Suivez-nous sur Facebook
16/04/2020 | Chroniques

“Un chum c’t’un chum!”

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Wrestlemania 36: 6.5/10
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Les meilleurs moments "heel" de mon enfance!

linda trump

Quitte à me faire garrocher la douzaine d’oeufs au complet par les fans: Non la lutte n’est pas un service essentiel! On peut admettre que ça nous fait penser à autre chose que le maudit Coronavirus. On peut, comme je l’ai suggéré dans une chronique précédente, retourner dans la nostalgie, mais non, l’humain normal, en temps de crise ne verra pas sa capacité de survie influencée (j’espère) par la diffusion ou non de la romance entre Otis et Mandy Rose…

Dans les derniers jours, la Floride a inclus, à la surprise générale, la WWE dans la batch des “services essentiels”, leur donnant donc le droit de diffuser en direct de leur Performance Center, à Orlando, des galas tenus à huis clos, ce qui défie toute logique en temps de pandémie au niveau des priorités d’un État. Maintenant, comment expliquer la chose? Rapidement, l’effet de surprise a laissé place aux théories plus ou moins probables: Tout le monde connait les accointances entre Donald Trump et l’empire McMachon. Une relation marquée par des échanges de services datant d’au moins de Wrestlemania IV (et V) avec le site de l’événement où la participation directe de Donald à une storyline dans la route vers Wrestlemania 23, le tout aboutissant à voir Linda, la femme de l’autre, faire partie de l’équipe Trump éventuellement dans la vraie vie… Le magazine Forbes et d’autres sources américaines évoquant les généreux dons du couple à Trump auraient-ils finalement fait débloquer une situation impossible à dénouer? Pas impossible du tout… On parlerait d’un don récent de 18,5 millions de dollars US à la campagne de réélection floridienne de Trump, une somme mirobolante pour une entreprise qui perd présentement beaucoup d’argent et qui vient de couper beaucoup de ses lutteurs de deuxième et troisième zone, ainsi que des employés de coulisses importants dans les derniers jours, mais lorsqu’on pense que les droits de télédiffusion de RAW, Smackdown et les autres valent autour de 400 millions de dollars US, la tentation devient un investissement essentiel pour le vieil homme qui sait visiblement encore compter!

Maintenant, est-ce possible que la petite twist en inspire d’autres? Ce n’est pas nécessairement tout le monde qui a ses entrées avec Trump au sommet de la politique américaine, mais on dit que la boxe pourrait utiliser la base d’Orlando pour tourner ses propres galas, fort probablement aussi à huis clos… Même si ce n’est pas tout à fait le même modèle d’affaires, la tentation est belle et bien là… Et surtout, si ça ce fait, n’ayez crainte, la WWE s’en servira éventuellement pour utiliser des boxeurs/promoteurs dans ses futurs événements, la boxe et la lutte s’étant déjà mélangées à maintes reprises…

Moralement parlant, acheter sa place de “service essentiel” à grands coups de millions de dollars, c’est crasse. Surtout si on met en danger des employés au nom de l’argent, mais comme disent les Américains “Money talks” et, comme un service en attire un autre, il est toujours important de se souvenir de ce triste constat en politique québécoise: “un chum c’t’un chum!”

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Wrestlemania 36: 6.5/10
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Les meilleurs moments "heel" de mon enfance!