Suivez-nous sur Facebook
27/10/2015 | Chroniques

Le Poing: Tout le monde en parle de Kevin Owens!

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Le Poing: La petite histoire des sites Internet de lutte au Québec
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Le Poing: Eddie Quinn au Temple de la Renommée de la Lutte!

Kevin Owens est maintenant le visage de la lutte au Québec  photo: Radio-Canada

Pat Laprade

Pat Laprade

Il y a longtemps qu’un lutteur québécois n’avait pas fait autant parler.

En l’espace de quelques semaines, Kevin Owens est devenu la face de la lutte au Québec. Une entrevue au 98.5FM avec Mario Langlois, une avec Jean-Charles Lajoie au 91.9FM, une autre avec Dominic Arpin et Martin Lemay à Énergie, quelques radios anglophones, le magazine du Canadien, Breakfast Television avec Alexandre Despaties, deux articles dans La Presse et La Presse Plus, trois pleines pages sur trois journées différentes dans le Journal de Montréal, et la cerise sur le sundae, Tout le monde en parle. Et tout ceci est sans compter les dizaines d’autres demandes que la WWE, Evenko ou moi-même avons eues, mais qui n’entraient pas dans son horaire.

Kevin Owens est maintenant le visage de la lutte au Québec  photo: Radio-Canada

Kevin Owens est maintenant le visage de la lutte au Québec photo: Radio-Canada

Dimanche dernier, entouré de Dominique Michel, Ricardo Larrivée et Denis Lévesque, Owens a eu l’air à sa place. Il a eu une bonne présence, a fait bonne figure, a été drôle par moment sans tomber dans l’exagération, a été franc et honnête dans ses réponses, a gardé son sens de la répartie (prise du soleil vs prise du sommeil) si bien qu’il a réussi à charmer un animateur et un fou du roi qui ne sont pas à la base amateurs de lutte. Les commentaires de Guy A. sur les réseaux sociaux ont été élogieux, le RBO qualifiant Owens de faux méchant et de chic type. Dany Turcotte a pour sa part pondu une carte qui n’est pas tombé dans les clichés et n’a pu résister de prendre un selfie avec le champion après l’émission.

La carte du fou du roi!  photo: Twitter de Dany Turcotte

La carte du fou du roi! photo: Twitter de Dany Turcotte

Pour ma part, après avoir assisté au tournage, je n’avais aucun doute qu’il allait bien sortir au montage. Un lutteur bien connu au Québec m’a d’ailleurs envoyé un message qui disait que Kevin avait fait honneur à son sport lors de l’entrevue, une belle marque de reconnaissance de la part du milieu.

Certains se sont permis de critiquer les questions concernant l’importance des titres NXT et Intercontinental ou à savoir si Owens avait inventé le powerbomb. De mon côté j’ai trouvé ça rafraichissant. Rafraichissant parce que trop souvent ce genre d’entrevues tourne autour des clichés, « est-ce que la lutte c’est arrangé » etc. Dans l’entrevue de 17 minutes de dimanche dernier, on a à peine effleuré ces stéréotypes. Alors pour ceux qui ont critiqué certaines questions, dites-vous que quoique évidentes pour l’amateur de lutte, elles sont pertinentes pour le néophyte qui veut comprendre ou en savoir davantage et en bout de ligne ce sont eux que tu veux intéresser au produit. De plus, Kevin a très bien répondu, expliquant clairement les différences entre les titres et que sa prise de finition était utilisée auparavant par un lutteur qui l’a beaucoup aidé, Pierre-Carl Ouellet.

Comme si ce n’était pas suffisant, dans un timing hollywoodien, au même moment que son entrevue était diffusée à Radio-Canada, son combat en direct de Los Angeles à Hell in a Cell était diffusé sur le WWE Network.

Dans les deux cas, il en est sorti victorieux.

Maintenant qu’on connait la date de la prochaine visite de la WWE, vendredi le 11 mars 2016, espérons que les billets s’envoleront en plus grande quantité. J’ai lu beaucoup de commentaires d’amateurs qui pensaient que la WWE allait profiter de la présence d’Owens à l’émission pour annoncer un PPV à Montréal. C’est très utopique comme pensée et ce pour deux raisons.

Premièrement, la WWE connaît déjà les principales dates de ses événements pour la prochaine année. Elle ne changera pas ça parce qu’un de ses lutteurs est interviewé dans un talk-show. Paige n’a pas annoncé de PPV pour Atlanta lorsqu’elle a fait Connan O’Brien. Des lutteurs dans un talk-show, c’est une normalité pour la WWE, même si au Québec, les proportions de téléspectateurs sont plus grandes.

Dany Turcotte, tout comme Guy A. Lepage, a trouvé Owens fort sympathique

Dany Turcotte, tout comme Guy A. Lepage, a trouvé Owens fort sympathique

Deuxièmement, les dernières assistances à Montréal ne justifient pas, mais pas du tout la venue d’un PPV. En octobre 2014 pour un spectacle non-télévisé, 3 900 fans; en mai 2015 pour un Raw, 8 800 payants; et en septembre dernier pour un autre événement non-télévisé, 4 200 payants. Bien que la moyenne des trois soit similaire à celle de la WWE sur une année, ce ne sont pas des chiffres assez percutants afin de partir en campagne électorale pour obtenir un PPV.

Est-ce que la présence d’Owens à TLMEP pourra aider? Possiblement. On l’espère. Et dites-vous qu’avant le prochain spectacle, il y en aura d’autres présences médiatiques.

D’ici là, on ne peut que souhaiter qu’Owens continuent à avoir des matchs comme ceux d’hier à Raw et qu’il continue à avoir la faveur des scripteurs.

En rafale…
-Quel match en finale de Raw hier entre Owens, Roman Reigns, Dolph Ziggler et Alberto Del Rio. Une rivalité Owens-Reigns devrait marcher fort lorsque le bon moment sera venu.

-L’ancien lutteur et candidat NPD François Choquette, 41 ans, a été réélu dans le comté de Drummond lundi de la semaine dernière. Choquette a déjà lutté pendant quelques années, au début des années 2000. Sous le nom du Prof. Choquette, il était un heel qui arrivait au ring avec un dictionnaire. Ce que ses adversaires ne savaient pas toujours, c’est qu’il cachait une brique dans ce dictionnaire! Le 21 mars 2003, il a même remporté le titre québécois de la FLQ, défaisant le vétéran Rough Rider. Une semaine plus tard, Rough Rider reprenait son titre. François fut aussi chroniqueur pour FN Lutte dans les mêmes années. Mis à part mes rencontres avec lui à la FLQ, je me souviens d’avoir fait un voyage à Québec en sa compagnie pour aller voir la CCW de Sunny War Cloud. Il faisait également partie du comité de vote pour le Temple de la Renommée de la Lutte au Québec lors de ces premières années. S’il avait profité de la vague orange en 2011, sa victoire fut plus corsée cette fois-ci, alors que sa majorité est passée de 14 000 à 2 000 voix seulement, devançant le candidat libéral. Tout de même, il a éclipsé la candidate vedette du Parti Conservateur, l’ancienne chef d’antenne à LCN Pascale Déry, avec plus de 6 000 voix d’avance sur cette dernière.

-Dans l’histoire du Québec, Choquette demeure toujours le seul lutteur à avoir été élu. Bien des gens se souviennent de Johnny Rougeau, qui avait tenté sa chance comme candidat indépendant ainsi que Paul Vachon, qui s’était justement présenté pour le NPD. Rougeau avait terminé quatrième dans la circonscription de Dorion aux élections provinciales de 1966. Vachon pour sa part avait terminé troisième dans Brome-Missisquoi en 1988, quatrième dans Hochelaga-Maisonneuve en 1993 et cinquième lors d’une élection partielle en 1995, de retour dans Brome-Missisquoi.

La question de la semaine Resto-Bar Coin du Métro

Resto-Bar
Premièrement, merci à tous ceux qui ont participé. La bonne réponse à la question de la semaine dernière – quel était le vrai nom du lutteur nain Little Beaver – était Lionel Giroux. Félicitations à Jean-René Carrière qui se mérite 20$ de certificats-cadeaux au Resto-Bar Coin du Métro. Je vais communiquer avec le gagnant par courriel.

Cette semaine, la question est la suivante :

Quel était le principal surnom de Kevin Owens (Kevin Steen) lorsqu’il luttait sur le circuit indépendant?

Envoyez vos réponses à patric_laprade@lutte.quebec. Le gagnant sera connu la semaine prochaine. Pour plus de détails sur le Resto-Bar Coin du Métro, veuillez consulter leur page Facebook. Le Resto-Bar Coin du Métro, 10 719 Lajeunesse, l’endroit par excellence pour tous les événements sportifs tels que le hockey, le soccer, la boxe, la lutte et le football à Montréal!

N’oubliez pas que le Resto-Bar Coin du Métro est situé dans le nord de Montréal et qu’il faut vous présenter sur place afin d’obtenir votre prix. Donc si vous habitez à deux ou trois heures de route et que vous ne pensez jamais y aller, veuillez svp avoir la courtoisie de ne pas répondre au quiz et de laisser la possibilité à d’autres de gagner. Merci!

Bonne lutte à tous et à toutes!

Si vous avez des questions, des suggestions ou des commentaires, n’hésitez pas à communiquer avec moi au patric_laprade@lutte.quebec, sur ma page Facebook ou sur mon compte Twitter.

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Le Poing: La petite histoire des sites Internet de lutte au Québec
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Le Poing: Eddie Quinn au Temple de la Renommée de la Lutte!