Suivez-nous sur Facebook
20/03/2022 | Chroniques

L’effet Cody?

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Razor Ramon en dix infos
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Keith Lee: de graisse et de gloire!

codyrhodes

C’est maintenant quelque chose de connu, Cody Rhodes est de nouveau un WWE guy!

Sur la route de Wrestlemania 38, les fans pourront renouer avec la présence de celui qui avait quitté la compagnie en 2016, après plusieurs années de bons et loyaux services. Du fils de l’autre, au frère de l’autre, en passant par l’intriguant et excentrique Stardust, Cody a fini par se faire un nom pour lui-même lors de son passage sur le circuit indy et, éventuellement, faire partie des pierres angulaires d’une jeune AEW aux cotés de Chris Jericho (un autre qui est allé voir si l’herbe et les billets étaient plus verts chez le voisin).

Personnellement, et je déclare mon biais, je n’ai jamais été un grand fan de Cody. Pas qu’il était mauvais, au contraire, mais simplement du fait que, pour moi, Cody c’est un bon lutteur avec une shape de bon lutteur, mais sans plus. Un autre lutteur en bobettes avec une belle gueule qui est destiné à être un éternel midcarder. Vous me trouvez cruel? Pourtant, en près de 10 ans sous les ordres et variations de tempérament de Vince, Rhodes ne m’aura pas marqué bien plus qu’un autre.

Dans un chemin de vie et un parcours de carrière, “timing is everything” (c’est une fois sorti des sables mouvants de la WWE que Cody a su avec brio être la bonne personne au bon moment avec la AEW), l’American Nightmare a pu prouver sa valeur auprès d’une compagnie en ébullition qui n’avait pas comme dogme que de vendre des t-shirts et de ne pousser que les plus imposants gabarits. Quelques années plus tard, Cody se retrouve libre comme l’air et sans contrat face à la plus grande tentation possible : retourner chez son ex!

À court terme, la signature de Cody Rhodes est un excellent coup. l’homme de 36 ans pourra créer un beau petit buzz pour le gros show de la WWE et, si son match contre Rollins devient officiel, nous serons en droit légitime d’avoir un très bon combat avec un débit assez rapide, selon moi. Par ailleurs, ne nous trompons pas, la WWE n’a pas besoin de Cody, la WWE a besoin de renverser la tendance, d’attirer le regard des fans qui ont abandonné un peu le navire. Les réseaux sociaux ont aussi parlé en abondance de son retour et ça, c’est bon pour la business comme dirait l’autre. Eric Bishoff déclarait récemment qu’il trouvait qu’il y avait une congestion majeure au sein du nombre de lutteurs et lutteuses à la AEW et, inévitablement, la loi de la gravité fera son effet bientôt dans l’empire de Tony Khan. On sait tous que l’argent, oui, fait le bonheur, mais qu’après un certain temps, trop c’est comme pas assez! Quand certains égos n’auront plus le spot qu’ils désirent, ils maugréeront possiblement un peu. Bref, attendez-vous dans les prochains mois à entendre bien des rumeurs de retours à la WWE de la part de certains athlètes un peu tannés de ne pas briller comme ils pensaient le faire. Cela dit, une rumeur reste une rumeur, et la cure minceur de la WWE dans les dernières années, bien qu’un peu trop drastique, semble être une ligne directrice encore en vigueur pour un bon moment.

À long terme, je ne vois rien de bon pour Rhodes à la WWE. Il ne sera pas un top guy, il ne vendra pas plus de t-shirts qu’avant et, en général, les comeback d’anciens ont rarement été des grandes épopées, même que j’ai plutôt l’impression qu’il sera rapidement un jobber de luxe comme les Hardy de ce monde, quoique dernièrement, la WWE est tellement mélangée que plus rien ne me surprend et je me plais à penser que je pourrais avoir tort!

Véritable stunt sur deux pattes pour Wrestlemania 38, j’aime encore mieux, malgré mon indifférence, voir un Cody Rhodes de retour ramasser une belle pop devant une foule survoltée, même si ça ne peut durer que le temps des roses, que de voir des guignols illégitimes créer un effet média crossover (Knoxville). 

Et vous, croyez-vous en l’effet Cody?

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Razor Ramon en dix infos
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Keith Lee: de graisse et de gloire!