Suivez-nous sur Facebook
23/11/2018 | Manchettes

Le baptême de Ronda Rousey

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Il était un fois, The King of Harts...
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Il était un fois, The King of Harts...

charlotte-and-ronda

Dimanche dernier, j’étais en mode anticipation pour le match de Charlotte Flair et de Ronda Rousay. Je sais, je sais. Vous êtes déjà saturés d’entendre parler de ce match. Mais pour la première fois depuis 1997, j’étais émerveillée devant un match de lutte de la WWE.

Et pourquoi cet émerveillement?

Parce qu’Ashley Fliehr dite Charlotte Flair a donné une leçon de lutte à Ronda Rousey. Comme mes amis nord-montréalais disaient dans la cour d’école durant les années 90, ce fut une clinique de lutte pour Rowdy Ronda.

f4b1e39c-8709-43e0-b449-0baed8387382

Premièrement, soyons honnête, je crois que le scénario du ring était déjà prévu pour le match de Ronda contre Becky, my girl, Lynch. Avec le scénario que nous avons vu dimanche dernier, ça aurait fait durer le plaisir de cette rivalité jusqu’au WrestleMania comme dans les bons vieux temps quand une rivalité pouvait durer plusieurs mois. Mais vu l’immaturité et le manque de psychologie de la lutte de la part de Nia Jax (je suis très gentille dans mes propos), Becky n’était pas au rendez-vous.

Ce qui semble me surprendre est de lire la réaction de plusieurs personnes vis-à-vis du fait que Charlotte aurait pété les plombs dans les médias sociaux et d’autres sites web sportifs. Voyons donc chers fans de lutte, elle est la fille de Ric Flair. Allez faire vos devoirs et svp, veuillez regarder les promos de Ric Flair durant ses belles années à la NWA. Le scénario prévu pour Becky ne pouvait pas tomber sur une meilleure personne que Charlotte. Charlotte est une naturelle en ce qui concerne le fait d’être une « heel ». Encore une fois, elle est tombée dans la potion magique du « heel character » comme Obélix sauf que lui, c’est plutôt dans la potion magique de Panoramix

683f269b-46b0-4f80-8978-61dae39f2130

Je dois lever mon chapeau à Charlotte qui a démontré durant tout le match, l’ADN d’être un excellent lutteur.

Elle a su premièrement faire très bien paraître Ronda qui s’améliore de plus en plus sur le ring. Je compare cette caractéristique de Charlotte à celle que Rick Rude lors de son match contre The Ultimate Warrior à SummerSlam 1990. Grâce à Rick Rude, The Ultimate Warrior a passé d’un médiocre lutteur à un moins médiocre lutteur durant ce match. Par contre, contrairement à Warrior, je vais donner beaucoup plus de crédits à Ronda qu’à Warrior car Ronda a le potentiel d’être une excellente lutteuse.

Le problème avec la haute direction de la WWE (Vince) est qu’elle risque de faire la même erreur qui a été faite dans le passé avec plusieurs lutteurs dont Roman Reigns avec Ronda Rousey. Ronda n’a pas fait ses classes comme une bonne élève. C’est comme si Vince et compagnie se sont fiés à un bulletin de notes soit disant exceptionnel d’un étudiant et ils décident sans la mettre trop à l’épreuve de lui faire sauter de la 1ère année à la 6e année. Bon, mon exemple semble un peu de trop mais peut-être que vous voyez où je veux en venir avec mon point. Si au moins, Ronda aurait passé (comme dans le temps) un minimum de 6 mois au Japon, croyez-moi, elle ne serait pas le même genre de lutteuse que nous voyons présentement.

0a8cdec4-e29b-44a2-a5fa-8706c42c086e

Ben non, Ronda est rendu pour eux, la nouvelle mascotte de la compagnie en lui donnant la ceinture beaucoup trop rapidement quand des Becky, Charlotte, Bailey, Naomi, Sasha, Asuka le méritent beaucoup plus et elles ont travaillé assez fort en titi. La direction de la WWE semble oublier que ces deux derniers matchs à la UFC furent un désastre et elle sait fait donner une clinique (encore une référence à la connotation nord-montréalaise). Ce fut honteux. J’aime Ronda Rousey. Elle a aimé quelques photos sur mon compte Instagram et on se dit « wassup » parfois. Et j’aime le fait qu’elle veut s’améliorer et donner le meilleur de soi. Je crois que dimanche soir a été son réel baptême dans le monde de la lutte. Pour certains et certaines, un baptême est comme une renaissance. Charlotte a prêché la bonne parole à Ronda en déclarant haut et fort que maintenant, tu joues avec les grandes. Hmm, ça ressemble à l’ancien slogan de la WCW… Where the big boys plays…

db4fb20f-d2e5-4d20-bcb4-dc214f778656

Ronda devrait observer d’autres excellentes lutteuses de d’autres fédérations comme Tessa Blanchard qui est incroyable soit dit en passant.

Charlotte fut un avant-goût de ce qui s’en vienne pour elle. Et si Ronda est la femme intelligente que je pense qu’elle est, nous allons voir le meilleur d’elle-même très bientôt.

La question à se poser serait est-ce  que Vince va enfin comprendre la psychologie de la lutte et laisser les lutteurs suivre le ‘’flow’’ et ne pas forcer quelque chose dans le visage des fans qui n’est pas encore authentique?

Je ne sais pas trop mais grâce à Charlotte et à Becky, le visage de la lutte pourrait encore changer en 2019 et je crois que ça serait pour le mieux.

Bon, je vais me mettre à prier pour que mon vœu se réalise.

Woooh!

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Il était un fois, The King of Harts...
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Il était un fois, The King of Harts...