Suivez-nous sur Facebook
15/01/2018 | Manchettes

Goldberg au Hall of Fame / La WWE se distancie de Trump

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Pas de charges contre Otunga / John Cena chez Nickelodeon
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Jey Uso arrêté pour conduite en état d'ébriété

goldberg-wwe-hall-of-fame

C’est confirmé : Goldberg sera officiellement intronisé au temple de la renommée de la WWE ! Celui qui avait fait un retour remarqué après douze ans d’absence en 2017, arrachant au passage le titre de champion universel de la WWE des mains de Kevin Owens, est le premier nom qui a été annoncé en prévision de la cérémonie, qui se tiendra deux jours avant le prochain Wrestlemania prévu en Nouvelle-Orléans le 8 avril prochain. Reste à voir si les rumeurs se concrétiseront pour Bam Bam Bigelow, Ivory, les Dudley Boyz et Kid Rock, dont les noms circulent librement dans les derniers mois.

***

Dans une Amérique désormais profondément divisée, la WWE a sciemment décidé de prendre ses distances par rapport à Donald Trump et ce, malgré que l’actuel président américain ait déjà fait partie du paysage télévisuel de la WWE au milieu des années 2000 et soit même intronisé au temple de la renommée de la compagnie. 

Questionnée sur l’absence notable d’allusions au président américain par la WWE lors d’un panel de la Television Critics Association tenu mardi dernier, Stephanie McMahon a affirmé que la compagnie ne désirait pas être associée à Trump parce qu’il représente une figure clivante au sein de la société américaine. Mais au-delà du besoin de se distancer d’un personnage rustre et sans filtre, il semblerait que la décision de la WWE repose sur le fait qu’une portion importante de sa base tend à voter démocrate, ciblant spécifiquement ses fans latinos. Les liens entre la WWE et le président américain ne sont toutefois pas totalement rompus puisque Linda McMahon a été nommée (dans l’un des votes bipartisans les plus consensuels du Sénat, il va s’en dire) à titre de dirigeante de l’administration fédérale des petites entreprises. Rappelons aussi que la WWE a mis sur pied un programme anti-bullying appelé « Be A STAR », qui met à contribution ses multiples talents pour contrer l’intimidation dans les écoles américaines. La WWE se montre donc cohérente à ce niveau en refusant d’offrir une vitrine supplémentaire au président, reconnu pour ses tweets matinaux qui tirent à boulets rouges. 

En attendant, je vous laisse sur ces images du passage remarqué de Trump à la Wrestlemania 23, initiant ce qui sera par la suite connu comme la “bataille des milliardaires”.

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Pas de charges contre Otunga / John Cena chez Nickelodeon
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Jey Uso arrêté pour conduite en état d'ébriété