Suivez-nous sur Facebook
26/07/2020 | Événements, Manchettes, Québec

Nick Aldis lance un message d’espoir

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Le Géant Ferré : Entrevue avec les auteurs Bertrand Hébert et Pat Laprade
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Stu Grayson et Evil Uno diront-ils adieu à la lutte québécoise?

Nick Aldis

Lettre ouverte aux amateurs

Le champion en titre de la NWA (National Wrestling Alliance), Nick Aldis, a publié sur la plateforme Vocal Media, jeudi dernier, une lettre ouverte à tous ses supporters ainsi qu’aux amateurs de la NWA. Flanquée du titre “Your faith does not go unnoticed” («Votre foi ne passe pas inaperçue»), la lettre d’Aldis se veut avant tout une métaphore chargée d’espoir, dans laquelle il compare les récentes embûches de la NWA et du monde de la lutte en général à son parcours professionnel. Il y fait état de ses débuts en Angleterre, à l’âge de 18 ans, de ses six années passées à TNA/Impact Wrestling, et des difficultés qu’il a éprouvées au fil des ans à trouver sa véritable identité en tant que lutteur. Il mentionne également que le fait de rester dans sa zone de confort peut avoir un effet très négatif, et que ceci s’applique autant à lui-même qu’à la situation actuelle dans la NWA.

En lisant quelque peu entre les lignes, on comprend rapidement que la NWA a été particulièrement secouée par les difficultés financières liées à la pandémie de COVID-19, et qu’elle vit présentement une importante restructuration interne, suite à la démission précipitée du vice-président et scripteur principal David Lagana, qui fait l’objet d’allégations de nature sexuelle dans la foulée des récentes dénonciations du mouvement #SpeakingOut.

Celui qu’on surnomme le Trésor National termine son message sur une note optimiste, en mentionnant que les succès de la NWA jusqu’à présent sont entièrement imputables aux partisans, qu’il en est pleinement conscient, et qu’il n’a aucunement l’intention de les décevoir. Il conclut sa lettre en ces mots: “Together, we can find that momentum again.” («Ensemble, nous pouvons retrouver cette vitesse de croisière.»)

Pour consulter la lettre d’Aldis dans son intégralité, cliquez sur ce lien: Nick Aldis open letter.

Un combat de championnat à Montréal qui aura bel et bien lieu

En marge de la publication du message d’Aldis, nous avons communiqué avec la direction de la FLQ (Fédération de lutte québécoise), afin d’avoir une mise à jour sur le statut du combat de championnat de la NWA entre Nick Aldis et le vétéran canadien Tyson Dux, qui devait avoir lieu à Montréal le 9 mai dernier, mais qui a dû être reporté en raison de la pandémie.

Les autorités de la FLQ ont tenu à nous transmettre le message suivant:

«Nick nous a assurés lui-même de sa volonté de venir défendre le titre de la NWA contre Tyson Dux, à Montréal, dès que cela sera possible. En raison des stipulations dans le contrat que Nick a signé avec la NWA, il ne peut apparaître à la télévision pour une promotion autre que la NWA. Cela explique en partie qu’il soit impossible de tenir ce combat dans une salle vide pour le retransmettre ensuite à la télévision. Il est donc absolument nécessaire de présenter cet événement devant public. Plus de 200 billets ont déjà été vendus pour ce gala, et d’autres billets seront mis en vente aussitôt que nous aurons convenu d’une date définitive. Lorsque les rassemblements de 500 personnes seront autorisés par le gouvernement du Québec, les frontières devront aussi être ouvertes afin que Nick puisse traverser vers le Canada. Soyez assurés que la restructuration de la NWA n’aura aucun impact sur la tenue du combat. Le contrat entre la NWA et la FLQ a été signé en janvier dernier et il déjà été déterminé que tous les engagements pris avant la pandémie et avant le départ de David Lagana seront honorés.»
 

FLQ Dux vs Aldis officiel

Ci-dessus : l’affiche du combat entre Tyson Dux et Nick Aldis qui devait avoir lieu le 9 mai dernier à Montréal.

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Le Géant Ferré : Entrevue avec les auteurs Bertrand Hébert et Pat Laprade
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Stu Grayson et Evil Uno diront-ils adieu à la lutte québécoise?