Suivez-nous sur Facebook
19/04/2018 | Chroniques

Stone & Stevens revoient: NSPW The Last Stand 2018

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Stone & Stevens revoient: Femmes Fatales 20
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Stone & Stevens revoient: C*4 End of Days

cover-photo

Samedi le 7 avril dernier, la NSPW présentait Last Stand, son dernier gala avant Golden Opportunity 10, devant une salle comble au Centre Horizon de Québec. On avait hâte de voir comment la NSPW allait continuer à bâtir les rivalités en route vers son plus gros gala annuel.

Martin Girard a ouvert le gala en annonçant que c’était lui le patron de la NSPW. On a un peu de la misère à prendre Girard au sérieux en tant que heel car il a l’air trop sympathique mais on va finir par s’habituer. Kickin’ N’ Stompin’ accompagnés de Klode Maloon se présentent mais se font rapidement attaquer de dos par le reste de la Montreal Elite. Sunny War Cloud et Clean Up Society se rendent au ring et sauve Kickin’ N’ Stompin’ ainsi que leur gérant au grand plaisir de la foule. Sunny annonce ensuite qu’il est le vrai patron de la NSPW mais laisse savoir aussitôt que Frédérick Munger sera celui qui le représentera en tant que patron. Ça a été difficile de comprendre l’entièreté du segment et de s’en souvenir car il se passait beaucoup de choses et c’était chaotique.

jr-series
Triple Threat Match

Dylan Donovan vs. Jim Harrison vs. Travis Toxic
NSPW Junior Heavyweight Series

Match de haut calibre comme nous en avons l’habitude avec la division Junior Heavyweight de la NSPW. Chacun des lutteurs dans l’affrontement a eu la chance de démontrer ses talents. Il y a eu plusieurs belles manœuvres et de beaux enchaînements par contre on a trouvé qu’il manquait un petit quelque chose afin de rendre le déroulement de l’action un peu plus fluide. Comme on se doutait, Matt Angel est venu faire un petit tour aux abords du ring afin de distraire Travis Toxic ce qui a laissé la chance à Jim Harrison de porter son Jumping Inverted Neckbreaker sur Toxic pour la victoire. Ce sera donc Dylan Donovan contre Jim Harrison à Golden Opportunity pour couronner le nouveau champion Junior Heavyweight de la NSPW. D’un autre côté, on présume que Matt Angel et Travis Toxic seront impliqués dans un combat ensemble lors du prochain évènement.
Rating : *** ½

tag-team-champ
Tag Team Match

Clean Up Society (Joe Kovick & Michel Plante) (c) vs. Flying Francis (Brendan O’Connor & Matt Novak) w/ Sébastien Robin
NSPW Tag Team Championship

Le bassin de lutteurs au Québec est assez fort et ce n’est pas nécessaire de toujours aller voir ailleurs au Canada ou aux États-Unis afin de compléter la carte donc on était content du retour des Flying Francis et de pouvoir les voir tenter leur chance au championnat par équipe de la NSPW. Les Francis sont de bons heels et ont su se faire détester par la foule tandis que les champions par équipe sont toujours parmi les plus populaire au Centre Horizon. Le match était lent mais a bien repris suite au hot tag de Clean Up Society. À un certain point, Novak a mis de l’eau sur Kovick pour obtenir des hués de la foule et un peu plus tard Plante a passé très proche de tomber car le sol était trop glissant donc ce n’était peut-être pas la meilleure idée afin d’obtenir la réaction désirée. À notre grande surprise, la prise de finition de Clean Up Society n’est pas venu à bout des Francis et le combat s’est finalement terminé par une double disqualification alors que Plante a frappé O’Connor avec une poubelle et que Novak a frappé Kovick avec une ceinture. Si on a bien compris, à Golden Opportunity, Clean Up Society devront défendre leurs ceintures par équipe face aux Flying Francis ainsi qu’aux Super Smash Bros ce qui serait selon nous un combat fort intéressant.
Rating : ** ¼

triple-threat-women
Triple Threat Match

Maddison Miles vs. Rachel Bostic vs. Sally

On avait droit au premier triple menace féminin de l’histoire de la NSPW. Maddison Miles était encore une fois très populaire au Centre Horizon. C’était la première fois que l’on voyait Rachel Bostic et Sally en action. Rachel était accompagnée de Dylan et les deux font un excellent couple de méchants qui sont faciles à détester. De son côté, Sally ne nous a pas déçu et avait un bon dynamisme. Au début Bostic et Sally ont tenté de travailler ensemble mais c’est devenu chacune pour soi assez rapidement. On se souvient d’un beau saut en dehors du ring de la part de Miles sur Rachel et Dylan ce qui a suscité une belle réaction du public. Au grand plaisir de la foule, Maddison Miles a remporté le combat suite à un tombé sur Sally.
Rating : ** ¾

Suite au match, les Bostics s’en sont pris à Maddison Miles mais Pee Wee est venu à la rescousse de celle-ci. L’homme aux milles sourires annoncent ensuite qu’il défi Dylan Bostic pour son championnat télévision de la NSPW lors de Golden Opportunity. On trouve que ça spoil un peu le résultat du match qui doit avoir lieu entre Bostic et Angel plus tard en soirée mais Bostic rattrape bien le tout en mentionnant qu’il va battre Angel ce soir pour ensuite s’en prendre à Pee Wee au prochain gala. Il serait peut-être préférable à l’avenir de ne pas annoncer de combat de championnat pour un prochain gala avant que le champion ait défendu le soir même.

burke-vs-style
Single Match

Markus Burke vs. Michael Style

On a eu droit à du chain wrestling traditionnel pour débuter le combat. Burke a bien vendu la jambe et Style a sauté sur l’opportunité en dirigeant son offense sur celle-ci. Le combat avait un tempo assez lent mais c’était bien exécuté avec une belle psychologie derrière le travail sur la jambe du Vegan Warrior. À un moment Style a renversé la prise de finition de Burke en soumission au niveau de la jambe blessée de celui-ci. Vers la fin, Markus a fait son Modified GTS mais cela n’est pas parvenu à venir à bout de Michael Style. Finalement, Markus Burke y a été d’un Diving Foot Stomp du troisième câble afin de remporter le combat. On a bien apprécié le côté technique de Style et les manœuvres de haute voltige que Burke faisait malgré sa taille. C’était un bon match mais qui a duré un peu trop longtemps selon nous.
Rating : ***

S’en est suivi d’une bonne promo de Burke parlant de son match à Golden Opportunity contre nul autre qu’Austin Aries. Il a bien alterné entre l’anglais et le français et a su faire taire certains partisans déplaisants.

tv-champ
Single Match
Dylan Bostic (c) w/ Rachel Bostic vs. Matt Angel
NSPW Television Championship

Les Bostics jouent leur rôle à perfection tandis que Matt Angel obtient le support complet de la foule comme il en a l’habitude. On se souvient des trois sauts suicide d’Angel dont le dernier bloqué par Dylan qui a contré le tout avec une grosse souplesse au sol qui a semblé être très percutante. Matt Angel a sorti son arsenal habituel de manœuvres et son Bouncing Spanish Fly n’a pas su avoir raison du champion. De son côté, Bostic a répliqué avec de belles prises à son tour. Les gars ont bien bâti le combat en accélérant le tempo au fur et à mesure mais le tout a été coupé brusquement par Travis Toxic qui s’en est pris à Bostic alors qu’Angel s’apprêtait à plonger. C’est une bonne façon pour Travis de répliquer aux actions de Matt en lui coûtant son opportunité au championnat. Dylan Bostic défendra donc son championnat télévision contre Pee Wee à Golden Opportunity 10 (mais on le savait déjà).
Rating : *** ¼

estrada-vs-steele
Single Match

Brody Steele vs. Marko Estrada

C’était la première fois qu’on voyait Brody Steele en action. Nous trouvons qu’il est imposant et qu’il paraît bien en tant que lutteur mais il manquait de mobilité. Steele a dominé Marko de force en début de match ce qui a semblé surprendre Estrada. Marko a bien joué le rôle d’underdog et a réussi à mettre la foule complètement avec lui suite à un impressionnant Powerslam suivi d’un Frog Splash pour la victoire. Combat efficace avec une histoire simple qui a su faire lever la foule.
Rating : ** ½

Alors que Marko célèbre, Matt Falco se présente aux côtés du ring et demande à ce que le combat de championnat de Marko Estrada à Golden Opportunity 10 soit une triple menace afin qu’il soit inclus dans le match. Marko dit qu’il doit malheureusement refuser et qu’il veut son opportunité en combat en simple. C’est alors que Frédérick Munger arrive et déclare que lors de Golden Opportunity, Benjamin Tull défendra sa ceinture face à Marko Estrada et Matt Falco. Encore une fois le segment était plus ou moins efficace mais on trouve surtout que ce match manque un peu de piquant afin d’être plus intéressant. Ce sont trois excellents lutteurs mais on dirait qu’il manque une petite étincelle à tout ça.

main-event
4 On 2 Handicap Match

Kickin’ N’ Stompin’ w/ Klode Maloon vs. Montreal Elite (Benjamin Tull, Brad Alekxis, Jean Frais & Martin Girard)

La Montreal Elite se fait attaquer pendant son entrée par les Sullivans sans Klode Maloon. Leur gérant se présente un peu plus tard et annonce qu’il a réussi à trouver des partenaires pour Kickin’ N’ Stompin’. Maloon informe le public que Le Tabarnak de Team se joindra à la grande finale ce qui suscite la plus grosse réaction de la soirée! C’est incroyable à quel point ces gars-là sont populaires et ce même après un an d’absence à la NSPW. Nous ne sommes pas des grands fans de combat à type handicap donc l’ajout de TDT au match était très apprécié de notre part. Ça a aussi permis de donner un second souffle à la foule qui commençait à en avoir besoin vu la longueur du gala.

Le match était ce qu’il se devait d’être et a su divertir la foule de bonne façon. Kickin’ N’ Stompin’ semblaient avoir du plaisir à faire part aux manœuvres classiques de TDT dont la botte dans le coin ainsi que l’enchaînement de coups de la corde à linge. On a eu droit à un série de saut à l’extérieur et des prises aux abords du ring en simultanée. On tient aussi à souligner que Maloon portait fièrement la chemise de Dubois vers la fin du match qui s’est terminé avec un Shatter Machine de la part de Kickin’ N’ Stompin’ sur Martin Girard.
Rating : *** ¼

C’était un bon gala de lutte mais sans plus. On comprend que c’est difficile de faire des gros combats juste avant le plus important gala de l’histoire de la fédération et on respecte cela. Par contre, Le segment d’ouverture était difficile à suivre, le match de championnat poids lourds manque une certain étincèle et on déplore le fait que le résultat du match de championnat entre Bostic et Angel a été quelque peu révélé avant que le combat ait même lieu. Autant que la lutte a été efficace ce soir, les segments l’ont moins été. C’est un aspect qui aurait dû être exécuté de meilleure façon afin de mieux bâtir vers le prochain gala. Néanmoins, nous avons très hâte à Golden Opportunity 10 puisque l’organisation de la NSPW et ses lutteurs mettent tout le temps le paquet afin de faire en sorte que le gala soit un des meilleurs de la province à chaque année. On se revoit à Golden Opportunity 10 avec la NSPW et nous aurons d’autres critiques de galas entre temps!

poster-golden-opportunity

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Stone & Stevens revoient: Femmes Fatales 20
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Stone & Stevens revoient: C*4 End of Days