Suivez-nous sur Facebook
23/10/2017 | Chroniques

Stone & Stevens revoient: NSPW 9ème Anniversaire

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Stone & Stevens revoient: C*4 Strange Days
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Aperçu Stone & Stevens: NSPW Standing 8 2017

La NSPW affichait salle comble samedi dernier au Centre Horizon lors de son évènement 9ème anniversaire. Le mois passé, Tyson Dux a choqué le monde de lutte indépendante au Québec en détrônant Marko Estrada pour devenir champion de la NSPW. Ce mois-ci, Tyson Dux en était à sa première défense de titre qui s’est déroulé en grande finale face à Matt Angel et Pee Wee. De plus, Gene Snitsky était présent dans un combat attraction spéciale face à Markus Burke pour le championnat Télévision.

Le gala débute sur une note plus triste alors que la NSPW rend hommage au lutteur Éric Denis qui est décédé dernièrement dans un ring. Suite à une courte introduction de Jean-Francois Kelly, Martin Girard sonne la cloche 10 fois au milieu du ring pendant que tous les fans se tiennent debout en silence. Une triste manière de commencer un gala mais ce fût un hommage bien rendu.

tull-vs-falco
Single Match
Benjamin Tull vs. Matt Falco
Aspirant #1 pour le NSPW Heavyweight Championship

Combat important afin de déterminer l’aspirant numéro 1 au championnat de la NSPW pour débuter la soirée. On présume que le vainqueur aura son opportunité au prochain gala, soit le Standing 8 qui aura lieu en novembre. On a pu voir les manœuvres habituelles de Tull comme son Corckscrew de la troisième. Il a aussi attrapé Falco pour ensuite exécuter un Spinning Side Slam vraiment bien fait. Les Chops de Tull sonnait particulièrement bien pendant ce combat. Le Géant de St-Casimir a porté une jolie Souplesse dans le ring ainsi qu’un beau Tope Suicida sur Tull qui était à l’extérieur. À un certain point dans le combat, Brad Alekxis et Jean Frais sont venu apporter de l’aide à Benjamin Tull. Falco les a repoussé et a tenté un Moonsault mais Tull a su esquiver le saut. Le membre de la Montreal Elite semblait en plein contrôle mais Matt Falco a su profiter d’un manque de communication de la part des méchants pour faire un Roll-up sur Tull et décrocher la victoire.
Rating : ***

Le match en tant que tel était bon mais le résultat l’était moins. Nous n’avons rien contre Falco qui gagne le match mais on s’oppose plus au fait qu’il ait gagner le tout malgré une double interférence. On trouve souvent qu’à la NSPW les méchants perdent beaucoup et ce dans des situations où ils ne le devraient pas, ce qui leur enlève une certaine crédibilité au bout de la ligne. La Montreal Elite est une équipe avec énormément de talent et qui est détesté des partisans de Québec. Par contre, celle-ci gagne rarement lorsque ça importe. L’équipe pourrait être encore plus détesté et crédible si elle avait eu quelques ceintures à son palmarès depuis sa formation mais ce n’est malheureusement pas le cas. Nous allons revenir sur ce point un peu plus tard alors la Montreal Elite fera une autre apparition dans le gala.

jr-champ
Fatal Four Way Match
Jim Harrison (c) vs. Dylan Donovan vs. Tom Leblond vs. Tony Tremblay
NSPW Junior Heavyweight Championship

Ce qui était censé être un combat en simple est devenu, après quelques minutes, une quadruple menace alors que Tom Leblond est intervenu dans le combat suivit de Dylan Donovan qui est venu à la rescousse de Harrison et Tremblay. Martin Girard, directeur des opérations de la NSPW, est venu annoncer que les deux lutteurs pouvaient rester dans le ring et que ce serait donc un combat à quatre pour le championnat. Dylan Donovan semble maintenant faire partie du roster principal et nous sommes heureux que ce l’en soit ainsi car le jeune a un gros potentiel. Il semble être Face mais faisait très bien le rôle de Heel à la Generation NeXt, reste donc à voir qu’elle direction ils prendront avec lui dans les prochains galas. On a pu assister à quelques belles manœuvres dont une très belle Tower of Doom incluant les quatre lutteurs. Le combat s’est terminé par un Zig-Zag de Harrison sur Donovan pour la victoire et ainsi conserver son titre de poids léger de la NSPW. On trouve cela un peu illogique de changer deux interventions enchaînées en combat pour le titre si soudainement. Considérant l’histoire de Tom Leblond avec le Junior Heavyweight Championship on peut comprendre mais l’inclusion de Donovan qui n’était pas annoncé comme membre officiel du roster principal rend le tout plus difficile à juger. Tout compte fait, les quatre lutteurs ont bien paru dans cet affrontement.
Rating : ** ¾

standing-8
Jean-François Kelly annonce que le prochain spectacle de la NSPW aura lieu le jeudi 9 novembre prochain alors que Cody Rhodes sera en visite à Québec pour affronter Pee Wee. Il spécifie le fait que le gala sera un jeudi et non un samedi comme à l’habitude et la foule s’élance dans des chants de “Jeudi, jeudi, jeudi!”. Il y a juste à la lutte qu’on peut voir des choses pareils!

adams-vs-toxic
Single Match
Radd Adams vs. Travis Toxic

Travis arrive sur le ring avec son attitude heel. Il porte des bottes de travail et traîne ses souliers de lutte dans ses mains. Il a pris le temps de changer de chaussures dans le ring au son de “Still Dre” de Dr.Dre et Snoop Dogg. Une belle petite touche qui a ajouté à son entrée et qui l’a clairement affiché en tant que heel auprès des fans. À noter que c’était la première fois que nous voyions Radd Adams en action et nous avions hâte de voir ce dont le futur intronisé au temple de la renommée de la NSPW était capable de faire. Travis a feint de faire des manœuvres de haute voltige pour accentuer l’aspect heel de son personnage. Le combat s’est bien déroulé et les deux lutteurs avaient une belle chimie. Par contre, Radd Adams a fait un Corkscrew du troisième jusqu’à l’extérieur et a frappé sa tête sur le bord du ring ce qui nous a un peu fait peur. Il semblait finalement correct malgré l’impact qui avait l’air sévère. Le combat s’est terminé par un Roll-up de Radd Adams sur Travis qui s’apprêtait à exécuter un Flip Piledriver sur Adams. On trouve le choix de faire perdre Toxic contre quelqu’un qui ne luttera plus un peu étrange, surtout que Toxic a gagné un combat de qualification le mois précédant et se doit d’avoir l’air crédible pour le tournoi Standing 8 du mois prochain.
Rating : *** ¼

tv-champ
Single Match
Markus Burke (c) vs. Gene Snitsky
NSPW Television Championship

Plusieurs personnes étaient présentes au Centre Horizon en raison de la venue de l’ancien lutteur de la WWE et celui-ci a eu un très bel accueil. Le répertoire de manœuvres de Snistky n’a jamais été super impressionnant alors on ne s’attendait pas à une clinique de lutte mais nous avions hâte de voir ce que cela pouvait donner côté spectacle avec ces deux lutteurs charismatiques dans le même ring. Somme toute, l’aspect de Snitsky qui joue avec son succès du “Baby Kick” apporte assez de divertissement pour combler le temps alloué au combat. Gene y a été de ses fameuses Descentes du coude et a même porté des Chops qui ont suscité la foule à proclamer “Holy Shit”. Au grand plaisir des partisans, Burke a botté le bébé de Snitsky dans la foule pendant le combat. Markus Burke a finalement conservé sa ceinture suite à un Roll-up. Il s’agit de la troisième Prise du petit paquet ayant déterminé l’issue d’un combat à ce point-là du gala ce qui est un petit manque d’originalité selon nous. Suite au combat, Gene Snitsky a fait semblant de botter un deuxième bébé dans la foule et est par la suite repartit en coulisses sans botter celui-ci.
Rating : ** ¾

Au retour de la pause, il y a les intronisations au Temple de la Renommée de la NSPW avec Madd Dogg et Radd Adams. C’est toujours plaisant de voir des anciens lutteurs être reconnu pour les efforts qu’ils ont donné pendant autant d’années. Par contre le segment s’est étiré un peu vers la fin et aurait pu être plus concis.

carter-vs-estrada
Single Match
Marko Estrada vs. Mason Carter

Il s’agissait du premier combat de Marko Estrada au Centre Horizon depuis sa défaite face à Tyson Dux le mois passé. À noter que ce combat devait d’abord être contre Space Monkey qui s’est finalement désisté quelques jours avant l’événement. Carter Mason, un élève de Tyson Dux, a été appelé comme remplaçant et a su bien livrer la marchandise. Le combat a commencé un peu lentement et les coups de Carter auraient pu être mieux. Par contre, au milieu du combat, Carter a semblé changer de vitesse en enchaînant des belles manœuvres et des coups de plus en plus durs. Mason a fait une combinaison à la Kenny Omega avec un V-Trigger suivit d’un Rain Trigger. Marko a riposté avec un Blue Thunder Bomb de toute beauté alors qu’il a tenu la manœuvre longtemps dans les airs. Malgré une domination surprenante de Mason Carter sur l’ancien champion de la NSPW, Marko Estrada est ressortit victorieux du match suite à un Frog Splash.
Rating : *** ¼

Kevin Blanchard, anciennement connu sous le nom de Kevin Dunn, s’est présenté à la fin du match pour s’attaquer à Marko Estrada. C’est donc un retour pour Blanchard à la NSPW et on trouve que ce programme a le potentiel d’offrir des bons combats aux fans de la NSPW. Ce sera donc intéressant de voir le développement de la rivalité dans les prochains galas.

soa-amin
Open Challenge
Max Lemire vs. Soa amin

Soa Amin accompagné de son gérant, Sébastien Robin, annoncent qu’Amin fera partie du tournoi Standing 8 qui aura lieu le mois prochain. Robin dit que son client se cherche un réchauffement avant le mois prochain et lance donc un défi ouvert au roster de la NSPW. Max Lemire a répondu à l’appel en entrant sous la chanson thème “L’homme le plus fort du monde” du groupe Gouroux. La première fois qu’on a entendu cette chanson, on a tout de suite pensé à Max Lemire et nous trouvons que c’est parfait qu’il entre maintenant de façon régulière avec celle-ci. Le combat fût de courte durée. Le Slingshot Corner Bodyplash de Soa Amin n’est pas venu à bout de Lemire. Par la suite, “L’homme fort de la lutte au Québec” a réussit à exécuter un impressionnant Bodyslam sur Amin, ce qui a suscité une belle réaction de la foule. Le combat s’est terminé par disqualification en faveur de Lemire suite à un coup de manche à épée de Soa Amin sous la ceinture Max Lemire.
Rating : **

main-event
Triple Threat Match
Tyson Dux (c) vs. Matt Angel vs. Pee Wee
NSPW Heavyweight Championship

Ce combat est venu sauver la soirée au niveau de la qualité de lutte présenté pendant le gala. Le match était très fluide et bien monté avec un excellent timing des trois lutteurs. La séquence d’ouverture était remplie d’action et a vraiment donné le ton sur l’affrontement à venir. Suite à la séquence, Dux et Pee Wee se retrouvent à l’extérieur et Matt Angel y va d’un super Saut de l’ange. Il y a eu plusieurs moments forts dans le match dont notamment une Superplex de Dux sur Pee Wee qui a été suivit d’un Swanton Bomb d’Angel sur Dux. Pee Wee a aussi attrapé Angel en Smiling Cutter et en a porté un autre aussi rapidement sur Dux. Pee Wee et Tyson ont aussi attrapé Matt au vol pour lui porter un Powerbomb à deux. Alors qu’on pensait avoir tout vu, Tyson Dux a pris Pee Wee et Matt Angel sur ses épaules pour porter un Death Valley Driver aux deux hommes en même temps! C’était vraiment quelque chose à voir et les partisans ont applaudit fortement la séquence. À la fin, Tyson Dux a fait un Brainbuster sur Matt Angel qui a levé les épaules très rapidement sans même se rendre au compte de deux. Suite à cela, le champion a pris Matt en variante de Boston Crab et a fait abandonner Angel. C’était un peu prévisible qu’Angel serait celui qui cèderait la victoire puisque la NSPW se devait de protéger Pee Wee avant son combat face à Cody Rhodes le mois prochain. Tyson Dux conserve donc sa ceinture poids lourd de la NSPW dans le match de la soirée et devrait logiquement affronter Matt Falco au prochain gala.
Rating : ****

Après le combat, la Montreal Elite est venue s’en prendre à Tyson Dux. Ivan Sullivan et Steve Sullivan, accompagnés de Klode Maloon arborant un super polo vert, sont venus en aide au champion. Kickin’ N’ Stompin’ lancent un défi à la Montreal Elite pour un combat 3 contre 3 à Final Chapter, le gala qui aura lieu en décembre. Ils ajoutent la condition que si la Montreal Elite perd, les trois membres devront quitter la NSPW une bonne fois pour toute. L’équipe de Montréal accepte à condition que s’ils gagnent, Brad Alekxis et Jean Frais deviendront champions par équipe et Benjamin Tull aura droit à un match de championnat face à Tyson Dux. La grande finale pour le mois de décembre semble déjà être décidée et ce sera un match avec beaucoup d’enjeux. Par contre, on est un peu confus par rapport au développement des évènements. Premièrement, Matt Falco est aspirant numéro 1 à la ceinture de Dux. Est-ce qu’il aura son opportunité au prochain gala ou plus tard? Deuxièmement, si celle-ci est au prochain gala, ça laisse un peu présager que Dux conservera son championnat. De plus, ce n’est pas très logique pour Tull d’avoir à nouveau une chance à la ceinture alors qu’il vient de perdre un match avec la même opportunité en jeu. Bref, ça aurait peut-être été plus simple et logique de faire remporter Tull ce soir et de faire le même combat avec le championnat poids lourd et le championnat par équipe comme enjeu à Final Chapter.

Au final, le gala 9ème anniversaire de la NSPW était un bon gala mais qui était, selon nous, inférieur à celui du mois précédent. La venue de Snitsky a fait l’unanimité chez les partisans et c’était un très bon coup de la part de la NSPW. De plus, la grande finale était excellente et les trois lutteurs ont bien paru. À noter que Cody Rhodes sera en visite à Québec pour le gala Standing 8 le jeudi 9 novembre prochain au Centre Horizon et que la NSPW couronnera un nouveau vainqueur pour son tournoi annuel.

Si vous avez des questions, des suggestions ou des commentaires, n’hésitez pas à communiquer avec nous au stonestevenswrestling@gmail.com.

Merci de continuer à nous lire et à la prochaine chers lecteurs!

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Stone & Stevens revoient: C*4 Strange Days
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Aperçu Stone & Stevens: NSPW Standing 8 2017