Suivez-nous sur Facebook
29/03/2015 | Chroniques

Wrestlemania 29, le jour après

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Qui entrera en rivalité avec Bobby Roode... et pourquoi?
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Biographie de "Mad Dog" Vachon: un lancement réussi

Malgré la cabale et l’excitation entourant le cirque annuel de WrestleMania, bien des fans demeurent sur leur faim une fois la poussière retombée.

Décisions douteuses, matchs qui tombent à plat… On se dit par la suite que la WWE nous a laissé tomber.

Mais nous sommes tout de même nombreux à regarder RAW le lendemain soir, espérant que la WWE saura se faire pardonner.

Et, depuis quelques années, c’est une excellente décision. Car le RAW qui suit WrestleMania est souvent rempli de surprises et de rebondissements de tous genres. Et c’est également le point de départ de nouvelles réalités, tel le premier épisode d’une nouvelle saison de votre téléroman favori.

L’épisode de RAW qui a suivi WrestleMania 29, en 2013, a haussé d’un cran cette sensation de « tout peut arriver », alors que la foule a fait partie du spectacle avec brio. Les spectateurs présents au IZOD Center, au New Jersey, ont carrément pris la WWE de court.

Tels des électrons libres, les fans ont certainement accéléré le face turn de Dolph Ziggler – alors heel, en compagnie de Big E. Langston et de AJ Lee – , qui a encaissé son “Money in the Bank” contre Alberto Del Rio – pour ainsi devenir World Champion – sous une pluie d’applaudissements et de cris en sa faveur. Un grand moment pour Ziggler.

Fandango, qui débutait à peine sa carrière à la WWE (du moins sous ce personnage), se souviendra également de ce RAW par les nombreux chants en son honneur. Des fans un peu moqueurs et ironiques, probablement, mais bon…

Avec en plus des huées encore plus importantes pour John Cena et des applaudissements pour Wade Barrett, le party était “pogné dans la place”! Randy Orton et Sheamus n’oublieront jamais cette soirée, alors que les fans se sont amusés à déconner et à crier “Same Old Bullshit”, sans vraiment suivre le match.

 

Certains diront que les fans ont “trollé” la WWE. Plusieurs d’entre eux avaient été plutôt déçus de WrestleMania 29 et ont, le lendemain, exprimé leur colère. Le match revanche entre John Cena et The Rock ne marquera pas nécessairement l’histoire. Heureusement, CM Punk et The Undertaker avaient livré une performance de fort calibre.

Mais sur les médias sociaux, quelques lutteurs et annonceurs ont affirmé avoir adoré cette foule passionnée et déchaînée. Voici, comme exemple, la réaction de JBL:

I’ve never seen a crowd like we had last night for @wwe Raw! Incredible, fun crowd! I LOVED it! Thanks to u great guys!

On a parfois vu des foules, dont à Chicago et en Grande-Bretagne, s’éclater réellement. Mais jamais, à ma connaissance, comme celle du IZOD Center. Et c’était très rafraîchissant.

L’année précédente, la foule de Miami, lors du RAW du lendemain, avait également manifesté sa “différence” avec les fameux “Yes!” adressés à Daniel Bryan, qui encore en 2015 retentissent dès l’arrivée de ce lutteur très apprécié.

Les fameux “smarks” – et l’ensemble du WWE Universe – peuvent ainsi adresser certains messages à la WWE en espérant que la compagnie comprenne le message.

Est-ce que demain soir, on assistera à de telles réactions? Roman Reigns se fera-t-il huer en tant que champion? Un lutteur heel sera-t-il acclamé par la foule? Ziggler recevra-t-il la plus grande ovation de sa vie à la suite de sa performance dans le ladder match?

La WWE le dit souvent, elle n’existerait pas sans le support de ses fans. Espérons que ce ne soit pas un simple voeu pieux.

3720786183_f17e4cac29_z

 

 

 

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Qui entrera en rivalité avec Bobby Roode... et pourquoi?
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Biographie de "Mad Dog" Vachon: un lancement réussi