Suivez-nous sur Facebook
13/05/2018 | Chroniques

Stone & Stevens revoient : IWS Unstoppable

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Stone & Stevens revoient: FLQ No Hard Feelings
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Stone & Stevens revoient: NSPW Bruiserweight

poster

Le 28 avril dernier, la IWS présentait, au Club Unity de Montréal, son gala Unstoppable mettant en vedette le trio du British Strong Style composé de Pete Dunne, Trent Seven et Tyler Bate. L’attraction principale ne pourra être diffusé sur les ondes de RDS en raison des restrictions de contrats des trois lutteurs de la WWE. Par contre, les fans qui regarderont l’émission en primeur sur les ondes de RDS2 le dimanche 20 mai prochain à 12h30 (midi 30) auront droit en grande finale à un combat d’échelle entre Matt Angel et Frank Milano pour le championnat canadien de la IWS. Veuillez prendre note que cette critique de gala contient les résultats des combats qui seront diffusés sur RDS2 donc méfiez-vous si vous voulez garder la surprise!

Le gala a débuté plus tard qu’à l’habitude ce qui nous a un peu inquiété puisque la IWS doit quitter le Club Unity avant une certaine heure mais finalement l’évènement s’est bien déroulé sans que les combats en écopent. Jean-François Kelly a fait un remarquable travail pour réveiller la foule qui avait attendu dehors plus longtemps que prévu donc au premier son de cloche l’ambiance était déjà excellente.

van-slyke-vs-eddy
Single Match

Brute Van Slyke vs. Sexxxy Eddy

À notre grande surprise, la foule était très divisée entre les deux hommes et a offert beaucoup de support à Brute même s’il n’est pas le face du combat. Van Slyke domine majoritairement Eddy pendant le match. Sexxxy Eddy réussit tout de même à projeter Van Slyke du haut du troisième câble en prenant celui-ci sous la ceinture. Brute reprend ensuite les dessus et porte son DDT afin d’obtenir le compte de trois dans un affrontement très court.
Rating : **

womens
Single Match

Stacy Thibault (c) vs. Vanessa Kraven
IWS Women’s Championship

Alors que la foule a démontré du support envers la championne dans les galas précédents, lors d’Unstoppable, Vanessa Kraven avait la majorité de l’appui du public. On a droit à de bonnes séquences et manœuvres ainsi qu’une utilisation créative des câbles de la part de Kraven et Thibault lors de quelques prises. Il y a une bonne chimie et la foule est investi dans l’affrontement et scande qu’ils veulent une nouvelle championne. On a aussi eu le droit à un très beau Cross Body de la part de Thibault sur Kraven. Alors que le début du combat était bon, la suite a eu quelques petites erreurs dont une fin étrange où Stacy Thibault a exécuté deux fois sa prise de finition alors que l’on n’a pas vu Kraven lever les épaules lors de la première tentative de tombé de la championne. Au final, Stacy Thibault conserve sa ceinture et poursuit son règne de championne féminine de la IWS.
Rating : ** ½

scramble
6 Way Scramble Match

Ashley Sixx vs. Black Eagle vs. Kevin Blanchard vs. Sheldon Jean vs. Steven Mainz vs. Velvet Jones
IWS Canadian Championship #1 Contender

À noter que Black Dynamite et Pee Wee ont été remplacé par, Ashley Sixx et Sheldon Jean, deux lutteurs que nous avions la chance de voir en action pour la première fois. On remarque que Velvet Jones est très populaire à la IWS alors que la foule réagit bien à son entrée au ring. Le combat utilise des règlements Lucha donc seulement 2 lutteurs peuvent être légaux en même temps dans le ring. Sixx a porté une puissante chop à un certain point dans le match et ça faisait longtemps qu’on en avait entendu une résonner comme celle-ci. On se souvient d’un bel enchaînement de sauts en dehors du ring de la part de Mainz, Velvet, Jean et Sixx. Le match en général était très bien monté avec des belles séquences majoritairement fluides. Par contre, la fin de ce combat était quelque peu étrange aussi, alors que Blanchard s’en est pris à deux reprises pour venir à bout de Mainz alors que la fin semblait devoir être sur la manœuvre initiale de Blanchard. Malgré tout, Kevin Blanchard devient l’aspirant numéro 1 au championnat canadien de la IWS et aura certainement un match pour le titre au courant de l’été.
Rating : *** ¼

Suite à cela, il y a une promo de Big Magic avec sa sécurité et Max Lemire. Magic dit que pour prouver sa loyauté envers Big Magic, Max Lemire devra faire équipe avec celui-ci pour affronter le Tabarnak de Team dans un combat impromptu.

Tag Team Match
Big Magic & Max Lemire vs. Tabarnak de Team (Mathieu St-Jacques & Thomas Dubois)

Max Lemire lève les épaules après seulement le compte de 1 et est dominant tout en offrant une bonne performance. À un certain point, Thomas Dubois saigne de la bouche mais nous ne sommes pas parvenus à savoir la raison de ce saignement. Dubois porte un jolie Moonsault sur Lemire mais ne réussit pas à obtenir la victoire. En fin de match, St-Jacques tient Big Magic en prise de soumission mais Lemire distrait l’arbitre et la Big Magic Security profite de ceci pour lancer de la poudre à bébé au visage de St-Jacques. Big Magic profite de l’occasion pour renverser la tendance et porte un DDT pour la victoire. Bon combat par équipe et c’est toujours intéressant de voir où l’histoire entre Lemire et Magic s’en va.
Rating : ***

buxx-vs-uno
Single Match

Buxx Belmar (c) vs. Evil Uno
IWS World Championship

Un bon match-up entre 2 grosses gimmicks que nous n’avons jamais eu la chance de voir en personne. Les deux hommes s’échangent de bonnes chops et Uno parvient à être autant dégoutant que Belmar. On a droit à de beaux faux finishs dont un très beau Piledriver et un coup bas d’Evil Uno qui ne parviennent pas à venir à bout de Belmar. Au final, Belmar conserve la ceinture suite à un Diving Leg Drop du troisième câble. En général, un super match de championnat entre les deux vétérans du ring. On pense que Buxx Belmar pourra redonner une sorte de prestige à la ceinture mondiale de la IWS qui a été mis en second plan dans les derniers mois alors que le titre canadien a été mis de l’avant lors des récents galas.
Rating : *** ¾

ladder-match
Ladder Match
Matt Angel (c) vs. Frank Milano
IWS Canadian Championship

On remarque que Matt Angel est moins populaire que Frank Milano pendant les entrées mais dès que le son de la cloche se fait entendre, les encouragements sont égaux et la foule est pleine d’énergie. Avant que le combat début, Green Phantom se présente au ring, se déclare l’arbitre du match et vole l’uniforme de l’arbitre. On trouve cela décevant qu’il n’y aille seulement qu’une échelle mais celle-ci est bien utilisé par les deux lutteurs. La foule scande “IWS” à plusieurs reprises suite à de belles manœuvres dont un Cutter de Milano sur Matt Angel qui était debout sur l’échelle. Une autre prise ayant suscitée une énorme réaction était la souplesse de Milano sur Angel du haut de l’échelle. Vers la fin, il y a une altercation entre les deux lutteurs et Green Phantom pour finalement l’envoyer à deux dans l’échelle brisant ainsi celle-ci. Par ce fait même, Green Phantom devenait une échelle humaine ce qui était très originale. Milano a tenté de décrocher la ceinture sur les épaules de Phantom mais sans succès puis Angel a tenté sa chance par la suite et a réussi à retirer sa ceinture et ainsi la conserver. C’était un très bon match à échelle mais qui aurait bénéficié de plus de temps afin de bâtir un peu plus de drame.
Rating : *** ¾

main-event
9 Man Tag Team

British Strong Style (Pete Dunne, Trent Seven & Tyler Bate) vs. Buxx Belmar & TDT (Mathieu St-Jacques & Thomas Dubois vs. Les Brasseurs (Benjamin Tull & Matt Falco) & Scott Parker

Les British Strong Style font leur entrée sous une énorme ovation de la foule. Les trois lutteurs ont une attitude de superstars et vident le ring en expulsant l’arbitre ainsi que Jean-François Kelly tout en ne laissant pas leurs adversaires monter dans le ring. Avant même que le match débute, la chanson thème de TDT se fait entendre et ceux-ci invitent Buxx Belmar à se joindre à eux. Ils déclarent que la grande finale sera donc à trois équipe de trois lutteurs. C’est intéressant comme concept et il y a beaucoup de star power dans le ring ce qui donne une ambiance de feu.

Dès le premier son de cloche, l’affrontement explose en bagarre dans les quatre coins du Club Unity. Ce fût un feu roulant d’action du début à la fin alors que tout était permis. La plupart des lutteurs ont fait des sauts à l’extérieur du ring ainsi que leurs prises fétiches donc c’était le combat parfait pour susciter des réactions de la foule. En fin de match, Matt Falco s’est fait envoyer dans une table puis St-Jacques et Belmar ont donné des Superkicks à Tull juste avant que Dubois lui fasse une Powerbomb pour la victoire. Ce n’était pas une clinique de lutte avec de gros enjeux mais c’était un très bon spotfest qui a su divertir la foule du début à la fin.
Rating : ****

En résumé, c’était un très bon gala avec une deuxième moitié de haute qualité. On espère simplement que dans les prochains mois, la fédération va tenter de redorer l’image de son titre principal qui a été mis en second plan lors des derniers galas. La IWS retournera au Club Unity le samedi 26 mai prochain alors que Pierre-Carl Ouellet, le MVP du weekend de WrestleMania, affrontera Josh Alexander dans un match qui risque de frapper fort.

Si vous avez des questions, des suggestions ou des commentaires, n’hésitez pas à communiquer avec nous au stonestevenswrestling@gmail.com.

Merci de continuer à nous lire et à la prochaine, chers lecteurs!

praise-the-violence

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Stone & Stevens revoient: FLQ No Hard Feelings
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Stone & Stevens revoient: NSPW Bruiserweight