Suivez-nous sur Facebook
14/04/2017 | Chroniques

Le Poing: Un vrai « shakeup » pour Owens, Zayn et Maryse

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Weekend de WrestleMania 6e et dernière partie : le retour de Drew, les départs de Shinsuke et Tye
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Le Poing, édition spéciale: Deux Québécois se souviennent de Rosey

Pat Laprade

Pat Laprade

Évidemment, parce que je voulais prendre une semaine de vacances sans chronique après le marathon qu’a été la semaine de WrestleMania, la WWE a décidé lors de son Superstar Shakeup de changer d’émissions pas un, pas deux, mais les trois Québécois qui y performent, soit Kevin Owens, Sami Zayn et Maryse.

De plus, Dean Ambrose, Bray Wyatt, Alexa Bliss et par conséquemment The Miz sont aussi à Raw, tandis que Charlotte et le couple Rusev/Lana déménagent à SmackDown Live.

Kevin Owens, le nouveau top heel à SmackDown Live
Le titre Intercontinental a toujours été vu comme plus prestigieux que son homologue, le titre US. De le voir à Raw ne doit pas être vu comme une surprise. Surtout avec un champion Universel qui ne sera pas tout le temps là. Il fallait donc que le titre US change d’émission.

Si on regarde les chiffres de SmackDown Live, les cotes d’écoute sont moins fortes qu’à Raw et les assistances sont généralement moins fortes aussi, sauf quand John Cena faisaient la tournées des spectacles non-télévisés. Et personne ne va remplacer Cena, pas même un AJ Styles en babyface.

Mais pour Owens, c’est une bonne chose. Il est probablement l’un des grands gagnants du Shakeup.

Le clan des babyfaces à SmackDown est mieux nanti que celui des heels. Owens pourra travailler avec des gars comme Styles, mais aussi le nouveau venu Shinsuke Nakamura ainsi que l’actuel champion de la WWE, Randy Orton. Ce championnat est d’ailleurs le seul titre en simple qu’Owens n’a pas encore remporté à la WWE. De plus, Shane McMahon, qui a probablement eu le meilleur match à Mania, est lui aussi babyface, tout comme un autre transfuge de NXT, Tye Dillinger. L’autre avantage est que peu importe l’adversaire, il s’agit de nouveaux programmes, de nouveaux matchs pour Owens, ce qui est toujours intéressant pour l’amateur. D’ailleurs, la première rivalité qu’on semble vouloir lui donner est Styles, une rivalité qui pourrait vite devenir un classique. Et lorsque Cena reviendra, on sait déjà ce que les deux peuvent donner l’un contre l’autre.

Sami Zayn, dans la même position qu’à Raw

Le futur de Zayn à SmackDown Live ressemble un peu à celui qu’il avait à Raw. Le lundi soir, dans la hiérarchie des babyfaces, il était placé après Brock (tantôt heel, tantôt babyface), Roman, Rollins, Jericho et Balor. À SmackDown Live, il est après Styles, Nakamura, Orton et Cena. Il pourra travailler avec Baron Corbin, avec qui il arrivait à avoir de bons matchs à NXT malgré l’inexpérience de l’ancien footballeur, et on s’entend que Corbin s’est beaucoup amélioré depuis. Quand je vois ce qu’il a accompli avec Strowman, si je suis Corbin, je veux et je demande de travailler avec Zayn. Dolph Ziggler pourrait aussi être un bon partenaire de danse pour Zayn, de même que Rusev lorsqu’il sera remis de sa blessure. Avec un côté heel assez faible à part Owens, il ne serait pas surprenant de voir Luke Harper changer de clan, ce qui deviendrait aussi un adversaire potentiel à Zayn.

Sinon, la rivalité avec son rival de toujours Kevin Owens pourra également continuer. C’est fou quand on y pense. Les deux ont tellement une carrière parallèle : IWS, PWG, CZW, ROH, NXT, Raw et maintenant SmackDown Live. Ils sont les jumeaux Sedin de la lutte professionnelle!

Certains croient que ce n’est pas bon pour Zayn d’être toujours dans l’ombre d’Owens. On craint qu’il devienne le Denis Mercure de Pierre Lambert.

Je vois la chose différemment.

Zayn a la capacité d’avoir des bons matchs avec n’importe qui sauf Titus O’Neil. C’est certes un avantage. Et de les avoir les deux dans le même groupe, ça peut les aider autant l’un que l’autre car c’est une rivalité et ce sont des matchs que beaucoup de fans ne se fatiguent pas de voir même après toutes ces années. Il y a une magie qui opère quand les deux se retrouvent dans l’arène ensemble. Et la journée qu’on sera prêt à donner à Owens la balle comme babyface, la meilleure façon demeure de le voir venir sauver son ami de toujours. Mais bon, beaucoup d’eau peut encore couler sous les ponts avant qu’on y arrive.

Pour l’instant, il est clair que le changement d’émission favorise Owens sur Zayn, uniquement par un nombre plus important de lutteurs de qualité avec lequel le champion US va pouvoir travailler d’entrée de jeu.

Maryse, un potentiel enfin réalisé

Même lorsqu’elle luttait de façon régulière, plusieurs experts, dont moi, disaient que Maryse pourrait facilement devenir une vedette à la WWE comme valet. Elle avait le look, l’attitude et le talent pour. Après être partie en 2011, elle est revenue à pareille date l’an dernier, faisant un retour au Raw d’après Mania. Et elle a su démontrer tout son potentiel.

The Miz est devenu dans la dernière année un lutteur bien plus respecté qu’il ne l’a jamais été et c’est beaucoup grâce à son épouse. Avec Maryse, ils sont devenus un duo du tonnerre. Malgré le talent qu’on lui savait, je dois avouer que la native de Deux-Montagnes est particulièrement excellente en Nikki Bella et que la parodie du couple Cena-Bella est parmi les meilleures de l’histoire de la WWE.

Il est donc normal de les voir à Raw, qui est encore vu comme le plus important des deux shows, autant par la WWE que par ses fans. Et même si SmackDown Live est vu par plusieurs comme le meilleur des deux shows depuis plusieurs mois, Raw demeure Raw.

Cependant, The Miz contre Ambrose est du réchauffer en provenance de SmackDown. Il me semble que le but de faire des changements comme ceux de lundi et de mardi devrait être de présenter de la nouveauté et de la fraîcheur dans le produit présenté et non pas des rivalités que les amateurs ont vu dans la dernière année. Même si techniquement, en prenant uniquement les cotes d’écoute comme comparatif, étant donné que Raw est plus écouté que SmackDown, plusieurs centaines de milliers de personnes ne l’ont pas vu.

Un Shakeup trop rapide…
Somme toute, la WWE ne vient pas de se réinventer avec ces changements. Par contre, elle a maintenant le potentiel d’offrir de nouvelles rivalités à ses amateurs. Je trouve tout de même qu’il était tôt pour brasser les cartes, seulement huit mois après le repêchage de juillet 2016. Elle n’a même pas été capable d’attendre une année complète. On a senti un besoin de continuer sur une lancée de fortes cotes d’écoute que la saison de WrestleMania amène généralement et sur ce point, ce fut un succès, même que SmackDown de mardi dernier a été plus écouté que celui de la semaine précédente. Il reste maintenant à voir si on sera maintenant capable d’attendre une année complète avant de refaire un remue-ménage des deux émissions, car un repêchage en juillet prochain ne ferait aucun sens.

En attendant, ils devront donner aux fans ce qu’ils attendent de ces changements.

-Owens vs Styles
-Owens vs Nakamura
-Owens vs Orton, un programme qui devait se dérouler lorsqu’Owens a fait ses débuts à Raw
-Zayn vs Ziggler
-Bliss vs Bayley
-Charlotte vs Lynch
-Charlotte vs Naomi, les deux lutteuses les plus athlétiques à la WWE
-Ambrose vs Joe
-Et éventuellement, une réunion de The Shield.

Un autre Québécois dans la grande famille de la WWE?

En terminant, je voudrais féliciter le Québécois Matt Lee, mieux connu sous le nom de Big Magic, qui a fait ses débuts à 205 Live mardi face à Rich Swann. Sous le sobriquet de Johnny Ocean (le frère de Danny?), il a offert une solide performance dans le rôle qu’on lui demandait de jouer. Il a été très vocal, plus même que la majorité des lutteurs qu’on voit à 205 Live. Il a pu faire ses mimiques habituelles, comme de se bouger les épaules et de pointer au ciel avec ses doigts (à faire attention, car il ne veut pas partir un « yes » chant). Le but était de se faire remarquer et d’être différent, et il a profité de chacune des secondes qu’on lui a donné. Lee et son partenaire de toujours Jeff « Scott » Parker ont souvent été vu comme extra à la WWE dans la dernière année et pas plus tard que lundi soir dans le segment de Strowman et Reigns. Luttant en équipe sous le nom de 3.0, ils avaient fait leurs débuts à NXT l’an dernier à Dallas affrontant The Revival. Ils font tous les deux parties des meilleurs lutteurs au Québec présentement, les deux faisant partie du top 10 de l’année 2016. Lee avait aussi été voté le meilleur heel de l’année. Reste à voir maintenant si un contrat avec la WWE l’attend et si Parker aura la même opportunité dans un avenir rapproché. Entre temps, ils sont certes les deux lutteurs Québécois encore sur le circuit indépendant les plus près de la WWE en ce moment.

En rafale…
-Il est à souhaiter que la WWE réalise le potentiel d’avoir un enregistrement de SmackDown Live à Montréal avec Owens et Zayn. Il est difficile à comprendre qu’ils n’ont pas encore capitalisé sur les deux Québécois. La dernière fois que SD (pas un super show, mais uniquement SD) est venu dans la métropole c’était en janvier 2005. Avec les deux Québécois et une bonne promotion, cela pourrait rivaliser avec la plus grosse foule pour SD jamais enregistrée ici, soit 14 068 fans en octobre 2001.

-Je m’en voudrais de ne pas mentionner que mon dernier livre, Sisterhood of the Squared Circle, un livre relatant toute l’histoire de la lutte féminine, est officiellement sorti en librairie mardi. Co-écrit avec Dan Murphy du Pro Wrestling Illustrated, on relate l’histoire de cette division depuis le début des années 1900 jusqu’à aujourd’hui, couvrant non seulement l’Amérique du Nord, mais aussi le Japon, où les meilleures lutteuses de l’histoire proviennent, l’Australie et le Royaume-Uni. On parle aussi des Québécoises Vivian Vachon et LuFisto, de même que la fille adoptive de Paul Vachon, Luna. Seul bémol, il est en anglais et il n’y aura pas de traduction française. Le marché n’y est simplement pas assez fort. Si le cœur vous en dit, voici le lien Amazon et je le vendrai aussi à plusieurs spectacles de lutte indépendant. Je serai à la NCW de Ste-Therese ce samedi, à la C4 d’Ottawa le 22, et à Québec le 20 mai.

Le Tweet de la semaine
Une nouveauté dans ma chronique. J’ai été inspiré par la belle camaraderie que deux Québécois que je connais très bien ont démontré l’un envers l’autre, alors que Kevin Owens a souhaité bonne retraite au combattant du UFC Patrick Côté. Qui a dit que les Québécois “au lieu de s’entraider, y se mangent entre eux autres”?!?

Resto-Bar
Cette chronique est une presentation du Resto-Bar Coin du Métro. Le Resto-Bar Coin du Métro, 10 719 Lajeunesse, l’endroit par excellence pour tous les événements sportifs tels que le hockey, le soccer, la boxe, la lutte et le football à Montréal! Vous pouvez aussi consulter leur page Facebook.

Bonne lutte à tous et à toutes!

Si vous avez des questions, des suggestions ou des commentaires, n’hésitez pas à communiquer avec moi au patric_laprade@lutte.quebec, sur ma page Facebook ou sur mon compte Twitter.

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Weekend de WrestleMania 6e et dernière partie : le retour de Drew, les départs de Shinsuke et Tye
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Le Poing, édition spéciale: Deux Québécois se souviennent de Rosey