Suivez-nous sur Facebook
12/03/2018 | Chroniques

Résultats de Fastlane: Shane se mêle du spectacle

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Triple H le sauveur ?
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Le silence parle

styles

La WWE entame son dernier droit avant le plus grand événement de lutte, WrestleMania. Les prochaines semaines seront déterminantes pour tout le monde. À l’issue de Fastlane, gala sous l’étiquette de SmackDown Live, plusieurs histoires se concrétisent pour la Nouvelle-Orléans.

Qui est l’artiste ?

En ouverture de gala, Shinsuke Nakamura affrontait un membre de Rusev Day, The Bulgarian Brute, Rusev. Sans surprise, l’entrée du King of Strong Style mit le feu au Nationwide Arena de Columbus. Jouissant d’une popularité montante, Rusev et Aiden English se sont permis de douter sur le statut d’artiste de Nakamura. Étant un combat ajouté à la dernière minute lors de la plus récente édition de SmackDown Live, les deux pugilistes n’ont pas déçu pour amorcer Fastlane. Ayant deux des meilleurs strikers, on devait s’attendre à beaucoup de coups de pied. Rusev a littéralement renversé Nakamura avec un Superkick, avant que le japonais ne revienne avec deux Kinshasa, et ainsi mériter la victoire. Nakamura assure son titre de prétendant sérieux pour WrestleMania, tandis que Rusev Day continue de gravir les échelons, en espérant que la WWE écoute les partisans.

Orton dans l’histoire

Bobby Roode, nouvellement champion des États-Unis, amorçait son règne glorieux avec un clash contre Randy Orton. The Viper, étant perdu depuis quelques semaines, s’est rabattu sur Roode et Jinder Mahal pour s’insérer dans le portrait du titre des États-Unis. D’autant plus qu’il s’agit de la seule ceinture qu’Orton n’a pas encore remporté, lui qui a fait ses débuts en 2002 avec la WWE. Sous les yeux attentifs de Jinder Mahal en coulisse, Orton, fidèle à son habitude, délivra un RKO Outta Nowhere lorsque Roode s’élança de la deuxième corde. The Viper met ainsi la main sur le titre des États-Unis  pour la première fois, complétant du même coup, the Grand Slam. Il n’en fallait pas plus pour Mahal débarque dans le ring pour s’en prendre au nouveau champion. Reprenant ses esprits, Roode infligea un Glorious DDT tant à Mahal qu’Orton. Une danse à trois à WrestleMania pour la ceinture ?

L’histoire se répète…

Sans  vouloir être méchant, mais le scénario est toujours le même quand vient les divisions féminines. Après une guerre de mots sur les réseaux sociaux au courant des derniers jours, Naomi lança le défi à Natalya et Carmella de l’affronter avec Becky Lynch. Comme toujours, la WWE manque de créativité afin d’élever les divisions féminines à un autre niveau, et ce, malgré tous les événements historiques des derniers mois. On s’entête à envoyer tout le monde dans le ring sans réelle histoire. Un combat sans vraiment un grand enjeu qui a été remporté par Carmella et Natalya, après que cette dernière ait commis une distraction sur Becky Lynch. J’anticipe malheureusement déjà le combat revanche pour SmackDown live cette semaine… Reste à voir aussi à quel moment Carmella décidera d’encaisser sa mallette de Money in the Banks.

Des invités inattendus

L’une des plus belles rivalités de la WWE allait renaître des ces cendres. The Usos devait défendre les titres par équipe devant leurs rivaux de longue date, The New Day. Les deux équipes ont offert des performances à couper le souffle, notamment à SummerSlam et à Hell in a Cell. Les espoirs étaient grands pour qu’ils volent encore le spectacle. Dès l’entrée dans le ring, on sentait encore cette forte complicité entre les deux équipes. S’échangeant tour à tour leurs prises de finition, des invités de taille se sont mêler de la partie. The Bludgeon Brothers, Harper et Rowan, débarquèrent en trombe, armés de leurs marteaux, prêts à détruire tout sur leur passage. The Usos et The New Day ont passé un mauvais quart-heure aux mains d’Harper et Rowan, établissant ainsi leur volonté de s’emparer des ceintures de champion par équipe. Une chose est certaine, ce prochain chapitre risque d’être violent.

Asuka débarque !

Au cours des dernières semaines, Charlotte Flair en souricière avec The Riott Squad. La troupe de Ruby Riott a placé une cible sur le dos de la championne. Avec ses acolytes Naomi et Becky Lynch, ce trio n’a pu contenir les attaques de Riott, Liv Morgan et Sarah Logan. Le point culminant arriva hier soir avec la présentation du combat entre Charlotte et Ruby Riott pour la ceinture de championne. Évidemment, tirant avantage, Morgan et Riott se sont interposées dans ce combat, avant de recevoir la visite de Lynch et Naomi.  Les quatre lutteuses ont fini par être expulsé des abords du ring, laissant ainsi la voix à Charlotte d’appliquer The Figure Eight. Les célébrations auront été de courte durée. Gagnante à Royal Rumble, Asuka n’avait pas encore choisi son adversaire pour WrestleMania. S’amenant en confiance au milieu du ring, The Emperess of Tomorrow pointa le logo de WrestleMania devant les yeux de Charlotte. Le défi est lancé !

The dream match !

Arrive le main-event de la soirée ; une danse à six pour le titre de la WWE entre le champion, AJ Styles, John Cena, Dolph Ziggler, Baron Corbin, Kevin Owens et Sami Zayn. D’entrée jeu, Cena laissa sa marque en se débarrassant de tous ses adversaires avec un AA, se retrouvant seul devant Styles. Évidemment, par la suite, tout le monde s’est retourné contre le leader de la Cenation. Chaque participant a pu avoir son petit moment de gloire dans ce combat, à commencer par AA de Cena sur Styles à travers une table. Baron Corbin a ouvert la machine, renversant tout sur son passage, et que dire de cette fameuse rivalité qui ne se terminera jamais entre Sami Zayn et Kevin Owens.

Présent aux abords du ring, le commissaire de SmackDown Live, Shane McMahon a eu son mot à dire dans le dénouement de ce combat. Après avoir reçu un violent Superkick de Kevin Owens, il a empêché, à deux reprises, Owens et Zayn de compléter un tombé sur un adversaire, les privant du titre. Styles a sauté sur l’occasion pour porter son Phenomenal Forearm sur Kevin Owens, et ainsi, préserver sa ceinture de champion. À WrestleMania, nous aurions donc le droit à ce combat de rêve entre Styles et Shinsuke Nakamura.

Les participants de ce main-event devront prendre leur mal en patience pour connaître leur destinée d’ici WrestleMania. Kevin Owens, Sami Zayn et Shane McMahon seront fort probablement dans une histoire, elle qui ne date pas d’hier. John Cena devra se trouver un nouveau chemin. Baron Corbin et Dolph Ziggler devront travailler fort afin d’espérer une place sur la plus grande scène de toute.

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Triple H le sauveur ?
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Le silence parle