Suivez-nous sur Facebook
01/02/2018 | Chroniques

Stone & Stevens revoient: NSPW Kick Off 2018

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Stone & Stevens revoient : IWS Seasons Beatings 2017
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Stone & Stevens revoient: NSPW Bruiserweight

poster2

On assistait le 13 Janvier dernier au gala Kick Off, le premier gala de la NSPW en 2018. L’ambiance était excellente et la salle était à son comble dès le premier son de cloche. Le mois précédent, Brad Alekxis et Jean Frais avaient remporté les ceintures par équipe de la NSPW alors que Benjamin Tull avait quant à lui obtenu un match de championnat poids lourds contre Tyson Dux. Nous avions donc hâte de voir la réaction de la foule face au trio que celle-ci aime tant détester. À leur entrée dans le Centre Horizon, les fans pouvaient apercevoir la cage déjà montée sur le ring ce qui laissait envisager un début de soirée fort en émotions.

cage-match
Steel Cage Match
Markus Burke (c) vs. Dylan Bostic
NSPW Television Championship

Belle façon de commencer l’année 2018 que de le faire dans une cage avec une ceinture en jeu. Markus Burke emporte durant son entrée un bâton kendo et une chaise qu’il lance directement dans le ring. Dylan refuse d’entrer dans la cage au début du combat ce qui force Burke à sortir du ring afin de s’en prendre à lui directement dans la foule. Après s’être battu un peu dans la foule, Bostic esquive un coup de Burke et le fait passer au travers d’une table placée près du ring ce qui suscite une belle réaction de la foule. Les deux hommes finissent par entrer dans la cage et la porte se referme derrière eux laissant place au combat.

Après quelques minutes seulement, Burke saigne du visage ce qui apporte au côté violent et intense de ce type de combat. On se souvient d’une descente du coude du haut de la structure de la part du “Vegan Warrior” mais qui fût esquivé par Bostic. Nous avons eu droit à plusieurs fausses fins de combats alors que l’on croyait que Burke ou Bostic allait finir par l’emporter mais les deux hommes ont démontré énormément de résilience. Vers la fin du match, Dylan a pris des menottes qui étaient cachées dans un coin de la cage et a réussi à surprendre Markus en l’attachant à la troisième corde. Bostic en a profité pour narguer Burke et sortir tranquillement pour ainsi devenir le nouveau champion Television de la NSPW. Un très bon combat pour débuter le gala mais pour une des rares fois, on a trouvé non pas, que le combat était trop long mais que le moment avant l’entré en cage aurait bénéficié de quelques minutes de moins.
Rating : *** ¾

Après avoir démonté la cage, Martin Girard fait son entrée dans le ring pour parler du congédiement de Kickin’ N’ Stompin’. Nous trouvons cela étrange de ne pas avoir de match pour revenir de la pause puisqu’il est passé 9h à ce moment et qu’il reste encore 7 combats au programme. Le segment se termine sur KnS qui attaque Martin dans le ring.

jr-heavyweight
NSPW Junior Heavyweight Series

Chip Chambers vs. Dylan Donovan vs. Jim Harrison vs. Matt Angel vs. Tom Leblond vs. Travis Toxic

La direction de la NSPW a décidé de rendre vacant le titre poids léger en décembre alors il s’agissait du premier affrontement de la Junior Heavyweight Series. Cet affrontement fonctionne par élimination et ainsi la personne qui subit le compte de trois ou qui abandonne se voit donc éliminé et ne fait plus partie de la compétition le mois suivant. Le tout se décidera finalement à Golden Opportunity X alors qu’il restera 2 compétiteurs qui s’affronteront pour la ceinture poids léger. À noter que Kevin Blanchard fût remplacé à la dernière minute par Dylan Donovan, la recrue de l’année dans la lutte au Québec.

Matt Angel n’a pas tardé pour s’en prendre à son ennemi Travis Toxic en plongeant sur celui-ci qui était à l’extérieur dès le premier son de cloche. Un peu plus tard pendant un Tower of Doom, Angel a reçu le genou de Chambers au visage, ce qui lui a fracturé le nez. Matt saignait abondamment mais il a tout de même fini le combat et est allé jusqu’à exécuter un Tope Con Giro à l’extérieur. À noter aussi que la blessure est survenue 1 semaine avant son plus gros combat en carrière alors qu’il affrontait Pete Dunne à la IWS le 20 janvier dernier. Tom Leblond a quant à lui reçu un Tornado Kick de Jim Harrison qui l’a sonné pendant quelques secondes dans le ring. Fort probablement une commotion mais lui aussi a su terminer le combat de belle façon. Il y avait une belle chimie entre les lutteurs dans cet affrontement et le tout était très fluide. On se souvient notamment de trois excellents sauts en dehors du ring en succession de la part de Toxic, Angel et Donovan. Au final, Jim Harrison a eu raison de Matt Angel alors que Toxic est venu tirer sur Matt afin que celui-ci ne puisse lever ses épaules lors du compte de trois.
Rating : *** ¾

 

Single Match
Kléo Malette vs. Madison Miles

Cela nous faisait bien plaisir de voir un combat de femmes à la NSPW ce qui est tout de même assez rare. Kléo Malette de la Torture Chamber est venue en remplacement de Kelly Klein de la Ring of Honor. Match qui débute avec du chain wrestling classique mais tout de même bien exécuté. On assiste à quelques échanges de chops et de coups. Le combat était à charactère un peu lent mais tout de même fluide. Au final, Madison Miles a eu raison de Kléo Malette au plaisir de la foule.
Rating : **

style-vs-winston
Single Match

Charlie Winston vs. Michael Style

Nous n’avions jamais vu Charlie Winston lutter auparavant mais on a pu remarquer son imposante carrure et dès son entrée, on savait qu’il serait un défi de taille pour Michael Style. Bon combat qui débute avec un échange de claques au visage. Style s’acharne sur la jambe de Winston de belle façon pour réussir à affaiblir le géant. Winston vend bien la jambe pendant le combat ce qui ajoute à la psychologie du combat. À un certain point Charlie effectue un Seated Senton avec beaucoup de poids. Le match s’est terminé quand ce dernier a tenté d’effectuer une descente du coude du haut du troisième câble mais que Michael a su éviter. Style a ensuite porté un coup bas sur Charlie à l’insu de l’arbitre J-S Trudel pour ensuite faire le tomber avec les pieds sur les câbles et remporter le tout de façon ultra heel.
Rating : ** ¾

pee-wee-vs-dylan-davis
Tag Team Match

Dylan Davis & Justin Newhook vs. Matt Falco & Pee Wee

Combat qui était censé être un affrontement en simple entre Pee Wee et Dylan Davis s’est finalement transformé en combat par équipe alors que Matt Falco s’est joint à Pee Wee et Justin de Sabotage est devenu le partenaire de Davis. Ce fût un court combat mais on a eu droit à un Tope Suicida de Falco sur ses adversaires suivi d’un Moonsault de Pee Wee sur les deux hommes à l’extérieur du ring. Au final, Falco et Pee Wee l’ont emporté avec une manœuvre à deux qui s’est terminé en Cutter de Pee Wee.
Rating : ** ½

mtl-elite-vs-cus
Tag Team Match

Montreal Élite (Jean Frais & Brad Alekxis) (c) vs. Clean Up Society (Joe Kovick & Michel Plante)

Kovick et Plante ne perdent pas de temps et sautent sur Montreal Elite et Martin Girard à l’extérieur dès le début ce qui impose un rythme assez rapide pour commencer. Martin Girard intervient à plusieurs reprises en faveur d’Alekxis et Frais ce qui leur donne un avantage et les permet de dominer leurs adversaires. À noter que Patrice Maltais est l’arbitre attitré au combat et que celui-ci fait semblant de ne rien voir. On a droit à de beaux échanges et quelques Piledrivers ainsi qu’une belle souplesse du troisième câble de la part de Jean Frais suivi d’un Splash de la part de Brad Alekxis. Par la suite, Clean Up Society reprennent le dessus et portent leur Shatter Machine mais Maltais ne complète pas le compte de trois. Finalement, après plusieurs tricheries, les champions par équipe finissent par conserver leur championnat au détriment de Clean Up Society.
Rating : *** ¼

estrda-vs-soa
Single Match

Marko Estrada vs. Soa Amin w/ Sébastien Robin

Estrada commence le tout avec un gros saut à l’extérieur sur Amin. Les deux hommes se battent en dehors du ring pour quelques instants et retournent ensuite à l’intérieur. Soa Amin domine majoritairement le combat alors que son gérant lui vient en aide. Marko réussit à prendre les devants et y va d’un beau Frog Splash mais Robin enlève l’arbitre alors qu’il comptait. Estrada tente un deuxième Frog Splash mais Robin le fait tomber et Soa profite de la distraction afin de faire son Vader Splash pour la victoire.
Rating : ***

dux-vs-tull
Single Match

Tyson Dux (c) vs. Benjamin Tull
NSPW Heavyweight Championship

Tyson Dux s’en prend au bras gauche de Tull en commençant et continue de travailler celui-ci pendant le match ce qui ajoute une belle dynamique à l’affrontement. La Montreal Elite finit par se mêler du combat ce qui donne un avantage à Benjamin. Par contre, leurs tentatives de triche ne font pas long feu puisque l’arbitre J-S Trudel les expulse assez rapidement au grand plaisir de la foule. Dux en profite donc pour reprendre les devants et donne un Death Valley Driver à Tull qui ne vient pas à bout de celui-ci. S’en suit d’un bel échange de chops et de coups d’avants bras durs. Dux porte un second Death Valley Driver qui encore une fois ne réussit pas à voir raison de Benjamin Tull. Le champion défendant se fait ensuite surprendre par son adversaire qui exécute son Tull Driver pour obtenir le compte de trois et ainsi devenir le nouveau champion poids lourds de la NSPW. Ce fût une bonne finale avec quelques petits accrochages mais majoritairement très fluide. Malheureusement, dû à la longueur du gala, les fans ne semblaient plus autant dans le feu de l’action que lorsque la soirée a commencé. On est content que la Montreal Elite soit en possession de la majorité des ceintures de la NSPW et ça leur donne une énorme crédibilité en tant que groupe de heels. Par contre, on pense fortement que les évènements qui se produisent en ce moment à la NSPW auraient pu se produire il y a environ 1 an alors que la rivalité Montreal/NSPW battait à plein fouet.
Rating : *** ½

austin-aries
La NSPW a aussi annoncé la venue de Austin Aries à Québec pendant le gala. L’ancien lutteur de la WWE sera présent dans le cadre de Golden Opportunity X en mai prochain au Centre Horizon. En général ce fût un bon gala mais qui a été heurté en quelque partie par sa longueur et le fait que les deux meilleurs combats de la soirée ont eu lieu au tout début. La NSPW présentera son prochain gala, New Era, ce samedi 3 février au Centre Horizon. Les informations se retrouvent sur le poster plus bas.

new-era-poster

Si vous avez des questions, des suggestions ou des commentaires, n’hésitez pas à communiquer avec nous au stonestevenswrestling@gmail.com.

Merci de continuer à nous lire et à la prochaine chers lecteurs!

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Stone & Stevens revoient : IWS Seasons Beatings 2017
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Stone & Stevens revoient: NSPW Bruiserweight