Suivez-nous sur Facebook
22/12/2021 | Chroniques

Suicide de Hana Kimura : la famille poursuit une chaîne de télé

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Hannibal, lorsque l'extrême depasse les limites
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Hannibal, lorsque l'extrême depasse les limites

Hina-Kimura.jpg.optimal

Le 23 mai 2020, une tragédie frappe le monde de la lutte. Une jeune lutteuse se suicide après l’émission de téléréalité Terrace House, où cette dernière a été humiliée sur les réseaux sociaux. Hana Kimura nous quitte à la suite d’un suicide dû à une prise de médicaments.

np_file_79885

Hana Kimura était une jeune lutteuse remplie de talent et promise à un avenir prometteur. Elle est la deuxième génération de lutteuses de sa famille. Kyoko Kimura, sa mère, est reconnue au Japon comme une lutteuse extrême car elle s’est battue souvent dans des combats avec du barbelé.

kyoko-kimura-a4207c46-1265-4e61-b479-91180184a79-resize-750-1

 

Le matin de son suicide, Hana a partagé des messages haineux émis à son égard. La cause de sces messages: certaines personnes n’ont pas aimé son passage à la téléréalité. Durant l’émission, Hana s’est montré agressive envers une autre participante, car cette dernière a ruiné un de ses costumes de lutte. Hana cassait son kayfabe, étant toujours été une lutteuse gentille.

a62244b6-9d6c-11ea-96ff-7aff439fc3be_image_hires_111915

Certaines personnes ont commencé à écrire des commentaires vraiment offusquants envers Hane Kimura. Un homme de Osaka a été reconnu coupable pour ses propos haineux. Il a été condamné à une amende de 90$… Oui, 90$ pour des propos haineux qui ont causé un suicide. 

En avril 2021, un second homme est condamné pour ses propos envers la lutteuse. Cette fois-ci, aucun montant a été mentionné.

Maintenant, la famille poursuit la téléréalité – et la chaîne Fuji Television – pour sa responsabilité dans la mort d’Hana Kimura. La famille affirme que les responsables de l’émission n’ont rien fait contre les messages haineux et de plus, les responsables n’ont jamais averti la jeune lutteuse que les scènes n’allaient pas être modifiées.

Au Japon, la lutte est un art que personne ne peut bafouer. Le kayfabe est une chose sacrée au Japon, comme par exemple l’histoire de Kenny Omega durant son passage au Japon. Cependant, la question se pose: est-ce que ces commentaires ont vraiment une place dans le monde de lutte en sachant l’importance du kayfabe au Japon? 

Une jeune lutteuse a perdue sa vie car les gens n’ont pas accepté un geste naturel commis par une personne en colère. Une lutteuse sort de son personnage, car elle est humaine, et certaines personnes écrivent des commentaires poussant la jeune lutteuse à commettre un suicide.

Ça porte à réfléchir.

np_file_57556

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Hannibal, lorsque l'extrême depasse les limites
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Hannibal, lorsque l'extrême depasse les limites