Suivez-nous sur Facebook
29/08/2018 | Manchettes

Omega #1 dans le PWI 500, 14 Québécois y sont classés

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
COLLABORATION SPÉCIALE : Le chercheur d’âme, un roman policier pour les amateurs de lutte
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Le Poing: Mick Foley à Montréal, entre deux présences à la WWE

kenny-pwi500-696x392

Le PWI 500, le classement le plus attendu dans le monde de la lutte professionnelle, était publié aujourd’hui. Comme toute liste, peu importe le sujet et le mode de sélection, ce classement suscite toujours bien des réactions.

Pour la deuxième année consécutive, un lutteur qui travaille principalement au Japon a remporté la palme. En effet, après que Kazuchika Okada soit devenu le tout premier Japonais à être classé numéro un, le champion actuel IWGP de la New Japan et natif de Winnipeg au Manitoba, Kenny Omega, fut nommé le meilleur lutteur de l’année de référence prise par le réputé magazine.

Comment le processus de sélection se fait?
Avant d’aller plus loin il est important de faire le point sur le processus derrière les sélections. Contrairement à la catégorie du meilleur lutteur dans les prix de l’année du Wrestling Observer Newsletter, des éléments liés aux résultats des matchs sont pris en considération par le PWI, ce qui a toujours donné un aspect plus kayfabe au classement.

Les critères de sélection sont les suivants :

-Fiche victoires/défaites
-Importance des titres
-Habiletés techniques
-Influence sur le sport
-Succès contre la meilleure compétition possible
-Succès contre la plus diversifiée compétition possible
-Visibilité
-Activité
-Couvrant la période du 1er juillet 2017 au 30 juin 2018

Voici le top 10 de cette année :
1-Kenny Omega
2-AJ Styles
3-Kazuchika Okada
4-Brock Lesnar
5-Seth Rollins
6-Braun Strowman
7-Roman Reigns
8-Cody Rhodes
9-Tetsuya Naito
10-The Miz

Qu’en est-il des Québécois?
Tout comme l’an dernier, il y a 14 Québécois sur la liste. Un total de 12 lutteurs reviennent, alors que Surfer Mitch et Travis Toxic laissent leur place à Brad Alekxis et PCO. Kevin Owens a perdu quelques places alors qu’il s’était classé au troisième rang l’an dernier. Tout de même, depuis 2012, il maintient en moyenne le 13e rang. Pour sa part, Sami Zayn fait un bond de 15 échelons, passant de la 41e à la 26e place. Il s’agit de la meilleure position en carrière pour Thomas Dubois, tandis qu’Alekxis s’y positionne pour la toute première fois. À l’instar des derniers mois, il s’agit de tout un retour pour PCO, s’y classant pour première fois depuis 2007, alors qu’il avait été classé au 449e rang. Franky TM s’y classe pour une 14e fois, lui qui n’est plus qu’à une présence de joindre Chris Benoit au sommet des Québécois s’y retrouvant le plus souvent depuis 1991. Owens et Zayn dominent quant à eux la catégorie du plus grand nombre de présences consécutives avec 13. Bien entendu, plusieurs autres lutteurs qu’on voit régulièrement dans certaines promotions québécoises y sont classés.

Voici donc le rang des Québécois cette année :
17-Kevin Owens
26-Sami Zayn
263-Mike Bailey
283-Big Magic
290-Mathieu St-Jacques
301-Matt Angel
314-Thomas Dubois
320-Marko Estrada (né au Nouveau-Brunswick, habite au Québec)
335-Stu Grayson
341-Evil Uno
361-Scott Parker
376-Brad Alekxis
396-Franky The Mobster
397-PCO

Le classement des meilleures lutteuses sera publié aux alentours du mois d’octobre et le PWI a déjà annoncé que ce serait un top 100 pour la toute première fois. Les Québécoises Vanessa Kraven et LuFisto ont de très bonnes chances d’en faire partie.

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
COLLABORATION SPÉCIALE : Le chercheur d’âme, un roman policier pour les amateurs de lutte
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Le Poing: Mick Foley à Montréal, entre deux présences à la WWE