Suivez-nous sur Facebook
28/06/2018 | Manchettes

Enzo Amore se confie à Steve Austin

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Zayn reçoit des insultes xénophobes / Nakamura blessé... par un chien !
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Début de la saison 2 de GLOW ce soir / Noelle Foley dans le Sports Illustrated ?

enzo-amore

Depuis qu’il a été blanchi des accusations de viol qui pesaient contre lui, Enzo Amore ne rate pas une occasion de jeter son fiel sur l’empire McMahon et ses sbires. Dans une entrevue (un peu décousue et ponctuée de jurons) accordée à Steve Austin, celui qui se fait désormais appeler Real1 y est allé de quelques affirmations choc sur son licenciement de la WWE, l’enquête à son sujet, ses disputes en coulisses et les plans que la compagnie avait pour lui.

Amore soutient que la WWE savait qu’il était visé par des accusations de viol avant même qu’il ait été contacté par la police. Il ajoute qu’à l’enregistrement de l’émission spéciale célébrant les 25 ans de Raw, McMahon aurait décidé de délaisser son segment et de le renvoyer chez lui. Il aurait été congédié quelques jours plus tard, au terme desquels il aurait dit à Mark Carrano “c’est votre perte, pas la mienne”. Fait surprenant : Amore soutient que McMahon lui aurait dit que sa situation (et son congédiement) émanerait d’un “mauvais timing”, dans la foulée du mouvement #MeToo et de la tenue imminente du premier Royal Rumble féminin:

This is bad time. The first-ever women’s Royal Rumble is next week. The #MeToo movement and the pendulum and everything that’s swinging in one direction. It couldn’t have been on a worse day or time and the timing. We were in the midst, as a company, of a women’s revolution with wrestling.

En plus de revenir sur son licenciement, Amore s’en est pris vigoureusement à Triple H, qui l’aurait muselé et menacé de congédiement à de nombreuses reprises, et soutient que la seule personne qui serait au courant de ces discussions est Neville :

And Hunter is gonna threaten my job and Triple H is gonna tell me I’m gonna get fired because I ain’t saying the s**t and the company is gonna get copyrighted when I start singing Frank Sinatra [and] they’re gonna get fined $45,000. And I’m still gonna get handed a f**king microphone every f**king night so I started living like that.

Pour le reste, Amore ajoute que son arc narratif avec Nia Jax aurait probablement débouché sur une aventure scriptée avec Alexa Bliss, et qu’il était prêt à passer le reste de sa carrière dans la WWE avant son départ hâtif de la compagnie.

En voilà un qui aura sensiblement réglé ses comptes, et par le fait même, devient persona non grata numéro un pour la WWE…

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Zayn reçoit des insultes xénophobes / Nakamura blessé... par un chien !
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Début de la saison 2 de GLOW ce soir / Noelle Foley dans le Sports Illustrated ?