Suivez-nous sur Facebook
18/03/2020 | Chroniques

Réinventer la lutte à la télé

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Shayna Baszler, l'anti "Eye Candy"
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Le "do or die" de Vince

empty

Deux fois plutôt qu’une, la WWE à présenté ses programmes principaux (RAW et Smackdown) à l’intérieur de son Performance Center, à Orlando. Deux fois l’expérience fut intéressante, mais sans être incroyable et de toute façon, peu de gens espéraient quelque chose d’extraordinaire. Et avec raison, lorsque l’ADN du sport-spectacle est de stimuler une foule pour amplifier l’effet dramatico-comique d’un combat… Bref, on avait zéro attente. Les meilleurs travailleurs au micro ont été les meilleurs, les combats étaient filmés en plan rapproché, et on a rempli à la va-vite les émissions avec des segments d’Elimination Chamber pour Smackdown et le Royal Rumble pour RAW. Un plan B louable dans un espace-temps si rapproché, mais un peu “cheap” si on maintient cette option durant les probables semaines à venir.

Maintenant, la nouvelle est tombée lundi, Wrestlemania aura lieu, mais sans public… un contraste énorme aux dernières éditions présentées dans des stades bondés et des fans survoltés. À la lueur du remplissage de cette semaine, pouvez-vous imaginer la grande messe de la lutte alignant 10-12 combats sur une durée de 5-6 heures devant zéro spectateur??? Non! C’est le coma assuré. Alors Vince, son gendre et les commandants de la la WWE doivent sérieusement tout revoir: La durée, le pacing, le glamour de l’événement, le nombre de combats, mais surtout, surtout le volet “entertainment”. Devant l’idée du ” The show must go on” quelles sont les options?

À moins d’un “face turn” du coronavirus, Wrestlemania se déroulera à huis clos, mais la technologie peut apporter quelques solutions intéressantes : la WWE a déjà utilisé les bandes sonores pour mousser l’effet de foule (les chants “Goldberg”, ça vous dit quelque chose?) La WWE utilisent déjà aussi l’infographie numérique durant l’entrée des lutteurs (Roman et Brock ont du visuel supplémentaire depuis longtemps) et le cinéma utilise les “green screen” depuis des années, pourquoi ne pas rajouter un peu de foule virtuelle??? C’est peut-être con dans un contexte normal, mais la situation n’est pas normale, donc pourquoi pas innover technologiquement et maximiser ce qui existe déjà?

Bonne chance aux gens dans le bunker et souhaitons un Wrestlemania mémorable, pour les bonnes raisons et non les mauvaises, le 5 avril prochain!!!

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Shayna Baszler, l'anti "Eye Candy"
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Le "do or die" de Vince