Suivez-nous sur Facebook
11/02/2020 | Chroniques, Événements, Manchettes, Québec

Nyla Rose à FLQ Cold Wars : Entrevue exclusive et résultats complets !

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Entrevue exclusive avec The Beast King FTM (vidéo)
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Teddy Hart de nouveau arrêté et incarcéré en Virginie

Screen-Shot-2019-02-08-at-11.52.00-PM

La vedette de la AEW (All Elite Wrestling), Nyla Rose, était de passage à Montréal, le samedi 8 février dernier, pour affronter la légendaire lutteuse québécoise, LuFisto, dans le cadre du gala Cold Wars, présenté par la FLQ Wrestling (Fédération de lutte québécoise). En marge de ce combat principal historique (le tout premier «main event» entièrement féminin dans l’histoire de la FLQ), nous en avons profité pour interviewer Nyla Rose, qui a fait preuve d’une gentillesse et d’une générosité remarquables.

Voici la transcription des moments forts de l’entrevue (traduction française d’Etienne Godin). Si vous souhaitez regarder la vidéo de l’entrevue complète en anglais, cliquez sur le lien au bas de la page.

Question: Bienvenue à Montréal, Nyla! Est-ce ta première visite à Montréal?

Nyla Rose: Oui, c’est la première fois que je viens à Montréal! C’est un peu frisquet aujourd’hui, mais j’imagine que vous êtes habitués à cette température.  C’est tout un choc pour moi car, comme certains le savent peut-être, je participais à la croisière de Chris Jericho, il y a à peine deux semaines. Le fait de passer d’une extême à l’autre comme ça, avec la neige, ce n’est pas évident!

Question: Ce soir, tu affrontes LuFisto, qui est une véritable légende de la lutte canadienne. Est-ce que vos chemins se sont déjà croisés auparavant?

Nyla Rose: Nos chemins se sont déjà croisés, mais très brièvement. Elle n’est pas seulement une légende canadienne, mais une légende dans notre industrie au complet. Elle est une véritable référence, et je suis très enthousiaste de me mesurer à elle ce soir. Ça fait d’ailleurs un certain temps que je souhaite avoir un match contre elle. J’ai toujours pensé qu’il est important de saisir toutes les occasions qui nous sont présentées, et ceci est une occasion formidable pour moi d’en apprendre davantage d’une adversaire extraordinaire. Soyons honnêtes, elle est un plus gros nom que moi, elle lutte depuis longtemps, et c’est une personne que j’admire beaucoup. On verra ce que je peux apprendre d’elle ce soir et mettre en application dans mes autres combats par la suite.

Question: Comment as-tu commencé à t’intéresser à la lutte, quand tu étais jeune? Peux-tu nous raconter ton cheminement?

Nyla Rose: Comme bien d’autres gens, j’ai grandi en tant que fan. Ma grand-mère regardait la lutte. Je ne savais pas trop de quoi il s’agissait, mais un jour elle m’a invitée à m’asseoir avec elle, et je suis tombée amoureuse de la lutte instantanément. À partir de ce moment, je me suis mise à suivre la lutte religieusement. Je regardais les émissions hebdomadaires et plusieurs Pay-Per-Views chaque mois. Ça rendait ma mère folle quand elle recevait la facture du câble! Heureusement, je n’avais pas vraiment d’autres passions. Alors que d’autres parents investissent souvent dans les activités sportives ou parascolaires… pour moi, tout l’argent allait dans la lutte. Ça créait donc un équilibre.

J’ai toujours été attirée par la lutte, mais je ne savais pas à l’époque qu’on pouvait en faire une carrière. J’ai appris plus tard, au secondaire, l’existence de la lutte indépendante et des écoles de lutte. Je me suis alors dit: c’est possible de faire ça dans la vie! Je ne savais pas vraiment ce que ça impliquait, mais j’ai découvert que c’était au moins une possibilité. Une fois rendue au collège, j’ai trouvé une école de lutte près de chez moi, j’ai commencé à suivre des cours, et j’imagine que je me débrouille assez bien, en fin de compte, puisque je suis ici aujourd’hui!

Question: Comment as-tu été approchée par la AEW et comment as-tu décidé de te joindre à cette fédération?

Nyla Rose: Certains savent peut-être que j’ai passé beaucoup de temps au Japon. Pendant que j’étais là-bas, le tout premier gala de la AEW, All In, avait lieu aux États-Unis. Beaucoup de lutteurs faisaient la promotion de l’événement, et j’avais écrit sur les réseaux sociaux «Nyla Rose est All In. En fait, pas exactement, mais j’aimerais l’être.» C’est alors que mon nom a commencé à circuler dans l’entourage de la AEW. Mais ça se passait aux États-Unis, alors que j’étais au Japon, et il était tout simplement impossible que je participe à All In. Je ne connais pas exactement la chronologie des événements ou ce qui s’est passé en coulisses, mais au moment où je rentrais de ma dernière tournée au Japon, j’ai reçu un message de Kenny Omega. J’ai cru que c’était une blague. J’admire beaucoup Kenny Omega et son talent, et j’ai pensé que quelqu’un voulait se moquer de moi, ou essayait de me jouer un tour. Alors, j’ai fait quelques vérifications, et je me suis rendue compte que c’était bel et bien le vrai Kenny Omega. On est entrés en contact, et il m’a dit: «On essaie de mettre cette fédération de lutte sur pied. Est-ce que c’est quelque chose qui pourrait t’intéresser? Es-tu sous contrat avec une autre compagnie?» J’ai manifesté mon intérêt, on a échangé nos numéros de téléphone, et le processus officiel a suivi son cours. La AEW m’a ensuite fait une offre que je ne pouvais pas refuser, et voilà où j’en suis! Je serai éternellement reconnaissante de ce qui m’est arrivée.

Question: Étant donné que tu es la première lutteuse transgenre dans l’histoire de la lutte, tu dois avoir l’impression d’être constamment scrutée à la loupe. Comment gères-tu cette pression?

Nyla Rose: Honnêtement, je ne sais pas! Haha! Je ne sais pas! Je dirais que la majeure partie des commentaires haineux se font sur les réseaux sociaux, et pour une raison que j’ignore, il y a un immense décalage entre la personnalité des gens sur le web et leur personnalité dans la vie de tous les jours. Les gens se défoulent beaucoup plus sur les réseaux sociaux qu’ils ne le feraient en personne. Et même si on pense souvent: ce sont seulement des commentaires sur le web, il ne faut pas prendre ça trop au sérieux, il y a tout de même des choses très dures qui ont été dites envers moi. Toutefois, en bout de ligne, je crois que les gens ne pensent pas réellement ce qu’ils disent. J’essaie de me mettre dans leur état d’esprit et de comprendre pourquoi ils éprouvent ce mal de vivre et ce besoin de se défouler. En bout de ligne, c’est une question de compassion. Je pense qu’on doit avoir de la compassion envers les autres et s’efforcer de garder ce mode de pensée à l’avant-plan.

Mais, si on peut revenir en arrière un instant, je ne suis pas la première lutteuse transgenre de l’histoire, pas du tout! Depuis que la lutte existe, il y a eu beaucoup d’autres lutteurs ou lutteuses transgenres. Je suis simplement la première à avoir été mise sous contrat en Amérique du Nord par une grosse compagnie.

Question: On te surnomme «The Native Beast». À quel point est-ce important pour toi de mettre ton héritage culturel autochtone de l’avant? Peux-tu nous en dire un peu plus à propos de tes origines?

Nyla Rose: Bien sûr! Alors, je suis d’origine amérindienne, évidemment. Je proviens de la tribu Oneida, qui est une branche de la nation iroquoise. Pour être parfaitement honnête, à mes débuts dans la lutte, mes origines n’étaient pas particulièrement importantes pour moi. À l’époque où j’étais en train de créer le personnage de Nyla Rose, je me suis demandée: «Qu’est-ce qu’on ne voit pas souvent, de nos jours?» Comme je suis authentiquement autochtone, j’ai pensé ajouter cette touche à mon personnage, pour faire un essai. C’est donc ce que j’ai fait. Lorsque je me suis rendue compte que ça avait un impact sur les gens, et à quel point ils étaient fiers d’avoir cette représentation, c’est à ce moment que c’est devenu vraiment important dans l’identité de mon personnage.

Bien entendu, il y a eu Tatanka, Princess Victoria et Chief Jay Strongbow, mais la représentation autochtone a été si peu nombreuse au fil du temps que je me suis dit que c’était le bon moment pour mettre cet aspect de l’avant.

Pour regarder l’entrevue complète en anglais, cliquez sur ce lien:

Nyla Rose Entrevue à FLQ Cold Wars (anglais)

———————

RÉSULTATS FLQ COLD WARS 2020

Texte de Pierre-Luc Benoit

Voici, chères lectrices, chers lecteurs, les résultats du gala FLQ Cold Wars 2020 auquel participait The Native Beast Nyla Rose. D’abord, on diffuse une courte vidéo de la rencontre entre M. Paul Leduc et le champion du monde ROH, PCO et son créateur D. Destro. Mathieu Niquette est l’annonceur pour ce premier gala 2020 de la Fédération de lutte québécoise.

T.D.T. c. René Duprée et The Beast King FTM

Premier combat : les champions par équipe FLQ Le Tabarnak De Team (Mathieu St-Jacques et Thomas Dubois) contre René Duprée et The Beast King FTM pour les championnats par équipe FLQ;

Tôt dans le combat, T.D.T. tente des Suicidas, mais Duprée et FTM ont prévu le coup et ripostent, alors que le combat se déplace hors de l’arène si longtemps que l’arbitre a le temps de compter jusqu’à dix… Cependant, un tel combat de championnat ne saurait finir sur un compte à l’extérieur; on a désormais droit à un combat sans compte à l’extérieur. Les champions réitèrent avec des Suicidas qui, cette fois, touchent leurs cibles. De retour dans l’arène, Duprée et FTM exécutent en tandem un coup de pied de mule Pop-up, qui n’obtient que le compte de deux. Le duo Dubois–St-Jacques contre-attaque avec sa typique combinaison de manchette à l’européenne–bombe de puissance Sit-Down. FTM, quant à lui, étale St-Jacques au tapis avec une souplesse Exploder avant d’obtenir finalement le tomber sur Dubois. Tomber couronnant de nouveaux champions par équipe!

Vainqueurs : René Duprée et The Beast King FTM, au compte de trois, deviennent les nouveaux champions par équipe FLQ.

84461836_1256491387883787_6778039167155699712_n

**

Deuxième combat : Tyler Turris contre Hotstepper Macrae Martin;

Avant le combat, Macrae Martin prête son chandail à l’arbitre, qui est pris momentanément d’un irrépressible accès de danse. Alors que l’affrontement s’engage, on fait étalage de part et d’autre de son agilité respective. Timeless Tyler tente un saut de lune, contré en une savate par Macrae Martin. Turris riposte avec un petit paquet, sans succès, et Macrae Martin l’envoie un tapis avec un ura-nage. Turris retente le coup avec un petit paquet : compte de deux à nouveau et Martin décoche un coup d’avant-bras directement au visage de Tyler. Ce dernier tente un Crossbody, mais reçoit plutôt un Pop-up Facebuster par Martin pour le compte de deux. Après une savate envoyée par Martin, Timeless Turris inflige un impressionnant Frankensteiner renversé pour la victoire! Quel combat!

Vainqueur : Tyler Turris avec le tomber.

**

Jesse Champagne c. Handsome JF

Troisième combat : Jesse Champagne contre Handsome JF;

Avant le combat, JF dévoile que Champagne, alors qu’il se trouvait aux vestiaires, s’est moqué de la foule de la FLQ. Évidemment, cela ne plaît guère aux amateurs de lutte présents. Alors qu’on tente sans succès le tomber de part et d’autre, Jesse Champagne use de manœuvres à la limite de la légalité, voire carrément illégales, tel qu’étrangler JF avec son ruban protecteur pour parvenir à ses fins. Champagne applique la prise du sommeil sur JF, mais ce dernier parvient à s’en sortir et inflige un saut chassé. Il monte ensuite sur le troisième câble pour une descente du coude; il n’obtient toutefois que le compte de deux. Capitalisant sur son momentum, JF envoie un coup de pied de mule, mais se voit renversé en Sharpshooter par Jesse Champagne. JF parvient à atteindre le câble et contre-attaquer avec un marteau-pilon victorieux!

Vainqueur : Handsome JF au compte de trois.

**

The Pillars c. James Stone et coéquipiers mystère

Quatrième combat : The Pillars (Brent Money Banks, Sebastian Suave et Tarik) contre James Stone et des coéquipiers mystères dans un combat par équipe de six;

The Pillars, fidèles à leurs habitudes, ne se méritent pas les faveurs de l’assistance; Suave va même jusqu’à faire la grimace à une enfant assise dans la première rangée. Scrapper James Stone fait son entrée en dernier et dit qu’à quatre jours de délai, il a eu bien peu de temps pour se trouver des coéquipiers. Il choisit donc comme coéquipière… La cloche! Heureusement pour lui, de plus valeureux coéquipiers se présentent : Wonderboys! Composée du Prince Frais Dylan Donovan et Yann Pike, l’équipe vient prêter main forte à Stone sous la musique de la chanson Everybody des Backstreet Boys. Toute une ambiance au Bain Mathieu! James Stone entouré de rose pop, on ne pensait jamais voir ça. L’affrontement s’enclenche avec des clefs de bras et de tête de Stone sur Tarik. Brent Banks y va ensuite d’un saut chassé sur Stone, qui riposte avec un croc-en-jambe. Yann Pike se met de la partie avec un saut de lune Springboard sur Brent Banks. Wonderboys enchaînent avec la Poetry in Motion sur Banks et Tarik. Ce dernier contre-attaque avec un enziguri sur Yann Pike, puis Banks tente d’enlever le masque à Pike! Ce dernier encaisse beaucoup, recevant un GTS de Tarik et, ensuite, les deux lutteurs se projettent mutuellement au tapis avec des cordes à linges simultanées. James Stone arrive en renfort et provoque une bombe Code Red de Banks sur Tarik avec une corde à linge! Impressionnant! Alors que le combat se déplace à l’extérieur de l’arène, Tarik s’élance en une descente du coude Guillotine sur Dylan Donovan, suivie d’une manchette à l’européenne. On empile Stone et Wonderboys au centre de l’arène : descente du coude de Tarik sur le trio! Wonderboys reprennent du poil de la bête et Donovan y va d’un Crossbody sur The Pillars. On inflige ensuite un STO de la troisième corde sur Yann Pike; on tente le tomber du côté de The Pillars, tomber brisé par Scrapper. Alors que Wonderboys plongent sur The Pillars, James Stone broie le crâne de Suave avec un marteau-pilon! Un! Deux! Et trois!

Vainqueurs : James Stone et Wonderboys avec le tomber.

**

Tyson Dux c. Markus Burke

Cinquième combat : Tyson Dux contre Markus Burke;

Markus Burke dénigre l’assistance de la FLQ et Tyson Dux semble être le favori de la foule! Son défi lancé au champion poids lourds de la NWA, Nick Aldis, lui a attiré les faveurs du public. En début de combat, Dux applique une clef de bras qu’il maintient un moment et envoie ensuite Burke au tapis avec un Armdrag. Le Néo-Brunswickois réplique avec une Guillotine Flapjack et une souplesse. Question d’être encore plus détesté, Burke dévoile ses « pêches » à l’assistance; la réaction de la foule est mitigée. Markus Burke enchaîne avec un enziguri et Dux contre-attaque avec un Death Valley Driver, mais Burke relève l’épaule. Superplex par Markus Burke! Ayoye! La foule scande alors « FLQ! FLQ! » Burke tente une souplesse, mais Dux la renverse en deux tentatives de tomber successives. Dux choisit alors d’opter pour le Boston Crab! C’en est trop pour Burke : soumission!

Vainqueur : Tyson Dux par soumission.

**

Stu Grayson c. Psycho Mike

Sixième combat : le champion FLQ Stu Grayson représentant Dark Order contre Psycho Mike pour le championnat FLQ;

La voix intérieure de Psycho Mike l’enjoint de remettre son curriculum vitae, qu’il sort de son maillot, à Stu Grayson; on ne sait jamais. Stu Grayson démarre avec un saut chassé, suivi d’un croc-en-jambe par Mike Rollins, qui écrase ensuite le crâne de Grayson contre le tablier de l’arène. De retour dans l’arène, Stu envoie Mike au tapis avec un ura-nage avant d’enchaîner avec un saut de lune Springboard. Stu déchire ensuite le CV de Mike sous ses yeux. Ce dernier est ulcéré et envoie Born & Bred for Combat hors de l’arène. Psycho Mike poursuit l’offensive avec un Suicida. Dans l’arène, le représentant du Dark Order tente un écrasement 450, esquivé par Rollins, mais enchaîne avec un coup de pied Pelee. Psycho Mike reprend ses esprits et y va d’un Crossbody sur Grayson. Le champion FLQ s’élance pour sa typique Springboard Swanton contre le tablier de l’arène avant d’attaquer de plus belle avec un saut de lune à partir du mur de la piscine. On retourne dans l’arène et Mike Rollins prend le dessus avec une souplesse allemande et une bombe de puissance : compte de deux seulement. Le champion riposte avec un DDT Tornado Springboard, un TKO et un écrasement 450, mais c’est au tour de Psycho Mike de faire preuve de résilience. S’ensuivent un coup de pied Mafia et un Jackhammer de Mike Rollins et Grayson relève l’épaule. Grayson s’accroche à sa volonté de conserver le championnat FLQ.

Soudain, la conscience de Mike s’adresse de nouveau à lui, lui suggérant fortement de monter sur la troisième corde… Cela ne lui apporte pas le résultat voulu, car Stu Grayson décoche par la suite un Running Knee avant de broyer le dos de Mike avec la Nightfall pour la victoire!

Vainqueur : le champion FLQ Stu Grayson conserve son titre au compte de trois.

**

2020-02-08 Wounded Owl LuFisto c. Nyla Rose

Combat principal : Wounded Owl LuFisto contre Nyla Rose;

Il s’agit du tout premier combat principal féminin de l’histoire de la FLQ et il oppose deux lutteuses d’exception. Toutes deux sont acclamées et la foule scande « C’est fabuleux! » avant même le début des hostilités. The Native Beast domine d’entrée de jeu, grâce à sa force physique, à laquelle LuFisto réplique par l’expérience et la technique. LuFisto tente un petit paquet, mais n’obtient que le compte de deux. Par la suite, Nyla Rose semble avoir la jambe gauche endolorie et la Soreloise travaille ensuite cette partie du corps de son adversaire plus particulièrement, notamment avec un Half-Boston Crab et une torsion de la cheville. La représentante de l’AEW contre-attaque avec une Guillotine ainsi qu’une descente du genou du troisième câble. On serre ensuite les ouïes de LuFisto en prenant bien soin d’y planter ses ongles. Nyla Rose tente le tomber, mais LuFisto soulève l’épaule. Nyla Rose continue l’attaque avec une descente de la cuisse, une manchette à l’européenne et une souplesse allemande contre le coin! On échange ensuite des coups de poing et atemi au centre de l’arène. Wounded Owl réplique avec un coup de boule, un Running Kick et une Hip Attack dans le coin. LuFisto applique ensuite une prise de soumission, mais Nyla attrape le premier câble, forçant le bris de la prise. Nyla Rose tente une bombe Swanton, esquivée par LuFisto, et poursuit avec une bombe de puissance Sit-Down : compte de deux. Quelle volonté de vaincre de la part de LuFisto qui riposte avec une souplesse! Compte de deux pour LuFisto. Nyla Rose puise dans son arsenal : corde à linge, lance et deux bombes de puissance Sit-Down (oui, deux!) rivent les épaules de la lutteuse soreloise de renommée internationale au tapis.

Vainqueur : Nyla Rose avec le tomber.

**

On annonce enfin le prochain gala de la FLQ, Moment of Truth 2020, pour le 9 mai prochain.

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Entrevue exclusive avec The Beast King FTM (vidéo)
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Teddy Hart de nouveau arrêté et incarcéré en Virginie