, menant le score 2–0 en faveur de Raw.

 

On retrouva ensuite la commissaire de Raw, Stephanie McMahon, et le DG de SmackDown Live, Daniel Bryan, débattant en coulisses de laquelle allait être l’équipe victorieuse entre leurs divisions masculines respectives et s’accusant mutuellement de népotisme.

* * *

Sixième affrontement du gala : le champion intercontinental The Miz, représentant Raw et accompagné du Miztourage, contre le champion des États-Unis Baron Corbin, représentant SmackDown Live.

Miz vs Corbin

On fit un récapitulatif de la rivalité Miz–Corbin sur Twitter afin de faire mousser les enjeux du combat. Lorsque le champion intercontinental, accompagné du Miztourage, eut fait son entrée, on put apercevoir Maryse dans l’assistance venue appuyer moralement son époux.

Miz prit tout son temps pour commencer réellement le combat et usa amplement de l’avantage prodigué par ses sbires aux abords de l’arène. Corbin, quant à lui, alla se moquer de Maryse, ce qui mit Miz en beau fusil.

Les deux lutteurs s’échangèrent l’avantage pendant un bon moment tant dans l’arène qu’à l’extérieur. Les tactiques utilisées de part et d’autre étaient fort simples : brutaliser et frapper son adversaire le plus possible. Le Awesome One changea de stratégie lorsque Bo Dallas intervint en sa faveur, fragilisant la jambe du champion des États-Unis. Il appliqua la prise en quatre, tentant d’estropier Corbin, mais ce dernier tint bon et ne céda pas à la douleur. Le Loup solitaire finit par se libérer de la prise de soumission en soulevant Miz et le projetant au sol avec un Deep Six. Cela ne fut cependant pas suffisant pour décerner la victoire à Corbin. Alors que Baron Corbin tenta un Chokeslam Backbreaker, Miz renversa la prise et riva les épaules de Corbin au tapis en une roulade pour le compte de deux seulement. Baron Corbin, excédé par les interventions du Miztourage, frappa Curtis Axel sur son attèle cervicale et projeta Dallas hors de l’arène. Miz en profita pour tenter à nouveau une roulade ! Infructueuse. Le champion des États-Unis avait bien l’intention d’en finir et plaça le champion intercontinental en position pour le End of Days… Que Miz renversa en un solide DDT ainsi qu’une série de It Kicks et deux Dropkicks dans le coin de l’arène. Alors que Miz se préparait à infliger un troisième Dropkick au coin, Baron Corbin l’agrippa et, de nulle part, étala le champion intercontinental au tapis avec le End of Days ! Un… Deux… Trois !

P.S. Merci Baron Corbin pour ce beau point dans mon pool !

Vainqueur : Baron Corbin au compte de trois amenant le score 2–1 pour Raw.

 

Charly Caruso mena une entrevue en coulisses auprès de l’avocat de Brock Lesnar, Paul Heyman, afin de promouvoir le combat « champion universel contre champion de la WWE ».

* * *

Septième joute de la soirée : les champions par équipes de Raw, Cesaro et Sheamus, contre les champions par équipes de SmackDown, les Usos.

The Bar vs The Usos

Les champions par équipes de Raw, Cesaro et Sheamus, firent leur apparition les premiers, suivis des Usos, leurs adversaires de SmackDown Live. Sheamus et les Usos échangèrent coups et prises pendant un moment, se jaugeant presque. Puis, le rouquin donna le relai à son collègue suisse, laissant ce dernier affronter Jey Uso dans un échange de coups de poing et de manchettes à l’européenne. Lorsque le Celtic Warrior retourna au combat, les jumeaux semèrent la confusion, usant de leur similitude. Jimmy Uso en profita pour tenter de plonger sur Cesaro par-dessus le troisième câble, mais ce dernier avait prévu le coup et infligea une manchette à la volée au représentant de l’équipe bleue. Projeté à l’extérieur de l’arène par l’Irlandais, il fut victime d’un Rolling Senton de la part de ce dernier.

De retour sur le tapis, Sheamus tenta le compte de trois sans succès. Pendant ce temps, on sentait une grande partie de la foule appuyer les Usos. The Bar n’eurent de cesse d’attaquer tour à tour à Jimmy Uso ; l’ancien King of the Ring et Mr. Money in the Bank lui infligea même le Irish Curse Backbreaker sans toutefois parvenir au compte de trois.  The Bar tentèrent de nouvelles tentatives de mettre fin au combat, mais Jimmy Uso résistait farouchement pour l’honneur de SmackDown Live. Reprenant ses esprits, Jimmy se lança dans les airs en un Whisper in the Wind sur l’ancien champion du monde à la crinière de feu. Cela lui permit de profiter du répit nécessaire pour effectuer le changement avec son jumeau Jey, de même qu’à Sheamus d’échanger avec le Superman suisse. Ce dernier ne fit pas long feu face à Jey Uso, étant projeté talons devant en un Back Body Drop dans le coin de l’arène. Profitant d’une distraction de l’arbitre aux prises avec Sheamus, Jimmy Uso infligea un Superkick à un Cesaro déjà amoché puis, envoya valser Sheamus à l’extérieur de l’arène. Le Cyborg suisse reprit ses esprits, balança Jey Uso avec le Swing puis lui noua les jambes dans le Sharpshooter, mais Jey Uso parvint à atteindre le câble, forçant Cesaro à relâcher son emprise.

Qu’à cela ne tienne, The Bar infligèrent un White Noise en duo à Jey Uso, mais son frère Jimmy vint briser le compte. Cesaro et Sheamus reprirent l’avantage et hissèrent Jey sur les épaules de Cesaro. Cependant, le Uso répliqua en frappant à répétition à la fois Cesaro et son partenaire roux. Lorsque Sheamus s’effondra enfin, cela eut l’effet d’un Samoan Drop infligé d’une hauteur considérable. Alors que Cesaro tentait de réveiller son coéquipier, Jimmy Uso le balança à l’extérieur avec un Superkick. Alors que Jey se posa sur Sheamus pour le compte de trois, le Celtic Warrior releva l’épaule par miracle ! Enthousiaste, la foule scanda « This is awesome! » Alors que les Usos allaient frapper Sheamus d’un double Superkick, le Superman suisse l’écarta de la trajectoire et reçut lui-même de plein fouet l’attaque de l’équipe bleue. Les bleus bottèrent Sheamus à moult reprises et des Splashes sur, respectivement, Sheamus dans l’arène et Cesaro à l’extérieur permirent à SmackDown Live d’atteindre, au compte de un… deux… trois, l’égalité avec Raw ! Les Usos purent ensuite se targuer d’être la meilleure équipe de la WWE.

Vainqueurs : les Usos au compte de trois, portant le score à égalité 2–2.

 

Charly Caruso entrevue en coulisses avec le fils de Kurt Angle, Jason Jordan. Ce dernier réitéra son appui à la division rouge, sans manquer de souligner son animosité envers celui qui lui avait infligé le Pedigree à Raw la semaine précédente, The Game, Triple H.

* * *

Huitième affrontement du gala : la championne féminine de Raw, Alexa Bliss, contre la championne féminine de SmackDown, Charlotte Flair.

Bliss vs Flair

Charlotte Flair fit son entrée la première, suivie d’Alexa Bliss.

Les deux lutteuses se jaugèrent, y allant d’empoigne et de coups de poing jusqu’à ce que, juchée sur le tablier de l’arène, Little Miss Bliss empoignât le bras gauche de Charlotte et la projeta violemment au tapis à l’extérieur de l’arène. Par la suite, Bliss travailla stratégiquement le bras gauche de Charlotte. La championne des rouges tenta même le compte de trois à un certain moment, mais ce fut trop tôt. Lorsque Charlotte exécuta une roulade pour la même raison, The Goddess s’en sortit en projetant violemment Charlotte tête la première dans le coin. À un certain moment, The Queen se retrouva prisonnière dans un Tree of Woe et Bliss en profita pour lui infliger un Dropkick. La championne de Raw revint à l’assaut avec un Code Red Sunset Bomb et un Hurricanrana pour le compte de deux seulement ! Alexa tenta un DDT pour faire bonne mesure, mais Charlotte s’était agrippée au câble et, une fois Bliss tombée à la renverse, attendit que la championne rouge se relève pour faire pleuvoir sur elle des atemis. Une pluie de coups à laquelle Bliss mit fin en infligeant la Guillotine à Charlotte. Cette dernière put se dépêtrer de la prise de Bliss en la soulevant du tapis, usant de toute sa force afin de la fracasser brutalement en un Sit-Down Powerbomb ! Avec l’énergie du désespoir, Bliss se souleva avant le compte de trois ! The Queen revint toutefois à la charge avec la Natural Selection, pour le compte de deux encore une fois. Réitérant son assaut, elle se hissa sur le troisième câble et s’élança en un Moonsault qu’esquiva Alexa avant de tenter elle-même un compte de trois infructueux sur Charlotte. Un DDT insuffisant plus tard, The Goddess nous donna droit à une belle « crise du bacon » au centre de l’arène. Cela permit à la Nature Girl de se ressaisir et jeter Bliss au tapis grâce à la Lance. Flair en profita pour soumettre Bliss au Figure Eight, ne donnant d’autre choix à la représentante rouge que d’abandonner la partie.

Vainqueur : Charlotte Flair par soumission, amenant le score 3-2 en faveur de SmackDown Live.

* * *

Neuvième duel de la soirée : le champion de la WWE, AJ Styles, contre le champion universel Brock Lesnar accompagné de son avocat Paul Heyman.

Lesnar vs Styles

Alors qu’AJ Styles effectuait son entrée dans l’arène, on présenta une vidéo de l’ex-champion de la WWE Jinder Mahal dans laquelle il apportait son soutien à AJ Styles par solidarité divisionnaire. Ce dernier réitéra qu’il souhaitait ravoir son titre de champion de la WWE.

Après quelques minutes à s’étudier et se donner quelques coups, Lesnar infligea une souplesse allemande qui envoya valser Styles. Reprenant ses esprits, AJ projeta Lesnar à l’extérieur et se catapulta à deux reprises en Phenomenal Forearms ! Puis, Moonsault d’AJ Styles ! Ce dernier tenta le Styles Clash renversée en F-5, renversé à nouveau en Calf Crusher !!! Le champion universel hurla de douleur. Brock s’en libéra mais AJ répliqua avec un troisième Phenomenal Forearm !!! On enlèva le protège-coude… Quatrième Phenomenal Forearm !!!… renversé en F-5 par la Bête ! Brock Lesnar riva promptement les épaules de Styles au tapis pour le compte de trois.

Vainqueur : le champion universel Brock Lesnar au compte de trois, portant le score à égalité 3-3.

* * *

Combat principal de la soirée : Équipe Raw (Kurt Angle, Triple H, Finn Bálor, Braun Strowman et Samoa Joe) contre Équipe SmackDown Live (Shane McMahon, John Cena, Shinsuke Nakamura, Randy Orton et Bobby Roode), combat traditionnel cinq contre cinq de Survivor Series masculin.

Team Raw vs Team Smackdown

Équipe Raw fut la première à se présenter dans l’arène, l’entrée de Triple H fermant la procession.

Puis, ce fut au tour d’Équipe SmackDown Live, menée par son capitaine Shane McMahon, de s’amener vers l’arène. Pour la division bleue, ce fut John Cena qui ferma la marche.

Le patron des bleus s’attaqua sournoisement au Monster Among Men, mais le béhémoth le projeta au sol telle une vulgaire poupée de chiffon. Randy Orton effectua le changement pour son équipe tandis que Strowman échangea avec Samoa Joe. On se retrouva éventuellement avec un affrontement Finn Bálor/Shinsuke Nakamura ! Bálor changea avec Triple H et on eut droit à Nakamura contre Triple H ! Bel affrontement avec de nombreux revirements entre les deux lutteurs. Nakamura changea avec Bobby Roode !

Triple H affrontait toutes les recrues anciennement à la NXT que comptait l’équipe bleue. Roode maintint Triple H dans le coin à force de coups de poing et d’atemis. Le Glorieux projeta The Game dans le coin de l’équipe rouge et ce dernier changea avec le DG de Raw. Angle et Roode s’infligèrent mutuellement la corde à linge ! Roode changea avec le King of Strong Style qui ne perdit pas de temps pour faire pleuvoir un déluge de coups de pied sur l’ancien olympien… Et sur plusieurs membres d’Équipe Raw ! Angle changea avec Strowman et ce dernier eut tôt fait d’éliminer Nakamura du combat. Bobby Roode prit le relai de Nakamura, mais subit lui aussi la dévastation de Braun Strowman et son Running Powerslam.

Les tensions se firent sentir au sein de l’équipe rouge, une prise de bec ayant lieu entre Kurt Angle et Triple H.  Attaque en tandem de Cena et Orton sur The Face of Destruction. TOUTE L’ÉQUIPE SMACKDOWN LIVE infligea une formidable souplesse à Strowman sur la table des commentateurs ! Shane O-Mac, fidèle à son habitude, voulut infliger une descente du coude à Strowman, mais Samoa Joe l’en empêcha en lui infligeant lui-même un souplesse du troisième câble. Shane changea avec Cena. Inverted Atomic Drop de Joe sur Cena. Le combat se poursuivit à cinq contre trois en faveur de Raw. Dissension à nouveau parmi les rouges entre Finn Bálor et Samoa Joe.

AA de John Cena sur Samoa Joe, puis sur Bálor et sur Joe une seconde fois. Cena riva les épaules de Joe au tapis pour le compte de trois !

Kurt Angle vint affronter John Cena à coups de poing. Cena tenta le You Can’t See Me renversé en Angle Lock. Coup de grâce de Bálor suivi d’un Olympic Slam pour le compte de UN… DEUX… TROIS !!! Kurt Angle éliminait John Cena !

Finn Bálor remplaça Angle et tenta une roulade sur Orton pour l’éliminer : compte de deux ! Slingblade sur Orton. Bálor tenta le Coup de grâce, esquivé par Orton ! RKO OUTTA NOWHERE ! UN ! DEUX ! TROIS ! Finn Bálor éliminé par la Vipère ! Il ne restait que quatre combattants : Kurt Angle et Triple H contre Shane McMahon et Randy Orton.

Alors que Shane McMahon se retrouvait au sol à l’extérieur de l’arène, il fut attaqué… Par Kevin Owens et Sami Zayn ! Esquivant leur attaque, le commissaire bleu se munit d’une chaise pour chasser les Québécois ! Braun Strowman élimina Randy Orton avec le Running Powerslam !

Shane O-Mac était à présent le seul survivant de son équipe…

Alors que Braun Strowman était prêt à lessiver Shane O-Mac, The Game força le changement, au grand déplaisir de l’immense lutteur de Raw. Tentant de calmer le jeu, Angle força lui aussi le changement afin d’affronter son rival bleu. Alors que Shane souffrait le Angle Lock, Triple H trahit Kurt Angle et lui infligea le Pedigree ! UN ! DEUX ! TROIS ! Le DG de Raw dut retourner au vestiaire. Puis, Triple H alla serrer la main de Shane McMahon, proposant d’en finir avec Strowman, lorsqu’il infligea plutôt un autre Pedigree à Shane !

ÉQUIPE RAW REMPORTAIT LA VICTOIRE ! Alors que Hunter et Strowman célébraient, ce dernier empoigna The Game à la gorge afin de lui signifier son déplaisir, ce à quoi Triple H répliqua par une tentative de Pedigree renversée en un duo de Running Powerslams !

Vainqueur(s) : Braun Strowman et Triple H donnèrent la victoire finale à Raw 4-3.

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Résultats de NXT TakeOver: WarGames
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Logo magique et Grande Guerre à l'horizon