Suivez-nous sur Facebook
25/04/2018 | Chroniques

Stone & Stevens revoient: C*4 End of Days

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Stone & Stevens revoient: NSPW The Last Stand 2018
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Stone & Stevens revoient: FLQ No Hard Feelings

end-of-days-banner

Le samedi 14 avril dernier, la fédération C*4 d’Ottawa présentait son gala End of Days devant une salle comble avec plus de 550 partisans présents. Il s’agissait du dernier évènement qui allait prendre place dans la salle des Chevaliers de Colomb qui a été la résidence de la fédération depuis ses débuts. Pour l’occasion, on avait droit à une carte avec des lutteurs majoritairement Ontarien ou Américain alors que parfois il y a plus de Québécois. Cela nous a donc permis de voir plusieurs lutteurs en action pour la première fois ainsi que certains dont nous avons moins souvent la chance de voir.

Le gala a débuté avec Stu Grayson qui parlait à la foule et la remerciait pour son support au travers des années. Le public a été très réceptif par rapport à ses paroles.

5 Way Scramble Match
Jeff Cannonball vs. Jody Threat vs. Kevin Blanchard vs. Sebastian Suave vs. Mikey Skyros

Combat rapide et efficace pour commencer la soirée. On se souvient de beaux sauts à l’extérieur de la part de Blanchard et Threat qui ont suscité de bonnes réactions du public. Au final, Blanchard a remporté le combat suite à un Diving Foot Stomp du troisième câble.
Rating: ** ¼

Single Match
Brute Van Slyke vs. Space Monkey

Il y a une bonne dynamique derrière l’affrontement alors que Brute domine Monkey de force. La foule est pleinement derrière le singe mais Van Slyke brise toujours le momentum de celui-ci. Les coups de poings de Space Monkey ne sont pas les meilleurs mais il est excellent au niveau de la haute voltige. On se souvient d’une belle combinaison de sauts de la part de Monkey qui ne viennent pas à bout de Brute. On a eu droit à une belle fin avec de belles manœuvres de la part de Van Slyke qui remporte le match, mettant fin à sa rivalité avec Space Monkey.
Rating : ** ¾

6 Man Tag Team Match
Deeno Benjamin, Michael Von Payton & Rahim Ali vs. Holden Albright, Mark Wheeler & Sheldon Jean

Benjamin, Von Payton et Ali forment un bon trio de heels qui dominent avec des tactiques de tricherie. On trouve que Rahim Ali est bon et vif dans le ring. On se souvient d’une tentative de prise avec un Superkick et un Piledriver à trois lutteurs qui a été quelque peu raté. Parfois ce n’est pas nécessaire d’essayer d’être trop ingénieux dans le ring et de se concentrer sur les choses simples peut donner un meilleur résultat. MVP a tiré les caleçons de son adversaire lors d’une tentative de compter à la fin pour faire gagner son équipe.
Rating : ***

Après le match, Sheldon Jean a attaqué ses deux coéquipiers en guise de frustration.

Triple Threat Match
Anthony Greene vs. Ethan Page vs. Tony Deppen

Un gros combat monté un peu à la façon “PWG” avec beaucoup de grosses manœuvres, de prises de lutte moins communes et des séquences que l’on voit moins souvent. Anthony Greene fût probablement notre révélation du combat sachant déjà qu’Ethan Page était très bon. Tony Deppen faisait de beaux efforts et sortait parfois de très belles manœuvres mais semblait manquer de confiance ou de conviction ce qui ralentissait de temps à autre le rythme d’un combat intense. Un cutter sur les abords du ring nous a beaucoup impressionné ainsi qu’un enchaînement de Superplex/Swanton Bomb très bien exécuté et original. Anthony Greene finit par effectuer le tomber sur Deppen suite à une belle variation de Piledriver. Somme toute, c’était un match à trois très bien monté et un feu roulant d’action du début à la fin.
Rating : ****

Single Match
Josh Alexander vs. Josh Briggs

Ce fût un match assez raide comme on s’en attendait de la part de Josh Alexander. Celui-ci est très fort physiquement et porte de belles prises à Briggs qui semble être plus lourd que lui. À un certain point, Josh Briggs surprend la foule avec un super saut par-dessus la troisième corde sur Alexander qui était prêt de la foule à l’extérieur du ring. C’est toujours frappant de voir des lutteurs de ce gabarit faire des prises à la haute voltige et la foule a grandement apprécié. Vers la fin, les deux lutteurs semblaient invincibles alors qu’aucun n’était capable de venir à bout de son adversaire malgré plusieurs grosses manœuvres offensives. Finalement, Alexander remporte le combat suite à 2 Piledrivers. On aurait terminé le tout après le premier puisque le deuxième était moins beau et il y avait un peu trop de fausses fins à notre goût. Selon nous, le match aurait été meilleur en terminant 2 minutes plus tôt mais c’était bon malgré tout.
Rating : *** ½

Single Match
Matt Angel vs. Simon Grimm

Simon Grimm, anciennement du nom de Simon Gotch à la WWE, était en visite à Ottawa pour un match de type exhibition face à la sensation forte de la lutte au Québec, Matt Angel. Les deux lutteurs commencent l’affrontement avec du bon chain wrestling. Grimm démontre qu’il est un bon technicien et Angel réplique avec des prises techniques à son tour. Grimm domine Angel de force et utilise de des belles soumissions au sol. Matt quant à lui joue bien le rôle d’underdog et fait ses prises habituelles dont un jolie Springboard Cutter qu’il sort de temps à autre. À un certain point, Grimm a pris Angel dans une sorte de Gory Special. La prise de soumission était très innovatrice et a suscité une belle réaction de la foule. Au final, Matt Angel l’emporte suite à son traditionel Bouncing Spanish Fly. Un bon combat avec une dynamique différente de ce qu’on a l’habitude à voir de Matt Angel alors qu’il lutte rarement contre des lutteurs du style de Grimm mais c’était très plaisant à voir.
Rating : *** ¾

4 Way Tag Team Match
Heavy Metal Chaos (Alextreme & James Stone) (c) vs. A Couple of Dicks (Cecil Nyx & Dick Justice) vs. Fight Or Flight (Gabriel Fuerza & Vaughn Vertigo) vs. High n’ Mighty (Jonathan Rukin & Velvet Jones)
C*4 Tag Team Championship

On ne s’attendait pas à une Clinique de lutte dans cet affrontement mais nous en sommes ressortit divertit malgré tout. Tôt dans le match, Dick Justice a sorti son “fusil”, qui consiste en réalité de ses doigts, alors que Fight or Flight prenaient part au Puff Puff Pass de High N’ Mighty dans le coin du ring. Dick Justice et Cecil Nyx ont aussi effectué le Powerbomb du Shield avec l’aide de l’arbitre ce qui était amusant mais aucunement logique. Suite à la comédie, la fin du combat était bonne et Heavy Metal Chaos ont remporté avec leur prise de finition par équipe.

Rating : ** ¾

Suite au combat, Heavy Metal Chaos disent que Fight or Flight auront une dernière chance au championnat par équipe au prochain gala mais que s’ils perdent, ils ne pourront plus être en équipe à la C*4. On déplore un peu de le fait que la division par équipe de C*4 semble constituer de simplement 3 équipes (HMC, FOF et HNM) alors que dans les mois récents les affrontements pour les ceintures semblaient souvent avoir un mélange de ces équipes. On espère qu’il y aura une amélioration au niveau de la diversité des équipes prochainement.

Single Match
Brent Banks vs. Chris Dickinson

Dickinson commence le tout abruptement avec un saut suicide sur Banks qui réplique rapidement avec un saut à son tour. Banks est très athlétique mais manque parfois de force afin de soulever Dickison. On a droit à un énorme Shiranui du haut du troisième câble dans le coin du ring mais ça ne vient pas à bout de Dickison. On remarque que plusieurs grosses manœuvres ne viennent pas à bout des lutteurs ce soir ce qui enlève un peu l’impact de ces prises qui sont plus rares habituellement. Vers la fin, Chris Dickinson malmène Brent Banks avec de gros coups de pieds raides et gagne avec une belle manœuvre de soumission.
Rating : ***


c4-main-event
8 Man Tag Team Match
Evil Uno, Franky The Mobster, Kobe Durst & Twiggy vs. Le Tabarnak de Team (Mathieu St-Jacques & Thomas Dubois), Stu Grayson & ???

En tant que dernier combat dans sa salle fétiche, C*4 présentait en grande finale une guerre de clans à 4 contre 4, sans compte extérieur et sans disqualification. L’équipe de TDT et Stu Grayson allait être accompagné d’un partenaire mystère que nous avions bien hâte de découvrir. Mathieu St-Jacques annonça que leur coéquipier sera le futur de la C*4 et nous avons pu entendre la chanson thème de Matt Angel au plaisir de la foule alors que celui-ci avait offert une belle performance un peu plus tôt en soirée.

Un combat qui commence de façon chaotique avec une grosse bagarre dans la foule à la manière habituelle des finales de la C*4. Mathieu St-Jacques passe au travers de la table des commentateurs, Matt Angel se fait propulser en bas de la scène et il y a des corps partout sur le plancher de la salle. Un bel enchaînement de séquences de brawl pour finir avec des lancers de chaises en plein visage. Un point fort du combat selon nous fûtt quand Twiggy s’est retrouvé seul dans le ring avec les 4 membres de l’équipe adverse. La foule qui scandait “Na Na Na Hey Hey Goodbye” et l’émotion dans la salle ont rendu ce moment tout de même magique.

Le combat a pris fin lorsque l’équipe de TDT, Grayson et Angel ont chacun pris un lutteur de l’équipe adverse en prise de soumission Cloverleaf pour les faire tous abandonner en même temps. Généralement, ce n’est pas notre genre de finale mais dû à l’important rivalité et dans ce contexte ci, c’était parfait et bien joué. Les 4 lutteurs ont ensuite célébré ensemble et TDT ont remis une de leurs chemises à Matt Angel. On sentait la complicité entre les gars et le plaisir qu’ils ont eu de lutter tous ensemble une dernière fois dans cette salle.
Rating : ****

En résumé, ce dernier gala de la C*4 dans la salle des Chevaliers de Colomb fût très divertissant. Il y a eu plusieurs bons matchs et le tout s’est bien déroulé et n’a pas semblé trop long même s’il y avait 9 combats au programme. Le prochain gala de la C*4 sera présenté le vendredi 25 mai prochain à la nouvelle salle de la fédération, le St. Anthony’s Hall d’Ottawa. Ce sera une salle avec plus d’espace mais les galas auront lieux le vendredi au lieu du samedi donc ce sera intéressant de voir si autant de gens se déplaceront pour l’évènement même si nous ne sommes pas trop inquiets pour la C*4 qui présente un excellent produit et qui semble avoir des fans loyaux.

Si vous avez des questions, des suggestions ou des commentaires, n’hésitez pas à communiquer avec nous au stonestevenswrestling@gmail.com.

Merci de continuer à nous lire et à la prochaine chers lecteurs!

they-live-poster

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Stone & Stevens revoient: NSPW The Last Stand 2018
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Stone & Stevens revoient: FLQ No Hard Feelings