Suivez-nous sur Facebook
23/03/2017 | Chroniques

Le Poing: Titre Universel ou pas, Kevin Owens revient chez lui!

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Concours: Gagnez une paire de billets pour RoofMania (dernière chance, 2 gagnants aujourd'hui à 18h)
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Le Poing: Analyse complète du dernier spectacle de la WWE à Montréal

Pat Laprade

Pat Laprade

Dans les dernières semaines, Kevin Owens a partagé l’arène avec des légendes telles que Goldberg, Brock Lesnar, Triple H et s’est même permit d’attaquer son meilleur ami des derniers mois, Chris Jericho. Dans un peu plus d’une semaine, il va affronter le champion U.S. lors du plus gros spectacle de lutte de l’année. Malgré tout cela, venir à Montréal est toujours une date plus qu’importante dans son calendrier assez chargé. Ce vendredi, Kevin Owens revient là où tout a commencé pour lui.

À l’approche de la date tant attendue du 24 mars, les fans de lutte du Québec espérait voir le champion Universel lutter devant leurs yeux. Mais la WWE en a décidé autrement. Le 5 mars dernier, au PPV Fast Lane, Owens a perdu son titre face à nul autre que l’ancien champion de la WCW et de la WWE, Bill Goldberg, en seulement 21 secondes. Les amateurs de partout dans le monde se sont insurgés de la façon avec laquelle les dirigeants avaient fait perdre Owens, mais pour le principal intéressé, ce n’était qu’une autre journée au bureau.

« Travailler avec Goldberg, peu importe comment, est quelque chose d’assez spécial. Mais je n’ai jamais été un fan de Godberg, je l’ai souvent dit, raconte Owens lors d’une entrevue avec Lutte.Quebec. Quand j’étais plus jeune, j’étais un fan de la WWE, alors Goldberg était pour moi une simple imitation de Stone Cold. Lorsqu’il a lutté à la WWE en 2003-2004, je ne l’ai jamais acheté comme un gars appartenant à la WWE. Alors ce n’était pas comme si je luttais contre quelqu’un que j’avais admiré en grandissant. J’ai ce sentiment-là quand je travaille avec des gars comme Triple H ou Chris Jericho, mais je n’avais pas ce feeling pour Goldberg. Ceci dit, c’était assez spécial d’être dans le ring avec lui, connaissant la carrière qu’il a connue. Pour ce qui est de perdre le titre contre lui, ça fait juste partie du travail. Je sais que bien des gens ont été fâchés de la situation, ce que je trouve flatteur dans un sens de voir le gens réagir autant parce que j’ai perdu le titre, ou comment je l’ai perdu, mais en bout de ligne, les fans doivent penser à plus long terme. Et ce ne sera pas mon seul règne de champion. Je vais en avoir d’autres! »

Néanmoins, Owens a eu un règne de 188 jours, quelque chose de rare dans la lutte moderne.

« Je suis content avec le règne que j’ai eu. Il y a toujours des choses que t’aurais aimé faire différemment, ou que tu aurais aimé mieux faire, ou tu aurais souhaité que certaines choses se passent autrement, mais en bout de ligne, pour un premier règne, je pense que les choses ont bien été. »

Si certains amateurs pensent que perdre contre Goldberg en si peu de temps était un signe de désaveux face à Owens, l’athlète de 32 ans ne partage pas cet avis.

« À chaque semaine ou presque, je travaillais de très près avec Vince et Triple H et ils ne m’ont jamais laissé entrevoir qu’ils n’aimaient pas mon travail. Au contraire, ils m’ont toujours laissé croire qu’ils étaient contents de ce que je faisais. »

En l’espace de seulement sept jours, Owens n’a pas seulement lutté contre une légende telle que Goldberg, mais aussi contre la bête Brock Lesnar, soit le 12 mars lors d’un événement non-télévisé au Madison Square Garden de New York. S’Il n’était pas un fan de Goldberg en grandissant, le sentiment est bien différent pour Lesnar.

Un chien nommé Brock!
« Oui, Brock Lesnar était une de mes idoles quand j’étais plus jeune. J’étais au Centre Bell quand il a fait ses débuts pour la WWE et je suis immédiatement devenu un fan, raconte Owens. À un point tel que l’été qui a suivi, mes parents ont acheté un Labrador et je l’ai nommé Brock. C’était presque prémonitoire parce que ce chien-là me donnait souvent du fil à retordre et c’est exactement ce que Brock m’a fait subir à New York. C’était vraiment toute une sensation de lutter contre, d’être le même ring que lui. Il est vraiment quelque chose. Il est un adversaire vraiment unique. Et j’ai déjà hâte de l’affronter à nouveau! »

Faire des finales et gagner des championnats sont des choses que plusieurs lutteurs vont accomplir au cours d’une carrière. Mais d’avoir son propre documentaire, son propre DVD produit par la WWE est quelque chose que peu de gens ont la chance d’avoir. Même s’il n’a fait ses débuts à la WWE qu’en décembre 2014 (avec NXT), cette dernière a annoncé qu’en juillet prochain, Kevin Owens ferait partie de ce groupe sélect. Un fait d’armes assez incroyable.

« Ils sont venus filmer chez moi, ils ont filmé mes parents. Ils m’ont suivi un peu partout pendant quelques mois. Ils étaient là lorsque j’ai gagné mon titre, lors de mon premier WrestleMania. J’ai vu quelques extraits et c’est vraiment incroyable. Quand tu es un lutteur qui essaye de faire le saut avec la WWE, tu t’imagines un tas de choses et je me suis toujours imaginé que j’aurais mon propre documentaire à la WWE. Alors que ça arrive pour vrai, c’est une sensation indescriptible. Je pense que tous ceux qui me suivent depuis longtemps vont vraiment l’aimer, et tous ceux qui me suivent depuis mon ascension à la WWE vont en apprendre beaucoup sur moi. »

Le 2 avril prochain, à Orlando en Floride, la deuxième maison de Kevin car il y a habité pendant presqu’un an lorsqu’il était avec NXT, il va affronter son ancien meilleur ami, Chris Jericho, pour le titre U.S. C’est un match que les fans attendent avec impatience. L’histoire a débuté en septembre dernier alors que les deux sont devenus « les meilleurs amis du monde », mais l’histoire a mal tourné pour Y2J lorsqu’Owens l’a attaqué à Raw lors d’un segment qui a très bien été reçu par la critique, celui du « Festival of Friendship ».

À juste titre, Owens était très content du déroulement du segment, mais la vraie question est la suivante : Est-ce qu’il a pu garder le plus cadeau que Jericho lui avait donné, la toile de la création de Kevin?!?

« La toile est dans le camion des accessoiristes. Les accessoiristes sont ceux qui font les décors pour le Kevin Owens show, le Highlight Reel ou Miz TV. Alors la toile est accrochée au plafond de leur camion, ce qui est assez surprenant à voir! »

WrestleMania 33, or comme Owens l’appelle, KOMania 2, sera le deuxième match d’Owens à Mania, mais son premier match en simple et il veut vraiment en profiter pour laisser sa marque.

« Tu sais, c’est WrestleMania alors tout le monde tente de voler le show. Bien entendu, que ce soit WrestleMania ou un spectacle non-télévisé à Syracuse, New York, je m’assure toujours que les fans dans l’aréna se souviennent de ce que j’ai fait. Je veux toujours me démarquer. Alors je m’en vais à WrestleMania cette année avec la même mentalité. La partie excitante pour notre match à Chris et moi, c’est que les amateurs sont émotionnellement investis dans l’histoire et que c’est un nouveau match, un match qui n’est jamais vraiment arrivé avant. Nous avons lutté un contre l’autre ici et là, et par défaut, certains matchs arrivent à quelques reprises avant même que le match soit présenté en PPV. C’est la nature de notre travail qui fait ça. Mais Chris et moi avons eu très peu de combats l’un contre l’autre et ça aide à rendre le match intéressant et c’est vraiment la partie que j’aime le plus à propos du combat. »

La rivalité d’une vie: Kevin Owens vs. Sami Zayn
Toutefois, avant de lutter sous le soleil de la Floride, Owens va lutter dans le froid glacial de Montréal ce vendredi au Centre Bell. La WWE a annoncé qu’il affronterait un autre ancien meilleur ami et compatriote, Sami Zayn. Les deux ont dominé la scène indépendante il n’y a pas si longtemps et même si en juillet dernier on annonçait que ce serait le dernier match entre les deux, ça n’a jamais été proche de l’être.

« Notre match à Battleground se voulait être le dernier, mais visiblement ce ne fut pas le cas. Lorsqu’on se retrouve dans l’arène ensemble, tu sais qu’il va se passer quelque chose de spécial et c’est ce que la WWE veut voir. Mais à chaque fois qu’on est dans le ring ensemble, il y a comme une magie qui s’installe. C’est vraiment la seule explication que je pourrais donner au fait que ça n’a pas été notre dernier match. Et il n’y en aura pas de dernier match. Même avant la WWE, on finissait toujours par se retrouver sur le même chemin et je pense qu’on va être appelé à lutter ensemble encore à plusieurs reprises. J’en suis sûr. »

Les amateurs de lutte du Québec vont donc pouvoir assister à un autre chapitre de cette rivalité lorsque Kevin Owens va affronter Sami Zayn dans ce qui pourrait bien être la première finale toute québécoise lors d’un événement de la WWE à Montréal depuis Jacques Rougeau Jr. Et Pierre-Carl Ouellet en 1994.

« Ce serait spécial que pour la première fois en plus de 20 ans deux Québécois fassent les frais de la finale d’un show de la WWE à Montréal. Ce serait vraiment incroyable. Il n’y a pas d’autres façons de le décrire. À chaque fois qu’on vient à Montréal c’est vraiment spécial. Et je suis sûr que si Sami était assis à côté de moi dans l’auto il dirait la même chose. D’avoir notre monde sur place, et je ne veux pas juste dire nos familles et nos amis. Il y a des gens qui vont être au Centre Bell qui nous ont vus lutter dans un bar miteux de Montréal et là ils vont nous voir au Centre Bell. À travers le monde il y a des arénas plus importantes, mais pour Sami et moi, lutter au Centre Bell veut tout dire. Pour moi, lutter au Centre Bell est aussi important quede lutter au Madison Square Garden. J’ai très hâte d’y être, je suis sûr que Sami a très hâte d’y être et j’espère que les fans vont avoir aussi hâte que nous. »

Le spectacle de la WWE sera présenté ce vendredi, le 24 mars, au Centre Bell à compter de 19h30. Vous pouvez vous procurer vos billets au http://www.evenko.ca/fr/evenements/12145/wwe-live-road-to-wrestlemania/centre-bell/03-24-2017

Matches annoncés:
Kevin Owens vs Sami Zayn
Roman Reigns vs Braun Strowman
Les champions par équipe de Raw Luke Gallows & Karl Anderson vs. Sheamus & Cesaro vs. The New Day vs. Enzo & Cass

Aussi présents :
La championne féminine de Raw, Bayley
Finn Balor
Samoa Joe
Charlotte Flair
Sasha Banks
Austin Aries

*la carte et les vedettes présents sont sujets à changement

En rafale…
-J’aimerais souhaiter en mon nom et au nom de toute l’équipe de Lutte.Quebec mes plus sincères sympathies à Jim Ross, qui a perdu son épouse, son petit ange comme il l’appelait, alors que cette dernière a perdu la vie suite à un accident de la route. Nos pensées et prières sont avec lui et sa famille.

-Kevin Owens sera à l’émission Salut! Bonjour! demain matin aux environs de 8h10 et ensuite à Québec Matin sur les ondes de LCN à 8h20.

-Il sera aussi à l’Antichambre sur les ondes de RDS vendredi soir à 21h30. Animée par Stéphane Langdeau, les pannelistes seront Denis Gauthier Jr. et Roch Carignan.

Resto-Bar
Cette chronique est une presentation du Resto-Bar Coin du Métro. Le Resto-Bar Coin du Métro, 10 719 Lajeunesse, l’endroit par excellence pour tous les événements sportifs tels que le hockey, le soccer, la boxe, la lutte et le football à Montréal! Vous pouvez aussi consulter leur page Facebook.

Bonne lutte à tous et à toutes!

Si vous avez des questions, des suggestions ou des commentaires, n’hésitez pas à communiquer avec moi au patric_laprade@lutte.quebec, sur ma page Facebook ou sur mon compte Twitter.

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Concours: Gagnez une paire de billets pour RoofMania (dernière chance, 2 gagnants aujourd'hui à 18h)
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Le Poing: Analyse complète du dernier spectacle de la WWE à Montréal