Suivez-nous sur Facebook
04/04/2017 | Chroniques

Weekend de WrestleMania 4e partie: Raw du lendemain, des retours plus que des arrivées

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Weekend de WrestleMania 3e partie: Un WrestleMania avec plusieurs hauts et plusieurs bas.
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Weekend de WrestleMania 5e partie : L’arrivée de Shinsuke Nakamura

Pat Laprade

Pat Laprade

Le Raw du lendemain est toujours une émission qui suscite beaucoup d’intérêt et qui est généralement l’un des Raw les plus écoutés de l’année. Depuis quelques années, c’est aussi un secret de polichinelle que plusieurs talents y font leur début.

Cette année, ce fut quelque peu différent. Il n’y a pas eu beaucoup d’arrivées, mais plutôt plusieurs retours.

Vince McMahon
La dernière fois qu’on avait vu Vince c’était il y a un peu moins d’un an et c’est toujours spécial de voir les spectateurs chanter la toune d’entrée de Vince. C’est un personnage mythique de l’histoire de la WWE et il est toujours aussi populaire. On en prendrait même plus, sans qu’il redevienne un personnage à temps plein. Très bonne idée de le faire sortir pour annoncer le prochain GM, ce qui permet à Stephanie de vendre sa chute dans la table un peu plus. J’ai aussi adoré quand la foule faisait valoir son appréciation face à ce qui est arrivée à Steph la veille et que Vince trouvait ça cruel.

Kurt Angle
C’était écrit dans le ciel. Avec le départ de Mick Foley dû à l’opération qu’il va subir, Angle devenait le choix logique. Et ça a déjà commencé à créer de beaux moments, comme celui avec Sami Zayn, où les mimiques d’Angle étaient à leurs meilleures. Sa dynamique avec Stephanie et Triple H, avec qui il avait eu une superbe histoire aux débuts des années 2000, sera très intéressante à suivre. Reste à voir s’il sera la version Raw de Daniel Bryan ou de Shane McMahon, c’est-à-dire, s’il pourra lutter ou pas de temps à autre pour les biens faits d’un angle. Très amusant et bien pensé de voir Teddy Long sortir juste avant!

Les Hardys
Peut-être que le pop de Mania était tellement fort que je m’attendais à plus, mais j’ai eu l’impression que la foule n’était pas autant derrière les Hardys que la veille. Les chants de « Delete » ont presqu’été plus forts ailleurs sur le show que la réaction que les deux frères ont eue pour leur combat. Tout de même, ce fut une belle et forte réaction, mais j’ai quand même hâte de voir si l’amour pour Jeff et Matt s’estompera avec le temps, surtout s’ils ne peuvent pleinement embarquer dans leurs personnages de Broken Matt et Brother Nero pour des fins légales. Et si tel est le cas, est-ce qu’on va les séparer à nouveau. Avant son départ, Jeff en simple était l’un des lutteurs les plus populaires de la WWE.

Emma
ENFIN! Après autant de vignettes, après avoir passé proche de devenir Emmalina (on ne sera jamais ce qui s’est passé ici) et après avoir annoncé son retour dans l’arène à plus d’une reprise, c’était finalement le retour de l’Australienne après près d’un an. Et c’est une bonne nouvelle car Emma est une excellente lutteuse qui a fait partie des premières lutteuses avec Paige à avoir contribué à cette révolution de la lutte féminine à la WWE. Cela va aussi permettre des matchs nouveaux avec Bayley, Sasha et Dana.

Finn Balor
Dès que Kevin Owens a attaqué Chris Jericho, j’ai immédiatement pensé, comme la plupart d’entre vous j’imagine, que c’était la place idéale pour un retour ou une arrivée. La question était de savoir si c’était Balor ou Nakamura. Et Balor est le bon choix. Premièrement, parce qu’il est déjà associé à Raw et aussi parce qu’une rivalité avec Owens, comme on semble vouloir faire, est un mariage naturel. De plus, le titre Universel, celui qu’il n’aura jamais eu le temps de savourer, s’y trouve.

Pas beaucoup de débuts…

Peu de lutteurs ont fait leurs débuts à Raw cette année. En fait, seule l’équipe The Revival, Scott Dawson et Dash Wilder, y a débuté. C’était d’ailleurs une bonne décision de les mettre over sur The New Day. L’équipe a beaucoup de potentiel alors qu’elle rappelle à bien du monde l’équipe formée par Tully Blanchard et Arn Anderson. Cependant, je crois qu’ils ont besoin de quelque chose d’extra. Tully et Arn avaient les Four Horsemen avec eux et à la WWF, Bobby Heenan. Avec le retour de Jim Cornette au HOF, ce serait selon moi le gérant idéal pour eux. Sinon, question de faire un clin d’œil au passé, pourquoi pas Tessa Blanchard, la fille de Tully, qui pourrait autant être valet que lutteuse au sein du trio. Bref, ils sont bons, mais ils ont besoin de couleurs.

Quel segment d’ouverture!
Il ne s’est pas dit grands mots dans les 15 premières minutes de Raw. Et pourtant, ce fut un moment spécial à vivre. Pendant environ deux ou trois minutes, les fans chantaient à l’unisson « Undertaker », sans que personne ne soit dans l’arène. Je ne sais pas comment tout cela a sorti à la télévision, mais sur place, c’était magique. Puis l’inévitable est arrivé, la musique de Roman Reigns. Et là la foule d’Orlando s’est gâtée. Les chants se suivaient à une vitesse infernale. « Delete », « You suck », « F*** you Roman », « Shut the f*** up », « Go away ». C’était démentiel! En plus qu’à chaque fois qu’il prenait le micro, les fans le huaient tellement fort que je pense que mon ami Guillaume Lefrançois, qui couvre le Canadien, les a entendus à Sunrise!

Tel un boxeur avec un solide menton, pendant de nombreuses minutes Roman a encaissé chaque coup, chaque cri, chaque insulte. Et lorsqu’il a finalement vu une ouverture, il y est allé d’un uppercut de seulement cinq mots, « This is my yard now! » et a laissé tomber le micro comme s’il était Eddie Murphy.

C’était parfait.

C’est tout ce qu’il avait besoin de dire. J’ai toujours cru qu’il y avait eu un moment marquant dans la carrière de John Cena et dans sa relation avec la foule lorsqu’au deuxième ECW One Night Stand, il avait lancé son t-shirt dans la foule, pour se le faire relancer, et au lieu de laisser tomber, il l’avait lancé une deuxième fois, quelque chose qui lui avait fait gagner le respect de bien des amateurs. Je pense qu’on a vécu le même moment avec Reigns. Ou à tout le moins, les bonzes de la WWE doivent le souhaiter. C’était un excellent segment et Reigns en est sorti gagnant selon moi. Peu importe qu’il soit heel ou babyface, il est le lutteur qui a suscité le plus de réaction hier. Ce n’est pas juste de la X-Pac heat, c’est de la heat. De la vraie.

Retour vers le futur…est-ce inquiétant?
Les deux dernières journées ont été évocatrices de quelque chose qui pourrait être inquiétant pour la WWE. En effet, sur la liste des lutteurs qui ont fait le plus réagir y figurent plusieurs noms du passé :

Jeff et Matt Hardy, Vince McMahon, Kurt Angle, Undertaker, Brock Lesnar, Goldberg, Paul Heyman, Jim Ross, Triple H.

Tous des gars qui ont été connus dans l’ère Attitude ou dans les quelques années qui ont suivie. Et la réaction est forte pour eux. Même parfois, voire même souvent, plus forte que pour les lutteurs actuels, mis à part quelques-uns. Quand c’est fait dans un but nostalgique, comme lorsque Shawn Michaels vient faire une apparition, ça me va. C’est l’équivalent de présenter Guy Lafleur au Centre Bell. Mais la différence est que Lafleur ne joue plus tandis que les personnes mentionnées sont encore des personnages récurrents et réguliers à différents degrés.

Je me questionne simplement sur ce que ça veut dire et aussi sur comment la WWE s’y prend maintenant pour créer de nouvelles vedettes.

En rafale…
-Je me demande où s’en va la division féminine de Raw. On s’enligne on dirait pour Banks et Bayley. Bayley qui est laissée pour compte à l’extérieur pendant que Banks remporte la victoire pour l’équipe est très évocateur. Mais Charlotte qui se chicane encore avec une heel, je trouve ça bizarre, surtout qu’on semble avoir assisté au face turn de Nia Jax. Elle ne peut pas être pire qu’en heel et elle a déjà une toune de babyface.

-Après Raw, Goldberg y est allé d’une promo assez émotionnelle où il a laissé croire qu’il pourrait faire un retour, dans la mesure où sa famille est derrière lui. Ça reste à voir.

-Le Shake-Up annoncé par Vince, un autre mot pour dire Draft, arrive trop tôt selon moi, surtout une semaine après des retours et des débuts. Donc même si ce soir à SmackDown Live, Shinsuke Nakamura ou Tye Dillinger y feraient leurs débuts, ça ne veut rien dire. Ils pourraient se retrouver à Raw. Pour moi, nul besoin de faire des échanges quand tu as des nouveaux lutteurs qui arrivent. Une séance de signatures de joueurs autonomes aurait été une meilleure mise en scène je crois.

-Braun Strowman est vraiment plus gros que Brock Lesnar!

-Il me reste encore SmackDown Live et les enregistrements de NXT à Full Sail avant de terminer ce périple.

Resto-Bar
Cette chronique est une presentation du Resto-Bar Coin du Métro. Le Resto-Bar Coin du Métro, 10 719 Lajeunesse, l’endroit par excellence pour tous les événements sportifs tels que le hockey, le soccer, la boxe, la lutte et le football à Montréal! Vous pouvez aussi consulter leur page Facebook.

Bonne lutte à tous et à toutes!

Si vous avez des questions, des suggestions ou des commentaires, n’hésitez pas à communiquer avec moi au patric_laprade@lutte.quebec, sur ma page Facebook ou sur mon compte Twitter.

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Weekend de WrestleMania 3e partie: Un WrestleMania avec plusieurs hauts et plusieurs bas.
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Weekend de WrestleMania 5e partie : L’arrivée de Shinsuke Nakamura