Suivez-nous sur Facebook
19/01/2018 | Chroniques

Stone & Stevens revoient : IWS Seasons Beatings 2017

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Stone & Stevens revoient: NSPW Standing 8 2017
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Stone & Stevens revoient: NSPW Kick Off 2018

bailey-vs-bonnar

Le samedi 2 décembre dernier, la IWS présentait son gala Seasons Beatings au Club Unity avec en vedette, un membre du temple de la renommée de la UFC, Stephan Bonnar. De plus, chaque ceinture de la IWS était en jeu lors du spectacle et on a eu droit à quelques changements de titres.

bronson-vs-donavon
Single Match

Iseah Bronson vs. Ryan Donavon

On a trouvé un peu étrange que ses deux lutteurs un peu moins expérimentés ouvrent le gala et on ne croit pas que c’était la bonne décision. C’était quand même bien de voir les deux à l’œuvre. Iseah a fait plusieurs manœuvres à l’aide des cordes et maitrisait bien celles-ci. Donavon pour sa part avait un excellent support de la foule. Au final, le “Irish Underdog” Ryan Donavon l’a remporté avec un roll-up.
Rating : * ¾

tag-team
Tag Team Match

Buster Barao & Sonny Solay vs. Tabarnak de Team (Mathieu St-Jacques & Thomas Dubois)

Ce combat aurait mieux débuté le gala selon nous car le TDT est extrêmement populaire à la IWS (et pas mal partout en province). Dès la première note de leur chanson d’entrée, les fans sont très bruyants et font part de leur admiration pour Dubois et St-Jacques. TDT n’attendent pas le son de la cloche et attaquent leurs deux adversaires alors que ceux-ci entraient dans le ring. En peu de temps Dubois et St-Jacques y vont avec des sauts à l’extérieur au travers des câbles ce qui fait lever la foule. À un certain point, Barao et Solay ont réussi à prendre les dessus et ont exécuté un beau Doomsday Device. Au final, le TDT a été trop fort pour sa compétition alors que Barao et Solay se sont fait donner des Piledrivers avant de se faire propulser dans des tables. St-Jacques y a été d’un tombé arrogant alors qu’il a mis le pied au visage de Solay qui semblait inconscient pour obtenir la victoire.
Rating : ** ½

canadian-championship
Single Match

Matt Angel (c) vs. Frank Milano
IWS Canadian Championship

Les deux lutteurs s’échangent une poignée de main en guise de respect avant d’enchaîner avec du bon chain wrestling pour débuter l’affrontement. On a droit à un combat assez serré et on remarque que la foule est très divisée dès le début. Les coups d’Angel sont très durs tandis que ceux de Milano auraient pu être un peu plus fort à quelques reprises. Néanmoins, on se souvient d’un jolie Diving Cross Body et d’un beau Sunset Flip Powerbomb de la part de Milano. Matt Angel conserve finalement sa ceinture suite à son Bouncing Spanish Fly. Un bon combat de la part des deux jeunes lutteurs et la foule a apprécié du début à la fin.
Rating : *** ¼

Suite au combat, on annonce que Matt Angel affrontera Pete Dunne au Club Unity au mois de janvier. La foule est très réceptive de cette annonce et semble très fébrile à l’idée de ce combat qui sera fort probablement excellent.

3-way-women
3 Way Elimination Match

Stefany Sinclair (c) vs. Stacy Thibault vs. Vanessa Kraven
IWS Women’s Championship

Veda Scott était censé faire partie du combat mais n’était finalement pas présente. Le combat s’est donc transformé en match à 3 par élimination avec les contestantes restantes. La championne défendante, Stefany Sinclair a fait semblant de faire équipe avec Stacy Thibault pour s’en prendre à l’impressionnante Vanessa Kraven. Par contre, Sinclair n’a pas tardé à laisser Thibault seule avec Kraven en quittant le ring. La championne joue très bien le rôle de la heel et se fait détester par les fans par conséquent. Un peu plus tard dans le match, Sinclair et Thibault ont fini par coopérer pour s’en prendre à Kraven avec un Powerbomb à deux. Vanessa est revenu dans le match et a porté deux Cannonballs à ses adversaires dans les coins du ring. Plus tard, Kraven s’est fait éliminer suite à un Diving Codebreaker de Sinclair et un Cutter de Thibault. Quelques moments plus tard, Thibault surprend Sinclair avec un Cutter et rive les épaules de celle-ci au tapis pour le compte de trois et devient la nouvelle championne féminine de la IWS.
Rating : ** ¾

bailey-vs-bonnar
Single Match
Mike Bailey vs. Stephan Bonnar

L’invité du gala, Stephan Bonnar y a été d’une entrée à la “American Psycho”. L’ex combattant de la UFC a commencé en force avec un énorme Spinning Kick. Le combat donnait des allures d’arts martiaux mixtes avec des beaux échanges de coups de pied et du travail au sol. Bonnar domine Bailey pour une bonne partie du match. Le vent tourne alors que Bonnar tente de narguer Bailey en imitant ses coups de pieds rapides. Mike réplique avec ses coups de pieds rapides et commence à prendre le contrôle peu à peu. Mike Bailey porte un magnifique Moonsault du haut du poteau sur Bonnar qui était à l’extérieur. Vers la fin, Bonnar reprend les dessus et domine Bailey physiquement mais “Speedball” réussit à déstabiliser Bonnar pour un instant et porte son Shooting Star Knee Drop pour la victoire. C’était un bon combat avec un style et une psychologie différente mais le tout a été un peu en dessous de nos attentes.
Rating : *** ¼

Beef Wellington, le commissaire de la IWS, montre un vidéo de son amitié avec Scott Parker car celui-ci ne répond plus à ses communications depuis qu’il a été suspendu de la IWS. Scott Parker se présente en passant par la foule et attaque Wellington. Il feint de quitter et revient avec une bouteille de bière qu’il éclate au visage de Beef ce qui le fait saigner en bonne quantité. Parker sous les huées de la foule.

four-way-iws-title
Four Way Elimination Match
Black Dynamite (c) vs. Big Magic vs. Buxx Belmar vs. Franky TM
IWS World Championship

Dynamite, Magic et Belmar s’en prennent à FTM en commençant le match mais Franky réussit à les repousser. Un peu plus tard, Black Dynamite y va d’un beau saut dans la foule alors que ses adversaires y étaient. L’action revient dans le ring et Big Magic porte un coup bas au champion, s’en suit d’un Canadian Destroyer de Buxx sur Dynamite et d’un Piledriver de FTM pour clouer le destin du champion qui se fait éliminer du combat en premier. Ceci garantie donc qu’un nouveau champion sera couronné lors de Seasons Beatings. À la grande surprise de plusieurs, le Credibility Statement de Franky n’a pas eu raison de Buxx Belmar. On se rappelle aussi d’une très belle double souplesse de la part de FTM sur ses deux adversaires restants. Malheureusement pour FTM, Buxx Belmar a réussi à le surprendre en renversant sa prise de finition en prise du petit paquet pour l’éliminer. Franky s’en est pris à Belmar suite à l’élimination et Big Magic a tenté d’en profiter pour éliminer Belmar mais sans succès. Maintenant que le combat est rendu en simple, la Big Magic Security se mêle beaucoup plus du match et interfère afin d’aider Big Magic. Après quelques fausses fins, Buxx Belmar reçoit de la poudre à bébé au visage de la part de la Security et Big Magic en profite pour faire un DDT et obtient le compte de trois. Il devient par le fait même le nouveau champion du monde de la IWS.
Rating : *** ½

Même si la qualité des combats aurait pu être un peu plus élevé à certains moments, le gala était tout de même très divertissant et plusieurs évènements se sont produits ce qui donne le goût de voir vers où les histoires se dirigent. De plus, la IWS a annoncé un invité de marque dans ce gala alors que Pete Dunne sera de retour à Montréal dans moins de 48h.

C’est donc un rendez-vous demain samedi 20 janvier à 20h au Club Unity alors que la IWS présentera son gala Freedom To Fight 2018 avec en vedette le champion Canadien de la IWS, Matt Angel contre nul autre que le champion UK de la WWE, Pete Dunne!

Si vous avez des questions, des suggestions ou des commentaires, n’hésitez pas à communiquer avec nous au stonestevenswrestling@gmail.com.

Merci de continuer à nous lire et à la prochaine chers lecteurs!

 

 

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Stone & Stevens revoient: NSPW Standing 8 2017
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Stone & Stevens revoient: NSPW Kick Off 2018