Suivez-nous sur Facebook
18/04/2020 | Chroniques

Quand j’ai découvert Randy Orton

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Mes prédictions pour le tournoi
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Mes prédictions pour le King of the Ring

Randy-Orton-Cover

Le 19 mars dernier, je vous ai fait part d’une chronique qui s’intitulait ”Quand j’ai découvert la lutte”. Pour vous rappeler brièvement, j’ai découvert la lutte au mois de juillet 2005. Aujourd’hui, je vais vous faire part d’une autre histoire. Quand j’ai découvert Randy Orton. Pour certain ça été Hulk Hogan ou bien Bret Hart par exemple, mais moi Randy Orton est devenu mon lutteur favori.

À force d’écouter des combats, je commençais à aimer et détester certains lutteurs. Après tout, c’est le but de la lutte. Quand j’ai commencé à regarder la lutte, je regardais pratiquement que Smackdown. Une préférence pour aucune raison spécifique, mais j’aimais beaucoup plus les lutteurs présents dans la division bleue. Batista, Undertaker, Randy Orton, Chris Benoit, Eddie Guerrero, Rey Mysterio et j’en passe. Je me disais à moi-même qu’éventuellement j’allais avoir un favori et pourtant je n’arrivais pas à le trouver malgré le fait j’aimais beaucoup de lutteurs. Au début, Booker T était celui à que j’avais à l’œil, mais ce fut de courte durée. Par la suite, je me suis penché un peu plus du côté de Raw avec Shawn Michaels qui était en rivalité avec Hulk Hogan. Puis, il y a eu un soir où Raw était à Montréal. Or, mes connaissances de lutte à l’époque n’étaient pas les mêmes qu’aujourd’hui et je ne comprenais pas la réaction du Centre Bell envers HBK lors de son fameux segment ce soir-là avec les chants ”You Screw Bret”.  Avec ce segment, j’ai commencé à aimer pas mal les lutteurs qui interprétaient un rôle de ”méchant”.

J’ai vite décroché de Shawn Michaels par la suite.  Je ne détestais pas pour autant HBK et Booker T, mais je ne trouvais pas que c’était réellement celui qui allait devenir mon lutteur favori. Dans la même période, où Shawn Michaels était en rivalité avec Hulk Hogan, il y avait Undertaker et Randy Orton. Il faut dire que j’avais commencé à avoir un faible pour les ”méchants” et j’aimais beaucoup l’arrogance de Randy Orton. Il faut se rappeler qu’il avait la gimmick du Legend Killer dans le temps. J’aimais son comportement, son personnage qui était provocateur en plus de narguer le public en autre. Par contre, ce n’est pas vraiment son style de lutte qui est encore aujourd’hui old school qui m’avait attiré mon attention. La rivalité entre Taker et Orton a été la toute première rivalité qui m’a accroché totalement. C’est grâce à ces deux hommes que j’ai embarqué de plus en plus dans la lutte. J’admirais beaucoup Undertaker, mais au final j’avais une préférence pour Randy Orton. Un soir, Orton faisait les ”funérailles” d’Undertaker avec un cercueil où se retrouvait le Deadman. Orton parlait de ses exploits, qu’il avait réussi à ”tuer” Taker sans se rendre compte que celui-ci était ”vivant” dans le cercueil. Au final, Orton s’était approché et Undertaker l’avait agrippé à la gorge. Un moment que je n’oublierais jamais.

À partir de ce moment-là, je suis devenu un grand fan d’Orton même si au final Undertaker est ressorti gagnant du segment. Impossible de détester Taker vous me direz, effectivement, c’est pratiquement impossible, mais au final, je voulais qu’Orton remporte son prochain combat contre lui. Chose qui a été faite. Il l’avait vaincu avec son père Bob Orton à No Mercy dans un combat à cercueil. Au final, Orton avait mis le feu à la tombe à la fin du combat et il croyait avoir mis un terme à la rivalité. Après ce combat, ce fut le point déclencheur et j’étais désormais accroché à Orton. J’ai alors commencé à regarder ses combats dans le passé avec Evolution, contre son ancien clan et j’en passe. Il faut savoir que j’avais manqué trois ans de sa carrière à la WWE. Puis, évidemment, je n’ai plus manqué aucun de ses combats et j’ai suivi sa carrière à la lettre depuis.

Aujourd’hui, j’ai maintenant plus de dix chandails de lui ainsi que ses DVD de sa carrière. Plus jeune, je m’amusais à faire son entrée de lutte avec sa musique. J’ai eu une figurine de lui également. Ça m’arrivait également d’écrire RKO sur mes cahiers d’école principalement au secondaire. Dans le temps tout comme aujourd’hui plusieurs personnes de mon entourage connaissent Randy Orton grâce à moi. Que ce soit mes amis qui aiment la lutte ou mon entourage qui n’écoute aucunement ça, ils savent très bien qui est mon favori. Il fut même un temps qu’on m’appelait ou me reconnaissait avec le mot RKO à cause de mes gilets d’Orton que je portais. J’ai eu la chance de le voir en action quelques fois durant des événements non télévisés en autre. Malheureusement, je n’ai jamais eu la chance de le rencontrer. Ce sera ma prochaine étape. Je peux maintenant dire que depuis 15 ans, j’ai été un amateur de lutte et quand on me demande qui est mon favori, la réponse est toujours la même: Randy Orton.

Et vous,  quel a été votre lutteur favori qui vous a accompagné dans l’amour de la lutte ?

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Mes prédictions pour le tournoi
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Mes prédictions pour le King of the Ring