Suivez-nous sur Facebook
20/04/2017 | Chroniques

Le Poing, format billet: Le Québec bien représenté dans la dernière édition du PWI

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Le Poing, édition spéciale: Deux Québécois se souviennent de Rosey
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Le Poing: Les îles de Samoa et l’île de Montréal, liées à travers la lutte

Pat Laprade

Pat Laprade

Le Pro Wrestling Illustrated demeure le chef de file en la matière, du moins en Amérique du Nord. Lorsque j’étais enfant, étant donné qu’on n’avait pas la télé de la NWA ou de l’AWA et même certaines émissions de la WWF, c’était ma façon de me tenir au courant de ce qui se passait dans le monde de la lutte professionnelle. C’était l’Internet de l’époque. Quand un lutteur comme Dusty Rhodes arrivait à la WWF, je savais déjà qui il était.

Encore aujourd’hui, je vois des fans et même des gens maintenant impliqués dans la lutte ici au Québec dire à mon collègue Bertrand Hébert qu’ils reconnaissent son nom ou qu’ils ont commencé à s’intéresser à la lutte locale ou qu’ils ont carrément appris qu’il y avait de la lutte locale par l’entremise des résultats de la NCW qu’il envoyait au magazine dans les années 90. Le PWI avait une grande portée.

Maintenant publié qu’aux deux mois, le magazine n’est plus ce qu’il était, autant en importance qu’en volume. À sa défense, la philosophie de l’entreprise changé, alors que le PWI est beaucoup moins kayfabe qu’il l’était dans les années 80 et 90. De plus, des éditions comme le PWI 500, le PWI Female 50 et les prix de l’année demeurent des numéros courus.

N’en reste que c’est le plus vieux et le plus important magazine de lutte au Canada et aux États-Unis et qu’il est toujours flatteur d’y avoir une mention.

Je me souviens que plus jeune j’espérais toujours qu’il y ait un Québécois dans les classements à la fin. Des années plus tard, je souhaitais vraiment que notre livre sur l’histoire de la lutte à Montréal y soit révisé.

C’est pourquoi je prends la peine de faire ce billet.

Voir Kevin Owens au sommet du classement des meilleurs lutteurs vient chercher en moi une fibre nostalgique.

img_6260

Voir dans le même numéro mon dernier bouquin révisé m’amène une grande fierté.

img_6255

Et finalement, toujours dans le numéro de juin 2017, voir des nouvelles sur le Québec me permet de quantifier et de qualifier tout le travail et tous les efforts que je mets à faire parler de la lutte et de la lutte locale dans les différents médias.

img_6256

À Bill Apter, Stu Saks, Stanley Weston et Dan Murphy, merci pour tous les souvenirs et pour tous les autres à venir.

**Toutes les images utilisées dans cet article sont la propriété du Pro Wrestling Illustrated.

Resto-Bar
Cette chronique est une presentation du Resto-Bar Coin du Métro. Le Resto-Bar Coin du Métro, 10 719 Lajeunesse, l’endroit par excellence pour tous les événements sportifs tels que le hockey, le soccer, la boxe, la lutte et le football à Montréal! Vous pouvez aussi consulter leur page Facebook.

Bonne lutte à tous et à toutes!

Si vous avez des questions, des suggestions ou des commentaires, n’hésitez pas à communiquer avec moi au patric_laprade@lutte.quebec, sur ma page Facebook ou sur mon compte Twitter.

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Le Poing, édition spéciale: Deux Québécois se souviennent de Rosey
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Le Poing: Les îles de Samoa et l’île de Montréal, liées à travers la lutte