Suivez-nous sur Facebook
08/01/2020 | Chroniques

Un “test ultime” à Nicolet!

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Ça va cogner à Bécancour!
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Exess de retour dans le ring… par amour pour son fils!

test nicolet foule

En avril 2019, Vincent Bélisle se lançait dans une folle aventure, soit présenter des galas de lutte à Nicolet. Après un succès surprenant – plus de 300 spectateurs réunis au magnifique Centre des arts populaires! -, il récidive en juin et réussit de nouveau son pari. Son “Test ultime” aura lieu ce samedi 11 janvier, à 19h30, au même endroit qui lui a tant porté chance.

Ce grand passionné de lutte, qui assistait déjà à des galas un peu partout (dont Sorel, Drummondville et Shawinigan), a fait plaisir à bien des fans de la région de Nicolet avec ses deux précédents “tests”.

« Un peu naïvement, je me suis dit que ça ne me coutait pas cher de tenter ma chance a Nicolet. À la base, le test était pour tout le monde: les amateurs, les gestionnaires de la salle, les lutteurs, la ville… Maintenant, que je le veuille ou non, dans mon coin, l’étiquette de promoteur de lutte me colle à la peau. Il ne se passe pas beaucoup de semaines sans que quelqu’un me parle d’Eddy Creatchman! », lance-t-il avec humour.

Vincent est d’ailleurs très fier de la tournure des événements jusqu’à maintenant.

« Je suis fier de mon monde! Nous sommes 8400 personnes à Nicolet et ont a eu des foules comparables à des villes dites beaucoup plus importantes. Les gens me font savoir ce qu’ils veulent comme spectacle et ma fonction est de m’adapter pour être toujours le plus fidèle à leur volonté », mentionne-t-il.

Et si le gala de samedi « passe le test », que fera le jeune promoteur de lutte?

« Des pourparlers sont déjà en cours en prévision de cet été. Dans une période ou elle suscite la curiosité d’une manière impressionnante, la tenue de galas de lutte durant un festival, par exemple, devient une initiative tout à fait crédible et envisageable pour les décideurs. Je présente quelques projets en ce sens. Depuis octobre, je fais ma part pour mettre en lumière tout le talent d’un jeune talent de Rivière-du-Loup, soit Mikey Thunder. Les premiers bookings sont souvent difficiles à obtenir pour un jeune et je l’ai donc aidé en ce sens. Même s’il pourrait très bien se passer de moi maintenant, je vais continuer de le suivre car il est impressionnant ce kid! », déclare-t-il.

L’événement, qui s’adresse à toute la famille, promet de très bons moments. Vincent mentionne entre autres le duel entre The Green Phantom et Brad Alekxis.

« Le combat entre Mathis, un élève de Jacques Rougeau – de type high-flyer contre Shawn Dessler, le brawler alpha, sera aussi très intéressant à cause de la différence de styles. Et bien sûr, j’ai hâte de revoir Mikey Thunder en action », dit-il.

Vincent est très enthousiaste quant à la belle montée de la lutte québécoise, qui brille actuellement de tous ses feux.

« Je trouve que les gens sont ouverts. Les fans comprennent qu’ils viennent lâcher leur fou dans un univers où l’energie des lutteurs est concentrée sur l’unique objectif de faire passer une belle soirée aux spectateurs qui sont venus les voir aller dans le ring. L’apparition de la FML (à Saint-Jean-sur-Richelieu) sur l’échiquier est, selon moi, LA secousse qui va forcer tout le monde à revoir leur façon d’opérer et c’est une excellente nouvelle pour la lutte indépendante québécoise », conclut-il.

Pour en savoir davantage: « Le Test à Nicolet » sur Facebook.

(Photos courtoisie Le Courrier Sud)

vincent belisle

test nicolet foule proche

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Ça va cogner à Bécancour!
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Exess de retour dans le ring… par amour pour son fils!