Suivez-nous sur Facebook
14/10/2017 | Chroniques

Stone & Stevens revoient: C*4 Strange Days

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Stone & Stevens revoient: FLQ Le Retour au 514
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Stone & Stevens revoient: NSPW 9ème Anniversaire

La fédération Ontarienne Capital City Championship Combat (C*4) présentait le 30 septembre dernier son premier gala de la saison 2017-2018. Plus de 500 personnes étaient présentes à Ottawa pour l’occasion et ils ont dû même refuser des gens à l’entrée. Pour ce spectacle, Tony Stevens était présent et vous donnera ses impressions de la soirée tout en suivant notre format de critique habituel.

C’était la deuxième fois que j’allais voir la C*4 à Ottawa et j’étais curieux de voir comment ils allaient débuter la saison. De plus j’étais content de pouvoir écrire sur cette fédération qui fait partie de notre territoire mais qui est très différente dans sa présentation du produit et dans les lutteurs qui y figurent. En effet, la C*4 offre un bon mélange des meilleurs lutteurs Québécois et Ontariens dans des matchs qui sont souvent assez longs. Je suis arrivé sur place et le combat entre Ethan Page et Sonny Kiss prenait place. Je n’ai pas pu voir le début du combat mais j’ai vu les 5 dernières minutes qui étaient très bonnes. Ethan Page a obtenu la victoire en esquivant un saut de Sonny Kiss et en portant un Spinning Rock Bottom.

trios
6 Person Tag Team Match
High n’ Mighty (Jonathan Rukin & Velvet Jones) & Vanessa Kraven vs. The Fraternity (Channing Decker & Trent Gibson) & Penelope Ford

J’aime bien avoir un combat mixte une fois de temps en temps et ce match par équipe en trio avait le potentiel d’être divertissant. Avant même que le combat, Channing Decker vole le joint de High n’ Mighty et Velvet tente par tous les moyens de le reprendre. Jonathan Rudkin répond à ceci en volant le party cup rouge de The Fraternity ce qui les rend furieux. Après quelque peu de temps, Vanessa Kraven envoie Penelope Ford en Powerbomb sur Decker et Gibson qui étaient à l’extérieur. Vanessa Kraven est très populaire à Ottawa et la foule la supporte pleinement. Le trio de Decker, Gibson et Ford joue très bien les méchants et suscite de belles réactions de la part des partisans. Je me souviens d’un jolie Springboard Splash de Jones dans le coin du ring et d’un énorme Double Chokeslam de la part de Kraven sur Decker et Gibson. Le combat s’est ensuite terminé avec un Sit Down Chokeslam de Kraven sur Ford pour la victoire.
Rating : ** ¾

alexander-janela
Single Match
Joey Janela vs. Josh Alexander

L’affrontement a commencé avec du bon chain wrestling. Je note aussi deux beaux plongeons de la part de Janela sur Alexander qui était à l’extérieur. Josh Alexander a répliqué avec un violent Brainbuster sur les abords du ring. Les deux lutteurs sont retournés dans le ring et Alexander a pris Janela par surprise avec un Rolling Fireman’s Carry Slam du haut du troisième câble suivit par une descente du genou. S’en est suivi d’un bel échange d’avant-bras et de coups féroces. Janela a ensuite fait une manœuvre du haut du troisième suivi d’une Prise en Quatre. Joey continue sa domination avec un Death Valley Driver sur une chaise et un Double Stomp mais ne réussit pas à avoir le dessus sur le ‘’Walking Weapon’’. Alexander revient dans le match avec un Spinning Powerbomb et la foule est vraiment dans le match. Vers la fin, Janela tente un Moonsault du troisième câble mais Alexander l’attrape avec de la difficulté pour ensuite lui faire un Spinning Tombstone et obtient le compte de trois. Bon combat avec beaucoup d’action mais avec une fin un peu manquée.
Rating : *** ½

tag-team-grudge
Tag Team Match
Evil Uno & Franky TM vs. Stu Grayson & Thomas Dubois

Je trouvais que ce match arrivait un peu trop de bonheur à mon goût alors que ça aurait facilement pu être la demi-finale ou grande finale du gala mais j’ai compris pourquoi suite au déroulement des choses. Tyson Dux était censé être le coéquipier d’Evil Uno mais celui-ci a été remplacé par le ‘’Beast King’’ Franky TM pour semer le trouble selon Twiggy. Ce fameux Twiggy est vraiment excellent au micro et réussit à se faire huer comme jamais partout où il va. Les entrées d’Evil Uno et Franky TM faisaient belle allure et les deux lutteurs arborent un look vraiment cool et menaçant. J’étais vraiment content de voir Franky TM en action alors qu’il avait été blessé un peu plus tôt cette année.

Les méchants ont dominé Stu Grayson au tout début pour bâtir vers un Hot Tag de Thomas Dubois qui a été très dominant lors de sa première entrée dans le ring. Il a fait un Moonsault sur place et y a été d’une énorme Souplesse du troisième câble sur Franky TM. La moitié de TDT et le ‘’Beast King’’ se sont battu à l’extérieur. L’action retourne dans le ring et Franky porte trois souplesses à Thomas Dubois suivit de sa prise de finition qui n’en vient pas à bout de Dubois. Thomas rend l’appareil à FTM avec des souplesses et un Powerbomb. Vers la fin, Dubois et Grayson s’apprêtent à faire une manœuvre par équipe sur Franky mais Evil Uno fait un petit paquet sur son ancien partenaire pour obtenir la victoire.
Rating : *** ¾

Une bonne bagarre a explosé suite au match  entre les deux équipes et St-Jacques est venu en aide à Dubois et Grayson. Evil Uno a porté des coups de chaise au champion de la C*4 qui devra défendre son titre plus tard dans la soirée. Au final, la coalition d’Evil Uno, FTM et Twiggy est repartit en ayant eu le dessus sur leurs adversaires.

6-way
Six-Way Scramble
Brandon Watts vs. Cecil Nyx vs. Matt Angel vs. Mark Wheeler vs. Sean Carr vs. Space Monkey

Matt Angel et Space Monkey commencent le combat dans le ring alors que les autres lutteurs se placent aux quatre coins. Matt Angel vole la banane du singe sans que celui-ci s’en rendre compte et fait semblant de vouloir piler dessus. Angel décide de redonner la banane à Space Monkey qui en prend une bouchée et qui fait une accolade à Matt. Les autres lutteurs n’apprécient pas la camaraderie entre Angel et Monkey et tente de les séparer mais les deux lutteurs d’haute voltige les repoussent à chaque fois et répètent leurs accolades. Suite à ce début assez particulier, le combat se met en branle et les lutteurs ont offert un bon combat, fort en action qui était parfait pour revenir de la pause. À noter qu’Angel, Carr et Monkey se sont distingués du lot avec leurs performances. Space Monkey a fait un incroyable saut du haut du troisième sur les lutteurs à l’extérieur du ring, Angel a porté son fameux Spanish Fly dans le coin et Sean Carr y a été d’une belle combinaison de Enziguiri suivit d’un Moonsault du deuxième. Le combat s’est terminé avec le Tail Whip du Space Monkey pour la victoire sur Cecil Nyx.
Rating : *** 1/4

tag-team-title
Tag Team Match
Fight or Flight (Vaughn Vertigo & Gabriel Fuerza) (c) vs Heavy Metal Chaos (Alextreme & James Stone)
C*4 Tag Team Championship

Je tiens à noter qu’un partisan arborant un masque de luchador est embarqué sur le ring pour un bref moment mais s’est fait sortir très rapidement par la sécurité. Morale de l’histoire : lorsque vous allez à un gala de lutte, ne faites pas comme ce fan et n’essayez pas d’embarquer sur le ring, c’est irrespectueux et ça n’apporte rien.

Le combat commence de façon forte avec deux beaux sauts à l’extérieur de la part de l’équipe de haute voltige, Flight or Flight. À un certain point, Vertigo s’est servi de Stone pour se propulser et faire un Spinning DDT sur Alextreme. S’en est suivi d’une belle Tower of Doom de la part de Fuerza et Vertigo. Par la suite, HMC ont repris les devants et ont exécuté leur prise finition, le Powernap mais Fuerza est venu briser le compte de trois en sortant de nulle part. Ensuite, James Stone a envoyé le pied de Gabriel Fuerza sous la ceinture de l’arbitre Jerry. Heavy Metal Chaos profite donc de l’occasion et y vont pour une deuxième fois dans le match avec le Powernap afin de remporter les ceintures par équipes de C*4 pour une deuxième fois cette année. Ce fût un bon combat avec un bon rythme laissant place à peu de moments de répits.
Rating : *** ½

belmar-cabana
Single Match
Buxx Belmar vs. Colt Cabana

Très bonne idée de placer ce combat en demi-finale du spectacle car ce sont deux gros noms avec deux excellentes gimmicks et qui savent travailler une foule. Les deux lutteurs n’ont pas livré une clinique de lutte technique lors de cet affrontement, mais le public a tout de même été grandement divertit.

Le combat commence de façon très loufoque alors que Belmar et Cabana fotn un test de force et finissent par entourer l’arbitre avec leurs bras. À un autre moment, Buxx fait tout simplement sauter dans le vide. S’en suit de Cabana qui demande à l’arbitre de faire le compte de trois même si Buxx est sur le ventre et non les épaules. Par la suite, Colt roule sur son adversaire avec un manœuvre que j’ai surnommé le Rouleau Compresseur. Buxx a finalement remporté le combat grâce à un Leg Drop du troisième câble. Malgré toutes ces manœuvres les plus ridicules les unes que les autres, il n’y a pas eu de Saut du Poisson de la part de Belmar, chose qui m’a un peu déçu.
Rating : ***

main-event
Single Match
Mathieu St-Jacques (c) vs. Kobe Durst
C*4 Championship

Mathieu St-Jacques est entré au ring avec des pensements autour de lui afin de vendre les blessures qu’il avait subît un peu plus tôt. Kobe Durst, le champion Underground de C*4, en a donc profitez pour commencer le combat en force alors que St-Jacques était affaiblit. Le champion défendant a repris les dessus par la suite et Durst s’est simplement enfuit de lui. St-Jacques est finalement parvenu à mettre la main sur Kobe et lui a porté trois excellents Spinebusters. Suite à cela, l’affrontement a pris une tournure beaucoup plus violente et les deux lutteurs se sont dirigés dans la foule pour se battre au travers des spectateurs et des chaises. À ce moment, il est devenu difficile de garder un œil sur l’action alors que les partisans étaient tous debout et que les lutteurs se déplaçaient un peu partout. Je me souviens d’un bel Alabama Slam de St-Jacques qui a propulsé son adversaire dans les chaises. Ensuite, Mathieu a tenté Tope Suicida du ring jusqu’à Durst qui était à l’extérieur mais Kobe a répliqué avec un violent coup de chaise au visage du champion défendant. L’action s’est aussi dirigé sur la scène où se trouve les commentateurs et St-Jacques a porté une grosse souplesse à Durst du haut de celle-ci.

L’action s’est tranquillement redirigé vers le ring. St-Jacques a fait un Piledriver à Durst aux abords du ring ce qui a suscité une grosse réaction puis a ensuite fait un autre Piledriver dans le ring mais Durst a réussi à soulever les épaules de justesse. Kobe Durst a ensuite pris les devants et a porté un Van Dominator à St-Jacques qui avait une chaise au visage dans le coin du ring. Vers la fin, Durst a donné un coup bas au champion puis lui a ensuite donné une Powerbomb du haut des cordes sur deux chaises. Il s’en est suivi d’un KobeBreaker de la part de Durst pour réussir à river les épaules de St-Jacques au sol pour le compte de trois. Kobe Durst devient donc double champion à C*4 et met fin à l’impressionnant règne de 735 jours de Mathieu St-Jacques.

J’ai été grandement surpris par le résultat du combat. Par contre, en regardant l’histoire que C*4 est en train de bâtir avec l’alliance d’Evil Uno, Franky TM, Tyson Dux et Twiggy face à Stu Grayson et TDT, le choix devient un peu plus logique et permet de séparer cette grosse histoire de la ceinture principale de la fédération.
Rating : ****

En conclusion ce premier gala de la saison était bon mais aurait pu être encore meilleur en étant un peu moins long. Après ma deuxième fois à C*4, je constate que la fédération offre des bons galas qui sont par contre beaucoup plus longs que ceux présentés ailleurs au Québec. Si vous n’avez jamais été à un de leurs spectacles, je vous conseille fortement d’y faire un tour pour voir en action la crème du Québec et de l’Ontario. C*4 sera de retour à Ottawa les 24 et 25 novembre prochain pour leur 10ème anniversaire.

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Stone & Stevens revoient: FLQ Le Retour au 514
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Stone & Stevens revoient: NSPW 9ème Anniversaire