Suivez-nous sur Facebook
23/12/2019 | Chroniques

Susan G Komen, atrocité mondiale

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Pour en finir avec le mot fake
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
La mort lente du rest hold

susangkomen-atrocité-mondiale

Évidemment, le cancer du sein est une maladie horrible qui atteint énormément de femmes dans le monde. Depuis maintenant quelques années, la WWE affiche la couleur rose dans ses arènes durant le mois d’octobre. Mois qui est dédié à la sensibilisation au cancer du sein. Plusieurs d’entre vous sont probablement déjà au courant des informations qui suivent, mais un rappel sur ce frauduleux système est requis tant qu’il est toujours en place, et c’est le cas présentement.

Évidence frappante de capitalisme philanthropique

La WWE et Susan G. Komen Awareness Group sont partenaires pour leur campagne de sensibilisation. Il n’est pas difficile d’obtenir des informations sur Susan G. Komen et trouver que la compagnie redonne seulement 21% de leurs profits à la fondation de recherche sur le cancer. La CEO Nancy Brinker reçoit un salaire 10 fois plus élevé que tout autre CEO pour une fondation similaire. Ils ont intentés des centaines de procès contre des organisations de sensibilisation contre le cancer sous le prétexte que lesdites compagnies utilisent leur slogan “for the cure”.

Il faut que ça cesse

En gros, cette compagnie fait de l’argent sur le dos de plusieurs organismes qui tentent d’amasser des fonds pour la cause. Ils gagnent la plupart de leurs procès grâce au copyright du rose et du mot “cure”. C’est très noble de la part de la WWE de vouloir s’investir pour la cause mais est-ce nécessaire de s’allier avec une compagnie aussi mercantile? C’est littéralement du marketing basé sur la maladie du cancer. Évident, choquant, troublant. Qui va ou peut changer la situation?

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Pour en finir avec le mot fake
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
La mort lente du rest hold