Suivez-nous sur Facebook
08/01/2021 | Chroniques

Marc Blondin et Handsome JF aux commandes d’Impact

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Le Poing : LuFisto, Yukon Eric et Henri Deglane au Temple de la renommée de la lutte au Québec
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
La chronique de Pat Laprade: Une belle opportunité!

hard to kill

Pat Laprade

Pat Laprade

Scène 1. Prise 2.

C’est finalement samedi le 16 janvier prochain, lors de l’événement Hard to Kill, que Marc Blondin fera son retour en tant que commentateur francophone à Impact.

On se rappellera qu’en octobre dernier, Blondin et Sylvain Grenier devaient animer Bound for Glory sur la plate-forme FITE.tv, mais que des problèmes techniques le soir même de l’événement les avaient empêchés de le faire. De ce qu’on me dit, on a du nouvel équipement, les tests ont été faits et refaits et cette fois-ci sera la bonne.

Une petite nouveauté cependant, alors que ce n’est pas aux cotés de celui avec qui il a animé Impact sur les ondes de RDS de 2007 à 2015, Sylvain Grenier, que Blondin animera l’événement, mais bien en compagnie de Jean-Frédéric Clément, mieux connu sur la scène locale sous le nom d’Handsome JF.

Handsome JF: à l’aise au micro
Avec le décès de Pat Patterson et son émission de fitness à RDS, Grenier n’était tout simplement plus assez disponible pour suivre adéquatement le produit et il était préférable pour lui de laisser sa place.

Ce sera donc une première expérience à la description d’un événement de lutte pour Clément, lui qui a célébré ses 20 ans dans le monde de la lutte en décembre dernier.

« Mon plus grand défi sera de doser mes interventions, me disait Clément dans un entretien téléphonique. Mon personnage sera heel, mais je veux être un heel à la Chris Jericho quand il fait les commentaires à AEW, c’est-à-dire un heel qui fait la part des choses et qui n’hésitera pas à dire qu’un babyface est bon quand il l’est. »

Un des meilleurs au micro depuis des années sur la scène locale, habile avec la langue de Molière et ayant un sens de la répartie assez développé, l’athlète âgé de 40 ans a sur papier tous les atouts pour offrir une bonne première performance dans ce tout nouveau rôle.

Monsieur Sunday Night Heat
Entrainé à l’école de lutte de Jacques Rougeau, Clément, natif de Shawinigan-sud, mais ayant grandi à Terrebonne, a commencé à faire parler de lui en 2003, au stade du parc Jarry, alors qu’il avait lutté dans un match triple menace face à Maxime Boyer et un jeune Kevin Steen. Presqu’un an plus tard, le 31 mai 2004 pour être plus précis, il luttait dans un match par équipe à Sunday Night Heat en compagnie d’Éric Mastrocola, face à Hurricane et Rosey. Ironiquement, Sylvain Grenier remportait les titres par équipe de la WWE le même soir en compagnie de Rob Conway.

Quelques mois plus tard, Clément faisait ses débuts sur le circuit indépendant au Québec, luttant entre autres pour la CWA, FCL, NCW et la FLQ, remportant plusieurs titres en cours de route. Plus récemment, il faisait partie du clan Montreal Elite, avec Brad Alekxis, Benjamin Tull et Éric Mastrocola, remportant la rivalité de l’année au Québec en 2017 alors que le groupe faisait face aux lutteurs de la NSPW à Québec. En 2013, sous le nom d’Handsome Jean-Frais, il avait aussi participé aux enregistrements télés de la TOW dans son projet pilote diffusé à RDS. C’est justement grâce à la TOW que Clément et Blondin se sont liés d’amitié et c’est d’ailleurs ce dernier qui a offert le poste à Clément.

« Je vais arriver préparé, mais je veux aussi laisser mon gut feeling décrire ce que je vois, ajoutait Clément. J’ai hâte que ça commence. C’est bien beau les pratiques, mais c’est comme être dans la chambre des joueurs avant une partie. En direct, c’est là que je vais être à mon meilleur. »

Clément s’ajoute donc à une longue liste de partenaires pour Marc Blondin, qui a vu défiler à ses côtés Guy Hauray, Frenchy Martin, Richard Charland, Michel Letourneur, Pierre-Carl Ouellet ainsi que Grenier. Ce sera d’ailleurs un retour qu’il attend avec impatience, lui qui n’a pas animé de lutte depuis la fin d’Impact à RDS en 2015.

« Ça fait énormément de bien, me disait-il en octobre dernier. Avec la pandémie, c’est une année très difficile. Mon gagne-pain, Le Monde de M. Fun (une compagnie d’animation) est complétement arrêté. Alors Impact arrive comme un baume, c’est très positif. »

La carte de Hard to Kill
L’événement Hard to Kill sera présenté samedi le 16 janvier à compter de 20h. Voici les combats déjà annoncés:

-Kenny Omega et les Good Brothers (Karl Anderson et Doc Gallows), acc. par Don Callis c. Rich Swann et les Motor City Machine Guns (Alex Shelley et Chris Sabin)
-La championne féminine Deonna Purrazzo c. Taya Valkyrie
-Le champion de la divison X Manik c. Chris Bey c. Rohit Raju
-Havok et Nevaeh c. Kiera Hogan et Tasha Steelz dans la finale du tournoi pour déterminer les championnes par équipe
-Eric Young, Deaner et Joe Doering c. Cousin Jake, Rhino et Tommy Dreamer
-Eddie Edwards c. Sami Callihan dans un match de barbelés
-The Karate Man c. Ethan Page

Pour commander l’événement, vous pouvez suivre ce lien.

Resto-Bar
Cette chronique est une présentation du Resto-Bar Coin du Métro. Le Resto-Bar Coin du Métro, 10 719 Lajeunesse, l’endroit par excellence pour tous les événements sportifs tels que le hockey, le soccer, la boxe, la lutte et le football à Montréal! Vous pouvez aussi consulter leur page Facebook.

Bonne lutte à tous et à toutes!

Si vous avez des questions, des suggestions ou des commentaires, n’hésitez pas à communiquer avec moi au patric_laprade@videotron.ca, sur ma page Facebook ou sur mon compte Twitter.

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Le Poing : LuFisto, Yukon Eric et Henri Deglane au Temple de la renommée de la lutte au Québec
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
La chronique de Pat Laprade: Une belle opportunité!