Suivez-nous sur Facebook
01/09/2017 | Chroniques

Vendr-Indy : Les succès indy du PWI 500, Résultats de Fighting Back 7, l’état de santé de Rosemary

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Vendr-Indy : The Young Bucks dans la WWE d'ici cinq ans selon Styles, Finales du WCPW Pro Wrestling World Cup
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Vendr-Indy : La réponse officielle de Sexy Star, PROGRESS maltraité par US Coachlines, Qu’est-ce la BCW?

La scène indy sera gonflée à bloc au courant des trois prochains jours. Vendr-Indy est votre bulletin hebdomadaire qui vous permet de faire le plein de lutte indépendante au Québec, au Canada et partout dans le monde. On vous offre un résumé des galas importants de la fin de semaine, les matchs à surveiller et les nouvelles de dernière heure concernant vos lutteurs préférés.

L’heure est ajustée à l’heure de l’Est (ET)

Galas du 1er septembre au 3 septembre (International)

Chikara: King of Trios Night 1 — vendredi 1er septembre (14 h)

PWG : Battle of Los Angeles Night 1 — vendredi 1er septembre (23 h)

Chikara: King of Trios Night 2 — samedi 2 septembre (14 h)

PWG : Battle of Los Angeles Night 2 — samedi 2 septembre (14 h)

Chikara: King of Trios Night 3 — dimanche 3 septembre (10 h)

RPW : Live At The Cockpit 20 — dimanche 3 septembre (12 h 30)

PWG : Battle of Los Angeles Night 3 — dimanche 3 septembre (20 h)

Les succès indy du PWI 500

Pro Wrestling Illustrated a officiellement compilé sa liste des 500 meilleurs lutteurs sur la surface de la planète cette semaine. Pat Laprade a fait le tour des lutteurs indépendants du Québec dans sa chronique et à mon tour, je vous présente les plus gros succès indy de l’édition 2017. Nous allons surtout porter attention aux gros sauts dans le classement et les premières en carrière. On peut les qualifier de lutteurs indépendants s’ils n’avaient pas de contrat avec les quatre grosses promotions (WWE, TNA, ROH, NJPW) pendant la durée totale de la période d’évaluation.

(29) Pete Dunne : Un gars qui a capturé l’attention des amateurs de lutte partout sur la planète lors de la dernière année. Dunne est passé du 396e rang au 29e en moins d’un an tout simplement parce qu’il est excellent. C’est un gars qui peut lutter avec finesse, mais qui peut aussi te faire vraiment mal. Son visage haïssable, son personnage captivant et sa capacité hors pair d’avoir un excellent match avec la plupart de ses adversaires (p. ex. Tyler Bate) le permet d’être un joueur de taille.

(50) Tyler Bate : Tant qu’à parler de lui, Bate est un jeune homme rempli de potentiel qui peut possiblement devenir tout un atout pour n’importe quelle compagnie. Devenant le plus jeune champion de l’histoire de la WWE en remportant le championnat britannique en début 2017, Bate continue de se faire valoir en livrant tant à la télévision que dans le ring de PROGRESS. Avec son 50e rang au classement lors de sa première apparition, l’homme à la moustache continue de prouver pourquoi il est l’un des jeunes prodiges de la lutte professionnelle.

(66) Katsuhiko Nakajima : Ce vétéran de 15 ans a réussi à se réinventer lors de la dernière année en devenant un atout pour Pro Wrestling NOAH et mérite amplement son retour dans le top 500. L’homme a été champion en titre des poids lourds de la promotion pendant plus de 300 jours avant de perdre sa ceinture contre Eddie Edwards la semaine dernière. La renaissance de NOAH est en partie grâce à lui, qui a très bien représenté la promotion en tant que numéro un.

(98) Marco Corleone : Un nom moins connu vous vous dites sûrement ? Eh bien, l’homme qui s’appelait auparavant Mark Jindrak (oui l’ancien tronc d’arbre qui luttait pour la WWE de 2002 à 2005) est maintenant l’un des meilleurs lutteurs au Mexique dans la promotion CMLL. Après trois ans d’absence du classement, Corleone se place au 98e rang suite à une année de rêve. Il a terminé son année en remportant le championnat des poids lourds de CMLL en juin dernier. Aujourd’hui, Corleone est l’un des visages les mieux connus de la scène lucha libre en Amérique Centrale. Un 98e rang bien mérité.

(100) Keith Lee : De loin le lutteur le plus gagnant de la scène indy cette année, le colosse du Texas en est à sa première apparition dans le classement en carrière. L’ancien joueur du Texas A&M se retrouve classé bon dernier du top 100, mais qui se plaindrait de ça ? Une agilité digne d’un cruiserweight combiné avec la force d’un bœuf fait de lui l’un des athlètes les plus populaires de l’industrie. Avec des excellents matchs contre Donovan Dijak, Matt Riddle et surtout contre des adversaires plus petits que lui, il ne cesse pas de m’impressionner.

lee-pwi500

(116) Matt Riddle : La recrue de l’année de WON en 2016 continue de se faire valoir avec des très bonnes performances tout au long de la dernière année. Son saut de 165 rangs n’est pas sans raison. Ses matchs contre WALTER pour le championnat ATLAS de PROGRESS et ses défenses du WWN Title avec Evolve prouve qu’il n’est pas un one hit wonder. Riddle mélange un style MMA avec un peu de lutte professionnelle et continue d’épater la foule, peu importe où il va.

(TK Cooper — 162, Travis Banks — 135) South Pacific Power Trip : Le duo néo-zélandais a fait d’eux l’une des équipes les plus populaires du Royaume-Uni en l’espace de 365 jours. En remportant des tournois et des championnats avec PROGRESS, chaque membre est en train de démontrer que la Nouvelle-Zélande est capable de produire de l’excellent talent. C’est un premier classement en carrière pour ces deux lutteurs qui méritent tout ce qui leur revient.

(182) Ethan Page : Ce dernier succès en est un qui a pris plusieurs années. Le lutteur qui est souvent vu lors des galas d’Alpha-1 Wrestling a passé la dernière année sous le radar au micro. Il a pris contrôle d’Evolve vers la fin de la période d’évaluation en tentant de capturer le championnat principal de la promotion. Il a démontré qu’il est capable de lutter contre les meilleurs comme Zack Sabre Jr. et Timothy Thatcher tout en maintenant un immense ego. Après avoir passé la majorité de sa carrière dans les 300 et 400, son saut au 182e rang implique qu’il risque fort probablement de s’améliorer encore plus d’ici 2018.

Il y en a plein d’autres lutteurs qui méritent d’être mentionnés ici, mais je vous recommande fortement de vous procurer l’édition 2017 du PWI 500 pour voir la liste complète.

Fighting Back est un succès

La levée de fonds organisé par C* 4 qui a été présentée le 12 août dernier s’est avérée la meilleure récolte de l’histoire de l’évènement. L’annonce devait avoir lieu à la fin du mois d’août, mais quelques dons additionnels ont changé le chiffre officiel. Le total pour l’édition 2017 est de 44 230 $ et le tout sera remis à la Société canadienne du Cancer à la mémoire de Phrank Morin.

thank-you-7

Source : fighting-back.ca

Mise à jour sur l’état de Rosemary

Suivant le fiasco entourant Triplemania XXV et Sexy Star, Rosemary a publié une deuxième mise à jour sur son compte Twitter mardi.

Selon ce que dévoile le tweet, elle aurait une hyperextension du biceps et du triceps gauche. Elle ne reviendra pas dans le ring tant que les médecins ne lui dira pas autrement. Par contre, son temps de récupération reste minime. Elle a pris le temps de féliciter DJ Z et Andrew Everett pour leurs performances à Triplemania et Eddie Edwards pour avoir remporté le championnat des poids lourds de Pro Wrestling NOAH. Qui savait qu’un démon pouvait être gentil ?

 

Pour suivre ce que je fais :

Facebook : facebook.com/chrissp.pro/

Twitter : twitter.com/csp_pro

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Vendr-Indy : The Young Bucks dans la WWE d'ici cinq ans selon Styles, Finales du WCPW Pro Wrestling World Cup
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Vendr-Indy : La réponse officielle de Sexy Star, PROGRESS maltraité par US Coachlines, Qu’est-ce la BCW?