Suivez-nous sur Facebook
30/08/2021 | Chroniques

Un gala avec du mordant pour La Prise de l’Ours!

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
12 autres choses que vous ne saviez pas!
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Quand l'extrême n'est plus extrême...

1-Photo-GalaSag-ChroniqueFredGagné

Le 29 août marquera un tournant dans l’histoire de la lutte au Saguenay-Lac-Saint-Jean avec la présentation d’un gala de haut niveau, non pas organisé par une fédération locale précise, mais plutôt par un trio de lutteurs pilotant le podcast la “La Prise de l’Ours”. Ayant tous lutté pour la JCW et/ou la AWE au Saguenay, ces passionnés tiennent à bout de bras le flambeau de la lutte dans la région. En plein dimanche, 285 personnes qui échangent leurs énergies et leurs joies d’être présents après une pandémie toujours en cours qui a mis à mal la passion des fans et des artisans!

C’est d’ailleurs aussi l’occasion pour les fans présents sur place de jaser avec l’invité d’honneur, Jacques Rougeau qui a eu, ce soir-là, l’opportunité de nous dévoiler son nouveau projet de Lutte Académie qui, dans les prochains mois et sur le web, verra des lutteurs de partout au Québec cheminer au travers d’épreuves pour monter dans les échelons de la lutte québécoise faisant ainsi face à un panel de juges et au public. Une nouvelle était d’ailleurs publiée sur le sujet ce matin.

Premier combat: Marko Estrada vs Lucas Kash. Heel de calibre mondial, Estrada harangue la foule comme seul lui-même peut le faire avant d’amorcer son combat contre Kash, un favori local! Force brute contre agilité, Estrada l’emporte de manière convaincante avec un frog splash du troisième câble laissant le public médusé devant tant de puissance… et de muscles!

Vient ensuite un combat féminin fort intéressant entre Azaelle et la ténébreuse Sally qui s’en prend très rapidement à son imposante adversaire et qui lui fera souffrir le martyre pendant de longues minutes. Après un back flip raté de la part de Sally, Azaelle l’emporte avec sa prise de finition laissant Sally en mode crêpe “écrapoutie”.

Troisième combat: Mac Storm vs Matt Falco. Au sens propre et figuré, un véritable combat de poids lourds! C’est donc sans surprise que les deux pièces d’hommes s’échangent l’avantage du combat en quête du titre de mâle dominant. Le géant de St-Casimir vaincra finalement un Mac Storm baignant dans son propre sang, fendu au niveau de l’oeil droit.

Le match suivant ne fait pas plus dans la dentelle lorsque s’affrontent le tandem atypique de Michel Plante et le Chirurgien O’Kraven contre la TDT (La Tabarnak de Team), la pire équipe à affronter dans un match sans disqualification! Malgré une performance plus qu’honnête, soulevant la foule à maintes reprises, le tandem Plante/O’Kraven baissera pavillon devant une équipe de renommée mondiale qui passera le chirurgien au travers d’une table en fin de match.

Le retour de l’entracte aurait pu laisser présager un match au rythme plutôt lent, mais les amateurs de lutte sur place (déchaînés!) ont pu assister à un combat triple… non quadruple menace combinant talents de la AWE et de la JCW, deux fédérations locales ne se faisant pas de cadeaux en temps normaux. Billy Stone, Nitzz, Superfly et… Jim Harrison n’offrent aucun répit à leurs corps et au final, après un set carré endiablé, le champion de la JCW, Nitzz, porte le compte de trois sur Billy Stone au grand déplaisir de la foule ravie tout de même d’une telle performance globale.

Matt et Angel et Mike Bailey en finale de l'événement, animé par Jean-François Kelly  crédit : Roxy Tremblay (Roxane photographe)

Matt et Angel et Mike Bailey en finale de l’événement animé par Jean-François Kelly crédit : Roxy Tremblay

En grande finale de cet événement digne des retrouvailles des grands jours, le favori local qui continue son ascension, Matt Angel affronte un adversaire des plus coriace au Canada en la présence du non moins talentueux “Speedball” Mike Bailey. Un affrontement entre ces deux protagonistes, c’est la garantie d’un combat solide où les deux athlètes ne s’économiseront pas une seconde… au grand bonheur des gens présents sous le chapiteau de Jonquière. S’il existe un certain respect entre les deux, chacun sortira ses meilleures manœuvres contre l’autre, laissant très peu de répit pour souffler aux spectateurs trop contents de voir deux des meilleurs (les deux meilleurs tout simplement) lutteurs du Québec. Après un tango de haute voltige, Matt Angel remporte le combat après un Spanish fly soulevant le toit du Saguenay!

Deux heures et demie après la première cloche (une durée idéale), on retiendra un gala en mode cathartique comblant les attentes des initiés, mais aussi des curieux qui, en plein dimanche de fin d’été, aura apporté sa dose de réconfort sportif dans un ballet de brutalité.

Voici en terminant les résultats rapides:

  • Marko Estrada a battu Lucas Kash
  • Azaelle a défait Sally
  • Matt Falco a vaincu Mac Storm
  • TDT ont battu Michel Plante et Chirurgien O’Kraven
  • Nitzz a défait Billy Stone, Superfly et Jim Harrison
  • Matt Angel a vaincu Mike Bailey

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
12 autres choses que vous ne saviez pas!
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Quand l'extrême n'est plus extrême...