Suivez-nous sur Facebook
14/09/2018 | Manchettes

La fille de The Rock dans le ring / Brie Bella revient sur sa contre-performance

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Naomi fait appel à une ancienne partenaire / Vanessa Kraven en action au Mae Young Classic ce soir
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
La WWE en mode #covfefe

'Baywatch' film premiere, Miami Beach, USA - 13 May 2017

Suivant la longue lignée familiale, il semblerait que la fille de The Rock, Simone Johnson, s’entrainerait présentement au WWE Performance Center en Floride pour se préparer à une potentielle carrière dans le ring. Johnson, âgée de 17 ans seulement, suivrait donc les traces de son très fameux père, grand-père, grands-oncles et petits-cousins, en plus de compter sur Nia Jax, cousine de The Rock et présentement à la WWE, pour lui apprendre les rouages du métier. Deviendra-t-elle la femme la plus électrisante du divertissement? Si le talent se transmet génétiquement, à n’en point douter !

***

Devant son retour quelque peu entaché par une performance assez moyenne contre le Riott Squad, Brie Bella a décidé de revenir sur les commentaires négatifs suivant ses deux “suicide dives” ratés durant son match en équipe de la semaine dernière. Ayant donné naissance à sa fille il y a un peu plus d’un an, Bella affirme que ses quelques livres en trop ont eu une incidence sur sa façon d’approcher ses mouvements dans le ring, et qu’elle en avait perdu son “momentum”. Cependant, elle garde la tête haute, préférant avoir manqué sa tentative plutôt que de n’avoir rien essayé :

I don’t mind if I fail or if I succeed. No matter what, I want to look back with no regrets. If I fail, last week for example, I went to sleep at night and I was kind of bummed out, but I learned something about myself. I learned where my body is at, where I am at.

On salue son humilité et sa modestie, et on se demande vraiment où se trouvent ses dix livres en trop… Espérons qu’elle saura retrouver sa touche magique (?) à temps pour le match contre Maryze et The Miz…

***

En bref…

Il y a deux semaines, la Canadienne Renee Young faisait l’histoire de la lutte professionnelle en devenant la toute première femme à la table d’annonce jusque-là exclusivement masculine. À la WWE depuis six ans, respectivement en tant qu’intervieweuse en coulisses et animatrice, Young a fait sa place dans le paysage médiatique de la lutte professionnelle par sa rigueur, sa spontanéité et son professionnalisme. Vous aimeriez voir comment tout cela a débuté? C’est par ici (on va se le dire, moi aussi, je l’aurais engagée sur-le-champ) !

 

 

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Naomi fait appel à une ancienne partenaire / Vanessa Kraven en action au Mae Young Classic ce soir
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
La WWE en mode #covfefe